Mon AlloCiné
    La Reine des neiges
    note moyenne
    4,2
    14959 notes dont 1380 critiques
    28% (392 critiques)
    35% (477 critiques)
    21% (287 critiques)
    10% (142 critiques)
    3% (47 critiques)
    3% (35 critiques)
    Votre avis sur La Reine des neiges ?

    1380 critiques spectateurs

    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1115 abonnés Lire ses 2 461 critiques

    3,0
    Publiée le 8 décembre 2013
    Je la joue cartes sur table tout de suite avec vous cher lecteur : j’ai énormément de mal avec Disney et notamment ses « classiques ». Là où tout le monde ne voit juste que de la féérie tout ce qu’il y a de plus évidente, moi je suis toujours surpris de constater qu’à chaque fois dans les mondes merveilleux de tonton Walt, la démocratie n’existe pas, que tout le monde veut la même chose ; que le désir d’une femme se limite au seul mariage et que les gens se divisent en deux catégories bien distinctes : ceux qui aiment la norme et les autres qui ne sont juste que des pourritures d’antéchrist qui doivent mourir dans d’atroces souffrance à la fin... Oui, je sais : en écrivant ça, beaucoup me traiteront de connard (à croire qu’on vit dans le monde de Disney : si on pense différemment, on est forcément méchant.) Mais je vous demanderais de retenir un instant votre pouce rouge avant de juger mon propos hâtivement : j’ai quand même mis 3 étoiles au final. Alors certes, il y a tout ce que je déteste et que je viens de citer, choses auxquelles je pourrais rajouter des character designs toujours aussi peu inventifs et surtout des chansons horripilantes pour tout et pour rien... Mais il y a un « mais » ! D’abord il y a cet univers glacé qui, certes réutilise les grands classiques de Disney (le château, les créatures guignoles de la forêt, etc...), mais qui a quand même son charme, sa personnalité et sa cohérence. Moi qui oublie vite la performance visuelle face aux productions d’aujourd’hui, je dois bien reconnaître que de temps en temps, il y avait une réelle créativité et élégance sur ce sujet là, du moins suffisamment à mon goût pour que ça me parle. A cela s’ajoute une mise en scène très réfléchie, en accord avec le classicisme de l’histoire. Certes, ce n’est pas ce que j’aime le plus, mais au moins ça à le mérité de la cohérence et de l’élégance. Mais bon, surtout, ce qui m’a le plus plu – ce qui a vraiment fait la différence – c’est la tournure que prend l’intrigue. Certes, au départ on est dans le propos réactionnaire classique propre aux studios de Mickey, mais très rapidement cette histoire se risque à une résolution d’intrigue assez culottée pour un Disney. spoiler: Le prince charmant n’est finalement pas charmant ; l’amour sauveur n’est pas celui du couple mais celui d’une femme pour sa sœur ; le méchant est certes très méchant mais au moins il a une motivation à l’être ; le film se conclut sur un VRAI message de tolérance et surtout on échappe ce coup-ci au lynchage populaire du méchant. Certes, des fois je me dis que je me contente de tout ça parce que, venant de Disney, c’était presque inespéré, alors que dans n’importe quel autre film la moitié m’aurait suffi pour crier à l’hérésie. Mais bon, comme quoi – qu’on aime ou non – nous connaissons tous Disney et sommes habitués à lui. Quand on sait qu’on a à faire à du Disney, moi je trouve que ça passe. C’est beau. La mise en scène est soignée. Les quelques personnages secondaires sont réussis (Olaf notamment), ce qui est d’ailleurs souvent le cas dans les Disney (une qualité peut-être sous-exploitée justement). Donc moi, dans l’ambiance des fêtes de fin d’année, je me suis laissé bercé et je n’en suis pas ressorti mécontent. Voilà donc l’avis d’un allergique du Disney post-80’s. A vous maintenant de juger si cet avis « utile » ou pas. Personnellement, je pense que tous les avis sont bons à prendre...
    .Jurassic
    .Jurassic

