Killer Joe
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,4 pour 3 481 notes dont 617 critiques  | 
  • 61 critiques     10%
  • 224 critiques     36%
  • 173 critiques     28%
  • 60 critiques     10%
  • 34 critiques     6%
  • 65 critiques     11%

617 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
yeuce

9 abonnés | Lire ses 355 critiques |

   3 - Pas mal

un film bizarre je m'attendais à plus d'action, mais l'ambiance crasse qui règne tout au long du film m'a bien plus, et en plus le personnage de Killer joe est totalement maitrisé par Mc conaughey.

Lovalice30

0 abonné | Lire ses 10 critiques |

   4 - Très bien

J'ai adoré, beaucoup d'humour noir et de tension, et puis Matthew McConaughey est toujours aussi génial dans le rôle du mec complètement déjanté et malsain ! Les autres personnages sont aussi tarés les uns que les autres, et petite préférence pour le père (Thomas Haden Church) qui m'a bien fait rire par rapport à son comportement inerte tout le long du film.


Zuluko

7 abonnés | Lire ses 596 critiques |

   2.5 - Moyen

Un film dérangeant qui se veut provocateur. Les personnages se révèlent tordus et croient mener le jeu, alors qu’en réalité ils sont dupes, et le spectateur ne peut qu’assister pantois à la débandade générale, ne sachant s’il faut en rire ou pleurer. Les personnages s’agitent plus qu’ils n’agissent, mais les rebondissements maintiennent un semblant d’intérêt. On reste perplexe devant cette famille déjantée qui carbure aux sexe et à l’argent : est-ce le vrai fond de l’âme américaine dans toute sa splendeur ? Rien de nouveau donc, tout est dans la manière de le présenter, mais ici, elle l’est de façon assez trash.

Le Cinema du Cinéphile

17 abonnés | Lire ses 91 critiques |

   3 - Pas mal

Personnellement, le cinema de William Friedkin ne parle pas particulièrement, je n'ai rien contre ce réalisateur, il a du talent, mais je n'accroche pas toujours à ces films, bien que j'adore '' French Connection '' et '' L'Exorciste ''. Considéré comme son chef d'oeuvre ultime par certains spectateurs, voir même par le réalisateur, j'étais parti sur de bonnes bases pour '' Killer Joe ''. En fin de compte, c'est pas mauvais, loin de là, c'est même plutôt réussit, mais encore une fois, ce n'est pas ma tasse de thé, ce qui fait que je n'ai pas complètement accroché au film. Le scénario part sur un concept déjà vu, mais plus le film avance, plus il parvient à tenir en haleine, grâce à une tension maîtrisée qui monte de scènes en scènes. Globalement l'histoire n'est pas mauvaise, mais il faut savoir à quoi s'attendre, en effet, c'est à la fois violent et surtout malsain, en gros, ce n'est pas un scénario fait pour tout public. Le problème que j'ai principalement avec le long-métrage, c'est sa fin, je ne dis pas qu'elle est ratée, loin de là, vu le genre de films dans lequel on est, cette fin fait preuve de logique, le souci, c'est que je la trouve beaucoup trop immorale. Pourtant, la scène présente avant la fin du film, était excellente, certes dérangeantes, mais la tension était à son paroxysme, qu'on tenait une scène culte du cinema, si je puis dire, mais la fin pour moi, rend le message du film incohérent, après ce n'est que mon avis. La réalisation est très bonne et captive, grâce à une tension qui au fil du temps, devient de plus en plus stressante et elle donne place à des scènes parfois osée. Le film est lent, sans non plus être ennuyeux, grâce à un humour noir maîtrisé. Malgré ça, je n'ai pas trouvé le rythme très bien géré, à cause de la durée de certaines scènes faisant preuve de violence à la fois psychologique, et physique, elles sont interminables et ne peuvent pas être supportées par tout public. Heureusement que des passages drôles reviennent donner de l'intérêt au film. Les acteurs sont excellents, Emile Hirsch incarne un personnage très malchanceux, mai attachant tout de même, Juno Temple, Thomas Haden Church et Gina Gershon sont très bons. Mais la star du film est sans doute Matthew McConaughey qui porte le film sur ses épaules, sa prestation est magistrale et diffère complètement de ses autres, de plus son personnage est mystérieux, sombre et malsain. En conclusion '' Killer Joe '' n'est pas un film que je conseille aux âmes sensibles, il faut savoir à quoi s'attendre, avant de le voir. Dans l'ensemble, on a affaire à un bon film, mais que je n'ai pas particulièrement apprécié, suite à un cinema auquel je n'adhère pas, et une fin des plus immorales qu'il m'est arrivé de voir. Ca reste un thriller intéressant, mais qui malheureusement ne m'a pas grandement convaincu, à voir tout de même.

