Mon AlloCiné
    Eternal Sunshine of the Spotless Mind
    note moyenne
    4,2
    33466 notes dont 1487 critiques
    55% (825 critiques)
    27% (399 critiques)
    6% (83 critiques)
    5% (80 critiques)
    4% (57 critiques)
    3% (43 critiques)
    Votre avis sur Eternal Sunshine of the Spotless Mind ?

    1487 critiques spectateurs

    Edgar L.
    Edgar L.

    Suivre son activité 155 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,5
    Publiée le 30 novembre 2014
    Une histoire d'amour banale mais en même temps d'une intensité rare, avec des personnages tellement attachants par leur antagonisme, et leur amour envers et contre une destinée qui ne leur laisse présager que du mauvais. Ils vont ainsi décider de revivre leur cycle amoureux juste pour le plaisir de revivre tous ces moments extraordinaires, tout en sachant pertinemment que leur relation n'a pas un destin tout rose. Comme tous les films de Gondry, un seul visionnage ne suffira peut-être pas, et une seconde lecture ne sera vraiment pas de trop, d'autant plus quand le bonheur ressenti devant le film est indéniable, comme c'est le cas ici. Ce trésor cinématographique laissera longuement briller ses rayons sur le petit monde du 7ème art.
    djidane37
    djidane37

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 45 critiques

    5,0
    Publiée le 11 décembre 2012
    Mon préambule sera simple : Eternal Sunshine of the Spotless Mind est mon film préféré, le seul que je peux considérer comme étant absolument parfait sur tous les rapports. Voilà, c'était pour faire simple. Voici la version plus longue : Eternal Sunshine (Appelons-le ESotSM) est avant tout une histoire d'amour construite à l'envers, remontant le fil de la relation, de sa fin à son origine. Rien qu'avec ça, le film gagne le droit d'être, à ma connaissance, plutôt inédit. Pour rajouter de la force au récit, on donne le premier rôle à Jim Carrey, qui est pour certains uniquement un acteur de comédie (et parfois considéré comme lourd, ce qui n'est pas toujours faux). Mais c'est déjà faire une grave faute de jugement car il suffit de l'avoir vu dans des films comme The Truman Show (exceptionnel, lui aussi) ou Man on the Moon (pas mal du tout), voire même Le nombre 23 (Pas si mal, j'ai trouvé) pour se rendre compte que cet acteur est un caméléon parfaitement capable de jouer la faiblesse, la tristesse et même le désespoir. Dans ESotSM, il est parfait, touchant, triste, à la fois fort et faible, cherchant à garder ses souvenirs peu importe le prix. Face à lui, Kate Winslet qui s'avère aussi exceptionnel que lui, dans un rôle assez intriguant, celle d'une fille extravertie, folle et en même temps touchante, exubérante, même chiante, ce qui la rend génial. Et les seconds rôles derrières ne dénote pas non plus, que ce soit Elijah Wood, Mark Ruffalo, Tom Wilkinson et Kirsten Dunst. Bref, l'inteprétation mérite le 5/5. La mise en scène est déroutante à première vue mais s'accorde parfaitement au scénario et le sublime même. Les réalisateurs de clips devenant réalisateur de film n'ont jamais eu bonne presse, vu qu'on les associe facilement à Bay et son style explosif. Mais là, Gondry réussi un tour de force : Celle de faire du bricolage qui s'avère techniquement très réussi et hautement intelligent, sans passer pour un truc en carton (comme dans la Science des Rêve, même si ce n'est absolument pas péjoratif, ce film aussi est très réussi). Le scénario de Kaufman (je vous l'ai dit qu'il est génial ?) s'accorde donc parfaitement à la mise en scène. Qu'est-ce qui peut donc merder maintenant, si l'inteprétation, le scénario et la mise en scène sont archi-réussi ? Bah rien, il reste la musique et la musique de Jon Brion est très réussi aussi, elle transporte, elle fait frissonner, elle illustre le désespoir de la lutte de Joel, sa quête pour ne pas oublier cet amour qui le transcende... J'ai vu ce film une trentaine de fois. La première fois, j'ai rien compris et j'ai détesté, la deuxième fois, j'ai adoré et me suis maudit d'avoir été si long à donner une deuxième chance et toutes les autres fois m'ont permis d'aimer un peu plus à chaque fois le 7ème art et cette magnifique histoire d'amour sur fond de lutte et de désespoir... Oui, ESotSM est le plus beau film d'amour jamais crée et peut-être la plus illustration du sentiment amoureux depuis que l'homme cherche à l'exprimer sans en faire un cliché.
    bkst_58
    bkst_58