    Suivre son activité 88 abonnés Lire ses 19 critiques

    5,0
    Publiée le 28 décembre 2013
    Dans une période où Pixar perd en qualité de film en film, et où DreamWorks préfère proposer des dessins animés sans réelle prétention, un vieux studio renaît de ses cendres pour profiter de cette fin d’année pauvre en terme de cinéma d’animation et nous sert ce qu’il prétend être « le film le plus ambitieux jamais créé par le studio ». Disney a en effet axé la promotion de « La Reine des Neiges » sur le côté mature et adulte du film ainsi que sur sa musique qui serait « la plus grande expérience musicale depuis « Le Roi Lion » ». Après la réussite que fut « Raiponce », je ne voulais que croire à leurs promesses ! Pari réussi ? D’un côté oui parce qu’on y sent une vraie volonté de changement et de nouveauté, mais malgré tout, on remarque une certaine retenue par peur de trop surprendre le public habituel de Disney, et de courir ainsi vers l’échec commercial. Et cette retenue s’exprime tout d’abord dans la technique d’animation du film. Premièrement, le film n’a coûté que 150 millions de dollars, un budget qui est certes énorme, mais en sachant que « Raiponce » a coûté plus de 260 millions de dollars, c’est quand même étonnant que Disney ait versé un budget aussi faible pour leur « film le plus ambitieux jamais créé » ! Et cela s’explique par le fait que l’univers visuel est exactement le même que celui de « Raiponce » (pas étonnant que ce personnage fasse un caméo dans le film) car le studio n’a voulu prendre aucun risque et poser leur film sur une valeur sûre (« Raiponce » avait étonnamment cartonné au box-office)! Les seuls ajouts apportés à l’animation sont un rendu de la neige vraiment bluffant, et des visages plus expressifs… voire trop expressifs (c’est personnel mais j’ai trouvé que les visages perdent en naturel ce qu’ils gagnent en expressions). De plus, l’animation, tout aussi belle soit-elle, n’égale pas celle de « Raiponce » qui est un des plus beaux films d’animation jamais créés. Mais heureusement, « La Reine des Neiges » se rattrape sur le design de ses personnages (en particulier celui d’Olaf le bonhomme de neige, qui, en plus d’être innovant, m’a fait marrer du début à la fin du film) et la beauté de ses décors. Mais vous l’avez compris, ce n’est pas sur ce point-là que Disney a fait le plus d’efforts. Là où Disney voulait surprendre, c’était dans son histoire qui était sensée être plus adulte et plus mature. Et cette volonté, on la sent pendant tout le film… mais on sent également que leur cahier des charges ne leur permettait pas d’opérer à de tels changements pour un film Disney. Par exemple, il y a un contraste assez fort entre les différents personnages du film. Ils sont presque tous archi-stéréotypés. Anna est le cliché typique de la princesse naïve et hyperactive, Hans, le cliché typique du prince charmant… spoiler: qui va devenir le cliché typique du connard assoiffé de pouvoir , le duc, qui est le cliché typique du vieil idiot, Olaf qui est le cliché typique du comic release gentillet… Mais on a aussi d’autres personnages plus originaux comme Kristoff, et surtout Elsa. Ce n’est pas pour rien que tout est centré autour d’elle parce que Disney a créé un personnage assez profond et complexe… Le problème, c’est qu’ils ne l’exploitent pas assez. Dire qu’elle n’est pas développée, c’est exagéré mais on aurait aimé voir plus sur un personnage avec un tel potentiel ! Et c’est là qu’on ressent encore de la retenue de la part de Disney. Ils voulaient créer un personnage tragique et complexe, mais pour ne pas ternir leur réputation bon enfant, ils nous ont rajouté une héroïne cucul et un bonhomme de neige qui parle. Après, ces personnages restent très attachants mais c’est quand même dommage de gâcher un tel potentiel. À présent, vous l’avez compris je pense, mais « La Reine des Neiges » tient-il ses promesses sur la maturité de son histoire ? Clairement non, ce film est certes plus mature que d’autres Disney comme « Raiponce » ou « La Petite Sirène », mais il obéit à absolument tous les codes naïfs et par moments énervants des autres films Disney. Mais le film a de bonnes idées ! Premièrement, l’humour de « La Reine des Neiges » est vraiment très bon. Malgré quelques lourdeurs écrites uniquement pour faire rire les enfants (la danse avec le duc), certaines scènes sont vraiment hilarantes (le passage au magasin…), et étonnamment, Olaf le bonhomme de neige est juste génial ! Les extraits que j’avais vus sur Internet ne présageaient rien de bon mais chacune de ses scènes m’ont fait exploser de rire de par ses répliques très bien écrites, et l’idée géniale des scénaristes de rappeler constamment que ce n’est qu’un bonhomme de neige (vous comprendrez quand vous verrez les tortures qu’on lui inflige) ! Mais heureusement, l’humour n’est pas l’atout majeur du scénario de « La Reine des Neiges ». Rien que dans sa narration, Disney a fait un bond en avant ! Le premier acte du film est bel et bien le premiers tiers de sa durée totale (regardez « Le Roi Lion » ou « La Petite Sirène » et vous constaterez l’évolution), le film sait prendre son temps et garder un rythme soutenu malgré tout, et surtout le rebondissement introductif du troisième acte du film est inattendu ! Vraiment, Disney a parfaitement entretenu son rebondissement parce que même si on avait spoiler: des doutes sur la gentillesse de Hans, le film l’a montré tellement de fois plein de bonnes volontés qu’on s’est laissé manipulé et on a, comme les personnages du film, fini par lui accorder notre confiance. De plus, la révélation sur ses véritables desseins est cohérente et plutôt bien amenée (bien qu’un peu clichée). De la part de Disney, un peu de surprise m’a vraiment fait du bien ! Le film marque encore quelques points sur son côté poétique. Bien que ne dépassant pas celui de « Raiponce », j’ai trouvé le prologue de « La Reine des Neiges » assez créatif (en particulier la scène avec les trolls), et de même pour les origines d’Olaf. De plus, j’ai trouvé la solution pour spoiler: guérir le cœur glacé d’Anna (« l’amour peut dégeler un cœur de glace ») assez bien trouvée. Elle est certes plutôt simple mais elle convient parfaitement au ton de l’histoire et son dénouement sera finalement plus original qu’on ne pouvait le penser. Passons maintenant à la promesse que nous a faite Disney : le film a bel et bien une dimension tragique. Le prologue du film nous narrant la jeunesse des deux protagonistes est particulièrement touchant car il mêle aussi bien la nature féérique de l’univers d’Arendelle et la tragédie que vont endurer les deux sœurs durant vingt ans. La tragédie d’Elsa est d’autant plus forte que Disney a eu la bonne idée de ne pas expliquer l’origine de ses pouvoirs, donnant ainsi l’idée de la malédiction beaucoup plus percutante. Le film se centre donc sur la relation et les rapports affectifs entre Anna et Elsa. Le fait d’avoir ici deux sœurs aux caractères complètement opposés qui se retrouvent après ne plus s’être vues pendant quinze ans de tristesse, et qui vont malgré tout garder ces liens fraternels et cet amour tout au long du film, c’est juste brillant et incroyablement touchant. Ça peut paraître simple au premier abord mais les scénaristes ont fait un quasi sans-fautes pour exploiter cette idée. La détermination d’Anna pour retrouver sa sœur, la volonté d’Elsa de ne pas mettre sa sœur en danger… Le dénouement du film prend alors une tournure inattendue et allie parfaitement tous les points positifs de l’histoire de « La Reine des Neiges » ! spoiler: Le fait qu’Anna se sacrifie pour sauver sa sœur, et qu’ainsi, ce soit l’amour d’Elsa envers elle qui puisse la dégeler est la conclusion parfaite de leur relation, et apporte un bon bol d’air frais à toutes les histoires d’amour Disney, ayant grâce à ce dénouement spoiler: évincé les deux princes charmants qui auraient rendu cette histoire clichée et classique. Bon sang mais après une telle fin, comment Disney aurait-il bien pu gâcher son film ? Comment aurait-il bien pu trahir la dimension adulte et poétique qu’il vient tout juste d’acquérir ? Eh bien ils ont réussi les salauds ! Ils ont réussi à gâcher cette fin sublime, touchante et magnifiquement mise en scène ! Attention, spoiler: l’amour qu’Elsa porte pour sa sœur ne permet pas seulement de dégeler Anna, mais de tout dégeler ! L’amour est la solution de tout ! L’amour, c’est le putain de deus ex machina que Disney a choisi pour conclure son film !!! L’amour, c’est la putain de morale niaise, débile et éculée depuis leur tout premier long-métrage « Blanche Neige et les sept nains » sorti en 1937 !!! Et ils vont y aller à fond sur leur idée si originale et si grandiose ! Anna va épouser Kristoff, Olaf va se lier d’amitié avec Sven, Elsa va créer une patinoire pour amuser toute la peuplade d’Arendelle… Mais pourquoi ???? Pourquoi ont-ils fait ça ?? Ce genre de messages à la con a toujours été critiqué depuis les débuts du cinéma ! Pixar nous a prouvé suffisamment de fois que l’on n’est pas obligé d’insérer un message ultraniais et de résoudre absolument tous les problèmes pour créer un bon « happy ending » ! Alors certes, cette facilité scénaristique avait aussi été utilisée dans « Raiponce » mais elle était cohérente et convenait parfaitement au ton joyeux et délicieusement naïf du long-métrage ! Et c’est là le gros problème de cette « Reine des Neiges » : il ne sait jamais choisir son ton et alterne maladroitement entre comédie, drame et conte pour enfants. Et malheureusement, cette maladresse se ressent également dans les chansons. Autant, certaines sont magnifiques et se marient parfaitement avec le film (« Je voudrais un bonhomme de neige » qui change incroyablement bien de ton à trois reprises, « Le renouveau », « Libérée, délivrée », « En été ») alors que d’autres sont complètement hors-sujet (« Nul n’est parfait » qui, bien qu’étant une bonne chanson, n’a absolument pas sa place dans le film) ou sont un poil exagérées (la reprise du « Renouveau » qui est juste ma chanson préférée du film mais son climax (point culminant, montée en puissance) est trop soudain). Mais, même si les chansons ne se marient pas aussi bien avec le film que dans des dessins animés comme « Le Roi Lion » ou « La Belle et la Bête », Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez ont effectué un travail remarquable. D’une part, les chansons sont toutes assez recherchées, magnifiquement chantées (la performance d’Indina Menzel est impressionnante !) et différentes les unes des autres mais en plus, ils ont eu l’idée géniale de lier presque toutes les chansons entre elles ! On entend des morceaux de « Let it go » dans les deux versions de « For the first time in forever » et « Do you want to build a snowman », des morceaux de « Frozen heart » dans la reprise de « For the first time in forever », et on retrouve même quelques mélodies de ces chansons dans la musique instrumentale de Christophe Beck ! D’ailleurs, on parle beaucoup des chansons du film mais pas assez de cette musique instrumentale qui est pourtant d’excellente qualité également que ce soit dans les musiques d’ambiance ou dans les quelques thèmes créés pour le film (« Vuelie », le chant norvégien du générique de début est génial !). Tout cela donne une vraie identité musicale au film et, malgré quelques défauts, on ne peut que féliciter les compositeurs. J’ai beaucoup parlé du scénario de « La Reine des Neiges » et peu de sa mise en scène, qui est souvent injustement oubliée dans les films d’animation. Personnellement, je l’ai trouvée plutôt bonne, avec un vrai souffle épique vers la fin du film. Certains reprochent au film un rythme trop rapide (en particulier pour le troisième acte) mais moi, je l’ai trouvé parfait. Et je trouve débile de critiquer l’accélération du rythme du troisième acte puisque c’est justement