Bastien A.

54 abonnés | Lire ses 133 critiques |

   4 - Très bien

C'est ma première plongée dans le cinéma de Friedkin, et oui je n'ai pas vu L'Exorciste ou French connection (film dans lequel il recevra l'oscar du meilleur réalisateur). Je sais très bien que c'est un réalisateur de talent vu sa filmographie mais je n'ai jamais vraiment été attiré. Et puis arrive Killer Joe, un thriller nous montrant ce qu'il y a de plus mauvais chez un homme le tout parsemé d'un humour noir grinçant. Rien qu'en lisant le synopsis je bavais devant ce film n'ayant pas rencontré le succès qu'il mérite... Beaucoup de sentiments passent après le visionnage de Killer Joe: l'effroi, le rire, le dégoût... Nos nerfs sont mis à rude épreuve durant ces 1h40 de projection. Soyez prévenu, le film ne plaira pas à tout le monde du fait de son ambiance extrêmement glauque et poisseuse, entre scènes de violence, abus sexuel etc... L’œuvre de Friedkin est malsaine jusqu'à la moelle. Et j'adore ça ! Non non je ne suis pas fou, j'apprécie beaucoup ce genre de films, allez savoir pourquoi (les goûts et les couleurs comme on dit). En parlant de goût sachez qu'après avoir visionné Killer Joe, vous verrez le KFC sous un autre angle je vous l'assure grâce à une scène dont l'horreur et le dégoût n'aura jamais été aussi présente lors d'une scène de repas. L'histoire étant simple à la base (une simple histoire de meurtre pour de l'argent) commence à prendre rapidement de l'ampleur avec une tension parfaitement dosée le tout avec un certain humour noir très subtil et diabolique entourant ainsi l'horreur qui s'installe au fil des minutes. Friedkin maîtrise son sujet parfaitement, c'est très bien rythmé, l'écriture est juste et nous réserve quelques bonnes surprises (comme d'ailleurs la fameuse scène du poulet, totalement malsaine et inattendue) notamment dans les 20 dernières minutes qui sont à la fois complètement barrées et glaçantes. L'humour présent dans le film ne plaira pas à tout le monde, le cynisme n'est pas naturel, on l'a ou on l'a pas. Moi j'ai adoré: les dialogues sont aux couteau et que dire de l'incroyable performance de Matthew McConaughey ! Il crève l'écran dans son rôle de flic déterminé et pervers. Le cinéaste ne se refuse rien, le film étant une adaptation d'une pièce de théâtre, les 20 dernières minutes (se passant en huis-clos) sont très shakespeariennes grâce à une mise en scène de Friedkin laissant place à des séquence d'une extrême violence. C'est féroce, jubilatoire, assassin bref... On se régale (sans mauvais jeu de mot !). Le réalisateur de French Connection et de L'Exorciste est toujours aussi efficace quand il s'agit de montrer les vices et la noirceur humaine. Avec lui, la famille américaine en prend pour son grade avec des personnages plus sordides les uns que les autres. Vous serez gêné devant Killer Joe, vous serez dérangé, dégoûté, choqué tant l'ambiance de l'Amérique profonde est bien retranscrite le tout avec des plans de caméras cadrés au millimètre. Le mal est ici magnifiquement représenté par un Matthew McConaughey rempli d'effroi auquel aucun personnage ne pourra le contredire dans ces actes plus inhumains les uns que les autres. Quand au final, comme je vous l'ai dit, il fait preuve d'un jeu de massacre très ingénieux mais le tout se fini sur un plan final légèrement brutal, inattendu mais nous permet alors d’interpréter la suite des évènements. Donc oui j'ai beaucoup apprécié Killer Joe, c'est malsain, ultra cynique, mais tellement jubilatoire et bien interprété qu'on ne peu qu'adhérer (mais pas pour tous). En attendant son prochain film, malgré ces 79 ans, William Friedkin signe une œuvre noire intense sur les bas-fonds de l'Amérique que je vous recommande fortement ! Comme le dit le film lui-même, "le meurtre n'a jamais eu aussi bon goût". Bon appétit !

