Mon AlloCiné
    Les Beaux Jours
    note moyenne
    3,4
    1256 notes dont 254 critiques
    7% (18 critiques)
    30% (77 critiques)
    32% (82 critiques)
    19% (47 critiques)
    8% (21 critiques)
    4% (9 critiques)
    Votre avis sur Les Beaux Jours ?

    254 critiques spectateurs

    Muriel Pouplain
    Muriel Pouplain

    Suivre son activité

    1,5
    J'aime bien l'actrice Fanny Ardant. Aussi, l'autre jour, et bien que le film "Les beaux jours" ne m'attirait pas spécialement, vu le sujet, j'ai quand même décidé de passer outre. Remarquez, comme cela, au moins, je sais à quoi m'en tenir : d'abord, le fait qu'elle apparaisse blonde dans ce film ne lui va pas, d'une part, elle qui est une belle actrice authentique, brune. D'autre part, le fait qu'elle ait une relation avec ce type qui est en âge d'être son fils, fait de ce film un mauvais film. Vulgaire, indigne d'une actrice comme Fanny Ardant. Et mon avis n'est ni de la malveillance ni autre. Je pense qu'il est objectif, pour toute personne de bonne foi...
    LAvisDuNeophyte
    LAvisDuNeophyte

    Suivre son activité

    2,5
    Des acteurs charismatiques, une héroïne qui se cherche, confrontée à ses premières heures de retraite. Le fait de situer ce film dans cette période charnière et d'en dérouler une partie dans un club de jeunes retraités est la seule originalité du film. Pour le reste, il s'agit d'un triangle amoureux entre une épouse désoeuvrée, un mari bourru absent, et un amant jeune mais voyant d'autres femmes. C'est assez banal donc on oubliera vite ce film distrayant sans plus.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1469 abonnés Lire ses 8 622 critiques

    3,0
    Un film sur Fanny Ardant. "Les Beaux jours" est le sixième long-mètrage de Marion Vernoux qui èvite ici toute souffrance au mauvais endroit entre les uns et les autres! C'est une chronique très douce heureuse qui èvite aussi l'ècueil de la petite retraitèe qui passe ses journèes devant le poste de tèlèvision à ruminer! Plutôt que de traiter un personnage qui va au ralenti, la rèalisatrice a plutôt jouè ça comme une accèlèration! Aucune faiblesse dans la direction d'acteurs, ce qui n'ètait pas facile avec une telle distribution! Fanny Ardant est parfaite, envoutèe et portèe par un personnage qui va prendre sa retraite parce que son mari la pousse à la prendre! Ces enfants vont lui offrir un abonnement aux « Beaux jours » , dans un lieu où l'on peut faire des activitès comme la poterie ou tester ses connaissances sur les vins! Cette femme va tomber amoureuse du prof d'informatique qui n'est autre que Laurent Laffite! Et ça va être cette relation d'une femme qui quitte momentanèment mari, enfants et vie sociale pour vivre une relation sexuelle assez intense avec une rèalisatrice qui sait filmer l'air du temps, la chronique, les personnages et la femme (surtout). Prises de vues très soignèes (et cela durant tout le mètrage) sur la plage dunkerquoise...
    Chancellie W.
    Chancellie W.

    Suivre son activité

    4,5
    Fanny Ardant, je l'adore. Ces film sont toujours un succès. Le film est juste magique. L'histoire est passionnante.
    P.C.
    P.C.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 21 critiques

    2,5
    Ce film vaut pour l'interprétation mélancolique et très juste par Fanny Ardant, des méandres du cœur et des derniers soubresauts du désir qui assaillent une femme qui arrive à l'âge où les conventions sociales voudraient la conduire au renoncement. Patrick Chesnais nous offre en parallèle, une composition très juste du mari trompé mais en même temps lucide et désabusé. Pourtant, ce film qui visite quelques beaux paysages de la mer du Nord en accord avec cet hiver de la vie que constitue la fin de la "vie active", explore une telle masse de clichés qu'on finit par douter de l'intelligence du scénario. La retraite doit-elle rimer avec pâte à modeler, yoga ou club de vieux ? Le portrait du séducteur n'est-il pas un peu trop caricatural pour donner de la crédibilité à cette liaison adultère ?
    cineelvia
    cineelvia

    Suivre son activité 1 abonné Lire sa critique

    2,5
    Un thème très intéressant et rarement traité à l'écran mais qui devient dans ce film un vide sidéral. Une histoire d'amour inédite qui semble se dérouler comme une errance, sans vérité ni but ultime. En cela, j'ai été gravement déçue. Les relations entres personnes d'âges très différents ne peut pas rester bornée sur une simple attirance physique ou un jeu d'enguelades et sex comme nous le présente le film. Ce type de relation n'a pas d'intérêt quand elle est présentée au centre des préoccupations, même si elle existe et persiste parfois en réalité. Seul le personnage de Caroline semble avoir une âme et une quête profonde. L'actrice Fanny Ardant m'a pour le coup vraiment touchée dans ce rôle, et a su apporter le nécessaire à son personnage pour lui donner une étincelle de vie. Une grande déception en conséquence d'une écriture pas assez approfondie selon moi.
    Cam O.
    Cam O.

