Mon AlloCiné
Le Troisième homme
note moyenne
4,0
1270 notes dont 113 critiques
28% (32 critiques)
35% (40 critiques)
22% (25 critiques)
9% (10 critiques)
3% (3 critiques)
3% (3 critiques)
Votre avis sur Le Troisième homme ?

113 critiques spectateurs

Black-Night

Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 420 critiques

4,5
Publiée le 01/10/2015
Le Troisième Homme est un chef d’œuvre. Ce thriller, polar, d’ailleurs considéré comme l’un des meilleurs films noirs, ce qui est tout bonnement vrai en tout cas pour moi car il est quasi parfait sur tous les points. Présenté en compétition officielle au 3ème Festival De Cannes en 1949, le film obtiendra le Grand Prix qui est égal à La Palme D’Or qui ne fut créé qu’en 1955, et c’est amplement mérité. Il obtiendra par la suite également un Oscar pour la meilleure photographie en 1951 et cela va sans dire, lorsque l’on découvre ce film que c’est évident qu’il l’est obtenu. Un film brillant sous toutes ses coutures, de l’histoire prenante et captivante qui arrive parfois à perdre le spectateur dans les méandres de celle-ci en passant par son atmosphère sombre, lugubre mais attrayante, sa mise en scène absolument parfaite pour un film de cette époque car replaçons nous dans le contexte nous sommes quelques années après la fin de la Seconde Guerre Mondiale, ici projeté dans la ville en ruine de Vienne en Autriche. Un film bluffant de jeux d’ombres et de lumières qui rende ce film riche en tout points et donc assez visuel. La bande son est aussi un atout maître à ce métrage car ici ce sont des compositions récurrentes de notes de Cithare interprétés par Anton Karas rendant donc à l’ensemble un certain charme. Le point fort de ce film noir savoureux vaut à la réalisation parfaite de Carol Reed, qui nous offre des plans d’une richesse visuelle assez forts. Le très bon casting est porté par des acteurs d’une justesse dans leurs rôles avec : Joseph Cotten très bon, Alida Valli très bien, Trevor Howard très bon, Bernard Lee très bon, Orson Welles excellent, Paul Hörbiger très bon, Siegfried Breuer très bon, Ernst Deutch très bon. Un chef d’œuvre et un classique du film noir, qui même sans être totalement parfait, vaut le coup qu’on s’y attarde, et cette musique de ce Troisième Homme reste encore en tête, tout comme le visage de Orson Welles. Ma note : 9/10 !
Marceau G.

Suivre son activité 262 abonnés Lire ses 365 critiques

3,5
Publiée le 29/04/2014
Voici un bon film noir, certes inférieur à "Double Indemnity" ("Assurance sur la mort") ou a "The Maltese Falcon" ("Le Faucon Maltais"), mais qui reste quand même intéressant. En effet, "The Third Man" ne possède pas ce petit "plus" qui ferait de lui - au même titre que les deux autres - un chef d'œuvre, mais il reste tout de même rondement mené et superbement joué. Quant à la musique, bon, autant vous le dire, j'ai pas accroché, je trouve qu'elle ne colle pas du tout avec le sujet... Mais la photographie rehausse le tout, elle est sublime, impeccable (Oscar 1951 quand même !), tous ces jeux avec les ombres... Grandiose ! Et puis la poursuite finale dans les égouts de Vienne vaut le coup d'œil !!! Néanmoins, le film met du temps à démarrer, et Harry Lime met trop de temps à arriver... Donc vers le milieu du film, on commence à se demander si l'homme dont tout le monde parle pendant tout le film, le troisième homme, va finir par se pointer ! Malgré ça, "Le Troisième Homme" reste un film sympathique, à l'ambiance très noire, avec un sujet qu'il l'est tout autant ! Et le mot de la fin sera pour Orson Welles : "En Italie, pendant trente ans, sous le règne des Borgia, il y a eu la guerre, la terreur, des meutres et des bains de sang... Cela a donné Michel-Ange, Leonard De Vinci et la Renaissance. En Suisse, ils ont eu la fraternité, cinq siècles de paix et de démocratie. Et qu'est-ce que ça a donné ? La pendule à coucou."
Puce6386

Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 1 074 critiques

3,0
Publiée le 24/08/2014
Un film noir britannique de Carol Reed, lugubre et absurde, imprégné de l’esprit kafkaïen. La photographie, les jeux de lumière et les décors de la Vienne dévastée et fantomatique de l’après-guerre sont superbes et impeccables. Le casting est également un grand atout de la réalisation, avec notamment un Orson Welles qui, comme à son habitude, crève l’écran. Cependant, même si l’histoire est intéressante, elle semble rapidement prévisible et sans vrai rebondissement. De plus, le manque de tension dramatique ajoutée au rythme lent fait que le film parait trop long. Le leitmotiv musical est, quant à lui, trop envahissant. Une réalisation plutôt décevante et surcotée qui s'avère bien loin des chefs d’œuvre noirs de Billy Wilder, Fritz Lang, Orson Welles ou encore Alfred Hitchcock !
Estonius

Suivre son activité 190 abonnés Lire ses 3 015 critiques

5,0
Publiée le 19/11/2012
Ce film à sa légende et ne vaudrait que par son exceptionnelle musique et par la participation d'Orson Welles. Ben non, ce film prend le prétexte d'une enquête policière (qui n'a rien d'exceptionnelle) pour nous décrire la quête d'un anti héros (J. Cotten) plongé dans l'univers glauque de la Vienne d'après guerre. C'est traité tambour battant, avec une photographie impressionniste saisissante. Certaines scènes sont à couper le souffle, on reste scotché sur son fauteuil. Chef d'œuvre !
Parkko

Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 2 011 critiques

2,5
Publiée le 04/09/2010
L'image est très soignée, la mise en scène est réussie, et ça s'arrête là pour ma part. Je lui reconnais donc les qualités formelles, mais le scénario ne m'a pas vraiment intéressé, il repose sur un climax médian qui au final ne sert pas vraiment à relancer l'action ou l'intérêt (je dirai même à faire débuter l'intérêt). Le tout est assez terne, c'est vraiment pas un de mes films noirs favoris. A noter tout de même (en plus des qualités techniques déjà citées) que l'ambiance de la vienne post-guerre est réussie. L'emploi bien trop fréquent du thème musical (qui la plupart du temps ne va absolument pas avec la situation) n'arrange pas l'affaire.
Christophe D.

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 187 critiques

2,5
Publiée le 18/12/2008
Avis plutôt mitigé après le visionnage de Le 3ème homme... S'il y a bien des choses à se mettre sous la dent en terme d'esthétique et d'ambiance, je garde un sentiment général de non satisfaction et, pire que tout, d'un ennuie assez sévère sur la fin. Cette ennuie arrive principalement avec la longue, TROP longue, scène de la fuite dans les égouts... Elle m'a plus fait penser à une course poursuite Benny Hillesque que course pour la survie de sa petite personne. Et cette scène a réellement brisé totu le reste et tout ce qui a pu être construit. L'autre gros regret, c'est le fait que le film soit venu et estampiller "avec Orson Wells"... Ok... D'accord... Bof... Non, po vraiment ! Mais son apparition reste quand même imposante. Cet homme arrive, par son simple visage, à montrer un charisme énorme. Sinon, bin l'histoire de cet Américain arrivant à Vienne d'après guerre, découvrant son ami/hébergeur et se lançant dans un enquête pour comprendre le pourquoi du comment et totu simplement confuse. L'enquête n'est pas claire et demande un peu de concentration avec des galeries de personnages pareillement confus et peu intéressant. C'est plus finalement l'aspect de la présentation historique du Vienne d'après guerre qui apporte un attrait au film. La gestion des langues Allemande / Anglaise est bizarre. Bon, ça fait beaucoup de critique totu ça, noyée dans quelques compliments. J'en garderais pas un grand souvenir mais accorderais tout de même 2 étoiles...
Spider fan

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 31 critiques

4,0
Publiée le 04/05/2014
Alors là, chapeau !... On peut dire que je ne m'attendais absolument pas à ça, mais plutôt à un film beaucoup plus compliqué, sombre, etc... Ce film, du début à la fin, nous donne encore plus l'envie de continuer à le regarder, car l'histoire est quand même passionante !! Le fait qu'il y ai eu plusieurs meurtres dont on ne s'attendais pas du tout était plutôt bien... Je vous conseille vivement de le voir sans plus tarder !!!
Arthur Debussy

Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 591 critiques

2,5
Publiée le 16/05/2012
Indéniable réussite, «Le Troisième Homme» est entièrement dominé par la présence d'Orson Welles acteur et réalisateur. S'il demeure quelque peu classique dans sa forme et sa trame narrative, la réalisation fortement teintée d'expressionnisme (cadrages obliques, ombres portées, noir et blanc sculptural,...) doit beaucoup à l'influence du génial américain. Bien entendu «Le Troisième Homme» est un long métrage de Carol Reed, mais il est de notoriété publique qu'il fut aidé par les indications de Welles, et la fin du récit illustre parfaitement ce propos : la fuite de Welles dans les égouts de Vienne est exceptionnelle de virtuosité et d'inventivité. L'intérêt du film réside aussi dans ses acteurs, dont Joseph Cotten en anti-héros désabusé et cynique et bien sûr Orson Welles, inoubliable et charismatique dès la première seconde qu'il apparaît à l'écran. Ajoutons à cela une Vienne fantasmée et en ruine, magnifiée par l'éclairage de la photographie, un contexte politique chaotique au sortir de la seconde guerre mondiale avec ces multiples zones d'occupations, le marasme économique ambiant source de trafics en tous genres, et l'on obtient un long métrage remarquable, Palme d'Or méritée. Un grand classique à voir! [2/4] http://artetpoiesis.blogspot.fr/
lhomme-grenouille

Suivre son activité 916 abonnés Lire ses 3 043 critiques

1,0
Publiée le 03/01/2014
Comment dire ?… Il s’en est passé des choses dans la construction des intrigues entre ce « Troisième homme » et aujourd’hui. Or, désolé de le dire aussi crument, mais ce film regardé avec des yeux de cinéphile contemporain fait aujourd’hui un peu pitié. Certes, l’historien, le documentaliste, trouvera surement des raisons de s’extasier. Mais pour ceux qui voient les films avec leur sens avant de les voir exclusivement avec leur intellect, ce « Troisième homme » est juste dépassé en tout. La réalisation est certes propre, mais ce n’est pas ce qui fait un film. L’intrigue est aujourd’hui devenue totalement banale. Mais surtout, des erreurs stratégiques aussi incroyables que la musique de ce film, sont des facilités de l’époque qui aujourd’hui peuvent totalement plomber la crédibilité de ce « grand classique ». Pour moi, il n’y a rien d’intéressant à découvrir là-dedans…
Loïck G.

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 915 critiques

4,5
Publiée le 08/07/2015
C’est un film véritablement porté par ses personnages parfaitement typés, sans caricature, ni emphase. C’est une page de l’histoire de l’après-guerre que Green retranscrit en investigateur averti. Le suspense, toujours tendu sur le fil de l’énigme, n’est jamais haletant, et sa caméra en rajoute dans la concision quand au moment de la révélation elle détourne l’objectif pour laisser filer un chat. Mais un chat, ça se faufile et ça vous révèle alors bien des choses …. Une légende du septième art, un condensé de la technique cinématographique qui magnifié par le noir et blanc (chapeau à la photo de Mr Robert Krasker), donne à ce récit d’après-guerre une dimension quasi fantastique. Avis bonus Là encore que du bon entre la découverte de Vienne, le commentaire de Graham Green, et toute l'histoire du film dont la fameuse énigme autour d'Orson Welles ... Pour en savoir plus
Maitre Kurosawa

Suivre son activité 176 abonnés Lire ses 1 240 critiques

4,0
Publiée le 19/03/2015
Si "The Third Man" est devenu un film culte, ce n'est certainement pas grâce à son scénario, qui est somme toute assez banal. La force du film réside en sa gestion de l'espace (des plans de Vienne en ruines jusqu'aux égouts) mise en scène par des cadrages obliques souvent associés à des plongées et contre-plongées vertigineuses, son interprétation de haut vol et sa musique éternelle (la cithare d' Anton Karas). Un film noir à part qui joue remarquablement sur des contrastes, que ce soit un noir et blanc nuancé, des personnages sans cesse évolutifs ou encore des décalages de ton entre le son et l'image. Quelques grandes scènes, dont l'apparition de Harry Lime (Orson Welles), pour un film qui tient un discours cruel à la fois sur l'amour et sur l'amitié.
Val_Cancun

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 763 critiques

3,5
Publiée le 04/12/2014
Nouvelle variation sur la thématique et les codes du film noir, "The third man" (1949) vaut surtout pour sa mise scène créative et sa distribution prestigieuse. Derrière la caméra, on retrouve le britannique Carol Reed, qui bénéficiera pendant le tournage des conseils avisés d'un certain Orson Welles. L'acteur américain crève l'écran dans un rôle pourtant très réduit, dont la tirade cynique à la sortie d'une grande roue est restée fameuse dans la mémoire des cinéphiles, de même que sa fuite finale au coeur des égouts de Vienne. La capitale autrichienne, détruite par les bombardements et quadrillée comme Berlin après-guerre, est le théâtre de cette histoire sombre, où un écrivain raté (Joseph Cotten) constate le décès de son ami qu'il venait rejoindre en Europe. Au coeur de l'intrigue, une femme, fatale forcément, incarnée avec classe par Alida Valli. Le pseudo-twist central, éventé par l'affiche, vient relancer un scénario honorable mais pas transcendant. Au contraire, la réalisation du métrage est remarquable, avec ses décors naturels dans une ville dévastée, ses cadrages obliques innovants et ses jeu d'ombres inspirés de l'expressionnisme allemand. Seule la musique au cithare, pourtant restée célèbre, m'a paru en décalage avec l'univers pessimiste du film. "The third man" demeure une référence de son genre et de son époque, à connaître pour tout cinéphile averti.
Benjamin A