spoiler: une course contre la montre … On peut aussi noter que la scène spoiler: du sacrifice d’Anna est vraiment bien réalisée, que ce soit dans son choix de n’y avoir placé spoiler: aucune musique et d’avoir laissé durer cette scène pendant une quinzaine de secondes . En bref, « La Reine des Neiges » n’est pas le chef d’œuvre tant attendu mais… je ne peux pas lui mettre moins de 5/5… Pourquoi ? Parce que malgré tous ses défauts, ce film m’a fait retomber en enfance pendant une heure et quarante minutes et m'a fait ressentir des émotions que l'on voit de moins en moins dans les dessins animés actuels. Même si la fin et quelques niaiseries Disney m’ont énervé, j’ai quand même ressenti un immense plaisir de voir un gentillet « tout est bien qui finit bien ». On sent réellement que Disney a cherché à rendre leur histoire plus adulte mais qu’ils avaient aussi peur de rater leur film et de ne pas plaire aux enfants, ce qui donne ce mélange un peu maladroit. Mais peu importe, « La Reine des Neiges » a du cœur et nul doute qu’aucun enfant ne pourra résister au charme enchanteur de l’univers d’Arendelle. Et quand aux adultes, ça m’étonnerait que ce film les laisse de glace (ho !ho !ho !). J’en suis convaincu, Disney est sur le bon chemin pour redevenir le studio n°1 du cinéma d’animation, et peut-être que le succès du film leur laissera enfin plus de liberté pour écrire des histoires plus adultes. De toute manière, je serai dans les salles à la sortie de leur prochain film !
    Setsuka O.
    Setsuka O.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 22 mai 2014
    "La Reine des Neiges" était LE Disney que j'attendais au tournant. Parce que depuis quelques années, le studio aux grandes oreilles reprend du poil de la bête (avec des productions comme "La Princesse et la Grenouille" ou "Raiponce" qui font maintenant partie de mes Disney préférés) et surtout, parce que la campagne publicitaire autour de leur dernier "bébé" avait su m'intriguer. Et je peux vous dire qu'après l'avoir vu au cinéma, après l'avoir à nouveau regardé en DVD, je peux vous dire une chose : "Frozen" (titre VO de ce film) fait désormais partie de mon Top 5 de mes Disney préférés ! Et pour plusieurs raisons : 1) Tout d'abord, l'histoire. Nous sommes dans un royaume où deux sœurs grandissent et jouent ensembles. Jusqu'au jour où Elsa, l'aînée, frappe Anna, sa sœur, de plein fouet à cause de ses pouvoirs. Désormais, elles vivront séparées. Jusqu'au moment où les événements feront que le quotidien d'Elsa surtout va complètement basculer... L'intrigue de ce film est tout simplement superbe. Je ne me suis pas ennuyée une seule seconde. Une histoire poignante, touchante, émouvante et aussi terrible par certains aspects. Ainsi, par exemple, spoiler: le sacrifice d'Anna pour sauver sa sœur aînée. Scène terrible, d'autant plus qu'aucun bruit, aucune musique ne sort durant quelques secondes ! Ou encore, spoiler: la scène où Elsa utilise ses pouvoirs pour combattre les gardes. Un récit ponctué de scènes mémorables ( spoiler: comme la construction du palais de glace d'Elsa : superbe, je ne me lasse pas de cette scène !) et surtout de chansons que vous garderez en mémoire durant un moment (mais j'y reviendrais plus loin). 2) Les personnages. Ils ont tous ce petit quelque chose qui fait qu'on ne les oublie pas. Anna est touchante dans son rôle de princesse parfois innocente mais désireuse de retrouver sa sœur ; Kristoff le montagnard, un peu bourru, mais tellement touchant dans son comportement ; Hans, qui a tout du prince charmant idéal spoiler: mais qui dévoile sa vraie nature et se montre assoiffé de pouvoir et égoïste ; et Olaf, le bonhomme de neige sympathique et très drôle ! Mais c'est surtout Elsa qui a retenu mon attention. Jamais Disney n'avait crée un personnage plus complexe que cette princesse, spoiler: appelée à devenir reine et à se contrôler en permanence. En effet, elle possède des pouvoirs qu'elle ne maîtrise pas totalement. Son désir de ne pas blesser ses proches l'obligent à s'isoler de sa soeur Anna durant de longues années jusqu'au jour où elle devient reine d'Arendelle. Mais durant la cérémonie, elle laisse apparaître son secret et s'enfuit. Dès lors, elle est "Libérée, Délivrée" et prend le titre de Reine des Neiges dans un séquence absolument sublime où elle construit un palais de glace et décide désormais de vivre dans son "royaume de solitude". Je ne m'étais plus autant attachée à un personnage Disney depuis Belle ("La Belle et la Bête). Elsa a su me toucher et m'émouvoir, bien plus que tous les autres personnages réunis. Elle fait désormais partie de mes princesses préférées et a laissé une empreinte indélébile dans mon cœur de fan de Disney^^ 3) Les chansons. Beaucoup reprochent à ce film ses chansons trop nombreuses. Et c'est vrai, certaines d'entre elles auraient pu passer à la trappe spoiler: (la Chanson du Renne par exemple, qui ne sert à rien) . Mais d'autres sont tout simplement époustouflantes et reflètent très bien l'état d'esprit des personnages ! Ainsi, "Le Renouveau" démontre comment Anna et Elsa perçoivent très différemment spoiler: la cérémonie du couronnement. Et bien sûr, "Libérée, Délivrée" spoiler: qui montre une Elsa désormais libre et qui n'a plus peur de dévoiler ses pouvoirs ! Une nouvelle fois, les studios Disney ont su écrire des chansons qui marqueront pour toujours le panthéon des chansons cultes des productions du studio ! 4) L'animation. J'ai mis ce point en dernier tout simplement parce que je n'ai de spécial à dire : tout est parfait ! De la neige au château d'Arendelle, en passant par le palais de glace, tout est un régal pour les yeux ! Une merveille d'un point de vue graphique ! Vous l'aurez compris, "La Reine des Neiges" m'a définitivement conquise et prouve que les studios Disney peuvent sortir de véritables merveilles ! Et pour une fois, le mot "chef-d'oeuvre" n'est pas usurpé !
    Raphael L.
    Raphael L.