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 81 critiques

    4,5
    Publiée le 8 mars 2014
    Loin de ces habitudes de faire des grimaces, Jim Carrey étonne de par sa sobriété. Cet acteur sait vraiment tout jouer. Il sait nous faire mourir de rire et nous émouvoir. En revanche, Kate Winslet a un rôle à contre emploi, elle a pris la place de Jim Carrey et c'est elle qui nous fait rire. Le film est parfois dur à comprendre mais la performance des acteurs nous oblige à rester. A noter un excellent casting composé de Mark ruffalo, Kirsten Durst, Elijah Wood ou encore Tom Wilkinson. Ce film reste excellent et nous divertit énormément.
    anonyme
    Un visiteur
    5,0
    Publiée le 15 octobre 2015
    Voilà, je me suis réconcilié avec Jim Carrey... C'est magnifique... Ce film, c'est juste incroyable. C'est beau, mais vraiment très beau, c'est émouvant, bien écrit, inventif (au niveau de certaines transitions surtout), les personnages sont attachants, l'histoire est touchante, le propos est intelligent, et jamais, jamais le film ne tombe dans de la mièvrerie... C'est juste incroyablement prenant, incroyablement humain... C'est le genre de film tellement juste que c'est impossible de ne pas ressentir quelque chose en le regardant. Les acteurs sont bien sûr magnifiques (et surtout le couple Jim Carrey/Kate Winslet, qui est incroyablement crédible), et surtout, un film dont le premier quart d'heure montre une rencontre magique pour lancer le générique sur Jim Carrey qui pleure sur Everybody's got to learn sometimes (même si c'est une reprise), moi ça me scotche direct à mon fauteuil. Et bien sûr la fin incroyable avec cette morale absolument superbe. Franchement pondre un film comme ça, je dis bravo Mr Gondry. Un chef-d'œuvre.
    maximemaxf
    maximemaxf

    Suivre son activité 278 abonnés Lire ses 160 critiques

    4,0
    Publiée le 13 février 2014
    Même si j'ais vu très peu de film avec Jim Carrey en dehors de "The Mask" ou de "Truman Show", je dois dire que les rôles dramatiques lui vont bien et encore une fois, il nous surprend agréablement dans ce film de romance et de comédie dramatique réalisé par un français en plus, comme quoi on a des réalisateurs qui ont du talent nous aussi, en dehors de Spielberg, Tarantino ou autre maestro du genre. L'histoire est bien, le concept est tordu mais très réussi dans l'effet, Kate Winslet et Jim Carrey font un joli duo, la fin est belle, on rie par moment avec certaines dialogues, on voit l'évolution du couple qui avait oublié pourquoi ils s'aimaient au fil du film ni trop vite ni trop lentement, même si il y a des baisses de rythme à certains passages, on passe un très bon moment.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 619 critiques

    4,0
    Publiée le 31 mai 2014
    Jim Carrey nous avait déjà prouvé, par le passé, qu'il pouvait également jouer des rôles sèrieux, dans un registre plus dramatique (comme par exemple dans "The Truman Show" ou encore dans "Man on the Moon"). Cet aspect de la carrière de l'acteur américano-canadien se confirme une nouvelle fois dans "Eternal Sunshine of the Spotless Mind"; une oeuvre de science fiction romantique réalisé par Michel Gondry (son deuxième long métrage). Par son concept de processus d'effacement mémoriel, la romance développée ici sort des sentiers battus et, appuyé par un solide scénario et une réalisation impeccable, fait d' "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" une oeuvre unique et captivante.
    lhomme-grenouille
    lhomme-grenouille

    Suivre son activité 1126 abonnés Lire ses 2 462 critiques

    5,0
    Publiée le 19 septembre 2010
    Voila encore une histoire bien alambiquée de la part de Charlie Kaufman, scénariste de génie, il faut bien le reconnaître. Ce film n'est pas sans nous rappeler "Je t'aime, je t'aime" d'Alain Resnais, mais loin de le plagier, il s'en inspire brillament. D'une histoire qui peut sembler tordue à la base, le réalisateur Michel Gondry parvient à nous en sortir une peinture très juste et poignante des relations amoureuses... Kate Winslet illumine l'écran de son talent, une fois de plus, et Jim Carrey trouve ici l'une des rares occasions de nous montrer qu'il fait parti des plus grands. Un film original qu'il ne faut pas manquer.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 50 critiques

