Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Le Jour le plus long
note moyenne
4,0
6411 notes dont 193 critiques
39% (76 critiques)
35% (68 critiques)
16% (31 critiques)
7% (14 critiques)
1% (2 critiques)
1% (2 critiques)
Votre avis sur Le Jour le plus long ?

193 critiques spectateurs

chrischambers86
chrischambers86

Suivre son activité 1034 abonnés Lire ses 10 110 critiques

5,0
Publiée le 16/03/2009
« Ici Londres, les français parlent au français...» Après le cèlèbre "The Guns of Navarone", le producteur Darryl F. Zanuck poursuit cette veine avec le mythique "The Longest Day", d'après le livre de Cornelius Ryan, avec plusieurs èquipe techniques, codirecteurs, une cinquantaine de stars et les moyens prestigieux d'Hollywood! Le dèbarquement en Normandie revit ; le 6 juin 1944 se dèroule sous nos yeux, avec une pesanteur de pachyderme, mais avec un charme indèniable, il faut bien le reconnaître! Tous les grands acteurs amèricains sont rèunis (John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda...pour ne citer qu'eux) dans cette super-superproduction de 3h, ce n'est pas l'un de ses moindres charmes! Avec une reconstitution historique scrupuleuse et des scènes de combats hyper spectaculaires, "The Longest Day" reste une rèfèrence du cinèma de guerre, un film hors normes avec un tournage sur les lieux-mêmes de l'èvènement! A chaque nouvelle commèmoration, l'èmotion est toujours au rendez-vous avec une guerre qui prend corps sur l'inoubliable musique de Maurice Jarre! Toute personne s'intèressant au Jour J doit avoir vu au moins une fois cet immense classique du 7ème art...
Guimzy
Guimzy

Suivre son activité 130 abonnés Lire ses 464 critiques

3,5
Publiée le 05/08/2013
Il est de bon ton lorsqu’on parle du Jour le plus long d’évoquer sa formidable logistique et d’insister sur le côté mégalomaniaque de l’entreprise de Darryl Zanuck, producteur et véritable maître d’oeuvre de cet impressionnant défi cinématographique. Brillante reconstitution du débarquement du 6 juin 1944, cette superproduction donne encore aujourd’hui le frisson grâce à l’ampleur des moyens logistiques et à son vibrant hommage rendu aux combattants de la liberté. Bien sûr, il n'est pas sans défauts et n'est pas dénué de point négatifs. Le Jour le plus long s'est fait reconnaître tout d'abord grâce à sa magnifique reconstitution historique, entièrement fidèle malgré quelques éléments davantage romancés. Plusieurs évènement aujourd'hui oubliés comme l'assaut du pont ou encore l'arrivée des britanniques. L’opération overlord est donc retranscrite dans les moindres détails au sein des différents états-majors, mais aussi sur les différents terrains d’action. Malgré la complexité du dispositif, le spectateur, grâce à la présence de visages familiers, n’est jamais perdu. De l’action des parachutistes, en passant par le massacre d’Omaha Beach, la prise spectaculaire de Ouistreham ou encore la débandade des armées allemandes, rien n’est oublié dans ce modèle du film de guerre. La durée imposante du film risqe d'ennuyer le speccteur n'étant pas un grand fan de film de guerre. Mais pour les autres, le spectacle intéresse toujours et captive même lors des nombreux assauts. Certaines séquences donnent le frisson, comme ce magnifique plan séquence de la bataille de Ouistreham où l’on se plaît à imaginer le délire logistique mis en place pour nous plonger au coeur du conflit. On prendra aussi compte du véritable défilé de stars, entre John Wayne et Robert Mitchum en passant par Sean Connery et Henry Fonda. Le casting est aussi très respecté : les acteurs américains jouent les soldats américains, les acteurs allemands jouent les soldats allemands etc. Même si la peur des soldats est moins prégnante que dans Il faut sauver le soldat Ryan, elle est tout de même évoquée au détour de quelques dialogues. Au final, cette méga-production souvent critiquée pour son absence totale de psychologie ( ce qui est vrai ) est surtout une grandiose reconstitution d’un jour mémorable, doublée d’un hommage nécessaire envers tous ceux qui ont lutté parfois jusqu’à la mort pour la liberté. Quelques longueurs se feront ressentir, ainsi que des passages romancés et des situations assez incohérentes. Mais Le Jour le plus long reste un véritable classique, qui selon moi, n'a pas pris une ride.
soniadidierkmurgia
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 193 abonnés Lire ses 3 144 critiques

