Mon AlloCiné
    A very Englishman
    note moyenne
    2,6
    273 notes dont 65 critiques
    5% (3 critiques)
    15% (10 critiques)
    34% (22 critiques)
    34% (22 critiques)
    11% (7 critiques)
    2% (1 critique)
    Votre avis sur A very Englishman ?

    65 critiques spectateurs

    vuvuzela
    vuvuzela

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 324 critiques

    3,5
    Publiée le 21 juin 2013
    Tout cinéphile averti s'attendra à un Larry Flynt au rabais, version UK. Si Coogan n'a pas le charisme de Woody Harrelson, il a l'avantage ne pas se poser en héros auquel s'identifier. Dès le début, son égocentrisme un peu idiot met une barrière, d'où nous verrons passer une jolie galerie de personnages. Le professionnalisme anglais huile parfaitement les rouages du scénario, des décors cohérents jusqu'aux seconds rôles crédibles. Contrairement à Larry F. ce film ne nous laisse pas avec le fantasme d'un monde libéré sexuellement, pétri d'amour provocateur et d'humour tendre, en lutte contre tous les esprits étriqués formant le nouveau fascisme... Heureusement, car ça ne tient pas la route très longtemps, passé le charme de la propagande... Ici, une bande de malins se fait un fric fou, en étant les premiers à faire fructifier l'argent de l'érotisme porno médiatique naissant. Si cela n'avait pas été eux, cela aurait été d'autres, why not? Au milieu la fille de notre "héros"gentil foufou, pourrie gâtée mais sensible à fleur de peau, leur rappelle qu'ils ne sont que des profiteurs talentueux, et là où leur reste, par défaut et illusion, l'immense nostalgie d'une époque bénie, le film nous dévoile, subrepticement, par infusion, comme un bon thé anglais, une autre nostalgie, plus âpre, du temps qui passe, si cruellement que c'est sans regrets. Winterbottom, pas Kubrick, mais toujours un bon cinéaste, comme S. Frears. Ah ! Cette Angleterre que tous les L. Besson n'atteindront jamais, même en ouvrant des portes à Hollywood. Et Coogan qui nous offre une imitation jubilatoire de M. Brando dans Dernier tango à Paris; cette petite scène justifie à elle seule le déplacement. Ouais! A vous de jouer les gars !
    jobreaker
    jobreaker

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 15 critiques

    4,5
    Publiée le 19 juin 2013
    Il est rare qu'un film soit à la fois aussi sympa (bande originale extra, costumes et décors superbes- on passe vraiment un bon moment et on ne s'ennuie pas une seconde) et authentique dans l'émotion qu'il dégage (la relation père-fille entre Coogan et sa fille est poignante). Bref un film qui a toutes les qualités de l'Art & Essai, à commencer par l'originalité (le film ne ressemble à aucun autre biopic), mais qui parvient tout autant à s'imposer comme un vrai divertissement. Une pépite!
    james93
    james93

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 87 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juin 2013
    Sûrement le film le plus satisfaisant à voir en ce moment. On ne s'ennuie pas une seconde ce qui est très très rare au cinéma ces jours-ci ! Les filles sont superbes, Steeve Coogan est excellent, la musique et les décors au top. Vous passerez un vrai bon moment de divertissement avec ce film drôle, touchant et intelligent !
    jacques.martiniere
    jacques.martiniere

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 4 mai 2014
    Les acteurs ressemblent beaucoup aux personnages qu' ils incarnent, ce qui me semble un minimum pour des gens contemporains et aussi médiatisés. La vérité (historique) est apparemment respectée. Le réalisateur n' a pas exagéré dans le voyeurisme, ce n' est pas un "nudie" et la souffrance du héros est évidente. On peut se demander si l' idée de filmer le début en noir et blanc et la suite en couleurs est judicieuse, mais dans l' ensemble , j' ai aimé.
    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 1 103 critiques

    3,5
    Publiée le 21 mai 2014
    Un biopic qui m a bien plu car il essaie de comprendre le personnage au lieu de procéder à une succession d événements. On a donc un film sex drogue et rock n roll dans une ambiance pop, ou la liberté de penser et d agir d un libertin se confond avec son sens aigu des affaires. L acteur Steve Coogan est vraiment brillant dans son rôle et ce à toute les étapes de la vie du personnage. Un film Ni glorifiant ni moralisateur sur un personnage qui m était totalement inconnu.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 1 030 critiques

    2,0
    Publiée le 28 avril 2019
    Un biopic doit illustrer un personnage intéressant ou à défaut le rendre intéressant. Il y avait donc une bonne façon d'aborder le sujet, celle de privilégier la vision hédoniste et de montrer comment Paul Raymond a bâti son empire en se moquant du puritanisme ambiant et cela aurait rapproché le film de l'excellent "Larry Flynt "de Milos Forman. Force est de constater que le film ne persiste pas dans cette direction malgré la brillante performance de Steve Cogan et la présence de fort émoustillantes images (dont il serait hypocrite de se plaindre). Hélas, il vient mélanger tout ça avec les mésaventures (dont une dramatique) de sa vie personnelle semblant conclure en filigrane par une morale aussi naïve que sinistre genre : l'argent ne fait pas le bonheur, le sexe non plus. C'est-ce qui s'appelle passer à côté de son sujet.
    kevinsolstice
    kevinsolstice

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 1 071 critiques

    3,0
    Publiée le 26 mai 2014
    Le film n'est pas mauvais, la vie de cet homme était quelque part intéressante, Steve coogan est très bon dans ce rôle.
    Nicolas V
    Nicolas V

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 548 critiques

    3,0
    Publiée le 2 mars 2015
    steve Coogan est impressionnant dans ce biopic de cet homme d'affaire dans le milieu érotique. L'acteur est émouvant et dur à la fois . Quand au film : rempli de scènes "dénudées",de personnages complexes et controversés, il peut se classer sans honte dans les biopic réussis. Toutefois la mise en scène est un peu sobre pour l'ambiance de l'époque décrite ainsi que pour les drames exposés. Plus d'audace dans la musique et le montage aurait été appréciable.Cependant A very englishman, reste un bon film sur un homme, un père, et un homme d'affaires controversé.
    labellejardinière
    labellejardinière

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 56 critiques

    2,5
    Publiée le 26 juin 2013
    Carrière (fulgurante, puis assise et diversifiée, dans l'industrie du "vice" - de 1958 à 2008, date de sa mort) et vie privée (très imbriquée dans la première) de" Paul Raymond", un Anglais de Liverpool, sachant flatter les bas instincts masculins et roi de l'investissement "pierre", mari et compagnon déplorables, mais père de famille très (trop ?) présent de Debbie, au destin tragique de petite fille riche, "gâtée", et même vraiment "pourrie" (la seule de ses 3 enfants chérie). L'étude de moeurs est réussie, la trame "romanesque" beaucoup moins, car la vie de Raymond est de peu d'intérêt au plan dramaturgique. Steve Coogan est magnifique. Au moins pour lui, à voir.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 550 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,5
    Publiée le 27 avril 2014
    Un biopic sur Paul Raymond,sorte d'alter-ego britannique de Larry Flint. Créateur de revues érotiques,chorégraphe de spectacles de femmes dénudées à la fin des années 50,propriétaire de la quasi-totalité du quartier de Soho à Londres. Un homme qui considérait les femmes comme des objets sexuels,à la seule exception de sa fille chérie Debbie. Un homme qui aimait la grandiloquence,qui fit souffle un vent d'hédonisme sur l'Angleterre conservatrice. Bref,un vrai personnage de fiction dans lequel se glisse aisément l'hilarant Steve Coogan,qui y va à fond sur le côté iconique de Raymond. Imogen Poots est au cœur des scènes les plus dramatiques et réussies de "A Very Englishman". Malheureusement,la réalisation très gadget de Michael Winterbottom gâche presque tout. Il multiplie les effets de style,les ellipses inexplicables,les numéros musicaux sans saveur au détriment de l'approfondissement des pistes narratives. C'est une erreur de débutant pour un réalisateur pourtant très expérimenté. Dommage.
    NoPopCorn
    NoPopCorn

    Suivre son activité 23 abonnés Lire ses 214 critiques

    2,5
    Publiée le 19 juin 2013
    Le charme so British désinvolte et superficiel ! Steve Coogan joue parfaitement son rôle de père absent, d'amant omniprésent et de businessman vorace. Certes le décor est vite planté mais l'histoire devient vite brouillonne, confuse et totalement nébuleuse part moment, la faute à une chronologie trop large sur l'homme lui-même. A very Englishman dégage un charme so British totalement désinvolte et horriblement superficiel. Pour en savoir plus, lisez notre critique complète NoPopCorn !
    pamela13
    pamela13

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 18 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juin 2013
    Un film chic et sexy qui nous fait découvrir non seulement le Hugh Hefner anglais, Paul Raymond, mais également une touchante relation entre un père et sa fille. Pour tout amateur du swinging London et d'ambiance vintage, ce film est un régal pour les yeux (et les oreilles!)
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 475 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    2,5
    Publiée le 23 juin 2013
    Suivant la vie de Paul Raymond, l'un des hommes qui fut parmi les plus riche d'Angleterre et connu pour ses revues coquines et son magazine "Men Only", "A very Englishman" se révèle être un biopic comme les autres, étriqué dans le parcours de son personnage, entre femmes à gogo et sa relation avec sa fille accro à la cocaïne. Le problème du film c'est qu'au-delà de sa fidèle reconstitution et de la performance remarquable de Steve Coogan (qui trouve sûrement là l'un de ses meilleurs rôles), c'est qu'il n'a rien d'original. La vie de Raymond est fascinante mais tombe rapidement dans le cliché et la mise en scène de Michael Winterbottom ne dépasse jamais son sujet et n'arrive pas à le transcender. Alors après la découverte des débuts du film, on commence par savoir où il va nous mener et on perd de l'intérêt. Le seul qui nous reste est bel et bien pour Coogan, qui offre à un personnage difficile à aborder tout son talent.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 524 abonnés Lire ses 1 387 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juin 2013
    En 1992, Paul Raymond est déclaré l'homme le plus riche du Royaume-Uni. "Pas mal pour un type arrivé sans le sou de Liverpool", selon la formule que ce dandy sulfureux aimait à répéter. Sauf que, un mois plus tôt, sa fille chérie, héritière de l'empire qu'il a bâti depuis la fin des années 50, est morte d'une overdose. A very Englishman est un biopic qui néglige sérieusement l'aspect psychologique du roi de l'érotisme British au profit de l'ambiance du Swinging London, sans d'ailleurs réussir à en capter la véritable essence. Vie publique, tout dans la provocation, vie privée, très libérée et en fin de compte tristounette, Michael Winterbottom ne fait que survoler son sujet avec cette nonchalance qu'on lui connait bien. Evidemment, il y a Steve Coogan, acteur émérite, aussi à l'aise dans l'extravagance que subtil dans le pathé il finit par phagocyter le film de par son talent éclaboussant. On ressort frustré de ce portrait trop lacunaire de ce personnage pour lequel on n'éprouve guère d'empathie.
    Salim S
    Salim S

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 500 critiques

    3,0
    Publiée le 20 juillet 2013
    "The Look of Love" est un charmant petit biopic servit par un très bon casting féminin et une performance d exception pour Steve Coogan, plus connu dans des rôles comiques.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top