Mon AlloCiné
    Les Fugitifs
    note moyenne
    3,4
    3153 notes dont 170 critiques
    17% (29 critiques)
    41% (70 critiques)
    21% (36 critiques)
    16% (28 critiques)
    4% (6 critiques)
    1% (1 critique)
    Votre avis sur Les Fugitifs ?

    170 critiques spectateurs

    marmottefurieuse
    marmottefurieuse

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 70 critiques

    3,0
    Publiée le 10 juin 2019
    Un film correct mais qui est loin d'égaler notamment la Chèvre (avec les mêmes acteurs et réalisateur). Le scénario offre des péripéties trop peu réalistes. Peu importe, on retiendra le personnage de bandit repenti et finalement au grand cœur incarné par Depardieu et son acolyte chômeur (Pierre Richard) poussé à commettre un braquage pour nourrir sa fille. Un divertissement typique des années 80 qui a quelque peu vieilli.
    dan d.
    dan d.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 7 critiques

    4,5
    Publiée le 15 mai 2019
    mon prefere de veber car plus touchant que la chevre ou les comperes je l'ai vu une trentaine de fois et ne m'en lasse jamais
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 202 abonnés Lire ses 2 108 critiques

    3,5
    Publiée le 24 mars 2019
    Dans ce troisième et dernier épisode des aventures comiques du duo formé par Gérard Depardieu et Pierre Richard sous la houlette de Francis Veber, le réalisateur creuse encore un peu plus la touche romantique qu'il avait initiée à travers le scénario des "Compères" trois ans plus tôt. Si la toute jeune Anaïs Bret qui incarne la fille de Pierre Richard alias François Pignon est craquante à souhait, faisant le même effet au spectateur qu'à Lucas le repris de justice incarné par Gérard Depardieu, elle symbolise tout à la fois la volonté de Veber de faire évoluer encore un peu plus ses personnages pour ne pas lasser ses spectateurs mais aussi l'essoufflement de la verve comique du réalisateur concernant le duo. On peut certes comprendre la démarche mais à force de rapprocher les caractères des deux héros, une partie de leur potentiel comique s'amenuise. Certains gags demeurent hilarants comme celui confié à Jean Carmet campant un vétérinaire à la retraite hors sol, d'autres arrivant plus tardivement alors que le spectateur est en attente de ce qu'il va advenir de la petite Jeanne (Anaïs Bret) tombent un peu à plat comme l'apparition de Michel Blanc en médecin pris au débotté d'une cuite. Le pari tenté par Francis Veber était audacieux de jouer avec les paradoxes. Il s'est un peu pris les pieds dans le tapis pour ce troisième opus qui reste tout de même parfaitement digeste. On notera la fidélité de Francis Veber au vétéran Robert Dalban grand second rôle des films de Gabin qui figure au générique des trois films.
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 92 critiques

    3,5
    Publiée le 26 décembre 2018
    Ce troisième volet des aventures du duo de choc Pierre Richard/Gérard Depardieu est le moins bon des trois, même si l'on rit toujours pas mal et même si certains seconds rôles sont savoureux (notamment Michel Blanc en médecin ivre et Jean Carmet en ancien vétérinaire). La faute à une bande originale beaucoup moins présente et mémorable mais aussi à un rythme assez inégal et en partie haché par un peu trop de scènes mélodramatiques, même si la petite Jeanne est trop chou !
    Ywan Cwper
    Ywan Cwper

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 11 critiques

    2,5
    Publiée le 7 novembre 2018
    À mon sens, Les Fugitifs est le meilleur Veber-Depardieu-Richard. C'est déjà beaucoup dire qu'on retrouve l'ambiance de cette mode lancée par Les Compères sans avoir l'impression de redites. Bizarrement, le trio arrive à refaire les branchements pour une alchimie semblable mais qui marche autrement. Par contre, son vieillissement lui coûte pas mal de points appréciatifs. Il y a plus de torgnoles, par contre. Et ça fait rire de voir Richard malmené pour de vrai pour les besoins du tournage, car il est quand même au centre de cascades pas piquées des hannetons. Point trop n'en faut, cela ne dure qu'un temps, et Veber va mouler l'intérêt des Fugitifs en une cavale interminable dont l'acharnement peut difficilement ne transmettre aucune émotion. Et puis il y a une véritable recherche d'une mixture nouvelle entre rire et douceur que Cosma relève avec grandeur dans ses thèmes polyvalents. Hélas, la stabilité du mélange reposait sur Anaïs Bret, enfant actrice sans talent – qui n'a d'ailleurs pas fait carrière – dont les quelques lignes qu'elle profère ne sont pas exactement récitées ni monotones, mais toujours sur les mêmes notes. On se dit qu'on peut le mettre sur le compte de sa condition – son personnage est muet au début – mais elle est malheureusement le témoin trop visible d'une tentative d'originalité qui ne fait pas mouche. Mais j'ai beaucoup trop parlé d'un détail ; ce regret ne peut ternir le film entier, qui reste une excellente comédie, quoiqu'un peu datée. De toute façon, la France semble avoir perdu le goût des comédies de qualité. septiemeartetdemi.com
    TTNOUGAT
    TTNOUGAT

