Mon AlloCiné
    Pink Floyd The Wall
    note moyenne
    4,1
    4399 notes dont 237 critiques
    64% (151 critiques)
    20% (47 critiques)
    5% (13 critiques)
    7% (16 critiques)
    2% (4 critiques)
    3% (6 critiques)
    Votre avis sur Pink Floyd The Wall ?

    237 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    The Wall reste ma plus grande claque cinématographique. Un tel chef d'oeuvre ! On est plongé dans cette histoire de drogue et de folie inspirée par la vie de Waters, carrément ensevelis, comme prisonnier de ce film tellement il est captivant ! Cela fait plusieurs années que j'écoute l'album éponyme que je considère comme un chef d'oeuvre lui aussi, et en visionnant le film j'ai pu voir la vision de Waters, et grâce aux sous-titres j'ai enfin pu tout comprendre et me dire : "Woaw, The Wall, c'est ça ?!" Une grande stupéfaction par ce film concept mélangeant images réelles et dessins animés, un parfait mélange pour embellir le film. La critique de la société, des médias, de la guerre et du nazisme est tellement bien faite a la limite du censurable qu'on peut la citer dans les dissertation de philo. Eh oui les Floyd c'est très philosophique ! Bref un pur chef d'oeuvre qui fera jouir les fans de Pink Floyd, ainsi que ceux qui aiment les histoire de folie psychédéliques comme il y'en a dans le Rock. Film musical qui fait presque peur parfois, ce n'est pas qu'une vision par images de l'album culte, c'est carrément une autre version qui nous emmène loin, très loin !
    Floyd 1.
    Floyd 1.

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    J'ai vu ce film et dans la minutes qui suit après le film j'ai demandé a lles parents de m'acheter toutes la discographie de pink floyd un vraiment trés bon film
    Speak To Me
    Speak To Me

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 42 critiques

    5,0
    The Wall...que dire si ce n'est que je suis un grand fan des Pink Floyd! Niveau bande son, on retrouvera bien entendu une grande partie des morceaux de l'album, à l'exception de Hey you. Concernant le film, je le trouve très bon (qui colle bien avec l'esprit des Floyd). A noter qu'un seul visionnage ne suffit pas à apprécier l'oeuvre dans son integralité. D'ailleurs, il n'est pas impossile que vous ne compreniez rien à la première lecture, j'ai eu le même tour! L'histoire qui se base sur le déclint du personnage Pink est plutot bonne. On constate d'ailleurs que ce film traite de thème qui sont hélas toujours d'actualité. J'attribue la note de 5 à ce film pour la simple raison, qu'en plus d'être un bon film, il s'agit là d'une des oeuvres des Floyd qui méritent d'être encore présentes dans les décennies à venir!
    Jaja29
    Jaja29

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 67 critiques

    5,0
    Bien plus qu'un film, c'est un concept à lui tout seul: la mise en image d'un des opéra rock les plus connu au monde. Bien évidemment la musique est sublime du début à la fin, c'est elle qui remplace quasiment tous les dialogues. La vie de Pink devient alors un récital appuyé de parties filmées ou bien de parties animées, ces denières sont tout simplement incroyable et, malgré ses 30 ans, sont graphiquement bien plus intéressantes que certains blockbuster hoollywoodiens. Ce récital ne se cantonne pas à une simple narration des faits marquants de la vie du héros mais cherche à analyser la place qu'a chaque élément dans la conception d'un être, de sa personnalité, de ses peurs, de ses faiblesses et des moyens qu'il met en oeuvre pour palier ce type de sentiment afin de pouvoir subsister dans ce monde, dans son monde. Cette évocation dramatique, presque tragique, de la vie du héros n'est pas le seul but du film, ainsi on peut y voir assez clairement une critique de la guerre, du totalitarisme (avec quelques références à "1984" de George Orwell) et de la politique mise en place depuis l'arrivée au pouvoir de Margaret Thatcher.
    Appeal
    Appeal