3,5
Publiée le 18/12/2011
Seize ans seulement après la guerre se sont écoulés en 1961 quand Zanuck entreprend cette superproduction destinée à lutter contre la suprématie grandissante de la télévision et le gouffre financier qui est en train d'emporter la Fox à Cineccita avec le tournage de "Cléopâtre". Ce ne sont pas moins de 3 réalisateurs dont s'entourent Zanuck pour cette épopée qui retrace sans génie ce fameux jour de gloire qui sonna le glas d'une défaite programmée pour le régime nazi. Ce qui frappe de nos jours après avoir vu des films aussi crus qu' "Apocalypse Now", "La 317ème section", Voyage au bout de l'enfer" ou "Il faut tuer le soldat Ryan", c'est le manque de réalisme du film qui se complaît un peu dans l'apologie d'un patriotisme sans aucun doute exagéré. La guerre vue par Zanuck perd de sa sauvagerie pour se plier à la manie hollywoodienne qui veut romancer les sujets difficiles pour les rendre accessibles au plus grand nombre. La particularité du film est la réunion au casting d'une pléthore de stars allant de Mitchum à Wayne en passant par Fonda, Ryan, Bourvil, Connery, Burton jusqu'à Pauline Carton et Arletty. On ne peut pas faire plus hétéroclite. C'est un des plaisirs de ce film un peu longuet que de reconnaître les visages célèbres au fur et à mesure qu'ils nous apparaissent souvent pour de simples figurations. L'accent est mis dans le premier tiers du film sur le jeu de cache cache entre les belligérants au sujet de la date et du lieu exacts du débarquement. C'est l'occasion de montrer l'extrême préparation de cette opération que les alliés veulent comme le coup de grâce porté au Reich en perdition sur le front russe. Zanuck marie fort à propos la grande histoire avec les petites anecdotes individuelles montrant que chacun aura son propre souvenir du 6 juin 1944. Bien sûr le parachutiste suspendu au clocher de l'église de Sainte Mère l'Eglise n'est pas oublié. Quand le débarquement est lancé le film souffre alors de la comparaison avec le film de Steven Spielberg qui montre de manière beaucoup plus réaliste la boucherie que fut ce débarquement. Une façon de montrer la guerre comme on ne le fait plus aujourd'hui. Un document d'une époque révolue.
Mad Gump 10
Mad Gump 10

Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 716 critiques

3,5
Publiée le 13/05/2016
Si il y a bien un adjectif qui pourrait désigner Le jour le plus long, ce serait celui d'ambitieux. Le film respire cela : un casting All-Stars impeccable, une reconstitution grandiose qui adopte le point de vue des deux camps, des scènes de batailles impressionnantes... Ah ça y a pas à dire, c'est du grand spectacle ! Toutefois trois heures c'est long, pas que le film soit ennuyeux, mais c'est vraiment long, et c'est dommage, parce que je pense que le film aurait gagné à être un peu plus court, même s'il reste dans l'ensemble réussi et à voir.
Benjamin A
Benjamin A

Suivre son activité 316 abonnés Lire ses 1 900 critiques

4,0
Publiée le 02/03/2014
Pour cette belle et longue fresque sur le débarquement des alliés, trois réalisateurs sont convoqués et chacun réalise une séquence, une Anglaise, une Américaine et une Allemande. Au final c'est passionnant, on vit minute par minute le combat des alliées, la riposte des Allemand, le débarquement... "Le jour le plus long" est réussi à tous les niveaux, que ce soit visuellement, avec de superbes reconstitution et une belle photo en noir et blanc ou au vis à vis de l'écriture avec un scénario bien construit et des personnages intéressants à suivre. Il évite tout ennuie. Les scènes d’actions sont bien faites, notamment le débarquement. "Le jour le plus long" s'appuie aussi sur de solides interprétations que ce soit John Wayne, Henry Fonda ou encore Mitchum.
Luc G.
Luc G.

Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 107 critiques

4,0
Publiée le 07/05/2019
Il serait trop facile de titrer sa critique par : Le film le plus long. Bien que l’on se questionne en cours de route sur la construction dramatique de cette fresque relatant les événements du 6 juin 1944. En fait, il n’y en a pas. Le film se veut une reconstitution la plus fidèle possible de ce qui a pu se passer en cette journée des plus meurtrières se l’histoire moderne. Tellement, qu’on a l’impression d’être a mis chemin entre le documentaire et la fiction. Nous sommes ici dans l’illustration et non dans l’évocation. Les faits et anecdotes prennent toute la place au détriment de la structure scénaristique. Chaque personnage ayant influencé le cours des choses par ses fonctions voit apparaître son nom et son titre en surimpression. Mais le foyer n’est mis sur le vécu intérieur d’aucun d’entre eux À peu près rien sur ce que l’un des soldats a pu vivre émotionnellement si l’on fait exception de celui dont le parachute est resté accroché à un clocher d’église et qui assiste impuissant à la mort de ses camarades. À défaut d’être touché, le spectateur a droit à des séquences de bataille superbement tournées qu’on imagine très proche de la réalité. À ce chapitre, la production est irréprochable et spectaculaire. Pour y arriver, Darryl F. Zanuck s’est entouré d’une équipe exceptionnelle de réalisateurs et de conseillers militaires ainsi que d’une distribution toute étoile même si aucun d’entre eux n’est particulièrement mis en valeur. Tout le monde se met au service de la reproduction intégrale des événements. C’est parfaitement réussi… juste un peu long.
JimBo Lebowski
JimBo Lebowski

Suivre son activité 216 abonnés Lire ses 975 critiques

3,0
Publiée le 06/06/2014
Il me semble que la dernière fois que j'ai vu ce film j'avais 12 ans, il m'avait passionné, déjà je dois dire que cette histoire me touche inévitablement vu que j'habite et que j'ai toujours vécu en Normandie, j'ai visité tout les sites et plages relatant l'histoire du débarquement. Avec un œil plus critique et objectif j'ai vu ce "Jour le plus long" un peu autrement donc ... Il a pour originalité de compter 6 réalisateurs (2 pour les séquences anglaises, 1 pour les séquences américaines, 1 pour les séquences allemandes et 2 pour les séquences d'action (combats et sauts en parachutes)), avec un casting incroyable, John Wayne, Robert Mitchum, Henry Fonda, Richard Burton, Bourvil ... L'histoire relate donc les préparatifs du débarquement, ses événements, ses combats, le tout avec une grande palette de personnages et de situations. Le film est très clairement marqué comme étant hollywoodien, c'est sans doute son principal défaut, "Les Sentiers de la Gloire" tourné 5 ans plus tôt par Kubrick se voulait plus psychologique et subtil comme vision de la guerre, là il faut plus le voir comme une fresque, et c'est efficace, les scènes de batailles sont bien rendues, le registre "action" est là, c'est d'ailleurs plutôt bien écrit, ça se suit fort bien, mais passé la deuxième heure c'est long, mais long ... Personnellement j'ai eu un peu de mal à aller jusqu'au bout, même si ça serait sévère de le qualifier de film lourd, il a vraiment beaucoup de qualités indéniables pour l'époque (1962), et puis des éléments mémorables comme le coup du cricket (oui ça m'a marqué, j'en avais un étant gosse) ou la musique restent pour moi inoubliables. Au final un film intéressant et informatif avec un degré humain plutôt bien dépeint, mais traînant sans doute un peu trop en longueur malheureusement, et rendant surtout trop hommage aux alliés (surtout les USA (forcément ...)) qu'aux victimes de la guerre.
fandecaoch
fandecaoch