Sid Nitrik

17 abonnés | Lire ses 403 critiques |

   4 - Très bien

Il paraît que la sagesse s'acquiert avec l'âge. Faux et archi-faux nous répond William Friedkin ! Le talent en revanche reste intact. A l'aube de ses 80 printemps, le réalisateur de « L'Exorciste » ou encore « French Connection » nous livre un thriller white trash grinçant, à l'humour extrêmement noir et malsain. Brutal, cynique, décomplexé, déjanté, cette réalisation est assurément à part dans le paysage cinématographique de ces dernières années. Si ça va quand même parfois un peu loin (la scène de la cuisse de poulet par exemple), le scénario s'avère bien ficelé et la réalisation parvient parfaitement à faire ressortir le contexte de crasse sociale et de malaise moral. « Killer Joe » est dans le même temps un film sur la fatalité, sur la rédemption impossible des « loosers » de naissance notamment à travers le personnage campé par Emile Hirsch (excellent). Juno Temple livre une prestation exceptionnelle tant ce rôle de gamine-objet paumée au regard tragiquement rêveur était compliqué à endosser. Quant à Matthew McConaughey, on n'avait pas vu personnage si taré et transgressif depuis belles lurettes. Tout « vieux » qu'il est, William Friedkin montre que l'on peut encore faire du cinéma original avec ses tripes.

neilseim

5 abonnés | Lire ses 239 critiques |

   4 - Très bien

Bon film, genre thriller, à la sauce texane, décolletés et violence. A retenir : les personnages, aussi barrés les uns que les autres, et le fil de l'histoire : c'est rapide, avec 2 à 3 retournements de situation, qu'on voit venir dans d'autres films... mais pas là !, une bonne surprise du coups !

http://aujourdhuichezyoyovideo.blogspot.com/201...

loulou451

41 abonnés | Lire ses 1408 critiques |

   4 - Très bien

William Friedkin n'a rien perdu de sa verve. Le grand réalisateur de "French Connection" et "Police fédérale Los Angeles", réalise encore des prouesses avec ce "Killer Joe". Et c'est encore une fois une descente aux enfers, mais cette fois-ci dans les bas-fonds de l'Amérique, dans les bungalows miteux du Texas, loin des fastes de L.A. ou de la zone new yorkaise. Friedkin retrousse ses manches et plonge ses mains jusqu'aux coudes dans les fanges de l'Amérique profonde, cette Amérique faite de petits boulots, d'arnaque et de relations faciles. Et cette fois-ci, c'est à Matthew McConaughey (une fois encore génial en tueur à gages psychopathe) qu'il confie le soin de redresser les torts et les tourments de ses personnages. Le résultat, porté par un scénario dantesque, est saisissant. Si on ajoute à cela l'excellent casting et la performance remarquable de Juno Temple, on a droit à une des meilleures productions de l'année 2011.

Djo T.

13 abonnés | Lire ses 358 critiques |

   4 - Très bien

Killer Joe est un film plus que correct racontant une histoire improbable dans une famille américaine de cassos' "pétés du casque". Le jeu d'acteur est très bon, ainsi que la réalisation. Le rythme ni trop lent ni trop rapide vous emmènera vers des situations aussi loufoques que malsaines pour notre plus grand plaisir. Le problème c'est la fin du film qui est hyper décevante : l'intrigue était suffisamment élaboré pour faire un gros twist de fin ou quelque chose de beaucoup plus déjanté ... En bref très bon film malgré que je suis rester sur ma faim.

