Quelques heures de printemps
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • VOD, DVD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,2 pour 897 notes dont 253 critiques  | 
  • 35 critiques     14%
  • 100 critiques     40%
  • 54 critiques     21%
  • 30 critiques     12%
  • 6 critiques     2%
  • 28 critiques     11%

253 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Vincent Z.

0 abonné | Lire ses 6 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

5 - Chef d'oeuvre sur ARTE hier soir Bouleversant !!! J'en suis encore tout chamboulé, ce film est très triste mais traite d'un sujet de société qui fait souvent débat à savoir le suicide assisté ou euthanasie active , c'est traité de façon brut et frontale sans artifices. Vincent LIndon et Hélène Vincent sont incroyables dans leurs rôles, Merci Arté , rare sur TV

Ghibliste

14 abonnés | Lire ses 404 critiques |

   3.5 - Bien

Après le très joli "Mademoiselle Chambon", Stéphane Brizé s'attaque, avec "Quelques Heures de Printemps", à un sujet pour le moins compliqué, celui de l'euthanasie. Comme souvent, Vincent Lindon est l'homme de la situation dans ce rôle d'ex-taulard peu loquace contraint de retourner vivre chez sa mère. Et son duo avec cette dernière, froide et cassante, incarnée par l'excellente Hélène Vincent, donne lieu à quelques scènes d'une grande puissance émotive. Bien sûr, la réalisation est dépouillée, lente, et l'histoire assez simple, ce qui n'est pas toujours très excitant... Mais au final, ce drame réalise la prouesse de ne jamais tomber dans le pathos ou le larmoyant, en nous offrant d'intenses moments d'humanité. A noter également une bande-son particulièrement bien adaptée. Poignant.


gerald b.

0 abonné | Lire sa critique |

   4 - Très bien

Un film dur et sobre servi par l'interprétation magistrale de toute la distribution, même les seconds rôles ce qui est rare dans le cinéma français. Mention spéciale à Helene Vincent, magnifique et bouleversante. Vincent Lindon est égal à lui même, avec une espèce de force animale, service minimal mais en même temps c'est toujours juste.Un film où chaque phrase, chaque regard, chaque détail de la décoration sonne juste.

tixou0

99 abonnés | Lire ses 1168 critiques |

   3 - Pas mal

Quasi-quinqua, Alain (Vincent Lindon), ancien routier, a fait une "bêtise" et s'est retrouvé condamné à 18 mois "ferme" (exécutés... ce qui est insolite pour un "primaire", en ces temps de grand laxisme pénitentiaire). Quand il est élargi, il n'a d'autre solution matérielle que de retourner vivre chez sa mère, veuve (Hélène Vincent). Il la trouve maniaque, et vite, insupportable. Elle est très malade. "Cali", la brave chienne de la mère, est leur seul truchement (un voisin de toujours mis à part) - Mme Evrard aura même recours à un "Münchhausen" par procuration, vétérinaire... Enfermés dans le silence, ces deux êtres se retrouveront in extremis - dans une scène finale poignante (mais dépourvue de la moindre facilité scénaristique). Ce film austère, sur la "fin de vie" (quand l'issue annoncée au malade est inéluctable) - un sujet délicat, pour lequel on n'est pas surpris que Stéphane Brizé, dont c'est le 4e "long", ait eu un coup de coeur - est cependant trop épuré, trop lent, trop riche en détails "pauvres", et surtout trop linéaire (à comparer, sur le même sujet, avec l'emballant "Miele" de Valeria Golino), pour emporter la conviction, et une vraie empathie. Au positif, une magnifique HV - et un Lindon plus en retrait.

willycopresto

6 abonnés | Lire ses 429 critiques |

   4 - Très bien

Stéphane Brizé n'a pas fait beaucoup de films, mais quel dramaturge ! Quelle belle réalisation qui traite du suicide "médicalement assisté" (en Suisse) Bien sûr, à ne pas regarder si vous êtes neurasthénique ou malade gravement. Le rôle semble taillé sur mesure (peut-être son meilleur) pour Hénlène Vincent, et Vincent Lindon qui sont excellents. Le sujet est abordé avec pudeur mais réalisme, sans musique inutile, bref sobrement. Ca donne envie de pleurer. willycopresto

Jonathan Mele

16 abonnés | Lire ses 499 critiques |

   3.5 - Bien

Un tableau délicat. Après "Mademoiselle Chambon", Stéphane Brizé confirme son style : la pudeur. Et je pense que ce n'est pas le plus facile. Délicat dans le sens où ce n'est pas un sujet lambda, pas du tout ou très peu traité et qui pose un vrai questionnement : le suicide assisté. C'est aussi sujet double avec le rapport conflictuel entre une mère et son fils. Une tension palpable tout au long, créée, magnifiquement jouée. Le dialogue devient alors compensatoire. Une vraie leçon de direction d'acteurs.