    Suivre son activité 61 abonnés Lire ses 36 critiques

    3,5
    Publiée le 16 janvier 2014
    Retour aux racines des Disneys chantant de mon enfance avec des textes et des sonorités de qualité, des récits soignés… L’humour a pris du niveau à travers « Olaf » le bonhomme de neige. Rarement un personnage Disney m’aura autant fait rire, des blagues bien trouvées et des situations drôlissimes… (Le génie d’ « Alladin » reste quand même #1. Faut pas déconner non plus, un peu de respect pour les anciens!) . Heureusement que l’humour est à nouveau au rendez-vous car autrement rien ne permettrait aux enfants d’il y’a 20 ans de reprendre du plaisir autrement. Par contre il faut croire que dans le monde de Mickey, on n’a toujours pas trouvé mieux que l’acte d’amour désespéré pour résoudre tous les problèmes. Car en effet je regrette le manque de renouvellement, la recette est la même. Lorsque je me rappel de l’époque des « Rois Lion », « La Petite Sirène », ou encore « La Belle et le Clochard »… Les personnages pouvaient prendre des formes extrêmement diverses. Aujourd’hui les héroïnes sont toutes féminines, de forme humaine et des princesses. Rappelons qu’on a quand même eu droit au très bon « James Frost » (Les 5 Légendes) l’année dernière par Dreamworks. Ca fait un peu rappel et on ne peut s’empêcher de penser que ça pompe un peu d’un côté comme de l’autre… Enfin, et pour conclure sur un bon point, « La Reine des Neiges » est moins niais que le 1er tiers ne le laissait croire. Moins niais d’ailleurs que beaucoup des disney dont je me souviens. Un très bon film d’animation pour enfant tout à fait satisfaisant pour les adultes!
    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,0
    Publiée le 1 décembre 2014
    Autant vous prévenir, tous ceux qui n'aiment pas les films musicaux risqueront de détester la première partie du film, qui est absolument jalonnée de chansons à la sauce Disney (huit chansons au total!). Il ne se passe pas 5 minutes sans qu'Anna ou sa sœur Elsa ne fredonne une chansonnette. L'avalanche de chansons risque donc d'en décourager plus d'un et on a un peu de mal à comprendre pourquoi ils n'ont pas simplement mieux réparti les chansons tout au long du film (la suite étant presque dénuée de chansons). Il est néanmoins nécessaire de souligner l'excellent travail de Kristen Anderson-Lopez et Robert Lopez, des habitués de Broadway, qui ont offert au film une jolie bande originale dynamique et pleine d'entrain. De plus, Walt Disney serait lui-même le premier heureux du retour de la musique au sein de sa firme, lui qui estimait qu'elle était aussi important que l'image dans ses dessins animés. Pourtant, le studio aux grandes oreilles avait perdu cette tradition au fil des années et n'avait réamorcé cette tendance que doucement grâce à "La Princesse et la grenouille" sorti en 2009. Chris Buck était déjà à l'origine de "Tarzan" en 1999, un film plein de rythme et de dynamisme, dont on retrouve à nouveau la patte ici. En effet, nul doute que l'ennui ne vous gagnera pas face à ce film qui ne laisse ni petits, ni grands, sur la touche, et leur offre un spectacle détonnant et passionnant. Le découpage est soigné, les scènes d'action et de magie s'enchaînent à un rythme effréné. [...] Voilà donc un très beau Disney, qui, s'il n'atteint pas le niveau des grands classiques que sont "Le Roi Lion", "La belle et la bête", ou encore "Aladdin", permet au studio de signer une de se plus belles réalisations depuis bien longtemps. Après un "Les Mondes de Ralph" relativement décevant l'an dernier, Disney rectifie le tir avec ce film qui est bien parti pour être un succès retentissant.
    Dex et le cinéma
    Dex et le cinéma

    Suivre son activité 551 abonnés Lire ses 172 critiques

    3,5
    Publiée le 1 mai 2014
    Succès RETENTISSANT à sa sortie, ayant tout de même dépassé le milliard de dollars de recette dans le monde, le nouveau long métrage de Disney est... Plutôt cool. Oui je suis un peu froid (hahaha...) envers ce film, mais c'est juste que je trouve son succès extrêmement exagéré. Oui c'est sympathique, bien animé et divertissant, mais plus grand succès de l'histoire de l'animation... Nan quand même pas faut arrêter. Sans doute est-ce parce que la reine des neiges renoue avec les messages de l'âge d'or de Disney, à savoir la cellule familiale comme seul et unique moyen d'être heureux, tandis que l'amour permettra de sauver bla-bla-bla... Classique, redondant et sans intérêt. Ce n'est donc pas grâce à ses thèmes ou à son scénario que la reine des neiges révolutionnera quoi que ce soit. Les qualités du long métrage sont tout ce qui en fait son originalité, à savoir ses idées graphiques, son humour et ses chansons. Visuellement le film défonce, aussi bien en termes de graphismes purs que d'idées de design. Un seul exemple suffira pour souligner l'immense travail effectué, les pouvoirs d'Elsa. Les dessinateurs nous ont proposé des idées design absolument géniales afin de représenter la magie surpuissante qui émane de la jeune fille, tout en faisant preuve de la même ingéniosité pour le mouvement de celle-ci. Donner à la neige le comportement du feu. Génial ! Une fois l'émerveillement graphique passé, reste le rire et les chansons. ET le petit Olaf, est une machine à répliques toutes plus géniales les unes que les autres. Toutes les punchlines qu'il sort sont à se pisser dessus, et le ton cyniquo-enfantin, oriente l'humour Disney dans une direction des plus intéressante. Enfin reste les chansons. Une fois avalé le fait que les personnages chantent pour tout et n'importe quoi... La rythmique et les paroles sont plutôt chouettes, sans être extraordinaires. Excepté, la chanson "Let it go" ("Libérée, délivrée" en français), qui est absolument géniale, et qui a remporté son oscar avec brio ! Bref, pour conclure, la reine des neiges a fondé son succès sur la nostalgie des parents et la niaiserie des enfants. Il reste cependant un film de qualité, mais qui n'est pas assez original pour dépassé les 3,5/5 à mes yeux. Du Disney tout ce qu'il y a de plus classique.
    lolohap
    lolohap

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 84 critiques

    2,0
    Publiée le 27 mars 2014
    J'adore, en général, les dessins animés de Disney, Pixar et les autres. Ratatouille, Nemo, Shrek, l'age de glace,même les vieux classique comme Blanche neige, Cendrillon, les aristochats ... Je les ai tous vu. J'ai des préférence mais j'apprécie beaucoup l'humour décalé de ces dessins animés, la beauté des personnages et des sentiments. Je passe toujours un bon moment de rire et parfois de réelle émotion ... Bref, j'ai un coté fleur bleu et enfantin ... Mais cette "reine des neiges" m'a carrément déçu. J'ai trouvé le scénario bête, pas crédible et sans surprise. Les chants sont longs et lassants. Seul point positif : la petite histoire d'Amour entre la craquante Anna et le gentil Christophe (même si c'est du vu et revu), et l'humour du bonhomme de neige ... Mais c'est trop peu pour ne pas être déçu.
    Touriste33
    Touriste33

    Suivre son activité 8 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2013
    La reine des neige promettait d'être magique. C'est plus que réussi ! Ce Disney nous montre cette magie et cette féerie que Walt Disney nous propose depuis des années et place la barre encore plus haut. Nous sommes subjugués par cette magie et émerveillés du début à la fin sans jamais s'arrêter de rêver. Le mélange des scènes émouvantes et puissantes nous emmènent dans un autre monde, celui d'Arendelle. Les personnages sont géniaux et les musiques apportent tout ce qu'il faut à ce grand film d'animation. En résumé, du grand Disney. A voir et à revoir !
    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    2,5
    Publiée le 17 mars 2014
    Une production Disney qui revient à une époque qui me semblait pourtant révolue. Celle de la chanson insupportable placée toutes les cinq minutes. La reine des neiges en plus de ce point fort irritant ne possède pas de personnages marquant. Si visuellement le film reste bien exécuté il manque à l'histoire le minimum de liant pour faire prendre le tout. Rien ne marque dans ce Disney si ce n'est ces chansons épouvantablement mièvre.
    SpiderGogo
    SpiderGogo

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 54 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2014
    La Reine des neiges n'était pas un film d'animation que j'attendais particulièrement car l'univers et les personnages me paraissaient très classiques. Le film est donc une belle surprise pour moi. L'animation est très réussie et certains décors sont magnifiques. Les personnages sont tous intéressants et attachants et plus particulièrement Elsa qui est certainement ma princesse Disney préférée avec Raiponce. Les musiques sont splendides et chacune a son importance dans l'histoire. Ce Disney est donc très sympathique à suivre. Cependant le film a un gros défaut,son rythme! Le rythme est beaucoup trop rapide ce qui est décevant car on ne peut pas profiter pleinement de certains moments. Malgré ce problème et quelques facilités dans le scénario,La Reine des neige est un très beau film d'animation qui ravira les petits et les grands fans de Disney.
    Outburst
    Outburst

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 515 critiques

    5,0
    Publiée le 1 décembre 2013
    C’est difficile aujourd’hui d’être vraiment emballé à l’idée d’un nouveau Disney. Car si Les Mondes de Ralph était plus que sympathique, il était malheureusement loin d’être mémorable, et on ne parlera même pas de l’atrocité résultant de leur collaboration avec Pixar qui porte le nom de Rebelle. Pourtant, tout dans la Reine des Neiges donnait envie, c’est donc plein d’espoir, avec mon cerveau en mode enfant, que je me suis rendu dans la salle ce matin pour le découvrir et… je vous ai bien eu avec une phrase tournée de façon négative, parce que La Reine des Neiges est une véritable merveille, un cadeau de Noël avant l’heure que l’on voudrait pouvoir découvrir et déballer tous les jours de l’année. Et la grande idée de Disney ce coup-ci, c’est d’avoir habillement mélangé les éléments qui faisaient le succès de leurs premiers films en animation traditionnelle, tout en chansons, en laissant cependant s’exprimer à l’écran les nouvelles techniques et les nouvelles technologies d’aujourd’hui. La Reine des Neiges est de loin le meilleur film des Studios Disney depuis très longtemps, qui grâce à une galerie de personnages hauts en couleurs, et à la force comique inépuisable, notamment Olaf, le bonhomme de neige qui rêve éperdument de l’été, donne énormément d’ampleur à son histoire. Et quelle histoire, car en plus d’évoluer dans de somptueux décors glacés, visuellement époustouflants, le scénario, modèle d’écriture pour le genre, gloire à l’amour et aux liens familiaux qui unissent les deux Princesses les plus attachantes de la filmographie Disney, qui donne lieu à des dialogues et des scènes sublimes, tout en jouant de façon assez surprenante avec les clichés habituels, est un véritable morceau d’émotions pures. La grosse réussite du film cependant, qui fait que l’on se souviendra de lui longtemps, c’est son incroyable bande originale, qui en plus d’offrir des moments musicaux sublimes, dix chansons en tout, dont une centrale, Let it Go (Libérée, Délivrée en français) essentiellement composée des plus grands et des plus agréables frissons que l’on puisse ressentir, qui ne viennent jamais ralentir ou casser le rythme du film, et ne tombent jamais dans la lourdeur, sont soutenus par une composition originale marquante, entraînante, qui participe énormément à l’immersion au sein de cet univers fantastique magique et enchanté duquel on ne veut jamais ressortir, et transcende tous les moments de bravoure et d’aventure qu’il propose. La Reine des Neiges est un coup de maître, ainsi qu’un exemple pour tous les films d’animations à venir. Une aventure magnifique et émouvante (oui, vous pouvez emmener avec vous de quoi essuyer vos larmes), qui en plus de proposer une aventure épique qui prend place dans un magnifique univers glacé fantastique, offre des personnages attachants, et charismatiques, pour 1h40 de pure émotion, et de pure magie Disney dans tout ce qu’elle peut offrir de meilleur, et de plus beau. Un must-see, et un classique instantané.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 278 abonnés Lire ses 160 critiques

    5,0
    Publiée le 18 avril 2014
    C'était avec enthousiasme que j'étais allé voir "La Reine des neiges" au cinéma en décembre dernier. Après les succès de Raiponce, La princesse et la grenouille, Rebelle ou encore Les Mondes de Ralph, et ayant vu la bande-annonce prétendant même que c'était le meilleur film depuis "Le Roi Lion", j'attendais énormément de ce film, mais sur le coup : j'ais cru que je redescendait en enfance lorsque j'ais vu le film, et en sortant de la salle j'étais émerveillé comme je ne sais plus combien de temps. Pour commencer, histoire faire un petit hors-sujet, le court-métrage qui est passé avant le film était un clin d'oeil très sympa sur les dessins des court-métrages Disney, on y retrouvait Mickey, Pat et compagnie, c'était à la fois court, drôle et agréable et ça nous mettait bien dans l'ambiance pour un (excellent) film Disney. Après, dés que le film a commencé, on a eu le droit à un introduction aussi magique que poétique et beau avec la musique "Vuelie" avec les voix en choeur et les flocons qui tombaient du ciel. La 3D rendait cela encore plus beau visuellement, pour une fois qu'elle apporte quelque chose de plus à un film. Après, le spectacle commence vite et on entre rapidement dans un film que je qualifierais de comédie musicale d'animation au vu du nombre de chansons aussi belle et entraînantes les unes que les autres auxquelles ont a eu droit et qui font le charme des grands Disney de l'âge d'or des années 90. "Coeur de glace" était super, "Je voudrais un bonhomme" de neige très touchant, "L'amour est un cadeau"... bon il est ce qu'il est, assez cul-cul mais ça reste agréable, enfin bref je pourrais en parler pendant des heures mais 2 d'entre elles sont exceptionnelles et m'ont littéralement pris par les sentiments : "Le renouveau" chanté par Emmylous Homs dans la version française qui s'est surpassé cette fois. Mais surtout, SURTOUT, the song qui m'a marqué, celle qui est maintenant ma préférée de tout Disney confondu : "Libérée, Délivrée" chantée à merveille par Anaïs Delva, voix française du personnage Elsa du film. Du côte des personnages on a : Anna, une princesse qui semble être le cliché même de la princesse dynamique et naïve en début de film, mais lorsque l'hiver s'abat sur le royaume de Harundelle, ça s'améliore pas mal je trouve. Après, il y a le cliché du prince, ce cher prince Hans spoiler: qui n'est finalement pas ce qu'on pense qu'il est puisque le twits de fin révèle en lui un parfait connard digne des grands méchants Disney , le personnage comique du film Olaff dont j'avais quelques doutes, je craignais qu'il soit aussi chiant qu'un personnage de Bob l'éponge ou Bob l'éponge lui même... Mais non, il est très drôle et attachant, sa chanson "En été" est un peu inutile mais ça reste agréable et ça m'a pas gêné plus que ça. Après, pour le personnage du duc de Weselton, il a finalement un rôle peu important quand on y repense. Ensuite, on a Kristoff, un de mes personnages préférés, là encore Disney fait de gros effort pour se moderniser dans ses princes : dans la princesse et la grenouille ainsi que Raiponce, on avait eu un prince fauché et égocentrique ainsi qu'un voleur sans foi ni loi, là on a un montagnard pouilleux et pas spécialement galant mais qui forme un duo attachant avec son rennes Svent, beau travail de ce côté là. Et enfin, viens le personnage le plus important du film, Elsa, la reine des neiges elle même qui est, sans doute, le personnage le plus profond et complexe qui soit, et aussi mon personnage préféré des films Disney. Elle est plus complexe que la plupart des personnages Disney car : elle est atteint d'une malédiction, ou plutôt d'un pouvoir si grand qu'elle n'arrive pas à contrôler, et elle se renferme sur elle même et coupe ses contacts avec le monde extérieur pour protéger sa soeur et elle même de ce fléau. A tel point que sa soeur, Anna, en vient à se demander pourquoi elle est si froide et distante, alors que la réalité est beaucoup lus cruelle qu'elle ne l'imagine. Seule regret, on voit pas autant Elsa qu'on aimerait la voir alors qu'elle est le personnage central du film avec Anna et Kristoff, mais ça n'empêche pas qu'on a plusieurs scènes qui sont vraiment frappantes spoiler: comme celle ou elle essai de contrôler ses pouvoirs dans son château de glace et ou sa glace prend la couleur de ses sentiments , et on attache définitivement à elle quand vient le moment de la chanson du film ou elle laisse enfin parler ses pouvoirs et sa magie durant le "clip d'animation" on va dire. L'histoire, en elle même, est simple, rapide, efficace : on rit, on s'émerveille, et même à la fin on arrive à pleurer spoiler: lorsque Anna se sacrifie pour sauver Elsa d'une mort atroce par la trahison odieuse de Hans. La minute silencieuse qui suit a donne une ambiance aussi magnifique que triste avant que le fameux miracle, signé Disney intervienne . Quand à la version française du film, c'est juste superbe : Anaïs Delva est quasiment inconnue en tant que comédienne de doublage mais elle a été parfaite pour doubler le personnage d'Elsa, Donald Reignoux avait une voix parfaite pour Kristoff, Emmylou Homs avait la voix correcte pour Anna, Dany Boon était excellent dans le rôle d'Olaff alors que beaucoup de personne avaient des doutes puisque le fait de faire doubler un personnage par une star est un peu mal vu je trouve, mais là c'était nickel. Bernard Alane, un comédien réputé, était excellent comme toujours pour la voix du duc de Welston, bref la VF est splendide comme dans la quasi-totalité des films Disney. MAIS... oui il y a un mais parce que ce film a hélas quelques gros défauts. Pour commencer, et c'est le principal défaut du film qui en entraîne quelques autres : le rythme est TROP rapide. Pour les enfants ça ne posera pas de problème, mais certaines scènes vont trop vite, il aurait fallu ajouter 5 ou 10 minutes de plus pour qu'on en profite pleinement spoiler: comme le retournement inattendu du prince Hans qui dans un premier temps m'a surpris mais c'était tellement court que la scène ne m'a pas totalement conquis et qui était assez maladroite , et par la même occasion il y a quelques incohérences dans ce film que je ne citerais, je vais pas spoiler toutes les parties sinon ce serait gâcher la surprise du public qui ne l'a pas vu au cinéma. Malgré cela, "La reine des neiges" est devenu un de mes films Disney préféré, et les studios semblent bien parti pour entamer un nouvel âge d'or après celle des années 90 avec "Le Roi Lion", "Aladdin" et compagnie. J'attend la sortie DVD avec énormément d'impatience et je vous encourage à le voir, surtout si vous êtes fan des classiques Disney.
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 405 abonnés Lire ses 908 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Un film d’animation frais et dynamique, qui constitue une adaptation lointaine du conte d’Andersen. Le schéma et l’histoire sont plutôt classiques mais l’ensemble reste bien écrit et rythmé, proposant des personnages originaux, attachants et bien travaillés : Olaf, le drôle de bonhomme de neige, Sven, le fidèle renne, les mystérieux trolls... De plus, le graphisme est très beau, l’hiver et la neige donnant de superbes cadres. La réalisation bénéficie également d’un agréable humour décalé, tournant en dérision le mythe du prince charmant et parvient, avec réussite, à conjuguer ancien et moderne. Un film Disney bien plus mature et abouti que "Raiponce" !
    Cinemangageek
    Cinemangageek

