La Terre outragée
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,8 pour 418 notes dont 87 critiques  | 
  • 8 critiques     9%
  • 30 critiques     34%
  • 33 critiques     38%
  • 10 critiques     11%
  • 4 critiques     5%
  • 2 critiques     2%

87 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Olivier M.

0 abonné | Lire ses 7 critiques |

   4 - Très bien

Après beaucoup de documentaires puissants ou révoltants, le sujet de Tchernobyl est traité sous l'angle de la fiction réaliste. Le réalisateur ne met par l'accent sur la catastrophe elle-même dont on ne voit quasiment rien, mais sur ses signes insidieux, et sur son impact sur la vie des gens. Le résultat est âpre et dur, bouleversant. Il montre la brutalité du cataclysme (ainsi l'infirmière qui annonce à la jeune mariée que son mari est désormais un réacteur nucléaire tellement il a été irradié) dans cette région à la vie paisible et un peu morne, ainsi que ses conséquences psychologiques autant que médicales: Anya (magnifique Olga Kourylenko) n'a pas été irradiée mortellement, mais elle est comme Valéry, brûlée à vie de l'intérieur. Les lieux du drame sont impressionnants, cadavres de monuments et de bâtiments semblables à de gigantesques squelettes, parcourus par des groupes à la limite du voyeurisme... des fantômes y vivent: paysans ignorants qui "ne voient ni ne sentent les radiation", réfugiés tadjiks qui "craignent plus les gens que les radiations"...

Thierry-Gautier

4 abonnés | Lire ses 138 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Tchernobyl comme si vous y étiez. Une histoire bouleversante sur les survivants de la catastrophe à la frontière de la Biélorussie et de l'Ukraine. A dégouter à jamais du nucléaire et de toute forme de nostalgie de l'expérience soviétique et de la domination russe sur ces contrées. A l'inverse, un film à faire aimer le septième art.


Eric C.

0 abonné | Lire ses 239 critiques |

   3 - Pas mal

Film austere, assez lent, avec des images aux couleurs tres froides, un style tres film "pays de l'est". Une vision de l'apres Tchernobyl dans la zone contaminee sans veritable parti pris mais assez authentique et honnete. Il y a heureusement le personnage principal Anya, interprete par une actrice remarquable, Olga Kurylenko, loin des cliches top model/actrice. Olga Kurylenko est un veritable cameleon est apporte profondeur, sensibilite, verite et humanite a un personnage pas vraiment passionnant sur le papier.

Biloba63

27 abonnés | Lire ses 659 critiques |

   4.5 - Excellent

Comme un film peut être beau quand il respire la simplicité et l'authenticité ! Prypiat, petite ville au cœur de la catastrophe, et ses habitants, oubliés, blessés, au destin tragique... Et à côté de ça... leur vie, leurs espoirs, leurs sentiments, leur amour de leurs terre. Plongée d'une authenticité à fleur de peau dans ces contrées si tristement connues. Cette simplicité qui transpire la richesse humaine est ressentie, on en a le cœur rempli, entre sourire et tristesse, au rythme de la catastrophe puis de la vie qui continue. Cette simplicité qui au final donne à l'œuvre une dimension humaine bouleversante.

Septième Sens

25 abonnés | Lire ses 538 critiques |

   2.5 - Moyen

On ne possède pas la nature mais on peut l'influencer fortement. Le 26 avril 1986, les gens de Pripiat chantent et dansent à l'occasion du mariage d'Anya et Piotr. La nostalgie et l'innocence baignent ces images contemplatives qui annoncent paradoxalement une sorte de danger : des animaux morts, une pluie menaçante ou un ciel inquiétant viennent appuyer cette angoisse. Le lendemain, la femme apprend que son mari est mort et les populations doivent être évacuées au plus vite. Nous sommes à quelques kilomètres de Tchernobyl et l'un des réacteurs vient d'exploser. Dix ans plus tard, nous retrouvons Anya devenue guide touristique dans la zone radioactive. Depuis l'incident, le temps pour elle s'est arrêtée. Hésitant en permanence entre son passé avec cette ville où elle a grandi et son premier amour qui a disparu, et un futur qui lui ouvre les bras mais qu'elle craint plus que tout, Anya n'arrive pas à se décider. Le récit adopte la même attitude en évoluant très lentement et ayant de nombreux passages répétitifs, avec des scènes de guide notamment trop longues. L'image est devenue terne, sans couleurs, avec le bruit de cette pluie qui n'arrête pas de tomber. Dans ce décor sans vie, un fils tente désespérément de chercher son père qu'il croit toujours vivant. Cette catastrophe n'a pas seulement provoqué des dégâts physiques. On voit la détresse de ces « rescapés » qui n'arrivent plus à avancer et à croire en une vie meilleure. Sous cette musique mélancolique assez agaçante, l'espoir se fait mince pour ces individus torturés. Enfin, on se rend compte qu'on parle très peu du déclenchement de la catastrophe, où beaucoup de non-dits sont présents. La population ukrainienne ne sait pas grand chose (image du paysan affirmant que la radioactivité ne se sent pas ni ne se voit) et l'Etat fait bien évidemment tout pour cacher ce désastre nucléaire. À cause de la folie des hommes, des milliers de vies ont été détruites à court ou long terme, et ce film leur rend hommage.

http://septieme-sens.net/

Christian B.

6 abonnés | Lire ses 693 critiques |

   3 - Pas mal

Un film qui méritait mieux , un peu tristounet , dommage , le film montre un peu trop je pense la réalité de ce qui c'est vraiment passé , un peu ennuyeux , mais pas complètement nul non plus , dommage aussi pour le sous titrage qui pour moi ne va pas dans le sens pour que le film plaise vraiment

BeatJunky

14 abonnés | Lire ses 1021 critiques |

   3 - Pas mal

Film gris, glauque, triste et lent aussi. Certains s'ennuieront de ce constat sur la vie à Pripiat 10 ans après la catastrophe. Je trouve pourtant que ça reflète l'ambiance qui règne là bas de nos jours. La vie semble s'être arrêtée pour tous. C'est très fluide par contre, j'ai trouvé que la mise en scène était bien en phase avec ce récit. L'interprétation est aussi plutôt bonne, elle fait bien ressortir le malaise ambiant dans cette région sinistrée où les gens continuent à vivre comme si rien ne s'était passé. Intéressant, à voir

Guillaume H.

0 abonné | Lire ses 34 critiques |

   4 - Très bien

Tchernobyl, le 26 Avril 1986, un accident condamne la petite ville de Pripiat à l'oubli, et invitent ses habitants à être dévastés par les radiations. La Terre Outragée met en scène le destin croisé de plusieurs de ses habitants, qui 10 ans après vivent encore avec ce souvenir et tentent même de le faire subsister. Un très beau film, émouvant, d'une grande sensibilité.

OtodidaQt

8 abonnés | Lire ses 49 critiques |

   4 - Très bien

Sans tomber dans un sentimentalisme exagere, la terre outragee nous plonge avec brio dans un univers sordide et glauque. La vie a tchernobyl 10 ans apres c est des vies brisees et un tourisme malsain. A voir !

lorenzo fly

0 abonné | Lire ses 593 critiques |

   3 - Pas mal

Un beau film qui relate bien plus qu'une simple catastrophe nucléaire. Une réalisation fluide, quelques longueurs parfois mais au final une sensibilité qui prend le pas sur le reste!!

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
La Terre outragée Bande-annonce VO
535 855 vues
La Terre outragée Extrait vidéo VO
2 886 vues
La Terre outragée Extrait vidéo (2) VO
1 939 vues
4 vidéos liées à ce film
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #17 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné