Mon Allociné
Scorpion
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
note moyenne
2,3 1304 notes dont 204 critiques
20% 40 critiques 17% 34 critiques 8% 16 critiques 25% 52 critiques 15% 31 critiques 15% 31 critiques

204 critiques spectateurs

Trier par
Critiques les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Par les membres ayant fait le plus de critiques
  • Par les membres ayant le plus d'abonnés
AMANO JAKU

Suivre son activité 154 abonnés Lire ses 664 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 24/06/2016

J'aime réellement Clovis Cornillac car ce type est capable de tout jouer, et en plus il joue bien, à un tel point qu'il peut à lui tout seul sauver un film du naufrage total. C'est justement le cas pour "Scorpion" : Cornillac incarne Angelo, un type qui ne vit que pour son sport : la boxe thaï. Un jour, suite à une histoire de participation à un championnat, il se bat dans la rue avec des collègues de club et tue accidentellement l'un d'entre eux. 6 ans passent et lorsqu'il sort de prison, c'est une épave. Un de ses amis lui propose alors de rencontrer un caïd qui organise des combats clandestins sans aucune règle...Alors disons le tout de suite : "Scorpion" n'est pas un film original et innovant puisque son récit, assez banal, nous conte l'histoire d'un type qui a tout perdu pour une connerie et qui va tenter de renaître en faisant ce qu'il fait de mieux mais en passant par la case illégalité ; et qui au milieu de tout cet enfer, va finalement s'en sortir grâce à l'amour....vous voyez bien, rien de vraiment nouveau : aussi simple que "Rocky". Et cela, Julien Seri ("Yamakasi 2 : Les Fils du Vent") s'en rend compte et décide de renforcer son l’histoire en collant à sa romance une intrigue policière dispensable ainsi qu’un trop plein de bons sentiments. C'est un peu dommage car finalement le récit de base se suffisait largement, d'autant qu'il est bien illustré par la mise en scène qui distille une atmosphère noire et atypique. Même si j'aurais préféré en voir un peu plus, les combats sont plutôt bien mis en scène : d'une brutalité extrême (ils sont ici illégaux, et qui dit illégaux dit pas de règles donc plus de bestialité !), chaque coup montré est tétanisant, viscéral au point de vous faire vriller l’estomac. Par contre, Clovis Cornillac est vraiment bluffant : d'une part son investissement physique est réellement impressionnant (j'aurais jamais cru qu'il puisse avoir de tels muscles !!), et d'autre part sa conviction de jeu nous permet de nous attacher à son personnage : lorsque Angelo parle en voix-off, il nous raconte sa vie, son amour pour ce sport violent ; ses sacrifices et sa déchéance est alors douloureuse et pitoyable mais aussi émouvante. On sait très bien par quoi il va devoir passer pour se surpasser et tenter de dominer ses démons intérieurs : c’est à la fois glauque et plein d’espoir. Bref, "Scorpion" n'est pas un film ultra original mais n'est pas un navet pour autant : des combats sympathiques Spoiler: (on notera avec plaisir la présence de notre ex-champion du monde de kickboxing Jérôle LeBanner et aussi celle surprise du champion de l'UFC George Saint-Pierre) et une performance sincère et convaincante de son acteur principal permettent de ré-hausser l’intérêt du métrage. Certes peu innovant, mais néanmoins distrayant.

Stephenballade

Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 530 critiques

3,5Bien • Publiée le 10/02/2016

Si je suis ressorti particulièrement emballé de ce film, après réflexion je déchante un peu car l’histoire me pose un léger problème. Si la boxe thaï dans un court premier temps, puis le free-fight dans un second sont mis en avant, ils ne servent que de prétextes à l’histoire d’un homme qui ne voit son avenir qu’à travers le combat. "Scorpion", qui mélange les genres action, thriller et drame, ressemble plus à une aventure humaine, en proposant une réflexion sur soi-même, et pose peut-être même des questions sur la moralité, l’humilité, l’honnêteté et le respect envers soi-même et les autres. Ce sont également les ingrédients (entre autres) qu’il faut avoir dans les sports, quels qu’ils soient. Aussi, le milieu de la boxe est selon moi anecdotique. Mais ce qui me dérange, c’est qu’on ne comprend pas bien ce qui lie et oppose à la fois Marcus (Francis Renaud) et Boers (Olivier Marchal). C’est flou et pas suffisamment décrit ou alors j’ai loupé un truc. Bien que je ne me cherche pas d’excuse, il faut dire que j’ai été littéralement captivé par Clovis Cornillac dès l’entame, habitant de façon effrayante son personnage plus ou moins instable et imprévisible. Qu’il ait les cheveux longs ou rasés, à la barbe hirsute ou en impériale soigneusement taillée, qu’il soit dans les tréfonds de la société ou non, il a une gueule ! A le voir, ce comédien n’a pas l’air bien méchant, mais ici sa transformation est confondante ! Cornillac fait étalage ici de son talent, et je suis tenté de dire qu’enfin il nous montre quelque chose de grand. Alors oui, je me suis laissé entraîner par son personnage, au point d’en occulter tout le reste, ou presque. Pourtant, la très charmante Caroline Proust (vive les brunes !) ne démérite pas avec son rôle à double facette Léa/Elodie, et parvient même à faire passer de l’émotion. J’ai beaucoup aimé, bien plus que la blondinette Karole Rocher (Virginie) qui pourtant, apparait comme un ange, effectivement, pour servir une prestation honorable mis à part, me semble-t-il, la scène de sa dispute avec Angelo, un peu caricaturale à mon goût. Quant à Francis Renaud, il interprète à merveille ce petit truand sans envergure qui se donne des allures de gros dur devant les plus faibles, mais qui s’aplatit comme un chien devant les autres. Une vraie petite merde, en somme, comme on dit communément. Pour ce qui est du scénario, il n’a rien de très innovant : un boxeur qui se grille tout seul (bon il faut dire aussi qu’on l’a un peu (beaucoup ?) provoqué), un pote qui refuse sa déchéance et qui le branche avec un petit malfrat au caractère plus ou moins mafieux, gérant qui plus est d’une boîte de nuit. C’est assez cliché, c’est du déjà-vu, c’est assez convenu, la mise en scène plutôt classique, mais ça fonctionne suffisamment pour donner de la matière à la rédemption d’Angelo. Les scènes de combat paraissent bien chorégraphiées avec quelques bons gestes techniques, mais là je suis un mauvais juge car je ne connais strictement rien à ce sport. En somme, "Scorpion" vaut surtout le détour pour le rôle de Clovis Cornillac, que j’ai trouvé bluffant.

