Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Limier
note moyenne
4,3
1336 notes dont 181 critiques
54% (97 critiques)
31% (57 critiques)
8% (14 critiques)
3% (5 critiques)
4% (7 critiques)
1% (1 critique)
Votre avis sur Le Limier ?

181 critiques spectateurs

DanielOceanAndCo
DanielOceanAndCo

Suivre son activité 311 abonnés Lire ses 3 563 critiques

5,0
Publiée le 08/05/2014
Quand je pense que j'ai vu le remake abominable signé Kenneth Branagh avant le film original de Mankiewicz, car déjà que j'ai adoré, je n'imagine même pas le plaisir que j'aurais eu si j'avais découvert les différents rebondissements avec "Le Limier" de 1972. L'intrigue est passionnante, Michael Caine et Laurence Olivier sont excellents et leur petit jeu de domination est un délice à suivre sur près de 2h20. Bref, un superbe film!!
Puce6386
Puce6386

Suivre son activité 389 abonnés Lire ses 1 074 critiques

5,0
Publiée le 11/09/2010
Un film policier au scénario pour le moins inhabituel, ingénieux et bluffant. La mise en scène, quant à elle, est magistrale et parfaitement maitrisée. On est subjugué par la qualité de l'intrigue et le talent des acteurs. Un épatant huis-clos ! Un fin combat psychologique !
chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1386 abonnés Lire ses 10 098 critiques

5,0
Publiée le 27/11/2009
Ultime film de Joseph L. Mankiewicz et chef d'oeuvre absolu du 7ème art qui mêle avec une habiletè diabolique Noel Coward, Van Dine et Brecht! Tirè de l'oeuvre policière d'Anthony Shaffer "Sleuth" est un affrontement verbal comme on n'en a jamais vu au cinèma! Juste deux acteurs èblouissants (Lawrence Olivier en richissime et aristocratique auteur de romans policiers so british et Michael Caine en coiffeur londonien) qui occupent l'ècran pendant plus de deux heures dans un exercice de style admirable! La rèsidence de Wike est somptueuse et le labyrinthe particulièrement beau, un lieu magnifique entre la magie et la fascination qui traverse littèralement l'ècran par son ètrangetè! il semble qu'en dehors de quelques rares rèussites comme "Sleuth", l'inspiration des rèalisateurs de films policiers de type classique s'èpuise de plus en plus, et ne se renouvelle guère que par une surenchère de violence ou de gadgets techniques! Dans la mesure où cette production est soutenue par l'ènorme appareil èconomique du cinoche amèricain, on peut s'attendre à voir prolifèrer ce genre de films quelques annèes encore, y compris en Europe! Remake dispensable de Kenneth Branagh avec Jude Law et Michael Caine qui a vu le jour trente-cinq ans après cette version mythique de Mankiewicz! Inoubliable moment de cinèma...
landofshit0
landofshit0

Suivre son activité 137 abonnés Lire ses 1 741 critiques

4,5
Publiée le 16/01/2012
Blindé de fausses pistes ce limier aux dialogues hilarants,est rondement mené.Un huit-clos étendu sur 2h30 que l'on ne voit pas passer.Cependant il reste tout de même des défauts,comme une réalisation sans risque.Et des rebondissements que l'on voit pour la plupart arriver dès la mise en situation.Le tout est impeccablement interprété par Laurence Olivier, Michael Caine qui excelles chacun dans leur role.
Béatrice G.
Béatrice G.

Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 458 critiques

4,0
Publiée le 07/06/2014
Duel au sommet entre Michael Caine et Laurence Olivier (on a vu pire). La mise en scène de Mankiewicks est tout bonnement prodigieuse, de même que la gestion de la musique. En particulier, le premier acte (c'est à dire avant que les masques ne tombent complètement) est proche de la perfection: on y entrevoit le cynisme et la violence, qui exploseront par la suite, poindre sous des apparences de comédie presque burlesque, ce qui crée un sentiment d'anticipation des plus réussis: on pressent que quelque chose d'enorme va arriver mais on reste bien loin d'imaginer quoi. Et puis, cet échange de répliques cinglantes entre les deux ténors est jubilatoire. Les actes suivants, s'ils n'atteignent pas l'excellence du premier, restent tout de même de haute volée et captivent sans peine jusqu'au dénouement final en tout point machiavélique. Mon premier film de Mankiewicks et ça commence plutôt bien: absolument brillant!
Truman.
Truman.

Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 1 350 critiques

4,0
Publiée le 03/02/2014
Globalement j'ai eu un peu de mal avec ce film, le début qui m'a littéralement gonflé, ça m'a semblé avoir du mal a se mettre en place comme il faut puis pleins de petits trucs auquel je n'ai pas accroché ( genre les marionnettes flippantes ! ) L'histoire a eu du mal a me captiver et me happer a cause de son ambiance . Mais honnêtement y a t-il un film identique a celui ci ? Non c'est vraiment unique comme film . Ensuite c'est foutrement bien écrit, on est captivé dans ces twists inattendus et surprenant de bout en bout . A mes yeux la connotation de policier ne colle pas vraiment mais l'intrigue est vraiment méticuleuse et original dans son traitement qui ne se prend au sérieux . Un jeu de manipulation tordu, original, prenant et surprenant .
rosebud61
rosebud61

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 57 critiques

3,5
Publiée le 03/08/2013
Comme jeune cinéphile, j'avais gardé un souvenir ébloui du Limier rangé à côte du "Guêpier pour trois abeilles". Il faut avouer que le revoir aujourd'hui fut décevant. J'ai d'abord vu le remake controversé de Kenneth Branagh, et j'étais donc curieux de le comparer au classique de Mankiewicz. Le film parait long et extrêment bavard. Mais bon, c'est une pièce adaptée. C'est intrinsèque.. Je n'ai jamais été un grand fan de Laurence Olivier. Dans cet emploi, je lui préfère Rex Harrison (plus surprenant). Andrew Wyke est un écrivain à succès manipulateur, humiliant ceux qu'il considère comme des "parvenus", vivant comme un gamin attardé dans un fatras d'automates, de déguisements de théâtre, de photos et de maquettes à sa gloire. Tout cet attirail prête évidemment à la théâtralité vieillote. Je trouve le jeu de Sir Laurence Olivier souvent démodé, mais formidable dans les moments où il ne se protège plus avec sa superbe cérébralitéspoiler: , lorsque sa vie est en danger, qu'il est obligé de subir les conséquences de sa méchanceté. Les automates spoiler: (utilisés comme des partenaires le piégeant à son propre jeu) m'ont semblé lourds et énervants. Autant dans les films d'horreur avec Vincent Price (Théâtre de sang) cette utilisation des masques et pantins narquois me semble apporter une efficace bizarrerie jouissive. Autant ici, je trouve le procédé facile et redondant. Tout comme le caviar symbole de richesse. Michael Caine est plus sobre. Les parties où il défend ses origines modestes et criespoiler: l'insoutenable blessure vécue lors de son humiliation sont très fortes. Nous comprenons parfaitement spoiler: les raisons de sa terrible vengeance. Reste de vrais grands moments d'affrontement de comédiens intelligents. Le dénouement du récit est parfait.
Akamaru
Akamaru

Suivre son activité 526 abonnés Lire ses 4 334 critiques

4,0
Publiée le 19/04/2011
Le dernier film du spirituel Joseph L.Mankiewicz fut un vertigineux huis clos blindé de chausses-trappes,de faux-semblants,et de jeux machiavéliques qui dégénèrent."Le Limier"(1972)est l'occasion d'un mémorable face à face entre le shakespearien Laurence Olivier et le cockney Michael Caïne.On est frappé par l'intelligence des dialogues,leur double sens,le soin au verbe apporté par Mankiewicz.Entre cet aristocrate romancier à l'esprit sadique et ce coiffeur parvenu faussement naïf,une lutte impitoyable s'engage,avec pour récompense la femme du premier.Au fil du film,les enjeux dépassent largement ce postulat.Il s'agit d'honneur,de virilité,d'avoir le dernier mot.Un faux cambriolage de diamants,une intimidation au revolver,des marionnettes qui se mettent en marche à tout bout de champ.Les 2 hommes se jaugent,se manipulent,se respectent parfois,se perdent enfin quand l'effronterie est poussée trop loin.Laurence Olivier est impressionnant d'intensité extravertie,alors que Michael Caine lui tient la dragée haute sur un registre moins grandiloquent.On constate néanmoins le peu d'inventivité de la mise en scène,qui se contente de transposer la pièce de théâtre,et le fait que les personnages soient définitivement trop bavards.Un brillant exercice de style.
lillois
lillois

