Notez des films
Mon AlloCiné
    Stand by Me
    note moyenne
    4,0
    3531 notes dont 255 critiques
    répartition des 255 critiques par note
    87 critiques
    84 critiques
    48 critiques
    22 critiques
    7 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Stand by Me ?

    255 critiques spectateurs

    maxime ...
    maxime ...

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 889 critiques

    4,5
    Publiée le 26 novembre 2019
    Stand By Me est de ces longs métrages important dont il est important de découvrir ou de redécouvrir ! Pour ma part ce fut une première mais je le sais déjà j'y reviendrai. Avant cela quelques mots pour cette première, enthousiasmante et prenante. Le film m'a captivé, dans sa conception, dans ce qu'il dit et surtout ce pourquoi il le dit ... J'ai été pris au ventre dès les premières minutes, une heure se sont écoulés depuis le générique de fin et cette sensation persiste. Cette histoire à hauteur d'ados est touchante et remue aussi pour sa conclusion difficile qui fait sens avec les difficultés rencontrés dans le récit. Les jeunes acteurs sont eux aussi une des raisons de ce chamboulement, ils sont somptueux ... Oui, Stand By Me est un film important !
    weihnachtsmann
    weihnachtsmann

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 231 critiques

    3,0
    Publiée le 26 septembre 2019
    Une sorte de goonies plus profond dans les échanges. On est moins dans les élucubrations d'adolescents que dans leurs peurs de grandir et de faire face à la réalité du monde qui leur tend la main.
    replica51
    replica51

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 208 critiques

    4,0
    Publiée le 3 juillet 2019
    C'est un véritable plaisir de visionner cette fidèle adaptation de la longue nouvelle de Stephen King. Quelques libertés ont été prises mais c'est vraiment infime.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 113 critiques

    3,0
    Publiée le 24 janvier 2019
    « Stand by me » est un film adapté d’une nouvelle de Stephen King qui, décidément, aime bien parler de groupes d’ados ou pré ados qui partent ensemble à pied ou en vélo à la recherche de quelqu’un ou de quelque chose ! Ici, quatre gamins vivant à Castle Rock (tiens étonnant !) à l’aube des années 60 partent en vadrouille pour retrouver le cadavre d’un garçon disparu afin de passer dans le journal local. Dans ce métrage, pas ou peu d’adultes sont présents et s’ils sont mis en scène, ils sont vieux et dépassés ou alors très cons, notamment quand ils sont plus jeunes que les parents (cf. la bande de petites frappes emmenée par un tout jeune Kiefer Sutherland !). Seuls les enfants finalement semblent matures sous leurs allures de gosses puérils au langage peu châtié, ce sont de vrais durs à cuire que les aléas de la vie ont fait grandir, tout comme l’aventure qu’ils vont vivre ensemble. Dans ce long-métrage de Rob Reiner, pas d’effets spéciaux, il n’en n’est pas besoin puisque le scénario est simplissime : un cadavre d’enfant est à retrouver dans la belle campagne américaine du Maine avec ses champs, forêts, marécages et autres collines. Plutôt des sentiments montrés à l’écran à travers l'amitié de ces quatre aventuriers en culottes courtes qui sera mise à l'épreuve en permanence. Un assez chouette film sur la perte de l’enfance qui malgré un casting de futures stars manque quand même cruellement de scènes chocs pour devenir culte.
    claude O.
    claude O.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 4 critiques

    3,0
    Publiée le 6 janvier 2019
    Comment dire rien de bien nouveau ,la jeunesse americaine un peu dejanté et courageuse,cette randonnée fut longue et parfois ennuyeuse ,musique de l´air du temps d´oú le titre
    Cinememories
    Cinememories

    Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 399 critiques

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2018
    Après « Spinal Tap » et « Garçon Choc pour Nana Chic », Rob Reiner s’engage dans l’adaptation d’une nouvelle de Stephen King. Loin de la marque fantastique et sinistre où nous avons l’habitude de le rencontrer, son récit parvient néanmoins à émouvoir sur d’autres aspects plus poignants et plus universels. Il exploite un portrait social des années 60, où les enfants sont livrés à eux-mêmes. Ils sont également confrontés à des concepts inconnus ou ambigus qu’une vie a à proposer. Tout n’est pas saint, vert ou joyeux, mais il suffira de quelques pensées pour remonter le temps, là où sont nées les valeurs du deuil et de l’amitié. Sans réelle supervision parentale, quatre amis errent dans les rues et la nature. Mais ces jeunes garçons souffrent et sont victimes d’une condition morale propre à chacun. Tous possèdent une part d’ombre lié à leur éducation et l’influence de leur parent. Gordie Lachance (Wil Wheaton) ambitionne un avenir dans la littérature comme écrivain, mais reste dans l’ombre de son frère aîné, décédé trop tôt pour qu’il puisse affirmer son identité dans sa famille. Chris Chambers (River Phoenix) est victime d’une réputation le contraignant à fuir ses racines. Teddy Duchamp (Corey Feldman) est bercé par l’influence amère de la Seconde Guerre Mondiale et par son père, parti en héros, revenu en ivrogne. Quant à Vern Tessio (Jerry O’Connell), il constitue tout l’archétype du souffre-douleur d’une communauté. Il est toujours dernier, le moins favorisé par son physique ou sa force mentale. Ce groupe d’amis vont ainsi entreprendre un périple de deux jours, les invitant à se questionner et à évoluer lors d’un tribunal moral qu’ils tenteront de comprendre dans l’état où ils sont délaissés. L’obsession pour la mort est tout à fait banalisée dans le cinéma fictif, où les clichés œuvrent à déstructurer la narration. La quête pour le cadavre d’un autre garçon, à savoir Ray Brower, devient alors une mission légitime pour ces enfants qui rêvent de maturité et qui cherchent à se défaire de cette cage folle qui les ronge un à un. Les confronter à la mort même laisse ainsi parler les émotions les plus sincères et les plus touchantes. Chacun y découvre le revers de leur peur ou de leur peine. C’est alors qu’ils peuvent ainsi prétendre à ce qu’il convoite et à ce qui leur était interdit, à savoir l’émancipation. Ils saisissent ce droit avec courage et sagesse, en passant par des épreuves d’innocence et de naïveté cohérentes à leur jeune âge et leur environnement ouvert. Et en y plaçant un brin d’expérience autobiographique, King voulait justement faire émerger les émotions associées à cette montée en puissance. Provenant d’un milieu non favorisé, comme ces garçons, ils parviennent à transmettre le savoir et la mise en scène intense et poétique de Reiner se charge du reste. Ainsi, « Stand By Me » est catalysé par l’enfance, qui justifie une amitié non pas perdus, non pas oubliés, mais abandonnée dans la nostalgie. C’est sans compter les paroles et la partition de Ben E. King pour appuyer ce voyage initiatique très pertinent et convaincant. Nous épargnons volontiers les défauts de justesse chez les interprètes qui se révèlent attachants. Face à l’hostilité d’un monde et ses nombreuses vérités, l’expédition pour le deuil d’un groupe d’amis devient le vestige d’un plaisir partagé afin qu’ils renouent avec le passé.
    Enzo Gagliardi-Kubrick-Scorsese-Flora Nolan
    Enzo Gagliardi-Kubrick-Scorsese-Flora Nolan

    Suivre son activité 9 abonnés

    4,0
    Publiée le 30 juin 2018
    Aucun artifice, c'est innocent comme un enfant. Rien ne manque et rien n'est en trop. On nous plonge dans la vie de quatre enfants, chacun ayant ses problèmes, tout cela analysé par le narrateur adulte de Gordie Lachance. Un film globalement assez lent mais tout de même passionnant, on est emporté dans le récit de la vie des quatre protagonistes. Le cadavre se révèle être un mac guffin pour nous compter une belle et prenante histoire. On n'est pas prêt d'oublier spoiler: Gordie, orphelin de son frère que tout le monde lui préférait et auteur incompris par son père, Chris Chambers, enfant d'une famille difficile porté par son père alcoolique et Teddy issu d'une famille réputée timbrée, Chris se montrant d'ailleurs le protecteur et le bienfaiteur de la bande. Quelques moments riches en émotions viennent se coupler au reste. spoiler: On notera la traversée du pont suivit d'un train, la traversée de l’entrepôt de vieilles voitures suivit du chien ou encore la découverte du cadavre et la confrontation avec Ace et sa bande . Le final est quant à lui renversant et émouvant mais toujours tout en légèreté.
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 136 abonnés Lire ses 2 450 critiques

    3,5
    Publiée le 19 mai 2018
    Même si je m'attendais a une oeuvre un peu plus marquante, "Stand by me" s'avère tout de même un très bon film et une adaptation réussi de la nouvelle de Stephen King nommé "Le Corps" qui est présent dans le recueil "Différentes saisons". Les acteurs, où l'on retrouvent notamment Jerry O'Connell, Kiefer Sutherland ou encore le regretté River Phoenix, sont vraiment très convaincant et l'histoire propose une bonne dose d'émotions.
    joevebulle
    joevebulle

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 210 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mars 2018
    On a du mal à croire que Stephen King, roi de l'épouvante, ait pu écrire cette histoire. Mais l'analyse de cette période de l'enfance est bien réalisée. Les 4 pré-ados choisis pour interpréter les rôles sont parfaits. Un film tendre et nostalgique
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 116 critiques

    4,5
    Publiée le 30 janvier 2018
    Un joli petit bijou de parcours initiatique entre quatre enfants, qui découvrent la force de l'entraide, le poids des mots, la souffrance cachée des autres, et comment panser des plaies du coeur qu'aucun docteur n'aurait pu soigner si ce n'est ce brave copain qui joue les durs d'ordinaire, mais s'ouvre comme un être des plus sensibles... La séquence dans laquelle les confidences se font entre larmes et malêtre est absolument touchante, et nous-même nous retournons en pensée sur quelques épisodes de notre enfance... Magnifique, poétique, et souvent altruiste, le film qui a essuyé des commentaires comme "il ne se passe rien" ou "tout ça pour rien au final", fera tromper ces mauvaises langues qui sont tout simplement passées à côté du message nostalgique et très tendre de la jeunesse formatrice, non pas grâce aux adultes, mais d'abord grâce aux autres enfants. Même les loubards, entre deux âges, sont des aides (à leur manière) à la formation de ces gamins, qui ont réellement changé à leur retour (d'où le fait qu'il s'est bien passé quelque chose, mais cela ne se voit pas dans un combat épique ou à grands renforts pyrotechniques...). Des musiques d'époque jouissive (et figurant dans ma playlist favorite) et son thème "Stand By Me" absolument inoubliable. Des acteurs jeunes et pourtant très talentueux (regretté pour River Phoenix). La fin est émouvante, et l'ode à l'amitié nous tire presque la larme lorsque l'on repense à nos propres copains d'antan, qui nous ont aidé à être qui nous sommes et s'en sont allés par les aléas de la vie...
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 073 critiques

    4,0
    Publiée le 9 janvier 2018
    Une belle bande de potes qui nous rend nostalgique ! "Stand by me" n'a rien d'extraordinaire dans son scénario, mais puisera sa force dans ce groupe de gamins plus vrais que nature qu'il met en scène, nous remémorant ainsi nos plus belles années d'enfance. Drôle et émouvant, cette aventure enivrante et touchante de réalisme, portée par de jeunes et brillants acteurs (avec un River Phoenix qui attirait déjà toute la lumière), et disposant d'une belle bande originale, "Stand by me" nous offre une virée nostalgique d'exception en compagnie de personnages attachants.
    Marion C.
    Marion C.

    Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2017
    Encore un très bon film basé sur un roman de Stephen King. L’intrigue est plaisante et même assez rapidement prenante . Le spectateur s’attache rapidement aux jeunes personnages et leur histoire. Un bon film sans aucun doute !
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 157 critiques

    3,5
    Publiée le 6 novembre 2017
    Ce film réalisé par Rob Reiner, sorti en 1986 et adapté de la nouvelle "Le Corps" de Stephen King est bon mais sans plus. Le film parle donc d'une bande de jeunes garçons qui partent à la recherche d'un corps en suivant les rails d'un train. Le scénario est plutôt sympa mais n'ayant pas lu la nouvelle de King, je ne peux pas dire s'il en est fidèle ou non. En tout cas, le scénario fait beaucoup penser aux films du même genre des années 80 mettant en vedette des gamins et c'est donc sympa d'avoir ce petit coup de nostalgie. Honnêtement, je m'attendais tout de même à un meilleurs film, surtout au vu des critiques mais je trouve qu'il y a malheureusement trop de longueurs. Effectivement, le film suit juste en fait le périple d'une bande de quatre garçons et de leur histoires personnelles, ce qui peut avoir un point de vue intéressant mais je ne suis pas vraiment friand de ce genre de choses. Je trouve d'ailleurs que le scénario est presque "vide" finalement car mis à part spoiler: la mort du frère de Gordie qu'il ressasse il n'y a pas d'autres "enjeux" narratifs. Du côté des acteurs, nous avons principalement Will Wheaton, le regretté River Phoenix, Corey Feldman, Jerry O'Connell et Kiefer Sutherland qui jouent très bien malgré leur jeune âge (pour la plupart). "Stand by Me" est donc un bon film si on veut se faire une soirée sympa mais ça s'arrête là.
    Ghighi19
    Ghighi19

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 26 critiques

    4,5
    Publiée le 24 septembre 2017
    Je viens de revoir le DVD et c ' est un excellent film sur la perte de l ' innocence et l ' amitié. Les acteurs sont formidables et l ' atmosphère de la courte nouvelle de Stephen King est presente de bout en bout . A voir et à revoir !
    Biertan64
    Biertan64

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 26 critiques

    3,5
    Publiée le 20 septembre 2017
    Très bonne adaptation du roman de Stephen King, dans laquelle on retrouve des thèmes chers à l'écrivain (l'amitié "indéfectible" dans la période de la fin de l'enfance, la disparition d'un proche). Le film n'a pas spécialement mal vieilli et nous permet de reconnaitre des acteurs devenus célèbres par la suite (Kiefer Sutherland, John Cusack, River Phoenix...). Ce road movie de gamins en 1959 est finalement intéressant mais une étoile en moins parce qu'il ne se passe pas grand chose.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top