Mon Allociné
Killer Joe
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
3,4 3770 notes dont 626 critiques
10% 64 critiques 36% 225 critiques 28% 176 critiques 10% 61 critiques 6% 35 critiques 10% 65 critiques

626 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
ConFucAmuS

Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 350 critiques

4,5Excellent • Publiée le 01/02/2016

Il faut croire qu'il suffit d'une rencontre pour retrouver l'inspiration. C'est en tout cas ce qu'on pourrait en déduire en voyant les deux derniers films de William Friedkin. Bug et aujourd'hui Killer Joe sont deux adaptations de pièces de théâtre signées Tracy Letts. Et à y regarder de plus près, il parait évident que l'univers des deux créateurs ne pouvaient que fusionner. Personnages en marge, situations extrêmes, boussole morale envoyée au fond de l'eau,...le mariage parfait en somme. Et Friedkin est bien décidé à en soigner la célébration. Avec cette histoire voyant Chris, un petit délinquant, tenter de rembourser une dette de 6 000 dollars en montant un plan tordu avec sa famille, le cinéaste culte de French Connection ou Police Federale Los Angeles frappe un grand coup. Fidèle à sa réputation, il livre un film sec et sans concessions (et le terme n'est pas galvaudé ici). Partant sur les bases d'un thriller, on dévie rapidement vers un conte exempt de la moindre barrière morale. En résulte un malaise quasi-permanent qui pourtant se révèle fréquemment hilarant. Les protagonistes sont des exclus, au comportement aussi irresponsable qu'outrancier, mais à aucun moment William Friedkin ne se permet de les juger. Par conséquent, chacun déterminera si telle ou telle scène est choquante ou désopilante. Pour ma part, je choisis les deux options car l'une n'empêche pas l'autre. Friedkin cuisine la société et ses maux, et c'est un vrai régal. Les interprètes sont en transe (d'un McConaughey dément à un Thomas Haden Church tordant, en passant par la lumineuse Juno Temple), et les vingt dernières minutes sont absolument inoubliables (imaginez la Cène version trash). Un nouveau grand film à ajouter à la filmographie de son réalisateur.

gregouchand

Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 629 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 22/01/2016

Sadique, sale, pervers, idiot, gagne petit, voici tous les termes qui colle à ce film. Les performances des acteurs et la mise en abime dans cet univers dégoutant et malsain sont superbes mais ne relèvent pas l’intérêt que j'ai porté au film. Une fois le générique final commencé, on est content d'en avoir finit et stupéfait d'une telle fin.

Extremagic

Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 482 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 10/01/2016