Bruce Wayne

77 abonnés | Lire ses 315 critiques |

   4.5 - Excellent

Réalisé par le vétéran William Friedkin son dernier film en date, Killer Joe, fut certes un bide au box-office mais constitue un excellent film noir, entre polar, farce macabre et thriller policier. Porté par un casting d’acteurs déments dans leur rôle, Killer Joe est un film à la fois bizarre, malsain, pervers et violent mais n’en demeure pas moins passionnant jusqu’à sa conclusion finale, déjà culte. Chris, 22 ans, minable dealer de son état, doit trouver 6000 dollars ou on ne donnera pas cher de sa peau. Une lueur d’espoir germe alors dans son esprit lorsque se présente à lui une arnaque à l’assurance vie. Celle que sa crapule de mère a contractée pour 50 000 dollars. Faisant équipe avec son père, il contact Joe Cooper aussi connu sous le nom de Killer Joe, flic le jour, tueur à gages la nuit. Seul problème : il se fait payer d’avance, ce qui n’est clairement pas une option pour Chris qui n’a pas un seul dollar en poche. Il tente de négocier avec Killer Joe mais celui-ci refuse d’aller plus loin. Il a ses principes… jusqu’à ce qu’il rencontre la jeune sœur de Chris, Dottie. Tombé sous le charme de la jeune adolescente, le tueur à gages accepte d’être payé sur l’argent de l’assurance si on le laisse jouer avec Dottie. Sorti en 2012, Killer Joe signait le grand retour de William Friedkin, réalisateur de French Connection qui lui a valu l’Oscar du Meilleur réalisateur, de L’Exorciste considéré comme un des films d’horreur les plus terrifiants du cinéma ou encore du Convoi de la Peur, remake du film français Le Salaire de la Peur d’Henri-Georges Clouzot. Agé de 77 ans au moment de la sortie de Killer Joe, William Friedkin montrait encore une fois qu’il avait gardé tout son talent de cinéaste en livrant ce polar osé et violent à l’humour noir diabolique. Le film fut très bien accueilli par la critique mais fit un bide au box-office, seulement trois petit millions de dollars de recettes dans le monde dont 166 183 entrées en France. Remarquez, quand on regarde le film on comprend pourquoi il n’a pas connu un gros succès en salle : violence, sexe, ambiance malsaine et perverse,… bref Killer Joe n’est donc pas un film destiné au grand public mais devrait connaître un plus grand succès en DVD et trouver son public, comme beaucoup de films souvent incompris ou victime d’un flop au box-office à leur sortie. Polar violent et malsain qui se transforme petit à petit en une sorte de huis clôt poisseux et pervers, Killer Joe est en fait adapté de la pièce de théâtre éponyme de Tracy Letts qui date de 1991. Et il faut savoir que c’est le dramaturge lui-même qui a adapté son œuvre pour le cinéma, et ce n’est pas la première fois qu’il s’adonne à cet exercice puisqu’il était déjà, en 2007, derrière le scénario de Bug d’après l’une de ses pièces, film réalisé par William Friedkin encore une fois. Les deux hommes se sont donc tout de suite entendus puisqu’ils sont revenus en 2012 avec Killer Joe. Le film est très court, il dure 1h33 mais il est tout simplement excellent. C’est une petite claque de cinéma noir et très osé que j’ai reçu, où une famille se déchire à cause d’une assurance vie, et la situation est perturbée par un tueur à gages impitoyable tombé sous le charme de la petite dernière de notre famille de dégénérés. C’est vrai que Killer Joe est malsain et violent, les scènes de sexe ou de nue sont assez nombreuses et les scènes de violence très dures mettent encore plus mal à l’aise, la scène où Emile Hirsch se fait tabasser à coups de boîte de conserve par Killer Joe est très violente et assez insoutenable. Mais la scène la plus dérangeante du film vous savez déjà laquelle c’est si vous avez vu le film ou entendu parler de lui. Je pense bien sûr à la scène du poulet, à la fois drôle, malsaine et dérangeante, qui donne tout d’un coup moins envie de manger des