Mon AlloCiné
    Toy Story 4
    note moyenne
    4,4
    3011 notes dont 349 critiques
    31% (109 critiques)
    43% (151 critiques)
    18% (64 critiques)
    5% (18 critiques)
    1% (5 critiques)
    1% (2 critiques)
    Votre avis sur Toy Story 4 ?

    349 critiques spectateurs

    Megivex _
    Megivex _

    Suivre son activité

    5,0
    Ce film est juste incroyable. Il retrace tout le chemin que Woody a fait jusque là et met bien en avant les caractéristiques d'un jouet et ce qu'un enfant peut éprouver pour celui-ci. Très fort en émotion pour ceux qui ont vu et qui se souviennent des trois précédents films. La larme à l'oeil est inévitable.
    Guillaume Rouy
    Guillaume Rouy

    Suivre son activité 5 abonnés

    5,0
    Rares sont les films du Studio Pixar qui déçoivent. Dans le monde de l'animation et du cinéma en general, Pixar est encore un des rares studio a faire preuve de créativité, d'imagination et de pure émerveillement. Ciblées pour les enfants mais plaisantes autant aux adultes, la plupart des oeuvres de Pixar ont atteint le rang mérité de Chef d'Oeuvre. La saga Toy Story - image de marque du studio - fait partie des chefs d'oeuvres de Pixar. Les trois précédents volets, l’orignal bien sur et ses suites, n'ont pas déçu et ont reçu le succès qu'ils méritaient largement. Avec Toy Story 4, je vous rassure, vous ne serez nullement déçu. Drôle à maintes reprises, émouvant à d'autres, remplie d'action et de nouveaux personnages, très rigolos pour certains et terrifiants pour d'autres, l'histoire est particulièrement bien écrite, profonde et d'une très grande finesse. L'animation est époustouflante, comme on peut s'y attendre de nos jours;. En conclusion : Non seulement les fans de Toy Story ne sont pas déçus mais ils en arriveront à la conclusion qu'une fois de plus Pixar atteint une forme de perfection dans la maîtrise de leurs films. Il n'y a rien à critiquer sur Toy Story 4; Tout est parfait, tout simplement ! Merci, un grand merci à eux !
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 436 abonnés Lire ses 3 529 critiques

    4,0
    Lorsque le film débute, après un prologue sous tension, on comprend que le récit reprend la recette habituelle avec le petite Bonnie qui s'apprête à entrer à l'école mais très vite on s'aperçoit que l'équipe Disney/Pixar en a encore sous le pied ! Mais surtout on constate que si Woody est toujours important, les autres de la bande sont un peu en retrait même Buzz l'Eclair est un peu sous-exploité car, au final le personnage principal de cet opus n'est pas celui qu'on croit !... Par contre la trame de l'aventure reste semblable aux précédentes, et si il y a toujours beaucoup d'humour c'est moins prononcé pour plus d'émotion ce qui crée un rythme moins effréné. Site : Selenie
    Lucas J
    Lucas J

    Suivre son activité

    5,0
    Sans doute le meilleur film que je n'ai jamais vu. Encore un chef d'œuvre de la part de Disney Pixar... De plus, ce film n'est pas seulement destiné aux enfants mais il peut plaire à tous Bref, Un chef d'œuvre. Merci Walt Disney
    Ali e
    Ali e

    Suivre son activité

    4,5
    On peut dire que pixar a survécu aux attentes exepctionnel que les fans plaçaient dans le film. Une réalisation et une qualité d animation et de graphismes jamais atteint dans les films d animations. Un scénario bien ficelé, des personnages attachants et une fin bouleversante. Ce film conclue presque aussi bien la saga légendaire que le 3, tout en rajoutant une touche comique maitrisé. A voir absolument
    laurelaaay
    laurelaaay

    Suivre son activité

    5,0
    Ce 4ème opus que l’on attendait pas a été puissant ! Beaucoup d’émotions durant ce film et ravie d’avoir retrouvé nos jouets préférés. Histoire accrochante, on se s’ennuie pas une seconde. Ce film est aussi une leçon de vie et je conseille à tout le monde d’aller le voir.
    Axou G
    Axou G

    Suivre son activité 1 abonné

    3,5
    Je trouve que le film est plutôt bien dans l'ensemble. Mais j'ai été assez déçu par l'histoire. Et aussi par l'absence de quelque personnage que l'on ne voit presque pas dans le film comme buzz l'eclaire. Mais le film était très drôle avec des nouveaux personnages.
    Mister-Dore1648
    Mister-Dore1648

    Suivre son activité 12 abonnés Lire sa critique

    4,5
    Après l'énorme déception des Indestructibles 2, je n'attendais pas grand chose de Toy Story 4, malgré que je sois un énorme fan des trois premiers. Pixar n'arrête pas de me décevoir ces dernières années et, comme tout le monde, je pensais que c'était la suite de trop sauf que NON. Le long-métrage évite le piège et je vous assure qu'il ne vous décevra pas. Dès la scène d'introduction, le film nous transmet beaucoup d'émotions et l'animation est parfaite, on a atteint un niveau de réalisme incroyable. En ce qui concerne le scénario, c'est trop bien écrit, y a plein de bonnes idées et il met surtout en avant les caractéristiques d'un jouet et ce qu'un enfant peut éprouver pour celui-ci. Les nouveaux personnages sont très réussis, Fourchette est très bien introduit et exploité, on arrive à avoir de l'empathie pour lui. Les touches humoristiques sont très maîtrisées, c'est le film de la saga qui en contient le plus. Mais malheureusement, à cause de certains défauts, Toy Story 4 est probablement le moins bon de la saga, beaucoup de personnages sont mis au troisième plan,(M. Patate, Trixie, Pile-Poil...), voir inexistants (les martiens, Chuckles). J'ai également été un peu déçu de ne pas avoir eu de nouvelles musiques, y en a une nouvelle au début mais elle est pas très marquante et les paroles sont à peu près les mêmes..Mais celles des anciens films sont très biens utilisées, notamment à la fin pour qu'elle soit marquante. Et à mes yeux, elle est autant parfaite que Toy Story 3, la larme à l’œil est inévitable. spoiler: Dernière point négatif, c'est assez dommage de ne pas avoir eu de vrai antagoniste alors que tout les autres films en avaient un. Malgré ces problèmes, Toy Story 4 est une magnifique conclusion des aventures de Woody et de Buzz l'Éclair. J'espère qu'il n'y aura pas de suite mais des séries sur certains personnages sont en préparations (celle de Fourchette...).
    KikoNath T
    KikoNath T

    Suivre son activité

    3,5
    Un film plutôt correct, à la hauteur de mes attentes mais malheureusement un peu déçu par l'absence de certains personnages comme buzz l'éclair. De plus il manque une véritable transmission de valeur, qu'on retrouvait fortement dans le 3 mais qui ici manque, la romance avec la bergère est une bonne idée mais elle n'est finalement pas très intéressante. Mais un film plutôt correct ! Je valide !
    Yann P.
    Yann P.

    Suivre son activité

    5,0
    Le retour en enfance avec ce Toy Story 4, un travail réalisé qui est tout simplement magnifique ! Que dire de plus que : Foncez y !
    Fêtons le cinéma
    Fêtons le cinéma

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 35 critiques

    3,0
    Toy Story 4 ne dispose que d’une idée directrice, assez audacieuse au demeurant : pousser l’émancipation du jouet jusqu’à son point le plus extrême, soit l’affranchissement de tout maître. Alors l’idée est mignonne, oui, portée par de très belles images, et les accents féministes que porte la bergère appuient davantage encore la trajectoire libertaire de ce quatrième opus ; le souci, c’est que le propos ne bénéficie d’aucune vision artistique un tant soit peu cohérente et personnelle, et plonge le spectateur dans une marée de gags poussifs et répétés ad nauseam qui n’ont, pour la plupart, rien à faire dans l’univers Toy Story. Les scènes vont trop vite et pourtant semblent constamment trop longues, les blagues se suivent et se ressemblent. Le jouet cesse aussitôt d’être un véhicule nostalgique et s’apparente à un produit jetable, à l’image de Fourchette, personnage comique qui pose la question de la frontière entre le jouet et l’instrument de consommation ; or, derrière cette tension saisissante, le film se plaît à cultiver des personnages secondaires qui ne servent que d’éléments burlesques et ne disposent pas de profondeur émotionnelle. Des personnages, donc, jetables. La relation entre Woody et la bergère n’émeut guère, les deux acolytes bagarreurs ont une scène tordante – les plans successifs pour dérober la clef à la vielle dame – mais n’ont pas de vie à part entière, toute la bande d’amis que l’on adore est abandonnée dans un camping-car. Opportuniste et sans âme, perdu dans la boutique d’Antiquité aux poupées rappelant Chair de Poule, Toy Story 4 aimerait ouvrir vers l’infini et au-delà, tout en délaissant nos héros traditionnels – où est passé Buzz l’Éclair ? – et l’énergie sensible qu’ils dégageaient. L’émancipation des jouets équivaut à la mise à mort de leur profondeur émotionnelle au profit d’un discours approximatif sur la liberté individuelle. Et le Woody sans famille se banalise, quitte le devant de la scène en compagnie du cascadeur canadien et d’autres jouets gaffeurs, tous plus périssables les uns que les autres. Toy Story 4 libère et, se faisant, laisse échapper sa magie.
    Mathis D.
    Mathis D.

    Suivre son activité 2 abonnés

    5,0
    Juste magnifique. Quelle belle conclusion à cette saga qui m’aura fait voyagé pendant toute mon enfance. Bravo Pixar. Vous m’avez fait pleurer. (Encore)
    Housecoat
    Housecoat

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 5 critiques

    4,5
    La saga Toy Story est probablement l'une des plus grandes réussites, si ce n'est la réussite qui a participé au bonheur et à la prise de conscience de plusieurs générations d'enfants sur ses 24 années d'existence. Le premier né des légendaires studios Pixar est devenu le joyau immaculé sur lequel brillait toute une succession de films qui apprenaient aux enfants à devenir adultes et aux adultes de ne pas abandonner l'enfant en chacun d'eux. Le phénomène le plus intéressant au sujet de Toy Story est l'évolution du public qu'il a forgé au fil des années comme il a lui-même évolué en 3 films, puisque c'est là son sujet: toute une vie d'enfant vécu sur le long-terme. L'annonce d'un quatrième film paraît incongru en partant de là. Le public avait vu la fin qui laissait imaginer un cycle infini et joyeux pour tous les jouets s'étant donné la noble tâche de rendre les enfants heureux afin de les aider à traverser les étapes cruciales de leur vie. Que pouvait-il y avoir à raconter de plus après qu'Andy ait cédé ses jouets à Bonnie ? La réponse à cette question est difficile à trouver et la beauté du geste n'en est que plus grande. Car Toy Story 4 démarre en étant conscient de ce cycle et va remettre en question tout ce qui constitue le fondement de ses trois précédentes aventures tout en les mettant une dernière fois à l'épreuve. La dure responsabilité de chaque film a été de répondre à la question que le précédent laissait en suspend. Ainsi, Toy Story 2 rappelait à ses personnages que leur vie auprès de l'enfant qu'ils aiment ne sera pas éternel et Toy Story 3 leur faisait vivre la fin de cette vie pour en démarrer une nouvelle. Dans chacun d'eux, nos héros se sont retrouvé à faire le choix entre refuser ou accepter le changement. Toy Story 4 démarre de façon complètement inédite et même déstabilisante en plaçant les jouets qui nous ont suivi pour l'amour qu'on leur porte prendre pour la première fois des voies différentes pour eux-même. Les personnages les plus importants sont plus que jamais en quête de repère, ne sachant quoi faire sans reposer sur un autre pilier, désemparés devant des choix aux lourds conséquences et des questions où les réponses ne sont pas évidentes à accepter. Woody qui s'était toujours débrouillé envers et contre tout pour maintenir la cohésion de son groupe voit pour la première fois la perspective de ne plus vivre à travers l'amour d'un enfant mais de vivre pour lui-même. Ses retrouvailles avec la Bergère constituent tout l'apport du film par rapport aux précédents. Cette dernière ayant embrassé un mode de vie plus détachée et individualiste mais plus libre et généreux envers n'importe quel enfant croisant sa route dans une vie en constante évolution contrairement au cycle perpétuel du propriétaire unique que Woody a toujours scrupuleusement suivi. La possibilité de quitter sa vie avec Andy était évoquée à plusieurs reprises dans la saga mais la réponse avait toujours été évidente, le rendre heureux était tout ce qui comptait, c'est ce pourquoi les jouets existent. La réponse n'a jamais été autre et toutes les autres alternatives n'étaient jamais viables, soient parce qu'elles les éloignaient de leur propriétaire, soit parce qu'elles étaient représentées par des individus moralement belliqueux. Pour la première fois, Woody est confronté à une perspective qu'il serait réellement susceptible de suivre après trois film à refuser l'abandon. Le film effleure déjà une question existentielle fondamentale dans sa prémisse avec le personnage de Fourchette. Pour la première fois nous avons l'occasion de voir un jouet prendre vie parce qu'un enfant en avait besoin. Et pour la première fois, nous voyons un jouet renier sa propre existence. Trouver le sens de sa vie a toujours été la plus grande préoccupation des protagonistes, et Toy Story 4 se montre brillant dans tous ses instants clés en opposant quelques fois leurs points de vues avant d'apporter une bonne conclusion pour chacune d'entre-elles sans jamais les trahir, autant pour les héros principaux que secondaires. L'idée de représenter nos héros pouvoir s'affranchir de leurs attaches étaient une idée risquée mais Toy Story 4 surprend constamment par la profondeur de ses dilemmes toujours incertains que par la justesse de leurs issues. Si Fourchette doit accepter d'être ce qu'il est et ce pourquoi il a été conçu, Woody peut de son côté se demander si il est possible pour un jouet de vivre sa propre vie avec son grand amour plutôt que d'exister à travers la procuration de son propriétaire, tandis que Gabby Gabby (la meilleure antagoniste de toute la saga) sur l'autre versant veut vivre pour l'enfant qu'elle a toujours aimé. Avoir inversé les objectifs des deux opposés en concluant cette grande histoire sur Woody acceptant la vie qu'il a toujours refusé au bout de trois films est une action incroyablement forte et significative mais qui rend cette quatrième aventure primordiale dans le développement de tout enfant ayant grandi avec les acquis des trois précédentes. Accepter la possibilité qu'une autre perspective de vie puisse se présenter à soi après toute une existence passé à en suivre une autre et rappeler que l'évolution est parfois nécessaire. C'est par la beauté de ce final que Toy Story 4 se révèle aussi riche que ses prédécesseurs et même, nécessaire pour compléter ce que les trois premiers films avaient amorcés. A la fois la conclusion insoupçonnée mais la conclusion supplémentaire dont nous avions besoin. Même si l'une des meilleures sagas de tous les temps est terminée, Pixar continuera à nous émerveiller pour l'infinie et au-delà...
    Abdelazim D.
    Abdelazim D.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Super film. Dans la lignée des précédents. Le jouet québécois j’ai trouvé ça drôle et bien entendu ma fille a beaucoup aimé.
    alice025
    alice025

    Suivre son activité 566 abonnés Lire ses 332 critiques

    4,0
    Après la magnifique et tendre conclusion du troisième volet, Pixar décide de sortir un quatrième et dernier opus. Etait-ce nécessaire ? Oui et non. Non car la trilogie se suffit amplement à elle-même, il n'y avait pas besoin de plus. Mais dans un autre sens je dirais oui car Pixar a su nous offrir un très joli quatrième film, en surfant sur les mêmes bases de scénarios que ses anciens. Ce n'est pas le meilleur de la saga, mais il m'a fait retomber dans mon enfance et il a fait revivre une dernière fois tous ces jouets cultes, tout en y ajoutant de nouveaux. L'émancipation du jouet, la solidarité et le féminisme par le biais de la bergère sont les principaux thèmes de ce film. Les nouveaux jouets de Bonnie (cette gamine est tellement mignonne !!) repartent pour des péripéties afin de rechercher Fourchette (perso hilarant), nouvelle fabrication et jouet du moment de la petite fille. C'est dynamique, rythmé, très drôle, parlant aussi bien aux enfants qu'aux adultes et dont la scène finale nous fera encore verser de chaudes larmes. Quelques regrets tout de même concernant les jouets de bases que l'on ne voit pas autant que je l'aurais espéré, au détriment de Woody et des nouveaux jouets. Mais cela reste un super moment d'animation qui nous rendra tous mélancolique ! http://cinephile-critique.over-blog.com
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top