Suivre son activité 301 abonnés Lire ses 1 898 critiques

3,5
Publiée le 08/03/2014
Alors que je m'attendais à un chef d'oeuvre, je dois avouer que je suis légèrement déçu par "Le Troisième Homme". Le scénario est bon, l'histoire est vraiment intéréssante, mais j'ai trouvé que l'intrigue a mis trop de temps à se mettre en place. Les 10 premières minutes, avec l'arrive de Joseph Cotten, puis la découverte de son amis "mort", c'est intéressant et c'est bien fait, mais il a fallut attendre l'arrivé de Orson Welles pour que le film devienne vraiment captivant, c'est à dire à 40 minutes de la fin du film, et c'est vraiment dommage. Bien évidemment entre temps ce n'est pas soporifique, ça reste intéressant, la mise en scène de Reed est vraiment excellente, Vienne est magnifique et le rendu à l'écran est parfait. L'atmosphère cauchemardesque, prenante et sombre est adéquate à cet univers de corruption et dévastation. Les acteurs sont bon, notamment Joseph Cotten. Un bon film, techniquement réussi et dans l'ensemble intéréssant et passionnant, sublimé par une atmosphère prenante, malheureusement j'en attendais un peu trop...
gimliamideselfes

Suivre son activité 840 abonnés Lire ses 3 668 critiques

3,5
Publiée le 27/01/2013
Ce film ça fait des années que je voulais le voir, j'en attendais beaucoup, surtout parce qu'il y a Welles en fait et je dois dire que la déception a été à la hauteur de l'attente. Le début m'a pas mal fait penser à Laura, une personne morte et on tente de se renseigner sur les circonstances de sa mort (après les points communs s'arrêteront là), mais je dois avouer que je m'y suis désintéressé assez vite. Sans doute parce qu'on sait que Lime est vivant vu qu'il est joué par Welles et je n'attendais qu'une chose, qu'il arrive. Et il se faite attendre le bougre. J'ai suivi cette intrigue sans forcément m'y passionner, je trouve qu'il manque quelque chose pour unifier le choix de la ville, la musique pour le moins surprenante, l'intrigue et la très belle mise en scène de Reed. Séparément c'est très bien, mais le tout ensemble, je sais pas, ça ne m'a pas du tout convaincu. J'ai vu un bon film, certes, mais voilà, je n'ai pas été transporté et je suis le premier à en être navré. Et finalement Welles arrive, d'abord avec juste un petit plan sur son visage et là, j'espérai que mon intérêt pour le film remonte, j'ai adoré ce plan où Welles ne sachant que faire se met à sourire, puis ce jeu d'ombre. C'est vraiment très beau. Mais encore une fois ça me semble un peu factice, je ne suis pas dedans. Et il en sera malheureusement ainsi durant tout le film pour moi. J'ai beau aimer la mise en scène, le jeu de Welles, je me dis que l'histoire aurait peut-être pu être amenée autrement. Reste que quelques scènes avec Alida Valli qui dégagent quelque chose (une belle femme bien filmée, forcément) et surtout le plan final. Celui-là, j'ai vraiment adoré. C'est typiquement le genre de plan où je me dis : "putain faut que ça finisse comme ça et qu'il n'y ait plus rien après, ça serait juste parfait". Et on a vraiment une très belle fin. Je tiens aussi à signaler que rarement un petit décadrage de la caméra n'aura aussi bien rendu que dans ce film. Mais bon… Finalement… J'ai aimé sans adorer… déçu… Je le reverrai dans 10 ans.
Beotien B.

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 39 critiques

5,0
Publiée le 26/12/2012
Chef-d'oeuvre à classer parmi les 10 plus grands films de l'histoire du cinéma avec La Règle du jeu, La Grande Illusion, M. le Maudit ou Autant en emporte le vent, entre autres... A voir et revoir !
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top