Mon AlloCiné
Pompéi
note moyenne
2,6
5917 notes dont 893 critiques
8% (72 critiques)
16% (139 critiques)
26% (228 critiques)
25% (227 critiques)
15% (130 critiques)
11% (97 critiques)
Votre avis sur Pompéi ?

893 critiques spectateurs

Chris58640

Suivre son activité 45 abonnés Lire ses 487 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 20/02/2014

Je cherche… Je cherche… Je cherche ce que je vais bien pouvoir dire de positif sur le dernier film de PW Anderson ? Je cherche, mais je ne trouve pas… Une réalisation tapageuse et tape à l’œil, qui abuse des ralentis et des effets grandiloquents, des sons trop appuyés, une musique sans grand intérêt et omniprésente, de ce côté-là, il n’y a pas à dire, on est dans ce que le cinéma d’Hollywood peut faire de plus stéréotypé. N’est pas Ridley Scott ou James Cameron qui veut ! Les personnages sont caricaturaux, les gentils sont très gentils et remplis à ras bord de belles idées et de nobles idéaux, les méchants (estampillés SPQR) sont très méchants, et lâches, et bouffis d’orgueil aussi. Les uns et les autres sont incarnés sans beaucoup de convictions par des acteurs qui ont l’air de n’y croire qu’à moitié eux aussi ! Kit Harington (que je ne connais pas) abuse des regards pénétrés et des silences sentencieux, Emily Browning n’arrive pas à nous émouvoir vraiment, quand à Jack Ba… Kiefer Sutherland, on se demande bien ce qu’il est venu faire dans cette galère ! Le scénario accumule les clichés consciencieusement, il n’en manque pas beaucoup, et plus les minutes passent, plus on a l’impression d’être pris pour des cons de spectateurs payants ! Les péripéties sont téléphonées à des kilomètres (çà m’a fait penser à « 2012 » de Roland Emmerich !), les rebondissements ont déjà été vus 1000 fois au cinéma, c’est navrant. On soupire, on regarde sa montre, on essaie de s’intéresser à la reconstitution de Pompéi. On s’étonne aussi, au passage, d’un scénario qui met Pompéi dans la position d’une opposante courageuse à l’hégémonie Romaine ( ?). Et là, après 1h ½ de film, on se dit que le seul personnage qui va être à la hauteur de sa réputation, le seul qui ne va pas nous décevoir et qui va régler les problèmes de tout ce petit monde de manière expéditive, c’est le Vésuve ! Honnêtement, quand l’éruption arrive enfin, on se sent soulagé, plus de combats interminables, des phrases creuses déclamées le sourcil froncé, tout le monde va y passer et de quelle manière ! Et bien vous savez quoi, même le Vésuve passe à côté de son sujet ! Même lui n’est pas bon, c’est désespérant ! Une éruption Plinienne (le nom vient de là !) a très peu de lave, elle dure très longtemps, les cendres tombent pendant des heures, les pierres ponces également, elles recouvrent tout lentement mais surement… Ils se passent des heures avant que les nuées ardentes ne dévalent les pentes du volcan. Ici, tout est réglé en 20 bonnes minutes ! Les pierres ponces, qui ne passaient surement pas assez bien à l’écran, on été remplacées par des bombes de laves qui explosent avec fracas. La nuée ardente de PW Anderson déferle sur Pompéi (alors qu’en réalité, elle a déferlé sur la pauvre Herculanum dont le nom n’est même pas cité !) et statufie les malheureux acteurs… Une nuée ardente, çà ne statufie pas, çà consume, çà vous réduit à néant, çà vous fait cuire ! Mais la nuée ardente, c’est vachement plus spectaculaire à l’écran que des heures de cendres et de pierres ponces qui tombent, alors Hollywood ne s’emmerde pas avec la vulcanologie ! Même là où le cinéma américain est le meilleur du monde, dans le domaine des effets spéciaux, le film est décevant de facilité et de contre vérités historiques et scientifiques.