Suivre son activité 72 abonnés Lire ses 453 critiques

4,5
Publiée le 12/04/2005
Soulignons d’entrée l’excellent titre français : le mot anglais "sleuth" désigne en effet un détective, même si un terme vulgaire y ressemble fortement (en enlevant le E et le H bien sûr). Mon esprit décidément bien mal tourné y a d’ailleurs vu une coïncidence puisqu’on démarre l’histoire autour d’une femme qui mène un train de vie dispendieux avec deux hommes. Son mari lui préférant nettement sa maîtresse, on ne la blâmera certainement pas ! Ce film réputé a quasiment tout pour lui, si ce n’est qu’il prend le risque de perdre momentanément quelques spectateurs observateurs (lors de la visite de l’inspecteur Doppler). Mis à part cela, on se délecte de cette joute ludique exécutée avec maestria (Michael Caine tient la dragée haute au mythe Laurence Olivier). Elle s’ouvre dans un labyrinthe (la progression peu assurée de Milo pour rejoindre Andrew au centre comme un symbole d’un statut social que ce dernier ne veut pas qu’il atteigne). Dès les premiers instants, chaque réplique est une invitation à la suivante, le jeu de manipulation a commencé. Une précédente critique évoque "The Game" dont le principe se rapproche un peu du film ci-présent, constatons rassérénés que Mankiewicz n’aura pas été détrôné par Fincher dans ce registre ! "Le limier" a l’étoffe du Cinéma de grande qualité, on en perçoit constamment la maîtrise. Très bien filmée, la propriété devient un véritable terrain de jeu qui nous semble rapidement familier. Dans la cave, on entrevoit des scènes de théâtre miniatures illustrant les intrigues littéraires sorties de l’imagination de Wyke. Avec une remarquable fluidité, les étapes narratives se succèdent tels les actes d’une pièce. La bâtisse se transforme en quelque sorte en l’un de ces théâtres. Afin de générer le malaise, de nombreux plans sont entrecoupés d’images des objets de décoration (souvent des automates exaspérants). Pour un métrage de cette durée (2h12), on ne voit pas le temps passer !
Davidhem
Davidhem

Suivre son activité 60 abonnés Lire ses 335 critiques

5,0
Publiée le 23/09/2014
Bluffant, grandiose, phénoménal, immense film noir, le film de Joseph L. Mankiewicz dépasse tous les clivages en mettant en scène deux grands acteurs Anglais, Laurence Olivier et Michael Caine. Les deux acteurs sont remarquables dans leurs rôles, dès le début on sent que le long-métrage, car il dure quand même plus de deux heures, va développer un thème cher et redoutable, la vengeance. Ce n'est pas pour rien que le début consiste à trouver la maison de l'homme interprété par Laurence Olivier qui, pendant ce temps discute avec quelqu'un d'inconnu. Un labyrinthe pour entrer dans le cloître de l'enfer et si le début ressemble à une comédie parodique telle une grande scène théâtrale à provoquer le rire et la moquerie chez le spectateur, chaque détail importe et c'est tout l'intérêt que porte ce long-métrage, tenter de ne laisser aucune trace d'un crime prémédité. Dans ce petit jeu pervers auxquels s'emploient les deux protagonistes y ressort une humiliation totale. Chaque scène devient une surprise, plus on avance dans ce duel aux magnifiques joutes verbales des deux acteurs, plus la fonction de limier apparaît, plus celui qui tient les rênes use d'un sadisme envers l'autre d'une façon peu commune en guidant celui qui cherche selon les indices des petits détails qui donnent à réfléchir selon la description des objets à retrouver corroborant un meurtre. Le premier qui a fait subir à l'autre ses talents de limier à l'autre devient dès lors l'arroseur arrosé. Il faut noter que le réalisateur décore très bien l'intérieur de cette maison qui servira intégralement de seul lieu entre les protagonistes. Au fur et à mesure que le film progresse, on se demande qui va gagner et qui va perdre. Les nerfs sont tellement pris d'assaut dans ce jeu de pervers gentilhomme que l'on se pose la question suivante, qui gagnera? Qui aura le dernier mot? Qui frappera le premier sachant que pour eux deux, le premier qui lève le poing démontre son manque d'imagination. Au final, le réalisateur Mankiewicz écrit et réalise le plus grand huis clos et le plus grand des duels d'acteurs qui se trouvent au sommet de leur art. Un thriller psychologique remarquablement bien écrit et réalisé. En un mot, génial!
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 314 abonnés Lire ses 1 899 critiques