    Suivre son activité 106 abonnés Lire ses 569 critiques

    2,5
    Peut-être ai-je tort, mais avant de voir ce film j'étais habité par beaucoup de préjugés, qui ne m'ont pas quittés en début de film, et qui m'ont peut-être formaté l'esprit pendant 1h40. J'aime Pink Floyd, comme tout le monde a vrai dire. C'est un très bon groupe, aux musiques très planantes et singulières, avec une patte vraiment unique. The Wall est un album que j'apprécie, clairement pas le meilleur du groupe, car beaucoup trop inégal, mais un bon album tout de même qui réserve quelques morceaux majestueux, comme Comfortably Numb. The Dark Side of The Moon est dans mon Top 10 album, ce qui n'a rien de très original mais je peux pas pour autant donner dans la mauvaise foi pour donner genre que je me détache des classiques. Pourtant malgré tout cela, il y a toujours eu quelque chose qui m'a gêné dans le rapport qu'a le public avec Pink Floyd. Je ne saurai comment dire, mais ce groupe fait l'objet d'une certaine fascination, est constamment porté à la gloire alors qu'il ne le mérite pas forcément. La musique est vraiment très bonne parfois mais si le premier album du groupe avec Syd Barrett (The Piper At The Gates of Dawn) laisser voir une vraie profondeur, cette profondeur s'est perdue avec l'arrivée de David Gilmour, et la prise en main du groupe par Roger Waters. Clairement pour moi, Pink Floyd est très mélodique, mais il ne cache pas quelque chose d'extrêmement profond, il n'y a pas une mélancolie qui s'en dégage, les musiques ne suggèrent rien de plus que ce qu'elles offrent à la première écoute - c'est pourquoi aussi que je considère que cela reste de la musique easy listening, ouverte à tous, mais je dis ça ici dans un sens non négatif -. Et tout cette description de l'univers musicale de Floyd se retranscrit à mon sens ici dans le film. Tout d'abord, un mot sur Alan Parker. C'est donc le 7eme film que je vois du réalisateur (après Midnight Express, Birdy, Mississippi Burning, Angel Heart, Commitments et La vie de David Gale). Il m'apparait clairement maintenant que c'est un bon réalisateur mais qu'il est incapable d'imposer un style propre, ce qui fait qu'a mon sens il restera toujours un bon cinéaste, mais qu'il restera aussi toujours subordonné au scénario, sans imposer une patte propre. Ce film me semble dirigé par et pour Roger Waters, si bien que le réalisateur Parker m'interesse peu. La mélodie Floyd est donc clairement adaptée en esthétique Floyd. Ce film, désolé de la réduction, est comme un long clip d'une heure quarante minutes, car c'est évidemment la musique qui est l'élément centrale du film, les images ne semblent qu'appuyer celle-ci. Les images choisies sont souvent belles, la photographie est pas trop mal, le montage réussie, les séquences animés assez somptueuses. Visuellement, je ne dirai pas que j'ai étais subjugué, mais c'est plaisant. Mais ce n'est pas dans ce domaine là que le film pêche. C'est dans le fond, dans le scénario, appuyée par une mise en scène parfois lourdingue. C'est l'histoire d'un junkie, d'un beau gosse (selon les critères 80's, car la nuque longue aujourd'hui ca passerai moins) qui est tombé bien bas, d'une rock star qui ne l'est qu'a moitié; qui, dans un moment de reflexion sur sa vie, va revenir sur tout ce qui a hanté son enfance, son adolescence et sa vie de jeune adulte. Vient alors un catalogue de toutes les horreurs du monde, en particulier du monde adulte (méchants adultes!), et surtout un catalogue de... clichés. Entre le gamin poète, rêveur, qui ne comprend pas pourquoi l'école lui apprend des maths; l'absence du père, le désir de le retrouver; la mère malsaine, les premiers déboires, les amours foireux et la drogue.. bref, la théorie classique de la chute au cinéma. Mais encore, cela pourrait être assez réussie, si la mise en scène suivait. Or je n'ai pas accroché. Aucune émotion face à la naïveté de certaines scènes, du jeu des acteurs style expressionnisme foireux, du montage volontairement schizophrène est assez confus histoire de marquer le "trouble". De la surface et de la redite, pour finir sur une représentation du fascisme de même niveau que les affiches collées dans la rue par les anarchistes. Tous fachos! C'est ce sérieux manque de profondeur, sa naïveté, ses facilités sur tout les plans, et pire, l'artifice qui nous vend cela comme un film dérangeant et révélateur, qui m'a fortement rebuté. En dépit pourtant de belles images, et d'une bonne bande originale. The Wall reste a mon sens un non-film, un long clip qui veut viser plus, sans pouvoir l'atteindre. On peut s'en passer. http://www.senscritique.com/film/Pink_Floyd_The_Wall/critique/19495457
    OctaveGasse'sCibema
    OctaveGasse'sCibema

    Suivre son activité Lire ses 36 critiques

    5,0
    Je pense que ce film , est en haut de tout ce que l'on peut pensé sur le grade de la meilleure mise en scène ... Alors , pour faire court , mise en scène des plus novatrice , la musique des Pink Floyd immortel . Un film fait pour les musicos aimant le cinéma !
    Fuyuzz
    Fuyuzz