    Suivre son activité 173 abonnés Lire ses 1 476 critiques

    5,0
    Publiée le 5 octobre 2018
    Réussir un film comique n’est jamais facile mais le doubler d’un film d’amour et de tendresse, c’est exceptionnel. Son contenu est très riche, profond, un peu trop intellectuel cependant pour être apprécié par tous. Le personnage interprété par Depardieu est bouleversant car son talent conjugué à la superbe mise en scène de Veber, qui éclaire constamment l’écran, font des ‘’fugitifs’’ un petit bijou de film français. Il faut prendre le temps de voir Lucas se réveiller avec la petite Jeanne Pignon blottie contre lui pour bien le ressentir. La satire compensée par l’indulgence, la violence compensée par l’humour avec en permanence la coexistence de ces sentiments opposés, font des ''fugitifs'' mon préféré de la trilogie. Ill touche au plus important de l’avenir des hommes, l’enfance, tout en provoquant nos rires. Quoi de plus fondamental pour une société que le devenir de ses enfants ? Que peuvent devenir nos enfants sans la tendresse des adultes?
    Robrex
    Robrex

    Suivre son activité 11 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 22 mai 2018
    Troisième comédie de Francis Veber avec à la tête de l'affiche le fameux duo Richard/Depardieu. "Les Fugitifs" est pour moi le meilleur film de la trilogie Veber avec de duo-là. Le scénario est pas nul, la mise en scène est bonne, c'est toujours un plaisir de retrouver Pierre Richard, avec sa maladresse, sa timidité mais aussi sa détermination, et aussi Gérard Depardieu dans le même film qui là encore nous livre chacun une performance. Ce que je trouve vraiment bien avec "Les Fugitifs", c'est non seulement l'humour qui est vraiment bon, mais aussi le côté mélancolique qui vient s'installer, ce qui le diffère un peu des deux précédents films de Veber, "La Chèvre" et "Les Compères". Oui, ce film-là se prend un peu plus au sérieux que les deux autres, avec un fond dramatique, avec un père désespéré joué par Pierre Richard qui fait tout pour sa petite fille, mais on ça nous empêche pas d'aimer ce film et c'est pour ça que je dis que c'est le meilleur de la trilogie de Veber. Niveau casting, Pierre Richard est vraiment bon, toujours dans la peau d'un personnage qui s'appelle François Pignon, il apporte encore une fois sa touche de maladresse et de comique dans le film, mais en étant également touchant. Gérard Depardieu aussi est excellent, même s'il joue un ex-taulard, son personnage montre qu'il peut avoir de la compassion. Mention spéciale à la petite Anaïs Bret qui est vraiment touchante et adorable. Les autres acteurs, Maurice Barrier, Jean Carmet (RIP), Jean Benguigui, Michel Blanc... apportent aussi une présence sympa au film. La musique de Vladimir Cosma est également magnifique, surtout qu'elle apporte bien cette fois-ci la mélancolie au film. Donc voilà, "Les Fugitifs" est pour moi un très bon film Français, le meilleur de la trilogie Veber avec Richard et Depardieu, bref, à voir et à revoir.
    Jahro
    Jahro

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 380 critiques

    3,0
    Publiée le 29 avril 2018
    Dernier d’une trilogie démarrée par La chèvre, poursuivie avec Les compères, Les fugitifs clôt la série de collaborations entre Pierre Richard et Gérard Depardieu sous pavillon François Pignon. Le premier est une farce où le grand blond est un gaffeur notoire, embarqué dans l’enquête d’un privé bourru ; dans le second il est l’amant poète, pris dans un ménage à trois avec un pigiste ronchon, mais qui parvient cette fois à n’être pas le seul dindon berné. Dans ce troisième volet, Francis Veber suit la tendance, misant plus encore sur le réalisme, surfant partiellement sur la vague Ripoux, et ces comédies policières pas si drôles à la croisée des genres. On rit moins, mais on se laisse mieux porter, moins par le rythme des situations que par la touchante relation entre les deux loustics et l’adorable bambine qu’on leur confie. Retenez bien d’ailleurs ce mignon minois qui cimente l’intrigue, vous ne le reverrez plus : Anaïs Bret préférera s’en tenir là, quittant les salles aussi vite qu’elle y était entrée, restant humblement parmi les étoiles filantes. Du reste toute l’équipe se dispersera après le tournage, chacun s’essayant à diverses autres voies, et le cinéaste ne saura jamais plus retrouver cette atmosphère. La fin d’une certaine époque.
    Thierry A.
    Thierry A.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 22 juillet 2018
    Film vraiment parfait début à la fin il y a un mélange de bonnes comédies et de scène d'émotion notamment jeune fille jeune qui joue son rôle à merveille et à noter aussi Pierre Richard toujours aussi rigolo Gérard Depardieu pareil très drôle
    Rêves-Animés
    Rêves-Animés