    Suivre son activité 34 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 6 décembre 2013
    très bon film Disney : il est très drôle, assez sombre (mais ne fait pas peur), magique ! Enfin un bon film à regarder en famille pour Noël ! Les petits seront émerveillés et les adultes ne s’ennuieront pas et seront tout aussi enchanté que les petits.... Bon moment garanti !!
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 771 abonnés Lire ses 4 985 critiques

    3,0
    Publiée le 7 janvier 2014
    Autant le dire tout de suite : il y a plusieurs choses que je n'ai pas aimé dans « La Reine des neiges ». D'abord, trop de chansons, notamment dans la première partie, surtout qu'elles sont loin d'être toutes excellentes. Ensuite, une animation de personnages ressemblant toujours à la même chose, donnant au résultat quelque chose d'assez impersonnel. Et "last but not least", on a droit à l'un des méchants (secondaires) les plus pitoyables de toute l'Histoire de Disney, démontrant l'incompétence du studio dans le domaine ces dernières années. Oui, mais... Il faut aussi reconnaître que tout n'est pas à jeter non plus, loin s'en faut. D'abord, j'avoue que le récit et la façon dont il évolue m'ont souvent plu, ne serait-ce que pour le cadre magnifiquement rendu, mais surtout par la relation complexe qui unit les deux sœurs, habile et émouvante. Et si, contrairement à beaucoup, le personnage d'Olaf ne m'a pas spécialement plu, d'autres apparitions s'avèrent drôles, en premier lieu celles des Trolls. Enfin, pour l'occasion le dénouement révèle une belle surprise, où l'on nous épargne le sempiternel couplet moral si courant chez Mickey. Bref, certaines choses ont beau m'avoir gonflé, d'autres m'ont enchanté, au point de sentir, par moments, la magie de tonton Walt opérer sur moi. Pas transcendant donc, mais fréquentable.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top