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    5,0
    Ce film est un Chef d'oeuvre ! Que l'on connaisse déjà le groupe ou pas, ce film à tout pour nous le faire découvrir et redécouvrir. Car en effet, ce coté prenant vous fait passer un moment si intense que vous aurez envie de le réitérer à chaque fois que vous voudrez vous enfermer dans une bulle, un mur.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    4,0
    Alan Parker adapte superbement bien l’opéra-rock des Pink Floyd « The Wall ». On y suit le parcours (non chronologique) de Pink, une star du rock et peu à peu il va se fabriquer un mur protecteur qui va le pousser à la folie. L’histoire est intéressante, très bien écrite et construite. Les thèmes tels que la schizophrénie, la folie, le traumatisme de l’enfance ou l’aliénation des foules sont intelligemment abordés. Les ajouts d’animés sont très bon et la narration est fluide et bien faite. Et enfin, les chansons sont à l’image de l’album, excellente et les « clips » sont réussis. Un des meilleurs films de ce genre, effrayant et subtil, porté par des Pink Floyd poignant et excellent musicalement.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 356 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,5
    Le thème central autour de la schizophrénie hallucinatoire de son personnage principal a permis à Roger Waters, membre fondateur des Pink Floyd et scénariste de cet opéra rock expérimental, de donner une cohérence à tous ses merveilleuses scènes musicales réalisées par le tout aussi ingénieux Alan Parker. C’est donc plus qu’une simple série de clips qui résulte de cette œuvre visuellement stupéfiante mais bel et bien, malgré l’aspect terriblement décousu de sa narration, un scénario très profond, où les chansons parviennent à prendre la place des dialogues, s’interrogeant sur la place de l’homme que ce soit au sein de sa propre famille (les motifs du père absent et de la mère autoritaire sont omniprésents), dans un système scolaire servant de prétexte à l’endoctrinement des masses, dans la vie de couple et surtout dans cette société qui nous est présentée comme totalitaire et néonazie. Car c’est justement parce qu’il ne semble pas capable de trouver sa place que le pauvre Pink, devenu une rock star ersatz de son créateur, sombre dans la folie autodestructrice, représentée dans les magnifiques séances oniriques et animées où pullulent les métaphores, comme ce mur qui a donner son titre au film. Peut-être trop baroque pour le grand public, ce trip musical ne pourra en revanche qu’enivrer les vrais amateurs de rock et de cinéma psychédélique.
    Gdek
    Gdek

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 450 critiques

    5,0
    J'avoue ne pas savoir quoi dire sur ce film. Après l'avoir vu j'ai reconsidéré beaucoup de choses sous un autre angle. C'est, pour ainsi dire, le film que je préfère d'entre tous. Je peux au moins vous conseiller de le voir avec quelqu'un qui l'a déjà vu, au moins pour que vous puissiez jouir de plus amples explications au fur et à mesure du film. La B.O. des Pink Floyd et la patte de Gerald Scarfe n'ont pas besoin d'être décrits, la portée de l'histoire et la critique très vaste et très profonde de notre monde non plus. Il suffit juste de la voir, et de le revoir. Sobre, sinon vous ne comprendrez pas.
    Pierre Huguenot
    Pierre Huguenot

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 192 critiques

    4,5
    Attention, âme sensible s'abstenir! Et oui, moi-même j'ignorais que ce film était spécial à ce point là. au niveau des textes des chansons par exemple, je fus surpris de voir la vrai signification des paroles, j'avais déjà écouté l'album mais en voyant la traduction et les images, sur le coup je me suis dit "C'est ça The Wall !?". Mais toutes ses surprises ne m'ont pas empêcher de considérer ce film comme un chez d’œuvre, musicalement, ce film prouve le fait que les Pink Floyd sont des virtuoses uniques qui ont marqués l'histoire de la musique. Graphiquement, c'est tout simplement sublime, violent oui, parfois, mais c'est extrêmement bien fait. les décors font bien passer l'univers du groupe. Je ne met pas les fameuses 5 étoiles car je suis jeune et je crains de ne pas avoir tout compris à ce film.
    Pinky Floydy
    Pinky Floydy

    Suivre son activité Lire sa critique

    4,0
    The Wall a été réalisé par Alan Parker (Fame, Midnight Express, Evita) et Roger Waters (bassiste de Pink Floyd). Le film ne contient quasiment aucun dialogue, il s'agit en fait du double album conceptuel The Wall en images. Pink est une rock star déchue qui utilise tous les paradis artificiels possibles pour fuir le réel, mais cela ne fait que l'enfoncer encore plus dans son état sombre. Ce film est tout autant fascinant que dérangeant : on regarde cet homme sombrer dans la paranoïa, sans pouvoir rien faire, comme les spectateurs pervers d'une mise à mort, fascinés par cette chose incontrôlable, mais dégoûtés en même temps. Certains peuvent penser que le film n'a pas de scénario. En fait, les actions arrivent comme Pink les pense, emmêlées et désordonnées, à l'image de son esprit torturé influencé par la drogue, l'alcool, le sexe, et son vécu. Je trouve que c'est un bon film, à regarder plusieurs fois pour analyser toutes les images.
    scorsesejunior54
    scorsesejunior54

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 694 critiques

    2,5
    "Pink Floyd, the Wall", le nom fait rêver. Une mise en images d'une heure et demie d'un des plus formidables groupes musicaux qui ait existé. C'est Alan Parker qui se charge du boulot, cinéaste réputé mais pour lequel je n'ai, personellement, pas une très grande estime. Les gros moyens sont à sa disposition, il peut se permettre d'évoquer visuellement les délires de ses musiciens. Ceux-ci n'apparaissent pas, ils ont seulement signé la bande-son du début à la fin. Il n'y a pas de dialogues, on se rapproche par moments de l'opéra dans la démarche, même si c'est bien de cinéma dont il s'agit, car seul moyen de rendre à peu près l'imagination du groupe. L'ouverture est remarquable, avec d'abord de très longs plans intriguants, presque poétiques, puis la vision d'un homme, cette star du rock déchue et qui cherche à s'isoler de la réalité en se bâtissant un mur fictif (d'où le titre). La caméra se rapproche, alternant avec des plans d'une porte prête à être enfoncée par une foule violente. Le montage s'accélère, la porte explose et la musique démarre, tonitruante. Rien que pour cela, "The Wall" mérite d'être vu. Par la suite, Parker fera preuve d'une lourdeur à toute épreuve, construisant en fait un clip géant, presque vulgaire, ce qui est à mes yeux peu glorifiant pour les Pink Floyd. Cela va sans dire, ils méritaient mieux. Certes, c'est parfois grandiose, certes le rythme est tenu, certes il y a une certaine cohérence dans ces images, mais le fait que l'on nous impose un diaporama matraqué agace. On a l'impression de voir la même chose que ce que l'on nous balance sans cesse sur MTV, ici en rallongé. Ce n'est pas parce que certaines scènes paraissent prestigieuses que cela va de même tout du long. Le plus par rapport à ce que je décris, ce sont les sous-titres des chansons, qui les clarifient et sont explicitées par des images. Ainsi, on comprend mieux les prises de position de ce groupe de légende. C'est trop peu pour convaincre.
    gorblug
    gorblug

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 91 critiques

    2,5
    Pink Floyd fait partie des groupes mythiques du rock. L'époque "The Wall" signait pourtant la fin de l'esprit originel des Floyd. Roger Waters, en tout bon égocentrique qu'il est, a cru bon faire son album sous le nom du groupe qui l'a rendu célèbre. D'ailleurs Gilmour est toujours resté dubitatif quant à la qualité réelle de ce double album concept. Quant au claviériste de génie qu'était Wright, décédé avant-hier même - paix à son âme, on ne peut pas dire que Waters n'ait pas employé les méthodes radicales et humiliantes contre lesquelles il a pourtant jeté tout son fiel dans le film de Parker. Ce film est beau, certes, mais il a aussi énormément vieilli. On le suit difficilement, car il est filmé de manière à nous faire rentrer dans la peau de Pink (joué platement par Bob Geldof, par ailleurs artiste très talentueux), star schizophrène dont la descente aux enfers va lui faire revivre sens dessus dessous les moments les plus traumatisants de sa vie jusqu'à l'overdose. Les symboles ne manquent pas et sont largement valorisés par les morceaux du restant des Floyd (magnifiques "Run Like Hell" et "Comfortably Numb"). "The Wall" reste une pièce à part du cinéma mais sa réputation est quand même très surfaite. Le single phare "Another Brick In The Wall" y a fait pour beaucoup, d'ailleurs bon nombre de gens ne connaissent ou ne s'identifient à Pink Floyd que par ce morceau. Si demain AC/DC sortait un film du même acabit, nul doute qu'il aurait du succès rien qu'à cause de la réputation du groupe. Même en étant fan d'un groupe il est bon de garder un oeil critique neutre.
    RASTA K
    RASTA K

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 192 critiques

    5,0
    Un pur chef d'oeuvre. Il faut vraiment suivre pour comprendre et même avoir les sous-titres. Ce film est presque une autobiographie de Waters dans lequel il relate ses expériences. J'adore les séquences animées (notamment l'aigle) qui sont sublimement insérées dans le film.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top