Je viens de voir ce film et je n'ai rien compris de ce qui vient de m'arriver. Une claque de malade, de bout en bout. Le film s'ouvre sur un éclair rougeâtre pourfendant le ciel, le tout filmé au ras du sol avec des lumières de voitures se trimbalant dans une route plongée dans les ténèbres. Le plan reviendra de manière différente plusieurs fois dans le film annonçant comme une rime lancinante la tempête que masque la bourrasque. Alors si dans un premier temps le film se laisse agréablement voir mais sans casser des briques il faut définitivement attendre le troisième acte pour que tout explose. Disons que dans le premier tiers temps on est en terrain connu, sorte de tableau social typique de la basse Amérique texane. Ici pas de concession avec ces personnages à couper au couteau. A bas le manichéisme primaire - en même temps avec un flic tueur à gage ça se comprend, ici c'est chacun sa paume et ça a quelque chose de plaisant, à la fois crédible et abrupte mais qui n'est jamais désarçonné. Il faut dire que le film doit beaucoup à son écriture, de bout en bout excellente et particulièrement sur le dernier tiers. Friedkin - que je connais assez mal - est un réalisateur toutefois intéressant car il a une mise-en-scène très sobre, classique mais d'une intensité folle, à la limite du virtuose, faut dire qu'il est bien accompagné parce qu'esthétiquement le film est très réussi et le montage fait une belle partie du boulot également. Alors voilà que durant les deux premiers tiers du film on se dit qu'on a affaire à un bon film, voire un très bon film sans qu'on se doute que ça ira au-delà et puis viens la dernière partie : montée crescendo de l'efficace au virtuose par le biais d'un ascenseur émotionnel pris dans un capharnaüm de registres tous savamment dosés. Au fond je pense que la scène aurait encore plus d'impact si la fellation avait vraiment eu lieu, je pense qu'il y a eu de l'auto-censure ici ou que les acteurs ont refusé de le faire mais ça ajoute pas mal au caractère étrange de la scène. Ainsi on a des coups de pressions qui grimpent et grimpent pour arriver à une insalubrité rarement atteinte, d'une violence crue et viscérale. Et puis je me demande comment il l'a fait, mais ce coup de poing qui sort de nulle part - de dieu ! - j'ai cru me l'être pris, littéralement, cinq minutes plus tard j'étais encore à me gratter le nez pour m'assurer que je n'avais rien. Tout va mal donc, les masques tombent dans un chaos infernal, on défend son bifteck avec de la roublardise et une bonne dose de violence ou de lâcheté. Pour finalement remettre la table en place avec ses couverts, que toute la petite famille américaine dévoile sa pitoyable hypocrisie, parce qu'après tout, tout le monde il est beau, tout le monde il est content, et on se fait un petit KFC à l'amiable, et l'homme en sueur avec ses traces de vomis sur la bouche, et la femme le nez brisé et l'intimité abusée, le tout comme si de rien était. Pour qu'on reparte pour un tour cette fois beaucoup plus fort, beaucoup plus direct et corrosif et que lorsque enfin on arrive à calmer le jeu ce soit dans une naïve béatitude, les plaies encore ouvertes suite à la déflagration sismique de cet éruptif calvaire. Si au fond j'ai quelque chose à reprocher au film, c'est d'avoir une mise-en-scène très en retenue déjà parce que Friedkin (enfin il me semble pour ce que j'ai vu de lui) mais aussi parce qu'il s'agit d'une adaptation théâtrale et que de fait on le sent encore un peu. Un peu moins de pudeur n'aurait pas été de refus, mais j'avoue faire de l'enculage de mouche, parce que franchement... quelle claque !

Martin P.

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 184 critiques

3,5Bien • Publiée le 08/01/2016

Poisseux, malsain, les adjectifs qui sentent le souffre ont tous leur place pour qualifier ce film de Friedkin. Les acteurs (McConaughey en tête) sont brillants, on ne peut pas rester indifférent face à cette histoire de dégénérés. L'ambiance est ultra pesante on est pris en otage avec pour seule option l'étouffement jusqu'à un dénouement dantesque. "Âmes sensibles..."

laurie51

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 113 critiques

2,5Moyen • Publiée le 29/12/2015

2,5/5 petite moyenne car je suis plutôt mitigée sur ce film. Entre absurdité et chef d'oeuvre il y a pour que pas. Ce film est complètement tordu avec des scènes de dégoût (poulet ) mais relève en même temps d'une telle violence et montre la stupidité des hommes. Je ne sait pas trop quoi en penser es ce que j'ai aimé ou pas, franchement je dirais que j'ai été captivité du début jusqu'à la fin mais ce n'est pas un genre qui me plaît finalement. Matthew MC. C se découvre encore un autre registre, brillant. Beau jeux d'acteurs...

Le Hobbit du 22

Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 127 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 21/08/2015