    4,0
    Publiée le 15 juillet 2016
    Critique de "Eternal sunshine of the spotless mind". Un film sublime à la fois du point de vue esthétique et narratif. Il nous tient en haleine jusqu'au bout d'une manière assez remarquable et délivre un message profond. J'adore le personnage de Jim Carrey , pour une fois je le trouve dans un rôle différent de ce qu'on a pu voir par le passé. Aussi les autres acteurs/actrices tels que kate Winslet , Kristen Drunst, Elijah Wood , Mark Ruffalo et Tom Wilkinson apporte un dynamisme à l'histoire. 4/5
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 334 critiques

    5,0
    Publiée le 20 juillet 2013
    Ce film est une pure merveille. J'aime bien les comédies romantiques et je pensais que celle-ci serait surement pas mal puisque mon acteur préféré, Jim Carrey y jouait. Mais je ne m'attendais vraiment pas à ça, j'ai été complètement bluffé, subjugué. L'histoire est tellement originale, les acteurs parfaits. J'étais littéralement scotché à mon écran pour ne pas louper une miette du film et bien tout saisir car même si le film peut paraître compliqué au début, en suivant ce qui se passe on comprend tout et la fin du film éclaire les dernières question que l'on peut se poser. Ce film donne une vraie leçon sur l'amour entre deux personnes au fil du temps. Magique !
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 407 abonnés Lire ses 908 critiques

    5,0
    Publiée le 21 avril 2014
    Un fabuleux drame de Michel Gondry, au ton original, tout aussi étrange et imprévisible que brillant. Jim Carrey et Kate Winslet y sont époustouflants. Un film formidable de beauté et d'émotion, servie par une magnifique BO. Une oeuvre profonde et incroyablement sensible et poétique. "Eternal Sunshine of the Spotless Mind" ou l'éclat éternel de l'âme immaculée !
    Marion P.
    Marion P.

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 31 critiques

    4,5
    Publiée le 21 octobre 2013
    « Eternal Sunshine of the Spotless Mind » … Un beau et poétique titre qui reflète bien l’esprit de ce film ovni. Après avoir découvert que son ex-amoureuse Clémentine l’avait supprimé de son esprit et de ses souvenirs, Joël décide lui aussi de recourir à ce processus afin d’effacer leur histoire d’amour de sa mémoire. Pourtant, durant l’intervention qui a pour but de supprimer son histoire avec Clémentine de ses souvenirs, Joël doute et regrette d’avoir pris cette décision … Parviendra-t-il à stopper l’opération et sauver son histoire d’amour ? Tout d’abord, un grand bravo au scénariste Charlie Kaufman, récompensé d’un Oscar et d’un BAFTA pour ce scénario. Cette histoire complexe mais si bien pensée est extrêmement novatrice. Chaque détail, chaque élément de l’histoire sont subtilement reliés les uns aux autres. C’est un coup de force que de maîtriser avec tant d’aboutissement une histoire si riche. L’idée de départ est extrêmement intéressante : qu’arriverait-il si nous pouvions recourir aux services d’ « effaceurs » capables d’enlever toute trace d’une histoire douloureuse que l’on a vécue ? Ne prend-on pas alors le risque d’ôter une partie de notre vie nécessaire à notre construction ? Est-on capable de prendre cette décision avec lucidité quand la colère et la tristesse nous ont envahies ? Est-ce que les sentiments et les surprises de la vie ne sont-elles pas plus forts que ce processus d’effacement ? La mise en scène du réalisateur français – cocorico ! - absolument génial qu’est Michel Gondry est parfaitement en adéquation avec cette histoire si originale. Le passage où Joël cherche un souvenir dans lequel il pourrait « cacher » Clémentine est absolument génial. Les spectateurs ont véritablement l’impression de voyager dans l’esprit de celui-ci et de ressentir toute l’émotion désespérée qu’est la sienne à ce moment-là. Ce scénario et cette réalisation assez extraordinaires sont complétés par un casting de rêve. Les seconds rôles sont tous intéressants et sont très importants car ils montrent les limites et les risques d’une telle entreprise d’effacement. Ils sont bien interprétés par des acteurs qui, neuf ans après « Eternal Sunshine … » se sont construits une jolie carrière : Kirsten Dunst, Elijah Wood, Mark Ruffalo, … Mais surtout, ce sont les superbes performances de Jim Carrey et Kate Winslet, tous les deux à contre-emploi, qui nous touchent et font éclater tout leur talent. Beaucoup de justesse et de sensibilité caractérisent l’interprétation de leurs deux personnages à fleur de peau. Merci à tous ceux qui ont créé ce film dont la lumière lumineuse nous touchera et restera effectivement dans nos esprits pour très longtemps !
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 330 critiques

    5,0
    Publiée le 27 juillet 2019
    Le film d'amour le plus inventif de ces dernières années.Cela n'est pas étonnant que Gondry et Kaufman l'aient été. Ces deux là font partie de ces artistes qui aiment la création servant un propos plus vaste qu'à l'accoutumée, même si elle garde l'amour comme centre névralgique. On suit les dérives d'un homme s'étant fait quitté par sa fiancée, et ensuite effacé de sa mémoire.Il décide d'en faire de même. Et c'est là que le film se montre le plus impressionnant. Joël (Jim Carrey,dans une de ses plus grandes prestations) se balade dans sa tête pendant que les souvenirs défilent et s'effacent. Je ne m'étendrai pas sur la suite des évènements, sous peine de gâcher le plaisir de ceux qui le verront. Mais l'histoire réfléchit aussi sur les souvenirs d'un amour perdu, et l'intérêt de les garder. Il y aussi un fatalisme très présent et une certaine mélancolie. D'où émerge cette étrange et irrésistible magie (chose qui ne surprend pas,vu le duo de scénaristes). Plusieurs dimensions temporelles se mélangent (passé lointain,passé,présent,...),rendant le film encore plus intéressant à disséquer à la troisième ou quatrième version. La réalisation,caméra à l'épaule, collent aux visages et rend état d'une certaine confusion des sentiments. Les acteurs sont tous en état de grâce dans leurs rôles. La musique sert parfaitement le récit.Bref,je l'ai déjà dit en début de critique mais je le répète: ce film est pour moi l'histoire d'amour la plus originalement poignante que j'ai vu jusqu'à présent.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 114 abonnés Lire ses 52 critiques

    4,0
    Publiée le 16 janvier 2015
    Eternal Sunshine Of The Spotless Mind est un beau film. Une œuvre à part, spéciale pour certains, particulière c'est certain pour au final un très beau film sur la romance qui restera toujours quelque chose de complexe. Pour ma part j'ai beaucoup apprécié l'introduction qui a rebuté certains car malgré sa lenteur nous permet de rentrer à mon sens directement dedans et de s'attacher très rapidement aux personnages. Entre cette magnifique introduction et cette magnifique fin il y a un milieu qui concerne une phase de souvenirs. Cet entre-deux est à la fois sombre, poétique, mystérieux où l'on peut décrocher car même s'il y a de la maîtrise ce n'est pas parfait. Le réalisateur aurait dû accentuer les émotions, les sentiments et l’ensemble par une bande son plus forte car même si elle reste en finesse et sympa, nous ne sommes pas totalement transportés par le métrage. La réalisation et la conception du film sont cependant originales et bien maîtrisées. Les images sont magnifiées par les excellentes performances des acteurs. Un métrage doté d'un très beau casting où Jim Carrey excelle dans un rôle inhabituel, Kate Winslet étonne, Kirsten Dunst est superbe, Mark Ruffalo, Elijah Wood, Tom Wilkinson, David Cross sont très bons. Un film bouleversant, touchant où l'on passe par différents états d'esprits. A voir au moins une fois dans sa vie. Ma note : 8/10 !
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 333 critiques

    4,5
    Publiée le 4 mars 2013
    Très beau film. Jim Carrey est tout simplement excellent. Époustouflant, éblouissant par le réalisateur frenchie Michel Gondry. Même si le film est parfois (très) compliqué à comprendre, on passe un excellent moment. C'est la deuxième fois ou Jim Carrey arrive à me faire pleurer, après The Truman Show, qui était lui aussi un chef d'oeuvre. En tout cas, Kate Winslet, comme tous les autres acteurs, pour un film carrément impossible à comprendre (toute la logique de l'histoire est très dur à comprendre) mais le film est quand même très bon et grouille d'énorme retournements de situations et d'histoires et de souvenir bizarre. Je pense qu'avec The Truman Show (exceptionnel), The Mask (à mourir de rire), et maintenant ce film, je pense que Jim Carrey est un des meilleurs acteurs qui existe. Même si certaines personnes le trouvent dérangeants dans ses rôles, il est quand même vraiment exceptionnel. En tout cas, film à voir pour la très belle histoire de retournement de situation mais aussi pour le jeu des acteurs qui est tout à fait éblouissant. Bravo au seul français qui à réussi aux U.S.A d'avoir réalisé un film aussi bon à regarder.
    Clingo
    Clingo

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 127 critiques

    4,5
    Publiée le 30 janvier 2012
    Eternal Sunshine of the Spotlesse Mind est une comédie romantique. Je parle de comédie romantique et j'en vois beaucoup qui font la moue. Je peux aussi dire " Comédie romantique américaine contemporaine ". Je dis ça et le nombre de sceptiques augmente. En même temps, j'ai menti, Eternal Sunshine of the Spotless Mind n'est pas que ça. C'est d'abord un film qui échappe aux conventions de l'histoire amoureuse classique, et qui est à mille lieues de ce que l'industrie d'Hollywood peut nous proposer à l'heure actuelle ( au hasard, le surfait et inauthentique 500 Jours ensemble ). Car Eternal Sunshine of the Spotless Mind ( ne m'en voulez pas si j'écris le titre entier à chaque fois, il est tellement beau ) n'a rien du film mécanique fait pour plaire au grand public, et sa matière destructurée en est la preuve idéale. Ca n'est pas un hasard si on retrouve Charlie Kaufman au scénario, conteur anti-hollywoodien au possible qui livre une histoire folle sur les conséquences de l'amour. Pour la jouer, deux acteurs " étrangers " : le canadien Jim Carrey et la britannique Kate Winslet, filmés par le français Michel Gondry. Evidemment, l'intérêt du propos ici n'est pas de catégoriser le cinéma hollywoodien ( car après tout, les cinémas français et anglais fournissent aussi leurs doses de mauvais films ), mais de simplement montrer que le film prend le contre-pied d'un cinéma classique, linéaire, sans surprises. Et c'est par le biais d'une idée conceptuelle géniale que le film emmène le spectateur vers des sensations qu'il a peu eu la chance d'éprouver auparavant. Disons-le tout net : Eternal Sunshine of the Spotless Mind est un film bouleversant sur l'amour, un portrait des sentiments à la fois tendre et cruel sur l'état amoureux. C'est un film sur la passion et les folies qu'elle provoque, la manière dont elle fait perdre à celui ou celle qui la ressent la notion de raison. Etre amoureux, c'est être emporté et connaître des sensations peu mesurées. C'est être capable de donner sa vie pour l'autre avant de l'en effacer, tout cela dans des élans très fulgurants. Ce que dit le film, c'est que l'amour est un art de la pulsion, que tout s'y joue sans trop réfléchir et que trop de cérébral tuerait la passion ( au sens cartésien du terme ). L'amour, à l'image de Clémentine, est impulsif, imprévisible, et c'est précisément ce qui fait son caractère vertigineux dans lequel les esprits et les corps se perdent. Cette impulsion donne au film toute son énergie : après la décision d'effacer sa copine de sa mémoire, Joel est rattrapé par le regret et va subitement se mettre à lutter pour ne pas perdre celle qu'il aime, même s'il ne s'agit que de souvenirs de Clémentine. La seconde moitié du film est ainsi lancée avec un dynamisme qui confère à l'oeuvre un statut de film d'action, et le spectateur assiste à une course contre la montre d'un personnage qui ne veut plus sombrer dans le néant. Course contre la montre et à travers le temps, dans un film d'une puissance émotionnelle immense puisqu'il fait sans cesse se confronter présent ( le moment de l'action ) et passé ( représenté par les souvenirs ), et qu'il joue sur une dialectique des sentiments. Eternal Sunshine of the Spotless Mind reprend un peu le principe de Voyage à Deux en établissant un tableau de comparaison entre différents moments de vie de couple. Le film de Gondry y ajoute une dose de suspense en décrivant l'hypothèse terrible qui consiste à supprimer du passé, donc de la vie. L'individu étant constitué de ce qu'il a vécu, la réussite du projet sur la mémoire de Joel reviendrait donc à voir le personnage mourir. Magnifique film sur l'amour, le souvenir, le temps qui passe, porté par un Jim Carrey impressionnant et un scénario ingénieux, Eternal Sunshine of the Spotless Mind est une oeuvre à la beauté atypique et intense, faite d'instants triviaux et épiques, mais toujours d'une époustouflante ivresse.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top