Mon AlloCiné
Une intime conviction
note moyenne
4,1
926 notes dont 146 critiques
24% (36 critiques)
46% (67 critiques)
19% (28 critiques)
5% (8 critiques)
5% (8 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Une intime conviction ?

146 critiques spectateurs

benoitG80

Suivre son activité 907 abonnés Lire ses 1 338 critiques

4,0
Publiée le 09/02/2019
« Une intime conviction », d’Antoine Raimbault, nous relate au plus près le deuxième procès en appel de l’affaire Suzanne Viguier, à un détail près, soit la présence de Nora, totalement romancée dans ce cadre précis ! Mais quelle bonne idée, car c’est bien elle qui va nous servir de guide, en tant que personnage complètement fasciné par cette affaire, elle va devenir ainsi notre œil indiscret en nous permettant d’assister au plus près à toutes les étapes de ce fameux procès. Un véritable tour de force doublé d’un excellent vecteur de la part du réalisateur, d’autant plus que Marina Foïs fait preuve d’une implication incroyable dans ce rôle pourtant fictif, mais qu’elle rend plus vrai que nature, en installant mine de rien une tension digne d’un très bon thriller ! Comme si elle était habitée par son personnage intimement convaincu de l’innocence de Jacques Viguier, tout comme Olivier Gourmet, qui lui colle parfaitement à la peau de cet avocat au point d’imaginer l’avocat Éric Dupond-Moretti en chair et en os, tant sa magnifique plaidoirie finale fait frémir ! Plaidoirie à la portée remarquable dans son constat qui va au delà du procès lui- même, une vraie performance d’acteur qui nous tétanise par son éloquence et sa prestance ! Si bien que ces deux prestations fascinantes vont permettre à cette histoire oubliée de rejaillir, en mesurant toute la fragilité d’une justice, toutes les incohérences et lacunes d’une instruction, et ce que revêt la présomption d’innocence en l’absence de la moindre preuve dans cette histoire de disparition... Alors que cette fameuse intime conviction que tout un chacun peut ressentir, nous incite pourtant à pencher d’un côté ou de l’autre ! Une démonstration hors pair, dont un travail de fourmi bien montré à travers ces écoutes, va pouvoir révéler et rétablir une vérité précaire et toute relative, celle que l’on croit juste ou tout au moins qu’on espère et imagine la plus juste possible, quand on considère l’état de cette enquête malmenée ! Cette fois, et comme souvent, suspecter un coupable et le juger comme tel, amène à résoudre une équation à trop d’inconnues, ce que ce film nous prouve plus que brillamment, dans une ambiance d’un réalisme bluffant et très prenant ! On est ainsi parfaitement immergé dans ce monde inquiétant, dans ce tribunal solennel et oppressant où chaque audience est un pas de plus vers la décision ultime du jury... Du cinéma précis et technique pour la bonne cause, et donc instructif et intelligent, où toutes les ambiguïtés et l’enjeu d’un jugement humain, sont brillamment mises en avant !
remoche

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 28 critiques

5,0
Publiée le 07/02/2019
Enfin un vrai film de procès made in France ! Une affaire judiciaire traitée comme un thriller avec une Marina Foïs de plus en plus impressionnante et un Olivier Gourmet bluffant dans le rôle d'Eric Dupond-Moretti. A ne pas louper, un genre trop rare en France !
Elisa Marine P.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 08/02/2019
Film puissant !! On ressent la plaidoirie finale comme si on y était, on vit la décision comme si c'était nous... Personnages excellemment bien représentés, historie, bien que malheureuse soit-elle, très bien relatée. Enfin Le film fait prendre conscience des répercussions désastreuses que peuvent avoir Le pouvoir des médias, et les discussions de bistrot sur La Vie d'une Famille. Le film soulève également Les failles de notre système juridique, présomption d'innocence bafouée, enquête uniquement à charge, secret De l'instruction inexistant, témoignages sans valeurs...
Arthur P.

Suivre son activité Lire sa critique

5,0
Publiée le 08/02/2019
Je suis aller voir ce film par curiosité, j’ai adoré tout simplement le jeu des acteurs est excellent, ce film est magnifique mixant du suspens et l’émotion. Il est a voir
dominique P.