Suivre son activité 415 abonnés Lire ses 2 229 critiques

3,5
Publiée le 15/08/2014
Le Jour le plus long : Un film de guerre de 3 heurs donc ils ont le temps de bien détailles les choses. Déjà, comparé par exemple au film : Il faut sauver le soldat Ryan qui commence au moment du débarquement. La, le film s’intéresse aussi avant, il consacré une gros partie du film a ce moment la et il montre aussi plus de chose : les attentats qui fondent la veille pour coupés les transmissions des allemands… Donc, l’avant débarquement est varié et fidèle aux événements et on rentre bien dans cette fameuse ambiance assez oppressant avant l’envoi des troupes. Sinon, le débarquement en lui-même est plutôt bon même si les limitations de l’époque rendre le moment moins convaincants et crédibles que d’autres films. Et donc, la pression et la sauvagerie de cette scène ce fait moins sentir, c’est dommage car moi, j’ai eu le sentiment que ce n’était pas assez dur, sauf quand il annonce au QG le nombre de mort. Mais bon, pour l’époque, ça reste honorable et on est quand même dedans mais ça traine en longueur quand même comparé au début. Après, la réalisation est bonne car en plus le film est en noir et blanc mais franchement, ça dérange pas. Et le photographie est plutôt pas mal. Et pour finir, les acteurs sont bons et le casting est consistant : John Wayne, Richard Burton, Henry Fonda et amusante apparition de Bourvil et Sean Connery. Donc voila, une très bonne retranscription des événements qu’on n’oubliera jamais.
carbone144
carbone144

Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 606 critiques

4,5
Publiée le 05/01/2014
Légende du film de guerre. Le jour le plus long était un projet d'ampleur : une fresque de la stratégie militaire d'un point de vue égal entre les deux camps. Une mine d'or pour l'attention qu'on peut lui donner concernant les informations qu'il apporte sur la préparation et le déroulement du débarquement. On retrouve un casting international assez fou. Le seul bémol de ce film est qu'il peut désormais un peu pâtir de la comparaison avec d'autres plus récents en ce qui concerne le réalisme et la violence des séquences de bataille. Pourtant, cela n'est pas un problème, tant il est fascinant sur bien d'autres points.
Danny Wilde
Danny Wilde

Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 503 critiques

5,0
Publiée le 19/01/2015
Darryl Zanuck avait le goût du colossal triomphant, et le Jour le plus long était taillé à sa démesure. Il fut en effet le tout puissant général en chef de cette gigantesque entreprise où il jouait d'un coup l'avenir de sa carrière, car il investit son énergie, ses amitiés personnelles avec Eisenhower, lord Mountbatten ou lord Lovat qui lui fourniront le concours militaire nécessaire, et surtout ses appuis financiers qui l'auraient ruiné en cas d'échec. Fort heureusement, le film fut un triomphe international mérité et remboursa ses frais en 6 mois. Le Jour le plus long, c'est d'abord des chiffres qui donnent le tournis en 1962 : 8 millions de dollars, 10 mois de tournage, 66 heures de projection (dont 3 retenues au montage), 23 000 figurants, 167 rôles parlants, 54 vedettes internationales, 56 000 balles à blanc, 4 metteurs en scène réglant des séquences par pays, 37 conseillers militaires, 310 techniciens, et des tonnes de matériel (avions, navires, armements uniformes, véhicules...). On s'amuse parfois à reconnaître les visages de stars, mais ce film même s'il n'est pas le meilleur film de guerre jamais réalisé d'après Zanuck, parvient quand même à toucher le spectateur par son souci de réalisme, sa formidable énergie, sa bonne cohésion entre les scènes d'action et les scènes d'état-major, et surtout par ses scènes inoubliables habilement reconstituées en France : celle dramatique de Sainte-Mère-Eglise, celle de la pointe du Hoc, ou encore celle de l'attaque du casino de Ouistreham (une scène tournée à Port-en-Bessin avec un casino reconstruit à l'identique)... sans oublier les scènes du Débarquement proprement dit (en partie réalisées à Sablanceaux sur l'île de Ré), qui sont troublantes d'authenticité. Ces scènes ont été tournées par Andrew Marton, grand spécialiste des scènes d'action à Hollywood ( à qui l'on doit la course de chars de Ben-Hur), et auxquelles il a donné une dimension stupéfiante. Très intelligemment, le film préfère s'attacher au GI's anonyme plutôt qu'à trop d'officiers, dressant ainsi des portraits attachants et établissant un lien plus fort avec le public, ça nous touche profondément comme on finit par ressentir l'intensité des combats. La seule faiblesse de ce monumental travail réside dans les scènes françaises qui sont très conventionnelles, et particulièrement le rôle joué par Bourvil. Mis à part ce léger défaut, on demeure fasciné plus de 70 ans après les faits par cette restitution sincère qui a le mérite d'être un véritable spectacle en même temps qu'une leçon d'Histoire. Grandiose et instructif..
Stephenballade
Stephenballade

Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 1 148 critiques

4,5
Publiée le 04/10/2016
On ne présente plus "Le jour le plus long" qui porte à l’écran la plus grande opération militaire jamais perpétrée lors de la Seconde Guerre Mondiale : le débarquement des forces alliées en Normandie. Cependant je rajouterai que "Le jour le plus long" a la particularité de bénéficier d’une distribution composée d’une longue liste de noms, parmi lesquels de nombreuses stars de cinéma pour des rôles minimes, bien que d’importance la plupart du temps, et pour un salaire au minima, comme si ils s’étaient rassemblés pour une noble cause, en souvenir des morts et des familles des victimes de la guerre. Un peu à la manière des artistes chanteurs qui se rassemblent pour des opérations de solidarité. Les stars sont si nombreuses qu’il est impossible de ne pas reconnaître une tête connue à un moment donné ou un autre. Cerise sur le gâteau, John Wayne hérite du rôle le plus sympathique, avec un parler qui prête à sourire, et avec la conclusion de ses allocutions adressées à ses hommes aussi curieuse que magnifique par un percutant "C’est tout". Bien sûr, on ne peut qu’être admiratif devant le déploiement logistique pour retranscrire au mieux l’imposante armada déployée pour cette opération hors du commun. L’hommage envers les soldats de la liberté est fort, que les hommes soient rapidement tombés, ou aient survécu aux nombreux pièges allemands. "Le jour le plus long" est encore aujourd’hui un modèle du genre. Pour preuve, les 3 heures peuvent être rebutantes, mais elles passent très rapidement, happant d’abord le spectateur dans le difficile lancement du débarquement, en lui offrant plusieurs points de vue : ceux des Alliés d’une part, et ceux des allemands d’autre part. Ensuite c’est du grand spectacle, avec une pyrotechnie poussée jusque dans ses limites de l’époque, sans oublier la bonne reconstitution qui nous offre la parfaite illusion que l’action se déroule bel et bien en Normandie, sans oublier le lancement simultané des autres opérations annexes mais néanmoins complémentaires visant à assurer le succès de cette opération d’envergure afin d’ouvrir un nouveau front en Europe de l’ouest. Des images d’archives ont été incorporées dans cette immense reconstitution, ce qui offre l’avantage de crédibiliser encore un peu plus le récit. Cependant, on peut regretter la répétition de l’atterrissage d’un planeur, scène qui revient trois fois de suite pour essayer de rendre compte au mieux la difficulté de la manœuvre. C’est réussi, mais avoir trois fois le même plan qui revient, c’est tout de même un peu dommage et surtout dispensable sur un film qui dure trois heures. En revanche, je profite de ces quelques lignes pour adresser un coup de gueule à ceux qui ont eu l’indélicate idée de coloriser ce film à l’occasion du 50ème anniversaire du débarquement. Si "Le jour le plus long" rend un vibrant hommage aux combattants de la liberté, il est regrettable que les vœux de Darryl F. Zanuck (à la fois réalisateur de seconde équipe et producteur) de garder ce film en noir et blanc n’aient pas été respectés. Il a dû s’en retourner dans sa tombe, le pauvre. D’autant plus que malgré le plus grand soin apporté à la colorisation de cette œuvre, ce procédé n’a pas le même rendu que la véritable couleur. Personnellement, je m’en fous, je l’ai en noir et blanc. Pour ceux qui l’ont en version colorisée, il vous suffit de basculer votre téléviseur en mode noir et blanc.
Bearnais64
Bearnais64

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 617 critiques

4,5
Publiée le 06/06/2014
Vingt ans après le D-Day, ce film raconte avec justesse et réalisme le jour où les alliés ont libéré l'Europe de la tyrannie. L’insouciance et le courage de ces hommes est parfaitement retranscrit ici. Guidé par un casting de roi, John Wayne, Henry Fonda, Robert Mitchum, Sean Connery et Bourvil. Ce que j'ai trouvé aussi plaisant c'est que les réalisateurs ont d'avantages accès le film sur les réaction des soldats plutôt que sur la violence de l'acte. Même si cette dernière est quand même présente et cela est normal pour retranscrire ce jour. De plus, de nombreux fait historique sont parfaitement relaté comme l'erreur de largage des parachutistes américains ou les panzers de réserves allemands non utilisés. De plus, le fait que le film soit en noir et blanc correspond parfaitement aux images de l'époque qui était elle même en NB. Ce film est l'un des plus grands films de guerre de l'histoire du cinéma car il relate des faits réels et non une fantaisie de scénariste.
lhomme-grenouille
lhomme-grenouille

Suivre son activité 1030 abonnés Lire ses 3 059 critiques

3,0
Publiée le 03/01/2014
Belle apologie de ce grand moment de gloire et d’espoir… C’est un peu ça d’ailleurs le problème de ce film. Son manque évident de recul pour ce qui reste un évènement frais dans les esprits et dans les cœurs. Le pire, c’est que ce n’est pas ennuyeux pour autant, car finalement le film parvient à se reposer sur de belles brochettes d’acteurs et sur un joli sens de la magnification. Mais bon, malheureusement le film ne va pas forcément plus loin que cette image consensuelle et épique du second conflit mondial.
Caine78
Caine78

Suivre son activité 727 abonnés Lire ses 7 285 critiques

4,0
Publiée le 15/04/2006
Un classique du film de guerre, dantesque reconstitution du débarquement. L'ensemble est impressionnant, avec une galerie d'acteurs incroyables (Wayne, Connery, Mitchum, Ryan, Fonda, Bourvil...) et des combats incroyables. On s'y coirait vraiment. Du très bon travail.
Kalie
Kalie

Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 932 critiques

2,0
Publiée le 07/06/2014
Je peux comprendre que cette superproduction hollywoodienne, avec ses dizaines de milliers de figurants, ses dizaines de stars et ses multiples réalisateurs, ait marqué son époque seulement dix-huit ans après les événements. Mais aujourd’hui, ce film historique fait figure d'antiquité. Il ne subsiste plus qu’un charme vieillot, amplifié par le noir et blanc. Les productions plus récentes du type « Il faut sauver le soldat Ryan » de Steven Spielberg dégagent beaucoup plus d’émotion. L’horreur de la guerre y est bien mieux filmée. En voulant tout montrer, la grande Histoire avec les préparatifs du D-Day comme les anecdotes personnelles à peine esquissées donc inutiles, le film est d’une longueur presque insupportable. Techniquement, il est dépassé (acteurs incrustés devant la mer en toile de fond, absence des impacts de balles etc.). Le jeu peu naturel des comédiens, les tentatives humoristiques malvenues comme le soldat Sean Connery hilare en plein débarquement et l’absence de peur chez les combattants font perdre toute crédibilité au film. Les dialogues simplistes, la faible intensité des combats, la désinvolture de certains acteurs me rappellent les BD de poche guerrières en noir et blanc de mon enfance (« Sergent Guam », « Les 5 As », « Commando » etc.). Bref, ce film ne fait pas le poids face aux nombreux documentaires clairs, concis et sérieux qui existent sur le sujet.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top