    Suivre son activité

    4,0
    Un beau film d'amour, de passion. Cette histoire peut arriver à vous, à moi... Des scènes émouvantes, mais aussi surprenantes. Très belle interprétation de Fanny Ardant.
    manuher
    manuher

    Suivre son activité Lire ses 18 critiques

    2,0
    Ce film plaira sûrement aux futures sexagénaires féminines qui se reconnaitront et rêveront peut être à cet amour post ménopause mais réjouira sans doute assez peu ceux qui comme moi risquent de s'ennuyer à voir les états d'âme de Fanny Ardent qui dit oui, qui dit non, mais en fait si quoique.... Je ne dévoilerai pas la fin même si rien de d'exceptionnel...
    willycopresto
    willycopresto

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 285 critiques

    1,5
    "Les beaux jours" (2013) D8 le 07.08.2016 Déjà le titre est mauvais : c'est le nom d'un club de seniors qui n'est quand même pas la cheville ouvrière de l'histoire . Celui du roman était bien plus original puisqu'il s'intitulait "une jeune fille aux cheveux blancs"... Dix ans que Vernoux n'avait pas réalisé de films et personne ne s'en était aperçu ! Et ce n'est pas celui-ci qui la rendra célèbre. Première erreur : tout le récit est centré sur Fanny Ardant que je n'aime pas et n'ai jamais considéré comme une bonne actrice : elle manque encore, et a toujours manqué de naturel, à l'inverse d'une Fanny Cottençon (entre autres) qui lui sert de faire-valoir dans cette histoire. Si Laurent Lafitte s'en tire plutôt bien en feignant de tomber amoureux (le pauvre !) le reste du casting n'est qu'alibis : même si Patrick Chesnais est à l'affiche (on n'attrape pas les mouches avec du vinaigre) il n'occupe qu'un petit rôle de figuration bien peu convaincant et loin de la mesure de son talent ! Sous-exploité. On pourrait même dire au sujet du mari cocu que moins il voit sa grande sauterelle de femme, mieux il se porte. C'est long, peu palpitant et celles qui décrivent ainsi une retraite oisive ne savent pas de quoi elles parlent. Les retraités désoeuvrés sont rares et c'est le meilleur moment de la vie où on peut se consacrer à soi-mêrme et faire tout ce qu'on avait envie et qu'on n'a pu faute de temps ! Pas seulement des galipettes. Enfin, à 64 ans (âge d'Ardant lors du tournage) à moins d'en avoir été privés toute sa vie, les sens amoureux s'émoussent avec l'âge et la nature est ainsi faite, sauf pour ceux ou celles qui sont seuls... Parce que l'appétit de la procréation est passé. Ce film nourrit une propagande néfaste, menée notamment par nos dirigeants politiques et consistant à devoir travailler jusqu'à ce que mort s'ensuive : que les futurs retraités se rassurent : c'est la plus merveilleuse des vies, et il n'y a que les attardés qui militent pour une retraite à 65 ans ! Place aux jeunes. Dès 55 ans ! willycopresto
    Cthulhu Mantis
    Cthulhu Mantis

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 3 critiques

    4,0
    J'ai rencontrer Marion Vernoux le 18 Mars dernier au Festival du court-métrage ou elle était jury et accompagner de Benoît Délépine. Ayant aimer ce premier film que j'ai regarder avec beaucoup d'attention et l'ayant fini et en sortant avec une certaine satisfaction et une pincée de scepticisme. Il me tarder de pouvoir posé des questions sur son film et sur son parcours. Je suis parti avec une bonne image après avoir vus les beaux jours à la veille de la voir. Après les projections des courts-métrage et des récompenses et le buffet proposer j'avais enfin l'occasion de la voir enfin en face et essayer d'être le plus brève possible (sur le film, les acteurs et en particulier Fanny Ardant, des acteurs de la nouvelle vague très présent dans sa filmographie, si il était difficile d'être une réalisatrice en ayant le respect de ses confrères masculin en France et sur ses méthodes de travail.) Je m'étais dis qu'une rencontre comme ça j'en ferai pas souvent et que cela en était l'occasion de connaître cette cinéaste encore peu connus du grand publique. Ayant à affronter une timidité maladive et handicapante, je vais de ce pas en engageant la conversation et la complémente sur la surprise qu'eu pour moi son dernier film. Enfin de compte je me suis retrouver devant quelqu'un de fermé, de pédante, avec un air hautain et refusant de communiquer. Madame Vernoux à l'avenir éviter d'être membre de jury et rester sur votre pied d'estale sur lequel vous vous êtes placé. Et qu'importe pour ceux qui son contre et que sa emmerde. Respecter le spectateur qui regarde vos films et consacrent du temps. Passons au film: Le début est très prenant et intriguant avec un générique au lettrage propre et impeccable sur la ville portuaire de Dunkerque. La thématique du film est ensuite très intéressant sur Caroline qui est une toute jeune retraitée (interprété par Fanny Ardant) dont ses filles pour sa retraite l'inscrive à un club du 3ème âge. spoiler: Cette femme se pose alors les interrogations de savoir comment va t'elle vivre cette nouvelle vie? Cette nouvelle vie dont il va falloir qu'elle prenne l'habitude. Elle s’interroge sur le restant de ses jours à vivre. Elle n'aura pas de mieux qu'a faire qu'un petit adultère avec un homme de 30 ans de moins, un informaticien de 30 ans ( Laurent Laffite). Laffite tout comme Patrice Chesnais ne sont plus que des faire valoir, juste des objets de décorations face à Fanny Ardant dans le rôle de Bourgeoise précieuse aux air de duchesse dont cette dernière semble vouloir cassez et banaliser cette image qu'on lui colle souvent à la peau. Néanmoins le film est touchant malgré qu'il s'éloigne du sujet de départ mais accompagner d'une belle photographie. Finalement on est plus sur le long-métrage sur l'amour interdit et la joie de l'infidélité que sur la vieillesse et du temps qui passe. Parfois un peu long qui malgré son happy end prévisible et superficielle m'a quand même conquis.
    josphine888
    josphine888

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 9 critiques

    2,0
    Certes, c'est très bien joué, et Fanny Ardant est magnifique dans ce rôle de femme un peu perdue, qui croit retrouver le goût de la vie dans la relation qu'elle entretient avec un jeune homme de l'âge de ses enfants... Mais l'histoire est plate, convenue, et on s'ennuie un peu (ou peut-être que je ne suis pas de la génération ciblée par ce film).
    Céline B
    Céline B

    Suivre son activité 4 abonnés

    4,0
    belle interprétation...Fanny ardent belle, touchante, vraie. ce film m à embarquée ....je l ai trouvé très actuel et à la fois poétique. Un film qui fait du bien : un agréable moment.
    antony Z.
    antony Z.

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 184 critiques

    3,5
    Si l'histoire n'est pas fondamentalement intéressante bien qu'elle puisse poser des questions sur la nature humaine et les relations sociales, c'est avant tout la qualité des interprétations qui focalise tout l'intérêt. Le trio est excellent. Personnellement, j'y découvre Fanny Ardent dont le nom ne m'était évidemment pas étranger contrairement à l'artiste en tant que telle et ainsi je comprend pourquoi. Quelle classe ! Quelle charisme! Quelle prestance! Aussi improbable soit cette liaison, les interprétations le font presque oublier.
    andreasy
    andreasy

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 100 critiques

    3,0
    Ce film qui relate l'histoire plutôt simple mais assez plausible d'une femme dont le statut change pour cause de retraite, à un moment assez pénible de sa vie (perte d'une amie), se laisse regarder tranquillement. Malheureusement il est desservi par le jeu absolument ridicule de Fanny Ardan qui, avec un total manque de naturel, visiblement se croit dans une tragédie, peut être dans Racine ou dans Corneille. Son attitude au début dans le club de loisir qu'elle souhaite intégrer est absolument grotesque. On n'imagine absolument personne avoir ce genre de réactions face à des activités qu'elle a choisies. En revanche les 2 protagonistes masculin sont eux, très justes.
    LySteal
    LySteal

    Suivre son activité Lire ses 256 critiques

    0,5
    Que ce fut chiant ! Entre une Fanny Ardant, mauvaise actrice, un Laurant Laffite, pas assez juste, un Patrick Chesnais, peu impliqué, une mise en scène morne, un scénario bancal (comme son histoire), un rythme horrible, une morale soit blâmable et inadéquate soit inexistante, il nous reste quoi ? Mauvaise pioche pour Vernoux qui nous laisse un arrière gout détestable et une incroyable envie d'oublier.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top