Suivre son activité 289 abonnés Lire ses 1 817 critiques

4,0
Publiée le 06/02/2019
Comme j'adore Olivier Gourmet, j'avais hâte de voir ce film judiciaire. Cela parle d'une histoire vraie. C'est très intense. Le film est parfaitement bien réalisé et interprété.
garnierix

Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 117 critiques

4,0
Publiée le 09/02/2019
Ce film est un petit bijou qui brille de plusieurs facettes : son réalisateur, inconnu, maîtrise étonnamment bien un premier long-métrage (Antoine Raimbault) ; long-métrage qui retrace un genre qu’on ne voit plus que dans les séries télé, un procès en appel, pas ennuyeux pour autant et même avec suspense (l’affaire Suzanne Viguier en 2000) ; suspense qui est créé par un personnage fictif, Nora, convaincue de l’innocence de l’accusé jusqu’à l’hystérie (joué magistralement par Marina Foïs) ; personnage dont l’invention sert de révélateur à un propos sur la justice –c’est l’originalité du film –mais pas seulement sur la justice, quand on pense aux médias et aux réseaux sociaux qui se posent de plus en plus en tribunaux. Il est ainsi un avocat qui rappelle que juger est une chose, et que rendre la justice est une autre chose (le personnage de Dupond-Moretti est joué brillamment par Olivier Gourmet). Les manipulations, la production de buzz, les calomnies compulsives, les obsessions non raisonnées, tendent en effet à rendre une justice expéditive et donc fautive. Le film rappelle immanquablement Erin Brockovich en 2000 (Julia Roberts), mais autant ce personnage avait des vertus évidentes (énergie, courage, intelligence, humour), quasiment inhumaines quand elles sont toutes réunies, autant cette Nora est un personnage aux vertus bien plus compliquées, psychologiquement, donc bien plus intéressantes car bien plus humaines. La faiblesse du film est de nous plonger trop rapidement dans le prétoire : comme c’est un film qui n’est pas un divertissement (ça peut même fatiguer), il aurait fallu nous préparer avec une véritable introduction. A.G.
Francis S.

Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 25 critiques

4,0
Publiée le 08/02/2019
Dans ce genre souvent galvaudé et americanisé, "une intime conviction" retrace avec force et véracité - même si le scénario est en partie romancé - le retentissant procès en appel de l'affaire Viguier. On se prend au rythme oppressant de cette contre-enquête haletante. Marina Foïs (Nora) et d’Olivier Gourmet (Dupond-Moretti) sont impressionnants de conviction et d'énergie. La plaidoirie de la défense à la fin du film est un impeccable morceau de bravoure. A voir absolument pour les amateurs du genre et pour les amoureux de la plus importante des vertus : la Justice.
ffred

Suivre son activité 293 abonnés Lire ses 2 989 critiques

5,0
Publiée le 08/02/2019
Carton plein pour ce premier film d'Antoine Raimbault. Pour moi, rien à dire. Mise en scène solide, simple, sans fioriture. Scénario bien ficelé, un suspens croissant et haletant avec des rebondissements bien amenés, images sobres, pas de musique envahissante, interprétation au top. Marina Foïs continue de nous étonner et d'être aussi performante dans les comédies que dans les drames. Vraiment une des meilleurs actrices de sa génération. Elle est une fois de plus ici aussi convaincante, que déterminée et bouleversante. Mêmes remarques pour Olivier Gourmet. Le genre d'acteur qui ne peut pas être mauvais, même dans les mauvais films. Une fois de plus grandiose, la scène du plaidoyer est un must à elle toute seule. Sans oublier Laurent Lucas magistral. Voilà une plongée dans le système judiciaire français aussi prenant que passionnant. Ne me souvenant plus du tout de cette affaire, je suis resté scotché de la première à la dernière minute. Un premier long métrage brillant et intelligent totalement maitrisé qui frappe un grand coup. Une intime conviction se place déjà comme l'un des meilleurs films français de l'année.
Estelle D

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 13 critiques

3,5
Publiée le 08/02/2019
Bon film judiciaire, étant relativement jeune lors de l'affaire Viguier, je ne la connaissais pas du tout. J'ai donc été voir ce film sans à priori ni jugement et j'ai été scotché à l'écran. Comme toujours Olivier Gourmet a une présence incroyable, il parvient même à faire de l'ombre à Marina Fois, qui est pourtant une bonne actrice.
traversay1

Suivre son activité 420 abonnés Lire ses 2 952 critiques

4,0
Publiée le 13/02/2019
Antoine Raimbault, réalisateur d'Une intime conviction, a assisté au deuxième procès Viguier, en 2009, et il est littéralement 'tombé de sa chaise" en voyant comment les débats étaient menés à l'égard d'un homme jugé coupable, a priori, et non innocent. Faute de preuves, le dossier était subordonné à l'enquête de police et à des suppositions qui n'étaient que des supputations. Dans ce film de procès à la française, d'une solidité d'airain, le scénario a ajouté un personnage de fiction, incarné par une Marina Foïs remarquable (et terrifiante par son côté obsessionnel) qui permet non seulement d'avoir un électron libre et incontrôlable mais aussi de donner un regard passionné sur ce qui se passe dans la salle d'audience. Tout est vu à travers cet acteur/témoin et autorise une vision panoramique du fonctionnement de la justice française. Très documenté sur ce sujet mais aussi sur l'affaire en question, laquelle finalement garde tout son mystère (une femme disparait. Son mari est accusé de meurtre. On n'a jamais retrouvé l'éventuelle victime), le film nous oriente évidemment vers la défense avec empathie pour celui qui devrait être présumé innocent mais nous laissant tout de même imaginer tous les scenarii possibles. Seul bémol recevable à cette mécanique impeccable : la maigre attention accordée à l'accusé justement dont on aurait pu étayer le portrait. En revanche, beau travail sur la façon dont un avocat joue de son charisme et de ses dons oratoires pour convaincre les jurés, influencer le juge et interroger les témoins. Un rôle en or pour un Olivier Gourmet en état de grâce dont la plaidoirie finale est destinée à rester dans les annales. Une intime conviction, c'est du bon cinéma français comme on aimerait en voir plus souvent.
Min S

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 228 critiques

3,5
Publiée le 08/02/2019
Bon film judiciaire, (reality film) avec de personnages de grand caractère dans des rôles qui leur collent à la perfection. Un bon moment cinéma 💫��💫
Nico F

Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 444 critiques

4,0
Publiée le 08/02/2019
Du très bon . Histoire étrange et vraie . Les acteurs sont au panthéon de la réalité . Bref à ne pas manquer
Jolco

Suivre son activité Lire sa critique

4,0
Publiée le 08/02/2019
Très bon film, bien joué, bien réalisé et intelligent car mêlant réalité et fiction pour s éviter quelques désagréments potentiels. .Après, on sent que le réalisateur est de parti pris….mais c'est son intime conviction….Quelques omissions bien sûr pour qui connait l affaire mais difficile de faire mieux en un film….Bon travail….Après, faudra tout de même m expliquer, ds la mesure où l amant a lui même porté le sac à main à l intérieur de la maison comme cela est suggéré, son intérêt à y enlever le portable le portefeuille, le prix de tarot….etc... A voir cependant...
Gfa Cro

Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 463 critiques

5,0
Publiée le 07/02/2019
Vu et avis le 20190207 Je ne changerais rien à ce film, il me semble très bien ainsi. Film intéressant, intelligent, bien et bon. Je serais capable de le voir j imagine 3-4 fois rapidement sans me lasser, en y découvrant des choses nouvelles, en le comprenant mieux. Il y a des films que je pourrais voir plus encore, mais c est déjà beaucoup voir quatre fois un film avant de se lasser. Pour bien comprendre le film, sa portée, il faut bien avoir à l esprit le commentaire sur bora durant le générique de fin. Cela donne bien des lueurs sur beaucoup de choses dans le film : le travail de nora, la scène dans le couloir de l hôtel la veille de la plaidoirie, ce qui se passe entre Jacques et nora après le rendu du jugement et même ce qui se passe entre eric et nora juste après. Le personnage de nora peut être analysé avec cet éclairage. C est vrai que le film tourne bien plus autour de nora que autour de Jacques. J avais trouvé excellente la réconciliation entre nora et son fils (lorsqu elle lui explique ce qu est un crime passionnel). Sachant ce que dit le générique sur nora, je comprend mieux pourquoi je l ai trouvée si fascinante et à quel point des scènes comme celle de la réconciliation sont importantes. C est la qu on réalise qu il s agit, non seulement d une œuvre d art, mais même d une œuvre d art vraiment réussie.
scrabble

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 468 critiques

4,0
Publiée le 07/02/2019
c’est magistralement joué même le rôle de l’accusé est parfait et même si le rôle de Nora est de pure fiction il s’intègre parfaitement bien dans le scénario et on se laisse engloutir dans cette enquête qui reste pas tout à fait élucidée
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top