Gally26

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 12 critiques

0,5Nul
Publiée le 16/03/2014

En voyant la bande-annonce, je me suis dit: "Bah, au pire, ce sera au moins visuellement sympa de voir l'éruption du Vésuve avec la technologie dont le cinéma dispose aujourd'hui, et avec un peu de chance il y aura un scénario sympa". Je ne pouvais pas être plus loin de la vérité... De scénario, point: une sorte de patchwork de morceaux empruntés en grande majorité à Gladiator (un de mes films cultes, alors forcément, faut pas plaisanter avec ça!), où quand le mot "plagiat" prend tout son sens. Tous les clichés sont là: le héros réduit en esclavage mais dont la soif de vengeance le rend fort et invincible, la jeune fille de bonne famille que tout le monde veut épouser, mais évidemment c'est une rebelle et elle, il faut d'abord gagner son cœur, hé, hé..., le méchant et puissant sénateur hyper convenu: pauvre ambition (je veux la fille, je veux le pouvoir, et je fais rien que ce que je veux, na!) qui n'est pas sans rappeler un certain vilain dans Titanic qui lui aussi préfère risquer sa vie que se faire voler sa "fiancée" par un pauvre (tous les clichés j'vous dit!)...ouh la la, tant de films en un seul (mais en très mauvais), c'est carrément un exploit (peut-être fait exprès ?). Reste quoi ? Les acteurs ? Ben non, là non plus, ça ne fonctionne pas. C'est des bons pourtant, comme quoi le talent n'est rien face à un réalisateur incompétent: le héros est fade et inexistant, le méchant caricatural à souhait, la fille...très fille; le seul qui tire son épingle du jeu, c'est le cheval (si, si, je le pense). Bon mais et les effets spéciaux, l'éruption, la destruction de la ville, tout ça ???? Euh...c'est tellement succin et léger que j'ai même du mal à me rappeler...Si, l'éruption sur la ville est la même scène que la pluie de météorites sur NY dans Armageddon (bigre, même là on copie !). Non, décidément il n'y a rien qui sauve ce film. RIEN !

Critikapab

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 18 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 19/02/2014

Selon le Larousse, un film est une "Œuvre cinématographique". Une oeuvre ? Ahah. Bon bah Pompéi n'est pas un film alors. Bon en même temps on était prévenu. Paul W.S. Anderson à la réalisation. Celui à qui l'on doit les Resident Evil et Les Trois Mousquetaires version 2011. Tout est déjà dit... Bon bref le film. "Tan tan tan tan-boum". Arrivée de Kit Harington en gladiateur-esclave. "Tan tan tan tan-boum". Slow motion sur l'insipide gueule Kit Harington. "Tan tan tan tan-boum". Slow motion sur les abdos de Kit Harington. "Tan tan tan tan-boum". Kit Harington défonce tous les autres guerriers. AAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH ! Mais c'est quoi ce jeu d'acteur ?! Il ne suffit pas de froncer les sourcils, de foutre un coup de laque dans ses cheveux et d'exhiber ses muscles pour prétendre jouer ! (Mal)heureusement, la faute ne revient pas qu'à lui, c'est l'ensemble du casting qui surjoue constamment. Les personnages sont si manichéens que l'on pourrait clairement dresser une liste Gentils VS Méchants. La dimension politique est, elle aussi, totalement bâclée mais ce n'est même pas là le plus gros problème de Pompéi. Non, le plus désolant des nombreux soucis de ce film est qu'il n'est centré sur rien. Comprenez par là qu'on connaît à l'avance l'issue du script, qu'on a ni le temps ni l'envie de s'attacher aux protagonistes, mais surtout que le film ne tourne autour de rien. Quoi, l'intrigue amoureuse entre l'esclave endurci et la fille de son maître ? Non. Une intrigue amoureuse, ça n'a jamais été "Je croise ton regard ; on se sépare ; on se revoit et puis on fait un tour à cheval". Quoique... Viennent ensuite les scènes de combats. Mouais. Ça manque cruellement d'homérisme. Mais bon y'a les punchlines. Ah ça on y a droit ! On se croirait presque devant un Stallone. Dès qu'un personnage ouvre la bouche, on sait à l'avance que la réplique va être au présent de vérité générale, front plissé et bouche mi-ouverte. Pathétique. Bon et là, un autre problème se pose. Quand est-ce que ce fichu volcan va exploser ?! Parce qu'en faite, on attend ça depuis le début, non ? Anderson tente bien de nous faire patienter en nous calant deux trois tremblements. Mais ils sont d'une incohérence ahurissante : Première secousse. Les chevaux sont oufs, ils courent partout et se cambrent presque autant qu'Atticus quand il bombe le torse. Deuxième secousse. Les chevaux sont encore plus oufs. Troisième secousse et éruption. Milo et sa belle montent un cheval imperturbable, pépère, qui les attendaient là et tous les trois, tentent (vainement) de s'enfuir. Normal. [MàJ] : À ce qui paraît, le scénariste écrivait avec ses pieds, c'est pour ça. Ah ok ! Ça explique beaucoup de choses... Et quand, enfin, le volcan explose, c'est pour... pas grand chose. Les effets sont loins d'être exceptionnels et demeurent très loin des attentes que nous suggérait la bande annonce. C’en devient même barbant et redondant. En gros le real' s'amuse surtout à défoncer chaque interprète l'un après l'autre. Et lorsque leur mort n'est pas ridicule, elle en devient caricaturale. On se rapproche du comique de situation. La grande question était donc : Qu'est ce que ce film apporte au célèbre désastre de la ville de Pompéi ? La grande réponse est : un désastre. Cinématographique, cette fois-ci. Pire encore, Pompéi ne s'assume pas pour ce qu'il est et tente de nous vendre des amourettes et des conspirations débiles. Bref, vous voyez toutes ces choses inutiles que vous faites à longueur de journée ? Et bien, aller voir Pompéi reviendrait au même. Ou à pire.