cuisses de poulet. Je pense que c’est une scène culte mais son problème c’est qu’elle est un peu trop longue ce qui amplifie encore plus le mal être et le dérangement devant ce film. Mais il est vrai que la dernière séquence du film, qui se passe entièrement dans la caravane de la famille Smith, est juste brillante avec des dialogues bien sentis et trash, des déchaînements de violence ahurissants et une bonne petite dose d’humour noir pour conclure magnifiquement cette œuvre atypique et sordide qu’est Killer Joe. Là on voit tout de suite que le film est adapté d’une pièce de théâtre car il suffirait de mettre une caravane pour seul décor et d’y jeter tous les personnages dedans pour qu’ils règlent leurs comptes. Personnellement j’ai adoré la scène finale qui part totalement en cacahuète avec des coups de feu, du sang et une révélation inattendue qui amène le personnage de Killer Joe à conclure le film sur une note d’humour noir juste délirante. William Friedkin livre un film noir très stylisé, qui possède une histoire certes classique mais dont l’intérêt repose exclusivement dans son deuxième acte qui est une sorte de règlement de compte burlesque et dérangeant entre tous les protagonistes du film. Mais si le film m’a autant plu c’est bien grâce à ses acteurs tous géniaux dans leur rôle. A commencer par un impressionnant Matthew McConaughey dans le personnage de Joe Cooper alias Killer Joe, tueur à gages ultra-violent et pervers qui dégage un tel charisme qu’on ne peut s’empêcher d’aimer et de détester ce personnage. L’acteur à l’époque en pleine renaissance artistique entamée avec La Défense Lincoln, continuait à tourner dans des films plus originaux et sombres où il livrait des prestations de plus en plus ahurissantes. Avec ce personnage de tueur à gages, l’acteur texan confirmait son immense talent et éclipsait sa période moins glorieuse marquée par quelques comédies romantiques ringardes pour se concentrer sur de vrais grands films et des personnages de cinéma marquants comme celui de Killer Joe. Matthew McConaughey est un acteur que j’apprécie énormément depuis sa renaissance d’acteur qui lui aura permis de remporter l’Oscar du Meilleur acteur pour son rôle dans Dallas Buyers Club, un prix que l’on peut imaginer comme une sorte de conclusion et de récompense à son incroyable renaissance. Ensuite nous avons un très bon Emile Hirsch qui s’en prend plein la tronche dans le film, un Thomas Haden Church qui joue à la perfection un père abruti, une jeune Juno Temple parfaite dans le rôle de la petite sœur candide désirée par l’inquiétant Killer Joe et enfin nous avons une superbe Gina Gershon dans le rôle d’une femme vulgaire et qui va voir ailleurs dans le dos de son mari. Accompagné d’une très bonne bande-originale signée Tyler Bates qui contribue à l’ambiance noire et bizarre du film, je conçois que Killer Joe peut être considéré comme un mauvais film car malsain, violent et pervers par certains spectateurs mais moi je l’ai trouvé excellent malgré ce côté trash. Je pense que c’est soit on aime ou on n’aime pas. En tout cas j’ai vu en Killer Joe un film d’ambiance stylisé possédant une histoire prenante avec un deuxième acte déjà culte, des dialogues bien ciselés, un humour noir très bienvenue, des acteurs tous exceptionnels dans leur rôle et une réalisation soignée de la part d’un grand nom du cinéma qu’est William Friedkin. J’aime et je recommande donc Killer Joe. A taaaaaable !

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Killer Joe Bande-annonce VO
856 404 vues
Killer Joe Extrait vidéo VO
14 365 vues
Killer Joe Extrait vidéo (2) VO
8 345 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
14 vidéos
Moins fast, moins furieux : les blockbusters US parodiés !
7 vidéos
Quand les gros durs écrasent une larmichette...
6 vidéos
Xavier Dolan dans tous ses états !
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné