Mon AlloCiné
Éperdument
Bandes-annonces
Casting
Critiques spectateurs
Critiques presse
Photos
VOD
Blu-Ray, DVD
Musique
Secrets de tournage
Box Office
Récompenses
Films similaires
News
note moyenne
3,3
933 notes dont 138 critiques
12% (17 critiques)
25% (34 critiques)
31% (43 critiques)
20% (27 critiques)
6% (8 critiques)
7% (9 critiques)

138 critiques spectateurs

predawolf

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 71 critiques

4,5Excellent
Publiée le 01/05/2017

Le livre "Défense d’aimer" écrit en 2012 ,relate l'histoire de Florent Goncalves directeur qui s'était épris d'une détenue et avec qui il eu liaison pendant deux ans malgrès le fait qu'il dirigeait un pénitencier pour femmes à Versailles. Et la ou l'histoire prend un tout autre intéret est que la fameuse jeune femme dont le directeur est tombé amoureux et que les détenues appelée Madame la Directrice,faisait en fait partie du " gang des barbares" responsable d'une tragédie antisémite qui toucha la France en 2006,bien que jeune elle était l'appateuse du gang,et elle fut arrétée après le meurtre d’un jeune homme nommé Halimi qui fut torturé juste parce qu'il était juif.On aurait pu dire que l'histoire s'arréta la pour la fameuse jeune fille ,mais il en fut rien puisqu'elle entama une liaison avec le directeur de la prison, qui bien sera pris sur le fait et qui finira à son tour emprisonner pendant un an.Et c'est d'ailleurs durant cette année qu'il écrira lui même ce livre qui relate son histoire d'amour passionnée entre lui et elle. Le réalisateur Pierre Godeau c'est donc pris de passion pour cette histoire et décida de l'adaptée en film mais en laissant de coté le fameux gang des barbares.Le réalisateur à était clair il c'est inspirée de l'histoire d'amour de ces deux personnes et na pas pris en compte le fameux gang et c'est tant mieux .La jeune femme Emma (jouer par Adèle Exarchopoulos)est donc en prison pour autre chose et l’histoire du film ne divulgue pas ce qu’à fait l’héroïne pour finir en prison ce qui est en soi tout aussi bien ,cela n'affecte en rien l'histoire ,au contraire sa laisse planer un certain mystère. Le film se concentre donc sur ce qui a amené la jeune Emma(Adèle) et le directeur de la prison(jouée par Gallienne),à se succomber l'un à l'autre. J'ai rarement vu une passion relationnel aussi bien traité,les raisons de leurs coups de foudre sont certes assez relatif et simple et sa donne pour le coup encore plus de réalisme ,et sa n'arrète pas tout du long de montée en pression entre eux deux.Ici il ne s'agit pas d'une histoire amoureuse à l'eau de rose ,non il s'agit d'une passion dévorante et d'une pulsion sacrément bien amenée et maitriser.Il est très intéressant de voir le directeur lutter contre cette pulsion qui les rassemble et dont il ne peut se soustraire comme un droguée. En même temps face à la beauté ravageuse de Adèle Exarchopoulos et à son érotisme ravageur comment résister ne pas succomber .Il est d'ailleurs très intéressant de voir qu'il n'y a pas que Guillaume Gallienne qui succombe mais également Adèle qui elle aussi essaye de ne pas succombée. C'est donc sur l’érotisme de leur relation passionnel,fusionnel et dangereux que le film ce centre complètement . Les scènes d’amour sont complètement réussite et captivante et nous transmette avec fougue et réalisme leurs histoires .On y croit complètement ,on croirais qu'il couche ensemble pour de vraie et qu'ils sont tous les deux pris d'un plaisir fulgurant et bourrée d'ivresse charnel d'entrelacement transpirant d'ardeur.D'ailleurs la scène de leurs premier baiser est captivante et sulfureux de beauté,d'élégance on est captivée par leurs liaison et on ne cesse de se demander mais comment tout cela va se terminer ?L'ambiance du film et vraiment géniale et envoutant ,l'ambiance dégage vraiment quelque chose de fort et de submersif.Les décors mise en place sont parfait vu que le film à réellement était tournée en prison avec de vraie détenue ,le réalisateur y tenais absolument afin d'y mettre une vraie touche de réalisme et en cela il à était très bien inspirée car on y est complètement. L’univers carcéral est donc superbement représentée et cela donne pour le coup du cachet aux différentes scènes ,qui là sont tout ce qu'il y a de plus naturel,l’immersion est donc total et cela grâce au superbe travail de ce jeune réalisateur qui n'est là qu'à son deuxième film . A la vue de la bande annonce beaucoup de monde disait que sa sentais le clichée à gogo,et bien je rassure de suite il en est rien,car Pierre Godeau à parfaitement su éviter les clichés habituel pour ce genre de film ,et heureusement sinon sa aurais détruite cette oeuvre fais par un réalisateur et des acteurs passionnées et au top .Pierre Godeau nous livre aussi une mise en scène immersif et vraiment bien travaillée en nous livrant de belle scène et une histoire prenante.Et en cela je dit bravo,car c'était pas gagner ,car livrée une telle histoire d'amour érotisme dans un tel cadre,la prison avec ces décors qui sont vraiment pas propice à ce genre d'histoire. L'histoire et difficile et stressante car on sais que tout cela auras une fin,que tout deux ne peuvent allez que tout droit dans le mur . Voir simplement le destin se refermer sur les deux protagoniste comme un piège est difficile car on aimerais que sa marche entre eux qu'il puisse tout les deux s'aimer à jamais en paix . Très fort de la part de Godeau qui pour le coup nous torture ^^ Le final du film ma complètement frustré ,je ne s'avait pas si je devais le détesté ou l'aimé car Pierre Godeau à mis un point d'honneur à ne pas mettre une fin préconçu ,non sa serait trop facile ,donc il préfère nous laisser libre d'imaginer la fin en terminant sur une séquence qui peut vouloir dire beaucoup de chose .Sur le moment j'ai détesté le réalisateur^^ car moi je voulais s'avoir ce qu'il se passer à la fin et ne pas devoir me l'imaginer .Il a fait le gros chacal !^^ C'est dur ce qu'il a fait là mais tellement efficace faut le reconnaitre car encore maintenant je m'imagine comment se passe la fin .Même dans les reportages Godeau refuse de dévoilé la fin et il préfère qu'on se fasse notre propre opinion un peu comme le film Prisoners . Coté BO la j'ai était super surpris car je n'avais encore jamais vu sa ,mais la majeure partie des musique et chanson sont chantée par une femme comme pour un enfant car Emma(Adèle)écoute constamment les musiques que sa mère lui chantée quand elle était enfant .Et j'ai trouver sa pour le coup super bien jouée car cela fait encore plus personnel.Niveau acteur alors la je dit un immense bravo,quel talent de la part de Exarchopoulos et Gallienne qui prouve pour le coup qu'il mérité grandement leurs César remporté deux années plus tôt et qui la mérite un titre plus haut "l'oscar". Le film tourne vraiment qu'autour de eux deux et c'était sacrément risquée de faire sa ,mais au final leurs jeu d'acteurs est tellement convainquant qu'on est littéralement absorbée par leurs histoire .Ils sont vraiment le point d'encrage du film un parfait film d'acteur. Exarchopoulos est juste magnifique et troublante de désir ,on ne sait jamais vraiment ce qu'elle pense ,elle est mystérieuse et aussi fragile et touchante ,tant d'émotion transmis à travers ce personnage ,un grand bravo,quel talent indéniable!Elle joue avec nous et nous transporte .Elle dégage une telle sensualité que je crois que je suis tombé amoureux ^^Je l'avez découvert dans le film "La vie d'Adèle"que je considère comme un chef d'oeuvre et ou elle m'avait captivée ,la elle ma bluffer et convaincu en montrant que rien n'étais du au hasard mais à son superbe jeu .Je vais la suivre de très près mais la pour le coup elle est devenue mon actrice préféré . Pour Gallienne la aussi je dit un grand bravo je ne l'attendait absolument pas dans ce genre de rôle lui qui est si snob par habitude à travers ces rôles .La pour le coup il joue superbement et nous transmet une pallette d'émotion très large on est littéralement plongée dans son supplice,on le voix et on le sent vraiment en transe,on ressent ce qu'il ressent avec facilité. Vraiment je n'ai rien à redire de l’interprétation de ces deux acteurs qui là sont complètement magnétique. Leur duo fonctionne complètement , au départ je croyais que sa le ferais pas à cause de leurs grosses différences d'âge plus de 20 ans quand même et bien non il m'ont fait taire complètement ,je les adores ils sont fusionnel. Le film est remplie de scène superbe et d'intention touchante car une vraie relation née entre les deux .L'amour impossible se ressent parfaitement .Le film comporte tellement de scène que j'adore qu'il me serait difficile de dire qu'elle est ma préféré ,mais une qui ma beaucoup plus et touché (petit spoile)c'est quand elle dessine à coup de rouge à lèvre le mur de la cellule en imaginant sa maison,sa vie avec Gallienne .Toutefois attention,ce film ne peux pas plaire à tout le monde surtout à ceux qui ne sont pas fan d'histoire d'amour dramatique charnel,surtout que la il s'agit d'une oeuvre pour le coup assez personnel . CONCLUSION:Le film "éperdument" ma complètement accroché ,j'ai trouvé le film très prenant,immersif et poignant ,j'y ai verser quelque larme .Le réalisme et la justesse incroyable de leurs jeu nous font ressentir toute leurs émotions :On est heureux avec eux ,on est triste avec eux ,on est passionner avec eux,on souffre avec eux et on est nous aussi pris dans cette engrenage qui nous envoie au fond du gouffre .Bravo au jeune réalisateur Pierre Godeau qui pour son deuxième film fais très fort ,et un tout aussi grand bravo à Guillaume Gallienne et Adèle Exarchopoulos ,tout ceci est très encourageant pour le futur du cinéma Français .Sa me fais tellement plaisir tant c'est rare de dire que j'ai vu un chef d'oeuvre et qu'il est français . 4,5/5 Une véritable pépite de chaleur émotionnelle. Un vrai coup de coeur !

benoitG80

Suivre son activité 939 abonnés Lire ses 1 104 critiques

4,0Très bien
Publiée le 07/03/2016

"Éperdument" un simple adverbe censé résumer une passion dévorante entre deux êtres que tout oppose, suivi d'une terrible descente aux enfers... Entre ce directeur de prison et une de ses détenues ! Entre l'enfermement et la liberté, la position sociale et la précarité, le pouvoir et l'obéissance ou le droit et l'interdit... À partir du roman "Défense d'aimer" écrit par Florent Gonçalves lui-même, ce film relate son histoire personnelle (elle aussi reliée à l'affaire Halimi, d'ailleurs adaptée au cinéma)... Guillaume Gallienne et Adèle Exarchopoulos (rayonnante !) arrivent ensemble et par leur prestation, à rendre cette liaison insensée, plutôt crédible, compliquée voire dérangeante quant au contexte plus que particulier, quant aux rôles que chacun est supposé endosser ! On sent nettement dans quelle spirale infernale s'enfonce ce couple dont l'amour impossible semble ne rien arrêter et aura l'issue que l'on connaît ! Abasourdi, le spectateur assiste à la mise en place d'une relation qui fait peur aussi bien pour ce couple qui se met en danger, que pour les proches pris au dépourvu et balayés sans comprendre. Le fait de montrer cet homme dans sa vie de tous les jours, dans sa famille, le rend par la même occasion humain, sensible et à la fois monstrueux dans son attitude irresponsable quant à cette jeune-fille, elle aussi pour le moins ambigüe tout comme pour sa famille. Le rapport passionnel à travers son processus, est savamment décrit dans ses étapes, afin que l'on ressente au maximum l'équilibre devenir de plus en plus instable pour ne tenir qu'à un fil ! Une histoire assez incroyable bien interprétée par ces deux acteurs franchement convaincants et dont la mise en scène rend le film pour le moins haletant et prenant... À noter l'univers très réel des conditions carcérales, très bien rendu par un jeu de comédiennes plutôt impressionnant ! Une découverte intéressante que ce film de Pierre Godeau.

rollioni

Suivre son activité 195 abonnés Lire ses 1 545 critiques

4,0Très bien
Publiée le 05/03/2016

Quelle heureuse surprise.....Même si le film démarre mollement, on peut dire qu'il atteint des objectifs émotionnels élevés.....Il brise la glace littéralement qui sépare parfois des gens qui se côtoient professionnellement (Ici Une détenue et un directeur de prison, mais on peut extrapoler à d'autres situations).....C'est à la fois vrai et réaliste, avec un souci permanent des détails, bureau du directeur, cellules, cour de prison, tenue, conflit d'influence entre détenues (c'est une prison de femmes), et une mise en scène rigoureuse sans temps mort et qui tient le spectateur en haleine par ses dialogues et son impact psychologique in peut parler et croire ici en une passion dévorante comme le montre certaines scènes..... Ce n'est jamais pesant ou démonstratif, et l'on peut dire d'Adèle Exarchopoulos qu'elle est envoutante, même s'il est vrai que parfois Guillaume Gallienne fait preuve d'une certaine légèreté dans son rôle de directeur de prison.....Un beau rôle d'acteurs pour les deux en tout cas, et parfois une vraie remise en cause de ce qu'est l'amour quand il est confronté à une réalité dérangeante........Le réalisateur na pas choisi de dramatiser à outrance, d'en faire un mélodrame, mais en voyant ce film, on n'en tire de belles leçons sur la passion amoureuse, quand elle sort des normes, quand elle précipite ses acteurs dans un histoire qui défie la raison.....Je conseille....

funky cinéphile

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 105 critiques

3,5Bien
Publiée le 04/03/2016

"Gnouf et amourettes" aurait clamé Michel Audiard s'il avait été aux commandes de cet étonnant film. Jean Lefèvre et Mylène Demongeot auraient pu faire partie de cet hypothétique casting couleur sixties. De prime abord, le choix de Guillaume Gallienne me parut curieux pour affronter le sex-appeal de la jeune Adèle Exarchopoulos. Je vois essentiellement ce garçon dans une posture théâtrale, évoquant avec la verve spéciale qu'on lui connaît la Comédie Française mais je dois admettre au fur et à mesure que l'histoire évoluait, que sa crédibilité dans ce rôle croissait comme sa déraison qui le conduirait vers une déchéance certaine. Ces deux acteurs sont d'une précision telle qu'on en viendrait presque à oublier leur identité. Jean est directeur de prison. Il aurait pu être directeur de l'agence Ford et côtoyer de jeunes créatures vêtues de prototypes estampillés haute-couture, mais c'est l'univers de l'administration pénitentiaire version féminine qu'il a choisi pour "bercer" son quotidien. Il est donc en charge d'un établissement pour femmes, avec son lot de concurrence et de surprenantes violences. Certaines détenues se comportent comme des hommes, jouant les caïds et en venant quelquefois aux mains pour affirmer un ego devenu fragile entre quatre murs. Pourtant, l'une d'entre elles se détache du lot et Jean, tombe amoureux et dans le panneau simultanément. Je peux le comprendre le Commandant, titre auquel sa fonction lui permet l'accès, car la petite Anna, alias Adèle Exarchopoulos, fait planer autour d'elle une onde de sensualité déconcertante. Même en survet', peu d'hommes mariés oseraient dire: "je vous en prie, mademoiselle, tenez vous !". Il fond peu à peu sous la chaleur de ses regards puis plus franchement sous celle de leurs baisers. Mais voilà, il est fonctionnaire, asermenté et malgré ses excellent états de service, il est rattrapé par ses écarts. Le taulier et la taularde font désordre pour une hiérarchie qui ne plaisante pas. Pierre Godeau, le réalisateur, montre avec un rythme efficace faisant presque oublier le quasi huis-clos de l'univers carcéral; comment un homme peut chavirer pour la suave bouche d'une femme, voulant tromper son ennui, au risque perdre ses galons et son équilibre.

Papyvinc

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 99 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 04/04/2016

J’étais très Intrigué et enthousiaste à l’idée de voir se côtoyer deux acteurs que j’aime particulièrement. Inspiré de faits réels, le film relate l’histoire passionnelle entre un directeur de prison et une détenue. Le duo Guillaume Gallienne / Adèle Exarchopoulos fonctionne à merveille. Un bon film.

Marie R.

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 41 critiques

3,5Bien
Publiée le 27/03/2016

Histoire prenante malgré quelques longueurs. Très bon jeux d'acteur notamment des deux acteurs principaux qui nous transmettent pleins d'émotion parfois sans même parler ! Ce que j'ai particulièrement apprécié de l'équipe de réalisation est Spoiler: qu'ils ne mentionnent pas les motifs et le passé de la détenue. L'histoire se termine sur une fin surprenante et sur une chanson bien choisie. Film à voir !!

Shantyswing

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 22 critiques

4,0Très bien
Publiée le 09/03/2016

Une passion dévorante et destructrice. Une belle interprétation et un Guillaume Galienne inattendu. Dommage que quelques scènes soient peu crédibles en milieu carcéral.

christianmazeyrat

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 16 critiques

4,5Excellent
Publiée le 05/03/2016

C'est un très bon film basé sur un fait réel qui donne à réfléchir sur les aspects de la vie carcérale féminine et de ce que cela peut engendrer.

Michel C.

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 359 critiques

3,5Bien
Publiée le 04/03/2016

Film très intéressant et agréable, Guillaume Gallienne en Directeur de prison (Jean) face la "prisonnière" Adèle Exarchopoulos (Anna). Quel écart de tout entre eux a priori et finalement ? Malgré beaucoup de critiques que je ne comprends pas... je trouve.... ces acteurs montrent tout leur talent à travers des scènes passant du paisible normal au délicat et complexe et carcéral. Atmosphère très bien rendue, belles images. J'aime ces situations ambiguës et surtout la fin qui restera à écrire et où chacun imaginera SA suite !! Les 2 acteurs principaux sont très impliqués et on y croit. Histoire moderne et très réussie... !! **

STEPH076

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 50 critiques

4,5Excellent
Publiée le 04/03/2016

Très bon film avec une situation et une interprétation juste des acteurs qui ne peuvent pas nous laisser indifférent, malgré quelques invraisemblances du scénario dans le but de favoriser la romance. Je recommande vivement pour les acteurs principaux et les excellents rôles secondaires.

tony-76

Suivre son activité 444 abonnés Lire ses 1 118 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 15/07/2016

Produit par le réalisateur de 11.6, Éperdument est une adaptation de l'œuvre de Florent Gonçalves et aussi d'une histoire vraie de deux personnes (une jeune détenue et un directeur de prison) qui vont tomber éperdument amoureuses. Ils vont vivre un amour si beau mais aussi si impossible... Un drame assez bien traité dans son ensemble ! L'introduction et la finale de ce récit sont troublantes parce qu'elles ont une particularité qui laisse le spectateur indifférent. La musique est souvent gênante et omniprésente mais cela manque pas mal d'émotion pour être réellement dans le vif du sujet... Mais, il faut avouer que les deux interprètes sont convaincants ! Guillaume Gallienne de la Comédie Française change de registre (connu dans son premier long-métrage de Les garçons et Guillaume, à table !) est très étonnant dans son rôle de dirigeant qui aide psychologiquement les prisonnières dans le milieu carcéral. De même pour Adèle Exarchopoulos (révélation dans la Vie d'Adèle Chapitres 1 et 2) qui est tellement juste en détenue larguée. Le rythme a quelques difficultés à accélérer... Néanmoins, la description de l'univers carcéral est parfaitement exécutée. On est plongé dans cette atmosphère lugubre et étouffante. Donc, Éperdument est un drame convenable mais qui manque de puissance en émotion et en folie ! Dommage pour un sujet pareil...

grosmalet

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 3 critiques

3,5Bien
Publiée le 27/03/2016

Une histoire d'amour qui sort de l'ordinaire puisqu'il s'agit d'un directeur de prison pour femmes qui s'éprend d'une détenue.... C ' c'est un bon film mais qui laisse le public sur sa faim . Peut-être pour préserver la vie de tous les protagonistes. À voir néanmoins

Jada B.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 32 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 21/03/2016

Film plutôt réussi sans être un chef d'œuvre non plus. Les acteurs sont bons. L'histoire je pense est assez éloignée des faits qui se sont réellement passés. On passe malgré tout un bon moment.

Elod H.

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 6 critiques

4,5Excellent
Publiée le 19/03/2016

"Eperdument", passionnant, raconte l'histoire vraie, impossible et improbable entre un directeur pénitencier et un de ses prisonnières. Histoire captivant du début jusqu'à la fin merveilleusement interprétés par adèle Exarchopoulos et un guillaume Galienne bluffant. Très bon flim

Chris58640

Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 398 critiques

4,0Très bien
Publiée le 06/03/2016

Il est des histoires d’amour qui vous écrasent, qui vous démolissent, qui vous cassent en deux et dont on ne se remet jamais tout à fait. C’est vieux comme le monde, c’est vieux comme la littérature, comme le cinéma. On ne peut pas dire que le sujet du film de Pierre Godeau soit révolutionnaire. Révolutionnaire non, mais bouleversant oui, et à beaucoup de points de vue. En s’inspirant d’une histoire vraie, il filme en 1h50 la descente aux enfers d’un homme consumé par ses propres sentiments, d’un homme qui va aller au bout de sa passion, alors que tout lui hurle aux oreilles de laisser tomber : la société, l’administration, la morale. Il a tout à y perdre, et d’ailleurs il va tout perdre, parce que c’est inévitable. Et pourtant, il y va, parce qu’au fond, quand on aime on n’a pas toujours le choix. Construit comme une spirale infernale (mais il n’y avait pas vraiment d’autres angles possibles), de manière très propre et très digne, « Eperdument » c’est d’abord et surtout une histoire d’amour impossible dans la France de 2010. Quand je dis que c’est filmé de manière digne, j’entends par là que les scènes de sexe ne sont pas filmées sans que les sentiments ne soient toujours très présents (c’est la parti pris de Pierre Godeau, je ne sais pas s’il s’éloigne de la réalité ou pas), qu’il n’y a pas de voyeurisme dans la façon dont Pierre Godeau met en scène une passion amoureuse et charnelle interdite. Il place dans son film très peu de musique : ce sont surtout les chansons du générique de début et du générique de fin qui restent en tête et sont parfaitement choisies, un tout petit peu d’humour sans que cela fasse déplacé. Son film est très bien dosé, il est équilibré, je trouve. Il a confié le rôle d’Anna à Adèle Exarchopoulos, la nouvelle coqueluche du cinéma français, et elle parvient à composer une jeune femme complexe et insaisissable, à la fois fragile et vénéneuse, qu’on n’arrive jamais vraiment à cerner. Cela met d’ailleurs souvent un peu mal à l’aise car on ne saura finalement jamais le fond de sa pensée et ses motivations profondes. Je dois confesser que si on m’avait posé la question à priori, je n’aurais jamais pensé à Guillaume Gallienne pour tenir le rôle titre, celui de Jean. Et j’aurais eu bien tort car il est parfait de justesse et de sincérité de la première à la dernière image. Barbu, les cheveux un peu longs, il campe un directeur de prison qui ne fait rien d’autre, au final, que de tomber amoureux d’une jeune femme. Il est beau, il est touchant et je comprends parfaitement qu’on puisse tomber amoureuse d’un homme comme cela, il rend son personnage et l’histoire parfaitement crédible. Quant au scénario, je le trouve tout à fait convaincant. Et je dois avouer qu’il y a dans « Eperdument » quelque chose qui ne parlera peut-être pas à tout le monde mais qui, à mes yeux, fait mouche. Dans une époque où l’individualisme prime, dans une époque où on aime puis on oublie, où on aime puis on renonce, où on aime puis on se tourne le dos, où on aime et puis se quitte, Pierre Godeau filme une histoire d’amour absolue et pure. L’amour qui consume Pierre nous apparait à l’écran comme complètement fou : il prend de plus en plus de risque, il ignore les conseils de ceux qui « ne lui veulent que du bien », il finit par commettre l’irréparable (l’illégal). Sur notre siège, on est à la fois effaré de voir cet homme courir à sa perte, et en même temps qui n’aurait pas envie d’être aimée de la sorte ? Le scénario à une autre qualité, il met en scène la vie carcérale avec, là encore, une vraie crédibilité et une vraie dignité : on y voit tout : la violence, le suicide, la misère sexuelle, mais aussi la vie quotidienne, le travail en prison payé 9€/jour et la cantine et ses gels douche à 6€, la télévision comme fenêtre sur la vie dehors (et elles regardent quoi les filles enfermées à 4 dans une minuscule cellule ? « Secret Story », une émission qui enferme ses candidats et les font vivre les uns sur les autres !), l’éducation, la possibilité de passer des diplômes. Je ne sais pas si la vision de la prison dans le film de Pierre Godeau est édulcorée, peut-être, mais elle est présentée de façon bien moins manichéenne (dans un sens où l’autre) que dans d’autres films. Le scénario choisit de ne jamais évoquer les raisons qui font qu’Anna est incarcérée, tout le monde semble le savoir mais ça n’est jamais mentionné, à aucun moment. C’est un parti pris que je peux comprendre étant donné le fait divers dont l’histoire s’inspire, cela aurait gravement parasité le film. Au niveau des petits défauts, on peut regretter que les seconds rôles soient assez peu mis en valeur et pourtant Stéphanie Cleau, qui joue l’épouse de Pierre, à un joli rôle qu’elle incarne avec justesse et qui aurait mérité un peu plus d’éclairage, comme l’ensemble des seconds rôles. La fin d’ « Eperdument » nous laisse un peu sur notre faim, même si les dernières images sont très belles, on devine comment le destin de Pierre va se sceller sans en avoir l’absolue certitude. C’est un petit peu frustrant car finalement, on s’est, au fil des minutes, carrément attaché à ce couple maudit et surtout à cet homme amoureux au-delà de toute mesure.

http://unpointcpastout.over-blog.com/2016/03/critique-cinema-eperdument.html

Les meilleurs films de tous les temps
Back to Top