Eefreet

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 20 critiques

0,5Nul
Publiée le 19/02/2014

Que dire, que dire... Des incohérences en veux tu en voila, des dialogues catastrophiques, des morts "propres" (excepté sur les armes, je trouve qu'il y a bien peu de sang pour des combats de gladiateurs...). Juste l'impression de voir un condensé d'idées piquées à droite à gauche (Gladiateur, la série Spartacus, un peu de 2012 pour le volcan, l'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux...) mais en perdant toute la saveur et la force de ces idées. En résulte un film risible, avec aucun attachement pour les protagonistes ni pour l'histoire. Même la tant attendue scène d'éruption tarde à venir et manque cruellement de spectaculaire. Aller, quelques incohérences qui me viennent à l'esprit, dans le désordre: Spoiler: - les patrouilles romaines dans les coulisses de l'arène (vide) pendant l'éruption du volcan - un cheval qui attend patiemment qu'on lui dise de partir alors que la coulée de lave arrive - un mur d'enceinte qui arrête net un raz-de-marée (alors que la vague vient de balayer la ville comme si de rien n'était) - Un champion de l'armée romaine très sûr de lui pour tuer un esclave mais qui demande la seconde suivant pitié quand ce même esclave lui tient une main pour retourner son arme contre lui... On pourrait s'attendre d'un militaire de haut rang de penser à... utiliser sa deuxième main pour repousser le gladiateur mourant. Note spéciale pour le gladiateur qui arrive à briser un glaive qui est planté dans son ventre jusqu'à la garde... En bref, aucune crédibilité possible sur ce film, aucun enjeux, aucun attachement que ça soit pour l'histoire ou pour les personnages. Je conseillerai bien à Paul W.S. Anderson de retourner aux films de zombies... mais même ça il n'y arrive pas!

Delwinn

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 220 critiques

0,5Nul
Publiée le 04/03/2014

C’est évident qu’on ne va pas voir Pompéi pour voir un chef-d’œuvre, rien que dans la bande-annonce on constate que c’en sera bien loin. Après, on peut toujours espérer que ce sera autre chose qu’une bouse... espoir qui est anéanti dès l’introduction du film. C’est quoi cette intro d’un quart d’heure (montre en main) ? C’est bon, on a compris que les Romains avaient assassiné toute sa famille, en 3 fois moins de temps ça aurait pu être réglé. C’est pas la peine de faire un film d’une heure quarante-cinq juste pour les chiffres, s’il ne doit durer qu’une heure trente ça n’aurait pas été un problème. Surtout vu l’histoire : alors là plus cliché tu meurs. Les parents de la fille sont super sympas, super compréhensifs et riches, la fille est pure et innocente et rebelle et tombe d’un amour quasi-instantané et impossible avec un esclave aux cheveux dans le vent et au regard noir profond intense. Mais, attention attention, elle est également convoitée par un sénateur super riche, plus vieux qu’elle, et surtout barbare et cruel, qui porte soit des habits en or (il est riche après tout) soit noirs pour bien montrer que c’est le méchant. Ah et tous les mecs ont une voix super grave et super « virile ». Bref, je sais que l’histoire c’est pas ce qui est le plus important dans ce genre de films, mais ils auraient pu faire un effort. Surtout qu’il y a plein d’incohérences historiques ; dans les 100.000.000$ nécessaires pour financer le film, ils auraient quand même pu engager quelqu’un pour les informer qu’à l’époque, une femme ne serait jamais descendue de sa chaise porteuse et encore moins dans la boue, et qu’une femme ne devait absolument jamais se mêler des affaires politiques, et donc qu’elle n’aurait jamais accompagné son mari à une réunion dans un camp de militaires avec un sénateur. Sans compter le fait que pendant l’éruption il y avait des cendres partout dans la ville qui empêchaient les habitants de respirer : la cause principale de leur mort n’était pas vraiment des cailloux en feu. Ah, et une nuée ardente va à 400 km/h, pas à 10, donc le final qui dure 5 min aurait dans la vraie vie duré 5 secondes. Je sais bien qu’il faut ajouter du mélodramatique à l’affaire, mais si c’est pour en plus créer des incohérences… Quant aux acteurs et à la musique c’est pareil, c’est pas le plus important, mais que dire, à eux tous les acteurs devaient avoir 3 expressions faciales, et la musique était d’une répétitivité affligeante : toujours les mêmes percussions et rythmes pendant les combats et toujours le même thème quand on a droit à la vue-de-la-ville-avec-en-arrière-plan-le-Vésuve-pour-ne-pas-oublier-qu’il-finira-par-exploser, en somme, vraiment pas terrible. Enfin j’en arrive à l’élément normalement central du film, les effets spéciaux et la 3D. Cette dernière ne rendait encore pas trop flous les « combats », mais franchement pour un film qui a coûté une somme pareille ils auraient au moins pu faire en sorte qu’un petit caillou nous arrive dessus… Je sais bien que tous les films en 3D ne sont pas Gravity, mais un petit caillou ça doit pas coûter une fortune non plus. Surtout que dans ce genre de films, c’est la 3D et les effets spéciaux qui priment sur l’histoire, donc si ils sont bâclés comme ici, forcément le film craint. Et tout ça pour arriver à la conclusion du fim, où les protagonistes s’embrassent en gros plan, puis meurent, puis pendant 30s la caméra tourne autour d’une statue, écran noir, générique, et débrouille-toi. Quand je parlais de bâclé… Enfin bref, je pense que vous l’aurez compris, c’était divertissant, mais à part ça tout va mal dans ce film. C’est incohérent, c’est vide, et par-dessus le marché ça a coûté une fortune tout ça pour que les effets soient très très limite dignes d’une série B. Je me demande sincèrement qui a pensé que ce film pourrait être une réussite. Déjà à la base je n’en attendais pas beaucoup, mais alors là, j’ai eu droit au vide intersidéral. En fait, pour être tout à fait claire, c’est un navet.

Samuel D.

Suivre son activité Lire sa critique

2,0Pas terrible
Publiée le 19/02/2014

Les dialogues et une partie du scénario sont complètement ridicules. Tout le monde éclatait de rire dans le cinéma tellement les dialogues étaient prévisibles et entendus un million de fois dans d'autres films... A croire que tout le budget est passé dans les effets spéciaux pour l’éruption du volcan :/

Jérémy B.

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 2 critiques

3,5Bien
Publiée le 22/02/2014

Je viens tout juste de sortir du cinéma donc petite réaction à chaud : ce film mérite d'être vu au cinéma, décor somptueux ainsi que le paysage , l'éruption et le désastre très spectaculaires . Les acteurs agréables à voir surtout Kit Harington pour les groupies, les combats réalistes et bien maîtrisés. Pour ceux qui est de l'intrigue du film évidemment on s'y attend tous , un des points négatifs est une anticipation de certaines scènes qui nous paraît évidentes mais bon on se laisse prendre au jeu, du pur caractère Américain tout sa. Ma réaction pendant le film fut un mélange de Gladiator, 300, Troie mais version Twilight trop d'amour, de tendresse c'est trop gentil à mon goût mais comme je le répète sympa à regarder. Donc au final un film mérité à être vu au cinéma pour son spectacle décoratif et un déroulement de l'histoire agréable à visionner sans trop se prendre la tête. Bonne séance à tous sur Allo ciné.

Hugo M.

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 51 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 08/03/2014

Sacré Anderson, qui nous aura fait croire jusqu'au bout qu'il allait sortir un bon film.

Bub ... Haut les flingues,

Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 605 critiques

0,5Nul
Publiée le 16/03/2014

Je suis allé voir ce film, heureusement à prix réduit. Ma critique, faite à partir de l'affiche, n'a hélas été que confirmée. L'indigence du scénario, le manque d'intensité de l'histoire d'amour, aucune émotion, aucun érotisme (contrairement au péplum :"Les derniers jours de Pompéi" du grand Sergio Léone) et pour en finir avec l'écriture, un savant mélange de description d'Herculanum et de Pompéi dans la géographie de la ville, tout cela plombe le film lamentablement. Il reste la technique. Le travail graphique et l'éruption, si on omet qu'elle est sensée être celle du Vésuve en 79 AC, sont assez réussis. Les couleurs et la gestion du relief est au-dessous de ce qu'on pouvait en attendre. La chute de pierres n'est pas la seule occasion de réaliser du 3D. Il faut comparer la maîtrise de cette technique par P.W.S Anderson avec celle d'Alfred Hitchcock dans "Le crime était presque parfait" réalisé en stéréoscopie ou bien celle des studios Disney dans "Bambi" et "Pinocchio" suggérée par la caméra multiplans, pour voir les immenses lacunes de "Pompéi" dans ce domaine. Maintenant, titré ce film : Pompéi est une véritable Arnaque. Le Vésuve en 79 AC, n'a pas émis de Lave ni de bombes pyroclastiques, par contre, vers Pompéi, Olontis, Stabie, situées au sud du Volcan à cette époque, ce dernier a lancé 1.5 Gigatonnes de pierres ponces à trente kilomètres d'altitude qui ont enseveli ces villes dont les habitant étaient déjà morts asphyxiés par le CO2 émis par le Volcan. Une partie des pierres retomba sous forme de nuée ardente ( 600°C et 900 Km/h) sur le flanc Est détruit par l'explosion qui consuma instantanément les habitants du port d'Herculanum. l'évènement ne produisit pas de Tsunami mais une houle de plus de 30 mètres avec des vagues scélérates de 45 mètres qui détruisirent les galères envoyées au secours des habitants de la région. Pline l'Ancien trouva la mort dans cette opération, il était amiral de la flotte, et c'est Pline le Jeune qui décrivit la catastrophe. Maintenant, la reconstitution fantaisiste de l'architecture avec des colonnes papyritiques, des couleurs blafardes alors que la cité est connue encore aujourd'hui pour son fameux rouge pompéien, sont une véritable honte. Qu'on tourne un péplum spectaculaire, avec une éruption volcanique qui détruit une ville antique, sans se soucier du réalisme historique, mais qu'on ne la titre pas "Pompéi, la plus grande catastrophe naturelle de l'Humanité". La plus grande catastrophe de l'Humanité, c'est l'Humanité elle-même On appelle cela "l'anéantissement de l'Atlandide" et on brode comme on veut. De plus, on évite de prendre des acteurs qui s'ennuient et font le minimum syndical et par-dessus tout, on se renseigne sur les effets d'un coup de glaive dans l'abdomen d'un homme. Ceci arrivait rarement dans l'arène car les gladiateurs réels étaient très protégés et leurs armes émoussées pour éviter une révolte. Les jeux romains, comme on les montre dans "Spartacus" ou bien dans "Gladiator" auraient coûtés annuellement plus de vies humaines que toutes les campagnes militaires de Rome en 10 ans, ce qu'une ville de 1 000 000 d'âmes ne pouvait se permettre si elle souhaitait maintenir ses garnisons dans le monde méditerranéenne. En conclusion, "Pompéi" est une machine à faire de l'argent en piétinant la culture, c'est une production sans âme, faible techniquement et commettant des erreurs de documentation qui était tolérables en 1950 mais pas aujourd'hui.

chkims01

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 88 critiques

3,5Bien
Publiée le 19/02/2014

Pompeï Généralement déçu par Paul W.S ANDERSON, difficile d’avoir une grande attente de son nouveau film Pompeï malgré un sujet avec un fort potentiel. On débute rapidement avec un bref aperçu de la jeunesse de Milo, Kit Jon Snow Harrington, et le massacre de son peuple, guerriers celte dresseur de chevaux par le cruel Corvus, excellent Kiefer Sutherland. Vite passer on retrouve 17 ans après Milo dans une arène Londonienne lors d’un combat très expéditif qui nous montre toute l’étendue de son talent de gladiateur ce qui vas attirer l’œil d’un romain qui l’emmènera vers Pompeï et sa destinée macabre. Il ne faut donc pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué car oui Monsieur ANDERSON nous livre ici son meilleur film depuis Death Race et c’est peu de le dire vu les immondices dont il nous a gratifié les rétines ces dernière années. Bien sûr il pompe allègrement les classiques du genre, Gladiator, 300 ou encore la série Spartacus évidemment sans jamais les égaler mais tant que cela sert un minimum le spectacle ne lui en tenons pas trop rigueur. La première moitié du film mise essentiellement sur l’action et les combats de gladiateur avec la rencontre entre Milo et Atticus dont l’amitié se créer en une fraction de seconde (pas de temps à perdre) mais ce duo nous offrira des morceaux de bravoure relativement sympathique. Forcément on découvre rapidement une romance on ne peut plus basique dans une intrigue on ne peut plus classique, je n’attendais rien d’exceptionnel de toutes façon de ce côté-là avec la sublime Cassia, Emily Browning, mais cette dernière est convoité comme par hasard par l’assassin des parents de Milo, je vous le donne dans le mille…et oui ce vilain Corvus. En somme on a le droit à un amuse-gueule plus que correct avant le grand spectacle et la colère destructrice du Vésuve. Les effets spéciaux sont vraiment pas mal et la destruction de Pompeï comporte tous ce qu’il faut de tremblement de terre, Tsunami et éruption pour nous en mettre plein la vue même si encore une foi on retrouve un brin de pompage du jour d’après, de 2012 et autre Volcano. La course poursuite finale propose aussi un moment intéressant avant une fin qui colle parfaitement à mes attentes. Bref Pompeï n’est pas un chef d’œuvre mais à la mérite de nous offrir un très bon divertissement sans prise de tête avec un Kit Harrington qui trouve ici un rôle ou il est plus que crédible et qui vas lui permettre j’espère de faire décoller sa carrière sur grand écran en plus de Game of thrones et Kiefer Sutherland en enfoiré romain j’achète il a pile la gueule de l’emploi. Pour plus de critiques, avis, actu, jeux, quiz RDV sur ma page

Marc T.

Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 377 critiques

1,5Mauvais
Publiée le 24/07/2014

Je m'attendais à voir un sous-Gladiator à la sauce volcan-qui-va-faire-mal mais j'étais encore en-deçà de la vérité. Commençons tout de suite par le plus embarrassant : les effets spéciaux. Le film a été tourné exclusivement pour un visionnage en 3D, aucun doute là-dessus, car lorsqu'on le voit en 2D c'est une catastrophe, nos yeux sont irrités par les nombreuses incrustations numériques - parfaitement visibles - rappelant certains films fantastiques des années 80. Et à croire que le budget de 100 millions de dollars (oui oui, vous avez bien lu) est passé entièrement dans les effets spéciaux car le scénario est d'une banalité et d'une mièvrerie confondantes. Venons-en aux acteurs maintenant, à commencer par le "héros", aussi fade qu'une purée sans sel, il se contente de réciter ses 4 phrases de textes sans dégager une once d'émotion. Kiefer Sutherland joue pas trop mal son rôle de méchant sanguinaire mais il est trop caricatural pour être suffisamment crédible à l'écran. Seul Adewale Akinnuoye-Agbaje sort du lot, il dégage une telle puissance dans son regard et ses actions qu'il éclipse totalement le héros du film. Il a déjà maintes fois prouvé son talent devant la caméra mais c'est l'une des rares fois où il obtient un rôle aussi important et rien que pour ça, et seulement pour ça, je dis bravo au directeur du casting. Voilà, pas grand chose à sauver dans ce film mis à part 2-3 scènes, dont la bataille des gladiateurs contre les romains dans les arènes de Pompéi.

Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

Suivre son activité 82 abonnés Lire ses 542 critiques

0,5Nul
Publiée le 27/02/2014

Bienvenue dans le film fantastique de sir W.S. Anderson, qui raconte la décimation de la ville de Pompéi. C'est en créant une histoire autour de l'histoire que le réalisateur essaye de transformer cette légende. Kit Harington à beau se prendre une boule de feu sur la tronche, avaler des tonnes de fumées toxiques et va même jusqu'à abattre un grand chef romain, rien ne l'arrête pour retrouver son amour... Quelle originalité! Et ne parlons même pas des boucliers qui disparaissent d'une scène à l'autre, des épées qui se cassent d'un coup, et surtout des acteurs qui n'ont même pas besoin de surjouer vu qu'ils ne jouent pas... Quel foutage de gueule de première classe, ce blockbuster... Et en plus, il recevra sûrement un bon score au box-office. Quelle plaie!

90

Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 776 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/02/2014

Avec les derniers Resident evil ou encore les 3 Mousquetaires, Paul WS Anderson nous a habitué au nanar spectaculaire, très divertissant et surtout bien foutu. Mais bon Pompéi n'est pas un nanar, mais c'est quand même un sacré plaisir coupable. C'est bourré de défauts, mais subjectivement c'est un excellent film catastrophe et en même temps du pur cinéma pop-corn. La réalisation est vraiment bonne et dynamique. Les effets spéciaux sont titanesques et le film ce laisse suivre très facilement et agréablement. Du très grand spectacle,magnifiquement bien foutu !

titi french

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 24 critiques

0,5Nul
Publiée le 16/03/2014

Mais ce film est un véritable navet c'est lourd c'est tellement lourd qu'on s'endort !!!!! Les dialogues, les personnages, tout !il y a rien qui sauve le film a ne PAS VOIR !!!!!!!

Prad12

Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 049 critiques

0,5Nul
Publiée le 19/05/2014

Quel hommage médiocre...... les morts de Pompéi ont dû se retourner dans leurs tombes........C'est Gladiator à Pompéi, après il peut y avoir Gladiator à Londinium, Gladiator contre Sherlock Holmes, etc.......... la franchise peut durer longtemps et les navets néo-péplum peuvent s’enchaîner......un étonnant casting où l'on retrouve Game of Thrones, Grimm, Mad Men et la belle Emily Browning dans une sorte de recyclage à l'eau froide....... aucune chaleur dans ce volcan !!

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top