Killer Joe marque le grand retour de William Friedkin, le réalisateur de l'Exorciste, aux long-métrages, sachant qu'il n'en a réalisés aucuns depuis Bug en 2006. Killer Joe fait parti de ses films où, une fois le visionnage terminé, j'étais déboussolé. Je ne savais pas quoi penser de ce film, mais ce dont j'étais sûr.. C'était que Killer Joe m'a mis une claque monumentale ! Je ne vais pas m'éterniser sur ce film ayant servi à la renaissance de McConaughey (qui tient ici l'un de ces meilleurs rôles, si ce n'est le meilleur), qui est une succession de scènes plus amorales les unes que les autres, allant de scènes pédophiles aux violences physiques. Après mûres réflexions, ce film est pour moi un véritable chef-d'oeuvre. Le scénario est assez simple, mais l'atmosphère pesante et la mise en scène excellente prennent vite le dessus. Après une première partie orientée thriller, le dernier tiers vire dans le huis clos, qui finira en bain de sang. Tout le film est saupoudré d'un humour noir terriblement malsain mais qui apporte une réelle identité au film. Tous les acteurs sont bons, très bon, notamment Juno Temple et encore une fois Matthew McConaughey. Il incarne Joe de façon immense, notamment dans LA scène la plus dérangeante et perturbante du film, qui reste l'uns des passages les plus marquants que j'ai vu de ma vie. Mon dieu ! Ceux qui ont vus le film sauront de quel scène je parle, les autres découvriront par eux-mêmes, et ne verront plus jamais les pilons de poulets de la même manière. Bref, un film démentiel et fascinant, livrant une critique profonde et sévère de l'Amérique d'aujourd'hui, qui ne plaira certainement pas à tous le monde, et qui je le prévient, n'est pas à mettre entre toutes les mains. Bravo.

Mr. Winchester

Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 186 critiques

5,0Chef-d'oeuvre • Publiée le 10/08/2015

Ce film peut directement aller au panthéon du cinéma, j'ai rarement vu quelque chose d'aussi sombre et d'aussi poignant. L'histoire est déjà très noir, l'ambiance est malsaine et on plonge directement dedans dès les premières secondes du film. Archi violent et totalement dingue, Killer Joe est un de ses film qui nous rappelle pourquoi on aime le cinéma. McConaughey est la avec un de ses premiers gros rôle, sa performance d'acteur frôle la perfection. La scène dans la cuisine avec la cuisse de poulet m'a bien fait rire, scène qui nous enfonce encore plus dans la noirceur du film. Un chef d'œuvre !

zafkiel

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 681 critiques

3,5Bien • Publiée le 21/07/2015

Très bon film au scénario simpliste, mais au jeu d'acteur excellent. Que dire devant lap restation de Joe, ou encore du père totalement amorphe et débile, ou du fils complétement déjanté, ou de la fille plus nunuche tu meurs ? Du bon cinéma !

Plume231

Suivre son activité 492 abonnés Lire ses 4 567 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 26/04/2015

Une sorte de "Théorème" avec un homme que rien ne semble atteindre et qui a un don exceptionnel pour ce qui est de manipuler les autres, sauf qu'il ne va pas vraiment briser une cellule familiale, ou en fait juste un peu plus, puisque cette dernière était déjà bien brisée tellement ses membres sont affreux, sales et méchants, pas un pour rattraper l'autre... Le tout à la sauce humour très noir du réalisateur de "L'Exorciste"... L'ensemble n'est pas déplaisant à regarder. Il est même par instant très jouissif à voir. Même si parfois l'ensemble trahit un peu trop son origine théâtrale et que le personnage joué par Emile Hirsch est mal défini. Mais rien que le jeu de Matthew McConaughey dans une sorte d'"ange de la mort" tout de noir vêtu, à une époque où le comédien commençait à réussir à faire oublier une décennie composée quasi-exclusivement de comédies romantiques nanardesques pour prendre un virage radical vers l'ambition artistique, et celui de Juno Temple, très hot dans le rôle de la fille naïve mais qui peut avoir des réactions imprévisibles, valent le détour ainsi que quelques séquences très corsées, ce qui est peu étonnant étant donné que William Friedkin n'est pas réputé pour faire dans la dentelle, à l'instar de la scène du pilon de poulet (il y a un peu de Faulkner là-dedans sauf que chez l'auteur c'était un épi de maïs !!!). Bref glauque, noir, violent à souhait, pas de doute on est vraiment bien dans l'univers du cinéaste.

yeuce

Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 429 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 05/02/2015

un film bizarre je m'attendais à plus d'action, mais l'ambiance crasse qui règne tout au long du film m'a bien plus, et en plus le personnage de Killer joe est totalement maitrisé par Mc conaughey.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse