Mon AlloCiné
Bon rétablissement !
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,9
1839 notes dont 281 critiques
3% 9 critiques
28% 80 critiques
40% 113 critiques
18% 50 critiques
7% 21 critiques
3% 8 critiques

281 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus utiles
Marc T.

Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 270 critiques

3,5Bien
• Publiée le 16/02/2015

Je n'en demandais pas plus à ce film, juste de passer un moment divertissant un dimanche soir dans mon canapé. Contrat rempli, j'ai en effet passé un bon moment de détente, simple, sans prétention ni chichi. Ce n'est pas la comédie de l'année, mais la brochette d'acteurs (Lanvin en tête, formidable) nous offre une belle tranche de vie avec son lot d'émotion, de sourire et au final, de tendresse. C'est ça aussi le cinéma français.

benoitG80

Suivre son activité 933 abonnés Lire ses 1 077 critiques

3,5Bien
• Publiée le 23/09/2014

"Bon rétablissement" est un Jean Becker frais et revigorant, assez différent du cinéma habituel de ce réalisateur... Ce que l'on retient avant tout à travers ce séjour à l'hôpital dont Gérard Lanvin fait l'experience, c'est tout le parcours mental que ce dernier effectue au contact du personnel soignant et des visites des proches ou visites surprises, sensées remettre les pendules à l'heure ! Car cet homme ours mal léché qui vit dans sa bulle suite au décès de sa femme, va apprendre à connaître et découvrir les autres, à comprendre leurs différences et leurs galères et voir ainsi que son seul jugement personnel tombe souvent à côté de la plaque,.. Son univers totalement étroit où Pierre est replié sur lui-même va s'ouvrir sur d'autres horizons comme si cet accident et l'hospitalisation qui s'en suit, allait être le catalyseur d'une nouvelle vie. Et sur ce point, le film fait de petits riens, mis bout à bout, se construit, se tricote pour devenir très émouvant et d'une efficacité rare ! Gérard Lanvin est vraiment bien dans la peau de ce personnage éteint, aigri, bourru très sûr de lui et de ses idées, et en même temps fragile et culpabilisé des drames passés de sa vie, de même que les seconds rôles dont certains sont d'une vérité criante. Et même si l'impression générale est qu'il ne se passe pas grand chose, en filigrane, tout devient extrêmement profond et grave à tel point qu'une renaissance totale de cet être humain se profile doucement pour le changer de fond en comble malgré sa carapace toujours présente... Jean Becker a signé ici un film dont la bouffée d'optimisme est particulièrement bienvenue ! Son cinéma pas toujours bien accueilli, en a d'ailleurs souvent le parfum !

tony-76

Suivre son activité 430 abonnés Lire ses 1 085 critiques

3,5Bien
• Publiée le 28/09/2014

Bon rétablissement ! est une comédie chorale plaisante. On suit Gérard Lanvin dans ce séjour hospitalier, qui, après un accident se retrouve bloqué avec une jambe dans le plâtre. Des dialogues bien écrits et bien pensées avec une galerie de personnages attachantes et souriantes. Un lot d'émotions est présent, notamment des scènes drôles, parfois sensibles mais bourrées d'humanité. Le casting est très bien : Gérard Lanvin, comme à son habitude, excellent dans son rôle avec un caractère bien trempé mais un personnage fragile. De toute façon, c'était un rôle sur mesure pour lui. Fred Testot en interprétant un flic, assez inhabituel de le voir dans ce genre de tache mais amusant. Jean-Pierre Darroussin est également dynamique et efficace, de même pour les seconds rôles à savoir Claudia Tagbo, Anne-Sophie Lapix... Une certaine profondeur est là de la part des protagonistes, ce qui est intéressant. Il y a aucun temps mort, on est plongé dans ce huit-clos plutôt réussi. Pour finir, le long-métrage de Jean Becker est la bonne surprise du mois. Bon rétablissement ! est un bon petit film, sans prétention, bien sympathique de chez nous.

FritzLangueur

Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 767 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 10/09/2014

Jean Becker renoue avec le « film de copains » à la Yves Robert, qui a fait les belles heures de la comédie française dans les années 70. C’est en effet l’impression générale que donne « Bon rétablissement » qui repose sur un principe simple : une histoire cocasse et tirée par les cheveux, truffée de personnages hauts en couleur interprétée par des acteurs qui ont plaisir à jouer ensemble, épaulés par des seconds rôles bien étoffés et quelques guest-stars à contre-emploi (Daniel Guichard, Mauranne…). Il ne faut pas aller chercher plus loin, l’évidence est là, vous faire passer un bon moment sans trop réfléchir. Et c’est là toute l’intelligence du scénario, nous faire prendre un récit pour une lanterne (magique et comique). Théâtralisé à souhait, le rythme vaudevillesque est endiablé ponctué par de bons mots ou répliques qui percutent. On sent la griffe d’un Jean-Loup Dabadie que l’on a plaisir à retrouver. Quant aux acteurs, Lanvin nous offre un florilège de ses talents, il est génial ! Pour les autres il faudrait tous les citer tant ils nous apportent un même bonheur. Se dégage toutefois Claudia Tagbo qui du rire aux larmes vient nous étreindre le cœur.

alain-92

Suivre son activité 213 abonnés Lire ses 1 081 critiques

3,5Bien
• Publiée le 17/09/2014

Un film qui réussit largement son pari. Rien de révolutionnaire, juste un moment de cinéma d'une simplicité extrême pour distraire et faire rire. Les rencontres imposées à un malade, accidenté et cloué sur son lit, devraient vous faire du bien et oublier la morosité ambiante. "Bon rétablissement, quelle formule à la con!" … Les dialogues de Jean-Loup Dabadie en feront peut-être grincer quelques-uns. Ils m'ont enthousiasmé par leur légèreté non dépourvue d'une grande finesse. Jean Becker signe avec ce film, court et efficace, une réalisation bien ancrée dans notre époque et prouve, si besoin était, que son talent ne s'érode en rien avec le temps qui passe. Les grands et beaux sentiments ne sont pas mis de côté, pour autant. Tous les acteurs sont excellents. Daniel Guichard, le meilleur ami. Philippe Rebbot dans le rôle d'un kiné illuminé. Jean-Pierre Darroussin dans celui du "petit" frère dépassé. Ou encore Fred Testot en inspecteur de police. La liste serait incomplète sans citer Claudia Tagbo, belle infirmière au rire éclatant. La toujours juste Isabelle Candelier. Et surtout le touchant et remarquable Swann Arlaud dans le rôle du sauveur. Un bémol, Anne-Sophie Lapix est certes une très jolie femme. Plutôt crédible dans son rôle. Mais pourquoi ne pas laisser les journalistes faire leur métier, et les acteurs, les actrices en l'occurrence, faire le leur ? La "cinégenie évidente" de la journaliste, pour reprendre les propos du réalisateur, ne justifie pas tout. Le film offre de beaux passages entre Swann Arlaud et le malade, "qui vieillit mal" "qui "vieillit mou" selon ses dires. Rassure-toi, Gérard. Tout va bien ! Caractère difficile et bourru à souhait, il lui faudra du temps et affronter un certain environnement pour laisser passer ses émotions, et se dévoiler, enfin. Gérard Lanvin est impeccable, d'un naturel déconcertant, il enthousiasmera ses fans et fera rêver bien des infirmières qui, je pense, souhaiteraient n'avoir à soigner que "des petits vieux" comme lui !

http://cinealain.over-blog.com/article-bon-retablissement-124547757.html

QVLN WM

Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 18 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 21/09/2014

Bon rétablissement une comédie à prescrire matin, midi et soir contre la morosité... Gérard Lanvin en "vieil ours solitaire et grognon" nous faire rire et cela fait du bien tout simplement. On y va pour passer une soirée sans prise de tête. Le bal incessant dans la chambre d'un Gérard alité va changer la vie de plusieurs personnes dans le film, en tout cas, il vous fera voir la vie en rose...

Caine78

Suivre son activité 636 abonnés Lire ses 6 525 critiques

2,0Pas terrible
• Publiée le 06/05/2015

C'est du Jean Becker, donc rien à attendre niveau réalisation, tellement statique et inexistante qu'on se demande si l'ami Jean ne rentre pas chez lui à peine la caméra posée au sol (peut-être afin de voir les films de son génie de père?). Mais bon, cela a beau être gentillet, souvent simpliste et finalement sans aucun regard sur l'hôpital aujourd'hui, l'ami Jean a au moins le mérite de quitter sa campagne habituelle, et on gagne au change. Les personnages sont certes un peu caricaturaux, mais pas moins sympathiques, à l'image d'une jolie galerie de seconds rôles dont Claudia Tagbo et surtout l'étonnante Mona Jabeur en ado accro à Internet sortent aisément du lot, Gérard Lanvin nous offrant, lui, un grand numéro en râleur plus vrai que nature qui semble avoir été écrit sur mesure. Ajoutez à cela quelques répliques et situations assez savoureuses, et vous obtiendrez, malgré un début poussif et un dénouement faiblard, ce divertissement certes anodin, mais pas désagréable : si vous n'avez rien d'autre à faire...

lhomme-grenouille

Suivre son activité 689 abonnés Lire ses 2 845 critiques

0,5Nul
• Publiée le 31/08/2015

Aïe. Qu’est-ce que ça m’attriste quand je tombe sur des films comme ça… Pourtant je l’aime bien Jean Becker, mais là, quand il tombe dans ce piège là, c’est juste fatal. Parce que oui, ils sont plus d’un, ces réalisateurs qui ont une carte auprès des producteurs et distributeurs et qui, après avoir lu un roman de gare, se disent qu’après tout « pourquoi pas. » Alors quand c’est Spielberg qui s’y colle, c’est faiblard mais au moins c’est formellement malin et il y a toujours deux trois trucs à récupérer. Mais bon, quand c’est Jean Becker qui s’y met, un gars dont le talent repose selon moi bien plus sur sa façon de caresser l’humain ou l’instant plutôt que sur son inventivité formelle, eh bah tout se casse la tronche si le sujet filmé est totalement creux. Et là, pour moi, c’est le cas. Il n’y a rien à caresser là-dedans, juste des archétypes usés jusqu’à la corde : le gars grincheux pas content de sa vie, le frère benêt, le flic stupide, le kiné bizarre, la jeune telle-que-les-vieux-se-représentent-les-jeunes… Tout sonne faux. C’est juste un enchainement de dialogues ultra lourds de théâtre de boulevard filmé sur trois valeurs de plans dans une petite chambre d’hôpital. Et huit millions d’euros il a couté ce film ! Huit millions pour trois caméras et un perchman dans un hôpital ! Alors oui, c’est vrai, on a une scène sur un quai de scène, une à la cafet’, une sur une station pétrolière (Spoiler: et le pognon n’a clairement pas été mis dans l’explosion qui survient sur cette station : pour tous ceux qui l’ont vu, je pense que la chose ne rencontrera aucune contestation.) Mais bon, on ne va pas se mentir, les huit millions, ils ont surtout servis à rincer les copains : les Lanvin, les Daroussin, les Daniel Guichard (qui ne vient d’ailleurs que pour dire à quel point c’est top bobo de manger un kouign amann avec un Jurançon ou un Coteaux du Layon – Thug Life quoi !). Mais bon… Pourquoi s’en soucier puisqu’au final, tout le monde s’est déplacé pour cette bonne bande de joyeux drilles ! 430 000 d’entrées ! C’est bon : mission accomplie. Les copains se sont goinfrés et le producteur est rentré dans ses frais. La belle vie. Alors après, je ne dis pas, peut-être que certains savent se contenter de ça. Tant mieux pour eux. Moi, personnellement, Becker m’a tellement habitué à mieux que, à mes yeux, ce film est juste une insulte. Pitié Jean, plus jamais ça.

http://lhommegrenouille.over-blog.com

soniadidierkmurgia

Suivre son activité 151 abonnés Lire ses 2 737 critiques

3,0Pas mal
• Publiée le 31/03/2015

Jean Becker a sa petite musique à lui qui à longueur de "feel good movies" comme on les appelle aujourd'hui nous propose un portrait un peu naïf de la comédie humaine fait de personnages placés dans des positions incongrues ou inconfortables. Dans "Bon rétablissement !" c'est Gérard Lanvin dans le rôle de bougon au grand cœur qu'il affectionne qui bloqué à l'hôpital va apprendre par la force des choses à s'ouvrir à la différence et à la souffrance des autres. Les ressorts narratifs ne sont pas très nuancés et parfois artificiels sous la plume de Jean Dabadie que l'on a connu plus inspiré mais toujours sincères comme le cinéma de Jean Becker qui avec un peu de talent en moins n'a pas démérité de son père de ce point de vue. On peut se laisser prendre à cette galerie de portraits souvent touchants même si peu réalistes, portée par un Gérard Lanvin un peu plus concerné que sur certaines de ses récentes prestations à l'écran. A noter l'apparition sympathique et assez crédible d'Anne-Sophie Lapix en ex-fiancée du malade ronchon.

AMANO JAKU

Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 700 critiques

4,0Très bien
• Publiée le 25/09/2014

Et bien, il me semble qu’avec "Bon Rétablissement !", nous tenons là LA comédie de cette fin d’année. Jean Becker s’offre une petite bouffée d’air pur au sein de sa filmographie qui a l’habitude d’être moins gaie ("L’ Eté Meutrier", "Elisa", "Les Enfants du Marais", "Deux Jours à Tuer", "La Tête en Friche") et donne à Gérard Lanvin un rôle sur mesure avec le personnage de Pierre, cet ours mal léché (certainement le plus gros ronchon du pays !!) bloqué dans sa chambre d’hôpital où il déteste tout le monde même ses proches. Car "Bon Rétablissement !" c’est avant tout une leçon de vie au travers d’un évènement banal arrivant à cet homme qui vit refermé sur lui-même dans sa bulle suite au décès de sa femme : il va apprendre à connaître et découvrir les autres, à comprendre leurs différences et leurs galères et se rendre compte que sa situation n’est pas la plus terrible qui soit et qu’il vit à côté de la plaque depuis bien trop longtemps…C’est bien fait, intelligent, drôle, touchant, jamais racoleur ni basculant dans le pathos le plus vulgaire ; bref, à l'heure actuelle où le moral des Français n’est pas au beau fixe, un peu d’humanisme et d’optimisme ne fait vraiment pas de mal ! La véritable réussite du film repose essentiellement sur ces acteurs car, quelque soit leur temps d’apparition à l’écran, ils sont formidables : qu’il s’agisse de Claudia Tagbo en infirmière dévouée et blasée, de Jean-Pierre Darroussin en frangin fatigué de sa vie, d’Anne-Sophie Lapix en amante fidèle, de Fred Testot en flic prévenant, de Philippe Rebbot en kiné farfelu ou de Daniel Guichard en bon vieux pote toujours présent, ils sont tous criant de vérité ! Mais on retiendra surtout une séquence superbe entre Gérard Lanvin et Swann Arlaud où ce dernier reproche au premier de le juger lui et ses choix dans un discours à la fois réaliste, beau et poignant : magnifique ! En combinant avec subtilité humour, sensibilité et humanité, Jean Becker livre une très agréable bobine qui parvient à nous divertir sans qu’on est besoin de se prendre la tête : une belle réussite !

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top