    Suivre son activité 3 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 27 mars 2018
    Depuis toute petite, j’ai une tendresse particulière envers « Les Fugitifs ». À l’époque où Gérard Depardieu était (encore) un grand acteur et où Pierre Richard jouait déjà depuis un bon moment le maladroit de service, la rencontre improbable des deux acteurs aura déjà donné naissance à deux autres films réalisés par Francis Veber (cf. plus haut). « Les Fugitifs » sera le troisième et dernier, réunissant le duo de choc improbable. Jeanne est également une petite fille extrêmement touchante, qu’on a envie de protéger. Impeccablement interprétée par la toute jeune Anaïs Bret, qui n’a pas poursuivi une pourtant prometteuse carrière de comédienne. Lorsque Lucas va leur dire qu’il ne restera pas avec eux, elle s’enfuira, recueillie par la Police et amenée à l’Assistance Publique. Redevenue muette et ne s’alimentant plus, Lucas va lui rendre visite, et ce moment où il va la voir et lui amène un singe en peluche, est extrêmement touchant. Également, la scène où Lucas s’échappe de chez le vétérinaire qui lui a soigné sa blessure, dort dans un « squat » de fortune et est rejoint par Jeanne qui se colle contre lui, est désarmante d’émotion pure. On ne sait pas pour quelles raisons Jeanne va à ce point s’attacher à Lucas, au point de se remettre à parler. Peut-être que cette nouvelle figure masculine la rassure, peut-être le voit-elle aussi comme une sorte de « tonton ». Elle qui a perdu sa maman, se retrouve avec un papa en quelque sorte aussi « fragile » qu’elle, veuf et au chômage. Autrefois braqueur sans foi ni loi, Lucas va peu à peu « s’adoucir » au contact de cette petite fille, et également sans s’y attendre nouer des liens d’amitié du genre « amour vache » avec Pignon, évoluant peu à peu vers une volonté de Lucas à aider François et fille Jeanne à passer la frontière pour se rendre en Italie, car la cavale serait dure à supporter pour une si petite fille… spoiler: Jusqu’à rester avec eux à la fin, ne pouvant se résoudre à les laisser partir seuls. « Les Fugitifs » reste donc un film très plaisant à revoir, genre de « buddy movie » à la française, où on apprécie infiniment la place accordée à la tendresse et à l’amitié, grâce notamment à la présence touchante de la petite Jeanne et de son attachement à Lucas, qui lui redonne le goût de vivre… et de parler. Voir ma critique complète sur mon blog: reves-animes.com
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 395 critiques

    3,5
    Publiée le 5 mars 2018
    Une bonne comédie, classique avec le duo de choc : Depardieu / Richard. La brute et le maladroit. Le braquage de la banque est vraiment drôle ! Un braqueur débarque au moment où Lucas, ancien braqueur de banque fraîchement libéré, vient ouvrir un compte et se ranger. Seulement, Lucas est pris en otage et la police croit qu'il est le braqueur. De là part le scénario et les aventures de nos fugitifs. Beaucoup de bonnes scènes, une époque où les effets spéciaux n'étaient pas encore utilisé sans cesse dans les comédies françaises. Toujours aussi bien malgré les années.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,0
    Publiée le 7 janvier 2018
    Nouveau film avec la paire Depardieu / Richard et toujours une réussite. Même si le film n'atteint pas le mythique "La Chèvre", on trouve du plaisir à suivre cette aventure où Pierre Richard tente de braquer une banque et prend en otage Gérard Depardieu, ancien braqueur de banque, qui sort tout juste de prison. S'en suivre des péripéties pour échapper à la police. Plusieurs scènes sont vraiment bien trouvées et les moments de rigolade sont garantis. Bref : une très bonne comédie française.
    Alicia C
    Alicia C

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 6 critiques

    3,5
    Publiée le 31 décembre 2017
    J'ai grandie avec les classiques français même si ce n'est pas de mon époque par le biais de ma famille. Le film "Les Fugitifs" , n'échappe pas à la règle et fait partie de ma liste de grands classiques. Le duo Gérard Depardieu/Pierre Richard est un des plus culte du cinéma français et fonctionne très bien comme on a pu le voir précédement avec "La chèvre " sortit en 1981. On retrouve également de très bons seconds rôles à son actif qui apportent son lot de scènes cocasses. Tel que Michel Blanc en docteur dans un état d’ébriété, Jean Carmet en vétérinaire retraité un peu barré. Le scénario s'articule autour d'un tandem qui va devoir au final sauver la petite fille de François Pignon. Cette petite fille qui va apporter tout un aspect émotionnel, touchant à ce film ! Cette comédie a serte un peu vieilli mais elle reste à voir pour ses scènes cultes, ses personnages hauts en couleur et tout simplement car elle nous touche et nous fait marrer en même temps. Alors quoi de mieux ?
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 108 critiques

    4,0
    Publiée le 29 décembre 2017
    En 1981, les spectateurs ont vu naître à travers "La chèvre" un nouveau tandem. Cinq ans plus tard, la paire Gérard Depardieu/Pierre Richard est à nouveau réunie pour la troisième fois consécutive sous la direction de Francis Veber : "Les fugitifs". Cette comédie fait partie de ces films qu’on ne se lasse pas de voir et de revoir, bien que nous la connaissions par cœur. Mais que voulez-vous ? La nostalgie envers les années 80 se fait quelque peu irrésistible, et puis le tandem formé par Pierre Richard et Gérard Depardieu fait partie des meilleurs duos du cinéma français. Il n’y a qu’à voir les regards que les deux acteurs échangent : on voit de la complicité. Et ça marche, en dépit de leurs différences, notamment en matière de gabarit. Le plus étonnant est que le plus chétif des deux cherche aussi à parfois s’imposer, ce qui amène des scènes assez cocasses avec son lot de répliques savoureuses. On retiendra surtout en scènes cultes le braquage de la banque spoiler: (le masque qui se déchire, le « vous le faites exprès !? » lorsque le sac reste accroché) et la scène de la perruque. Il ne faut pas oublier pour autant les grands noms venus endosser des seconds rôles que je qualifierai d’épiques. Entre un Michel Blanc en docteur dans un état d’ébriété très avancé, un Jean Carmet en vétérinaire retraité devenu complètement gaga, un Jean Benguigui en patron de bar mafieux qui pense tenir sa revanche et un Maurice Barrier en commissaire obnubilé par l’attente fiévreuse de la moindre récidive de Lucas, le tandem formé fortuitement va devoir se frayer un chemin qui va se dessiner autour du sauvetage d’une petite fille. Ah ben tiens, parlons-en de cette petite fille : c’est par elle que l’aspect émotionnel est amené, ce qui différencie "Les fugitifs" de "La chèvre" (un peu plus barré) et de "Les compères" (plus gaguesque). Car cette gosse est vraiment trop mimi ! Même sans dialogues elle parvient à toucher le cœur du spectateur et il y a de quoi : toute petite, toute menue (toute fragile !), elle est présentée comme muette mais... elle n’est pas sourde pour autant ; bien élevée, elle est obéissante, aussi elle exécute sans rechigner et avec beaucoup de bienveillance ce qu’on lui demande. C’est même par elle que le tournant du film arrive, en passant un long moment dans les bras de Lucas. Alors oui, ma mention spéciale va à Anaïs Bret, qui tient là sa seule et unique apparition sur le grand écran. Certes on peut dire que "Les fugitifs" a un peu vieilli, mais le charme des bonnes comédies de l’époque emporte tout sur son passage. En ce qui nous concerne précisément là : c’est gentillet, dynamique, il n’y a pas de mort violente, on a un brin d’émotion, et en plus on se marre. Que demander de plus, même si "Les compères" était plus drôle ?
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 17 abonnés

    4,5
    Publiée le 27 décembre 2017
    Un ancien braqueur sort après 5 ans de prison. Afin de refaire sa vie, il finit à la banque pour avoir un peu d’argent ou un braqueur le prend comme otage. Aux yeux de la police, c’est Lucas qui a fait le coup. Le duo est entré en scène et le comique de situation fonctionne parfaitement bien avec Pierre Richard qui prend le rôle de François Pignon. Là où le film se distingue, c’est que le scénario ne se cantonne pas dans une simple comédie française. Francis Veber alterne entre humour et drame familial et donne de la profondeur à son scénario.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top