4,0
Publiée le 28/05/2014
Sorti en 1972, « Le Limier » sera l’ultime film de Joseph L. Mankiewicz après plus de 40 ans de carrière dans le cinéma et 26 ans après sa première réalisation. Il meurt finalement 20 ans plus tard… Avec « Le Limier », il adapte la pièce d’Anthony Shaffer qui nous fait suivre Andrew Wyke, un riche auteur de roman policier qui va inviter chez lui l’amant de sa femme pour lui proposer de simuler un cambriolage pour toucher l’argent de l’assurance. Pour une dernière, c’est une grande réussite, Mankiewicz nous passionne de bout en bout dans ce huis-clos où l’on trouve que deux personnages qui vont diaboliquement s’affronter à coup de joutes verbales, manipulations, humiliations, mensonges, ils vont cacher leur jeu et tenter de prendre le dessus sur son adversaire. Mankiewicz s’amuse à nous perdre dans ce scénario très bien écrit, méticuleux et où plusieurs rebondissements souvent inattendus vont apparaitre. Mankiewicz sublime aussi le cadre de l’histoire, un manoir bourgeois avec un grand jardin comprenant un long labyrinthe, des automates aux rires inquiétants et dans l’ensemble des décors extrêmement minutieux. Que dire aussi des deux fabuleuses performances d’acteurs que nous offrent Michael Caine et Lawrence Olivier, ils rentrent à merveille dans leur personnage, le premier en coiffeur et amant de l’épouse de Wyke qui semble sous-estimé par le second, un riche et sadique auteur de romans policiers. Un brillant exercice de style qui force le respect et l’admiration (s’il y en avait besoin…). Au revoir et merci pour tout Mr Mankiewicz.
Prad12
Prad12

Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 1 057 critiques

1,0
Publiée le 01/02/2014
Mais c'est chiant ! Pas accroché du tout, plat, lent, irréaliste..... on y croit pas un instant. Ok pour la performance des deux acteurs, monstres sacrés du cinéma britannique mais pour le reste........ l'amant va benoîtement au rendez vous fixé par le mari..... ben voyons ! Le théâtre filmé avec en plus des automates partout, on se dirait en 1880.......
gimliamideselfes
gimliamideselfes

Suivre son activité 871 abonnés Lire ses 3 685 critiques

5,0
Publiée le 11/10/2009
Un pur chef d'oeuvre, intense, surprenant, très bien joué, le suspense est présent durant tout le long, on est captivé par l'écran durant plus de deux heures à suivre cette histoire pour le moins inhabituelle. Huis clos magnifiquement bien mené.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 722 abonnés Lire ses 7 242 critiques

5,0
Publiée le 18/04/2006
Même s'il y a toujours un léger risque, je n'étais pas vraiment inquiet à l'idée de revoir « Le Limier », tout en sachant que je n'aurais pas droit aux délicieuses surprises du merveilleux scénario écrit par Anthony Shaffer. Qu'importe, tant Joseph Mankiewicz donne absolument tout pour ce qui est certainement l'un des plus beaux chants du cygne de l'Histoire du cinéma. Adapté d'une pièce de théâtre, mais ici j'ai vraiment envie d'écrire qu'importe. Tout est tellement précis, pensé, calculé au millimètre que cela en devient très vite étourdissant. Chaque objet, chaque meuble, chaque pièce a un rôle à part entière, enrichissant constamment le cœur du récit, soit l'affrontement grandiose et d'une rare intelligence entre deux personnages écrits à la fois avec une finesse et une cruauté en disant long sur le regard que porte le cinéaste sur les hommes. Laurence Olivier et Michael Caine y sont splendides, sublimant un texte brillantissime où chaque phrase, chaque mot est une arme, un poison, une volonté de déstabiliser, d'affaiblir l'adversaire, le réalisateur en profitant pour aborder tout les sujets qui le passionnent : lutte des classes, littérature, théâtre, cinéma, sexe... Le tout encore et toujours avec le même brio. Alors tant pis pour l'effet de surprise, « Le Limier » reste une de ces œuvres intemporelles, d'actualité quelle que soit l'époque et surtout un vertigineux chef-d'œuvre, le plus bel adieu que pouvait faire Mankiewicz au septième art. Un seul mot : merci.
Wobot
Wobot

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 137 critiques

3,0
Publiée le 31/03/2013
D'abord,j'aimerai saluer le grand Mankiewicz pour avoir réussi à renouveler constamment sa mise en scène alors que l'action se passe en huit ne peux que tirer mon chapeau au duo mythique Olivier/Caine qui nous a concocté une confrontation au sommet,avec toujours une élégance et un humour so scénario,très malin et chargé de rebondissements,est aussi flamboyant:derrière le jeu pervers entre les 2 hommes,se cache des thèmes universels(l'humiliation,la lutte des classes,la fascination malsaine etc...) exposés de manière tellement ingé seul hic est le manque apparent de "gravité" des événements(par exemple,l'interprétation plutôt légère des comédiens ou la musique sorti tout droit d'une comédie policière) qui a fait que je suis rester de marbre pendant tout le film...Mais en dehors de ce ressenti purement subjectif,c'est une œuvre qui reste honorable!
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top