Black-Night

18 abonnés | Lire ses 138 critiques |

   3.5 - Bien

Quelques Heures De Printemps est un beau film. Un film beau et dur à la fois qui dans sa réalisation possède une certaine lenteur parfaitement maîtrisée. L'attachement envers les personnages se fait très rapidement où l'on est plongé dans l'histoire d'une mère malade d'un cancer incurable et d'un fils sortis de prison contraint de retourner chez sa mère. Malgré pourtant en apparence un film simpliste surtout dans sa réalisation mais une belle réalisation, sont abordées plusieurs choses. On parlera bien évidemment du sujet de l'euthanasie mais dissimulé sur le dialogue difficile entre une mère et un fils. Le film est bon car il ne choisit pas de s'intéresser qu'au sujet fort et dur et ne tombera pas dans le film affreusement triste du début à la fin. Bien qu'il en reste pour autant un film bouleversant et touchant, qui laisse transparaître des émotions, malgré que l'on connaisse la fin à l'avance, si l'on est humain donc doté d'une certaine sensibilité, alors tout comme moi des larmes seront présentes à la fin. Les plans sont beaux et maîtrisés tout comme la lenteur déployée quasiment avec brio sur le métrage. L'absence de musique ne m'a pas choqué pour une fois alors qu'à l'accoutumé j'y suis un peu plus attaché, mais pour ce film elle n'était pas foncièrement nécessaire certainement dû à l'ambiance pesante même si quelques jolis morceaux composé par Nick Cave y seront quand même présents sur quelques scènes qui embelliront le métrage. Emmené par un bon casting et des interprétations magistrales des différents acteurs notamment Hélène Vincent bien sûr extraordinaire ainsi que Vincent Lindon excellent. Emmanuelle Seigner et Olivier Perrier dans des rôles secondaires sont tout aussi bons voir très bons. Tout est dit, pas un grand film pour autant ni même un chef d'œuvre mais un beau film à voir. Ma note : 7.5/10 !

maxime ...

15 abonnés | Lire ses 811 critiques |

   3.5 - Bien

Un sujet fort, bouleversant et difficile. Filmé avec la plus grande simplicité, et avec beaucoup de retenue malgré certains passages de colère et de fièvre, on souffre en silence jusqu'au dénouement ... Un trio d'acteurs remarquables Vincent Lindon, Hélène Vincent et Olivier Perrier - on peut également rajouté la magnifique Emmanuelle Seigner - qui se batte et débatte entre eux et surtout avec leurs propres sentiments. Le thème musicale emprunté à L’Assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford colle à merveille avec ces Quelques heures de printemps, somptueux !

Zabou2004

0 abonné | Lire ses 61 critiques |

   0.5 - Nul

Quel film horrible! Au bout de 20 minutes on voit un chien trainé et traité durement par le collier sur le sol par l'actrice, des hurlements et des chiens visiblement inquiets, un bébé qu'on laisse pleurer très longtemps alors qu'il a faim et qu'il n'est nourri que de longues minutes plus tard alors quil hurle à l'écran . Je sais bien que malheureusement ça arrive souvent dans la vraie vie. Mais qu'un realisateur provoque ces scènes pour servir son film, ça me débecte ! Quel manque de sensibilité ! Quelqu'un de vraiment humain ne traite pas ainsi des êtres sensibles qui n'ont pas demandé à être dans le film.

Djo T.

12 abonnés | Lire ses 357 critiques |

   3.5 - Bien

Difficile de ne pas être bouleversé - du moins, ému - par ce film dont le thème, la fin de vie, ne manquera pas de toucher la corde intime de chacun des spectateurs. « Quelques heures de printemps », amène le public à se poser des questions sur son rapport à la mort : pourrait-il prendre la même décision que le personnage incarné par Hélène Vincent ? Comment réagirait-il si un de ses proches s’engageait dans cette démarche ? Stéphane Brizé privilégie les non-dits, les silences, les situations et discussions faussement anecdotiques, pour approcher l'expression d'une certaine vérité, et laisse les sentiments et émotions affleurer au cours des plans séquences. Cependant, l’ensemble pâtit quelque peu de son côté didactique Spoiler : (il énumère les différentes étapes d’un suicide médicalement assisté, comme un mode d’emploi), qui écrase la description du houleux rapport mère-fils, pourtant au coeur de l'histoire.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Quelques heures de printemps Bande-annonce VF
996 219 vues
Playlists
4 vidéos
On peut aussi rire avec "50 Nuances de Grey" !
20 vidéos
Délires, insolites, dérapages : en 2014 on a vu...
15 vidéos
Best-of 2014 - Danse (et chante) avec les stars d'Hollywood
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné