Mon AlloCiné
Revenge
note moyenne
3,0
453 notes dont 90 critiques
7% (6 critiques)
26% (23 critiques)
34% (31 critiques)
13% (12 critiques)
11% (10 critiques)
9% (8 critiques)
Votre avis sur Revenge ?

90 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 930 abonnés Lire ses 1 257 critiques

3,5Bien
Publiée le 09/02/2018

« Revenge », un thriller choc teinté de rouge sang, que l’on suivra à la trace, comme le Petit Poucet le faisait avec ses cailloux... Quel film incroyable !!! Quelle façon de montrer les moindres détails, jusqu’à nous plonger dans une bouche qui dévore de la guimauve, ou nous noyer dans une très vilaine plaie sanguinolente ! La cinéaste Coralie Fargeat ne s’encombre pas d’à peu près, quitte à dépasser les incohérences pour nous immerger dans un cauchemar où une maîtresse aguicheuse se transformera en vengeresse pugnace, à la limite d’un humanoïde capable de renaître de ses cendres ! L’actrice Matilda Lutz est saisissante dans sa métamorphose... Au niveau du style, de la mise en scène, on se retrouve parfois dans une sorte d’expérience sonore et visuelle hallucinante, qui passe d’un très gros plan magnifique sur une pomme oxydée parcourue par un insecte, au grain d’une peau suintante et carbonisée, en passant par des images époustouflantes d’un désert suffoquant, le tout quelquefois avec une bande son étrange à la musique psychédélique. L’aspect violent et gore est parmi ces particularités visuelles, presque bizarre et décalé, et pour nous le faire ressentir, rien ne nous est épargné comme si la cinéaste en faisait sa marque de fabrique ! Chacun de ces trois riches hommes d’affaire aura droit à son chapitre, de manière bien différente, et autant s’accrocher car ça promet dans la manière où tout est conté et... décrit dans la précision ! Dans ce décor âpre et sec à la lumière crue, la belle maison contemporaine, genre de « Case Study House » californienne vaut aussi le coup d’œil, et s’y déplacer est un véritable plaisir des yeux, jusqu’à un certain point il est vrai ! On ressort de ce thriller plutôt horrifique, un drôle de goût dans la bouche, l’esprit un peu barbouillé d’autant plus qu’on ne s’y était pas du tout préparé... À découvrir sans doute, mais à ses risques et périls, et donc à conseiller mais sans aucun engagement, ou responsabilité aucune ! Surprenant, secouant, dégoulinant, mais en même temps très esthétique, puissant et différent vraiment !

AZZZO

Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 55 critiques

3,5Bien
Publiée le 03/04/2018

Pas de scenar, pas vraiment de dialogues ni de jeux d'acteurs mais une incroyable expérience esthétique. Coralie Fargeat manie la caméra avec une virtuosité prometteuse. Ses gros plans sont fantastiques et l'atmosphère sonore est fascinante. Sans oublier ce message essentiel : "les femmes, faut toujours que vous fassiez des histoires...". Atypique !

FredArrow

Suivre son activité 286 abonnés Lire ses 772 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 07/02/2018

Il paraît que le renouveau du cinéma de genre français est là ! C'est bien mais on va juste espérer qu'il ne se trouve pas trop dans "Revenge"... À vrai dire, pour être tout à fait honnête, tout dépend si vous choisissez de voir le verre à moitié plein ou à moitié vide de ce "rape and revenge" made in France. Première et plus belle qualité, "Revenge" est esthétiquement sublime. La réalisation par sa recherche du plus beau plan pour servir le propos, la photographie, la lumière, la plus-value apportée par les décors désertiques parfaitement utilisée, les idées visuelles tirées du côté très sanglant du film, la BO 80's (ça donne toujours un côté arty maintenant, c'est cool)... De mémoire, on n'avait pas vu un long-métrage français du genre aussi formellement maîtrisé depuis belle lurette. L'interprétation est aussi convaincante la majeure partie du temps (quelques fausses notes se font cependant sentir ici et là) avec mention spéciale évidente à Matilda Lutz. Ensuite, il faut reconnaître que le film dégage une réelle intensité pendant environ ses 45 premières minutes à laquelle il est bien difficile de ne pas succomber et ce, même si le propos ne dépasse pas la base de la base du "rape and revenge", cette tension reviendra quelques fois par la suite mais de manière trop hachée pour qu'elle puisse autant nous imprégner. Enfin, et on ne pourra pas enlever ça à "Revenge", le film y va fond dans la générosité des geysers de sang qui giclent à l'écran pour combler les aficionados de gore français qui étaient sans doute un peu en manque ces derniers temps. Seulement, cette générosité ne va pas sans une certaine facilité... Notamment deux séquences d'extractions corporelles d'objets filmées longuement en gros plans qui ne donneront le sentiment d'être là que pour faire inscrire sur l'affiche du long-métrage : "Attention, film choc et radical !". Si cela avait été un torture-porn US quelconque à la "Saw", tout le monde aurait hurlé à la complaisance ridicule , sauf que là, on est dans une oeuvre française, on dira juste que c'est gonflé comme ça arrive rarement sur un grand écran. De même que les hectolitres de sang déversés partout, c'est rigolo, ça fait plein de jolis images (la séquence finale) mais quand la tension n'y est plus du tout, on oscille entre les soupirs et les baillements, un comble... Car, passé 45 minutes, "Revenge" aura beaucoup de mal à retrouver l'intensité de ces premiers instants (si l'on excepte les trois confrontations directes de la victime avec ses agresseurs) et va souvent vouloir nous faire avaler des tonneaux entiers de couleuvres pour gagner un peu de temps sur une finalité que l'on connait tous par avance. Entre la survie improbable de l'héroïne qui mériterait d'être étudiée dans toutes les écoles de médecine, des séquences de trips/rêves effroyablement gênantes et du symbolisme bien filmé mais aussi subtil qu'un spectacle de Jean-Marie Bigard complètement ivre, il sera bien difficile de ne pas éclater de rire devant de telles énormités (on vous met au défi devant l'image du phoenix !). Et puis, on nous a aussi surtout vendu un film très féministe. On peut comprendre que Coralie Fargeat filme par le prisme d'un regard libidineux d'homme le corps de Matilda Lutz durant les premières minutes pour appuyer sa vision et les actes horribles qui vont en découler, par contre, quand elle le fait aussi pendant la partie "revenge", quel est le sens à donner sinon d'utiliser un stéréotype qu'on entendait dénoncer plus tôt ? Dans le genre "discours qui se retourne contre son auteur", c'est plutôt fort. Enfin, "Revenge" est long, horriblement long pour un propos aussi simpliste de "rape and revenge" (l'affrontement avec le dernier agresseur est in-ter-mi-na-ble !), le film aurait tellement gagné à être resserré sur 1h20, ça aurait pu lui permettre de supprimer pas mal de séquences qui lui font défaut... Bref, si, pour vous, la renaissance du pur survival français passe surtout par un plan formel, vous serez sans doute comblés mais, si vous pensez qu'il y a beaucoup plus à améliorer, "Revenge" risque de vous laisser un goût de sang périmé en travers de la gorge. À moitié plein ou à moitié vide, à vous de choisir...

Audrey H.

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 5 critiques

2,0Pas terrible
Publiée le 07/02/2018

Un début qui fait peur avec un jeu approximatif des acteurs jouant des personnages détestables, mais au final le film s'avère être une série B honnête, avec les codes du genre qui l'emportent sur ces personnages ultra caricaturaux comme il le faut pour un popcorn movie. Il est carrément putassier en revanche de présenter ce film comme un manifeste féministe. Ça reste une série B, c'est entre autre parce que ce genre de cinéma ne se prend pas au sérieux qu'on l'apprécie. Présenter une héroïne débile sortie droit d'un film porno et prétendre faire un étendard féministe, il faut un génie dans le regard qu'il n'y a pas là.

JDH.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 09/01/2018

Une étoile pour le côté stylisé et la maîtrise de la steadycam (surtout la scène de fin). Sinon tout le reste est à jeter. Le film aurait dû s'arrêter au bout de 15 minutes (actrice empalée) tellement la suite est une succession d'invraisemblances. Le genre français à encore du chemin à faire. Dommage j'avais gardé espoir après 'grave'.

colombe P.

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 502 critiques

5,0Chef-d'oeuvre
Publiée le 15/02/2018

Attention, quand je mets 5 étoiles c'est pour saluer les qualités de ce premier film pour la réalisatrice, car c'est un coup de maître sur beaucoup de plans. Après effectivement c'est une histoire invraisemblable, déjantée et irréelle c'est sûr.

axelle J.

Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 259 critiques

4,0Très bien
Publiée le 14/02/2018

Même s'il y a beaucoup trop de gore pour moi, il faut bien reconnaître à ce film une grande maîtrise de ces côtés là : le grand suspense, la grande tension, les décors magnifiques, le cadrage minutieux, la musique excellente, le rythme enlevé, qui font au final un énorme atout pour ce film.

Dandure

Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 87 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 09/02/2018

Attention, cet avis contient des spoilers tels que: Spoiler: le plan Q, c'est aussi quand la réal n'arrête pas de mater le popotin de son héroïne. Clinquant, impoli, racolleur, genré, plein de poussière, de bruit et de fureur, dégoulinant, multi-référencé, pas toujours finement joué, grand-guignol, mystique, de mauvais goût, déjanté, pas assez, mais fun quand même.

jean-guilhem m.

Suivre son activité Lire sa critique

1,0Très mauvais
Publiée le 11/02/2018

Ce film aurait pu être réussi si la plupart des scènes n'avaient pas été tourner de façon sérieuse mais plutôt humoristique Je n'en reviens pas que en 2018 il puisse encore sortir des films comme cela

Vanessa O.

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

0,5Nul
Publiée le 14/02/2018

Il n'y a qu'un adjectif : nul. S'il a une qualité c'est d'etre n°1 dans la nulité! Scenario grotesque qui ne tient pas debout. Catastrophique.

Marclille

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 64 critiques

0,5Nul
Publiée le 13/02/2018

Film catastrophique. Casting low cost, scénario indigent, dialogues d'un niveau consternant. Comment un tel film peut il être produit ? Pour quel public ? Navrant.

btravis1

Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 483 critiques

2,5Moyen
Publiée le 09/02/2018

Série B assumée qui ne fait pas dans la subtilité. Passées les premières minutes de mise en place, le film multiplie ensuite les incohérences (même dans les déplacements des protagonistes) et finit dans un bain de sang assez invraisemblable. Pourquoi la réalisatrice se complique la tâche en affligeant à son héroïne une blessure telle qu'il est impossible pour elle de continuer ne serait-ce qu'à se déplacer ? Sinon la réalisation est travaillée et le film se regarde très bien à partir du moment où l'on accepte ces trop grosses ficelles scénaristiques.

sister-pegouse

Suivre son activité Lire ses 2 critiques

1,0Très mauvais
Publiée le 11/02/2018

Très long beaucoup d'incohérences avec la réalité s'en est presque comique !! Dommage car l'histoire semblait intéressante !

BDabe

Suivre son activité 20 abonnés Lire sa critique

4,0Très bien
Publiée le 10/02/2018

Ni dans l’excellence, ni dans le ridicule, les scènes cliché pause très vite l’ambiance du film tout en nous mettant mal à l´aise avec une envie d’en voir plus. Si l’on devais mètre en avant-bras une phrase pour ce film : « Voilà une bien sympathique Sarah Connor, ATTENTION Vegas s’abstenir !!!! »

closer444

Suivre son activité 422 abonnés Lire ses 804 critiques

3,0Pas mal
Publiée le 10/02/2018

Ce film de genre fait figure d’anomalie dans le paysage cinématographique français très frileux à l’idée de produire du cinéma bis. Pourtant il y a une quinzaine d’années il y a avait eu une vague qui s’était lancée dans le cinéma d’horreur ou gore. Avec plus (« Frontières », « Martyrs », « Ils »…) ou moins de réussite artistique (« Mutants », « La Meute », …) mais jamais de grand succès public, les auteurs des œuvres préférant donc s’expatrier à Hollywood plus prompt à utiliser leurs talents. Et l’année dernière arriva « Grave » de Julia Ducornau avec son sujet cannibale et jusqu’au-boutiste qui bouscula la donne du cinéma d’auteur français. Avec « Revenge » c’est encore une femme qui tient la caméra d’un projet hors des sentiers battus mais terriblement excitant sur le papier dont la promesse artistique est tenue de bout en bout. Cela, on ne pourra pas le reprocher à ce film de série B. Et il tombe à pic dans un contexte de féminisme exacerbé et de mouvements sur les droits des femmes. On notera surtout que la cinéaste a su imposer sa marque visuelle avec son long-métrage visuellement réussi de bout en bout. C’est formellement ultra-stylisé et ça colle parfaitement au sujet. Il y a des idées de mise en scène à chaque plan, c’est assez souvent novateur et très agréable à regarder. De ses cadrages à la manière dont elle optimise ses magnifiques décors - sans pour autant se regarder filmer, car le contenant épouse toujours le contenu ici - c’est un sans faute. En revanche, elle a tendance à trop étirer ses plans et la longueur de certaines séquences apparaît inutile. Si « Revenge » ne procure jamais l’ennui et s’avère rythmé, il aurait tout de même pu être raccourci d’un bon quart d’heure ce qui aurait dynamisé encore plus cette petite bobine pêchue mais parfois trop contemplative. Niveau gore, on est également plus que rassasiés. Les jets de sang et les plans longs et peu ragoûtants sur des plaies et de la chair éventrée ne manquent pas. Mais si l’on ne goûte pas à ce type d’excès on pourrait trop cela gratuit ou excessif. Mais le problème majeur c’est l’absence de logique entre la tonalité sérieuse adoptée par le film et ses quelques invraisemblances, dont l’une handicape sérieusement sa crédibilité. En effet, la résurrection de l’héroïne après la blessure qu’on lui a infligée relève du total fantasme. Donc soit tout le film partait dans le second degré, la folie ou l’improbable à la « Kill Bill », soit le scénario aurait du être moins généreux dans ses plaies. Car ce décalage nuit à notre perception du récit. Il faut donc se résoudre à gober à cette résurrection et se forcer à l’appréhender comme possible ou rester sur l’analogie entre cette lotita vengeresse et un phénix qui renaît de ses cendres (référence d’ailleurs bien appuyée ici). Ensuite, le scénario tient sur un timbre poste se résumant à la vengeance simple et directe d’une femme sur ses bourreaux. Mais on n’est pas venu pour ça donc on ne peut pas vraiment prendre cela comme un défaut. Louons en tout cas un projet abouti et assumé de A à Z sans tomber dans le ridicule de certaines productions Z justement et restant dans le B avec panache et flamboyance. Plus de critiques sur ma page Facebook Ciné Ma Passion.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top