Mon ressenti

Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 149 critiques

4,0Très bien • Publiée le 09/09/2015

Hargneux, radical, sincère, touchant, captivant de bout en bout, excellemment interprété, généreux, d'une modestie jamais feinte et extrêmement posé et intime en mise en scène, il y a boire et a manger dans Scorpion. Une vraie réussite pour un film très saint, aussi stéréotypé et facile à tirer sur l'ambulance qu'il soit. Pour une fois qu'un film donne une image tout à fait respectable des sports de combat, en France, ça fait plaisir. Merci Julien Seri. Les choses les plus simples sont les meilleures comme on dit, alors Scorpion en est l'exemple parfait. La vie est courte, incertaine et unique, alors profitons des choses simples et bonnes.

Mathieu Ghennam

Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 371 critiques

3,5Bien • Publiée le 28/05/2015

j ai bien apprécié même si les acteurs son probablement mal choisi. l esprit du monde de la nuit et des combats clandestins m à plus, certes les dialogues la mise en scène et beaucoup de détails ne sont pas top j ai tout de même passé un bon moment. 3.5/5

Eselce

Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 2 518 critiques

1,5Mauvais • Publiée le 24/02/2015

Le seul intérêt du film réside dans Clovis Cornillac, ici Scorpion. Une belle performance d'acteur dans ce rôle musclé de boxeur. Même si niveau coupe, je préférai de loin la première aux deux suivantes, il est impressionnant en boxeur et j'apprécie de voir son entrainement. Mais niveau chorégraphies de combats, j'ai souvent vu beaucoup mieux. Quant à la romance, je n'ai pas accroché.

Hastur64

Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 1 842 critiques

1,5Mauvais • Publiée le 29/09/2014

Une bonne idée ne fait pas forcément un bon film, “Scorpion” en est la preuve flagrante. Sorti en 2007, le film prenait pour sujet un phénomène en pleine expansion à l’époque : les combats de free-fight, bénéficiant au passage de la participation en tant qu’acteur de Jérôme Le Banner combattant dans la ligue japonaise de free-fight du K1. Malheureusement le scénario qui sous-tend ce film n’est vraiment pas à la hauteur et je ne suis pas sûr que le film ait fait beaucoup de bien à la discipline. L’histoire de ce boxer muay-thaï qui retrouve une vie en combattant dans des free-fights clandestins tout en cherchant l’amour auprès d’une mère obligée de se prostituer et à la fois trop cliché et trop faible pour donner de la consistance à ce film. En fait on n’arrive jamais à croire en Clovis Cornillac comme combattant (malgré un investissement physique indéniable), il semble toujours n’être qu’un boxer du dimanche perdu dans des fight-clubs et pas à un combattant sur le retour affrontant de réels adversaires. Outre des combats peu réalistes le film mélange trop de thèmes : combats clandestins, thriller policier, romance et ne trouve jamais sa voie, égarant un spectateur ennuyé devant tant de pistes à peine ébauchées. De plus la partie romance est non-seulement affreusement clichée, l’histoire d’un mec qui veut sauver une fille de la prostitution tout en se sauvant lui grâce à cet amour, mais en plus l’actrice Karole Rocher en fait des tonnes au point de tomber dans une caricature digne d’une scripted reality. Le pire étant quand même la fin de ce film avec un combat surréaliste de Cornillac contre Le Banner qui au lieu de point d’orgue du film est en fait son nadir et fait sombrer le film dans un grand n’importe quoi où le free-fight et dépeint de manière absolument pas réaliste au point que l’on se dit que ce sont des opposants farouches à cette discipline qui sont aux commandes. En somme un film vraiment navrant qui sombre souvent dans les clichés les plus grossiers et qui en montrant une image caricaturale et hyper-violente du free-fight fait le jeu de ceux qui sont opposés à cette discipline en France. À éviter sans grande hésitation surtout les fans de MMA.

Spyk62

Suivre son activité 0 abonné Lire ses 27 critiques

3,0Pas mal • Publiée le 22/05/2014

Ayant vu Warrior, je me suis dis de regarder d'autres films de combat. Ce "Scorpion" est à voir pour les amateurs de films du genre. En revanche, à part les combats et Clovis Cornillac qui joue bien, le film n'est pas un film qui restera gravé dans ma mémoire.

Johan V.

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 215 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 19/05/2014

Dialogues inaudibles, ambiance déprimante, grise et non travaillée, personnages ne possédant pas le moindre charismes, transpirant plus la boaferie que le domaine d'activité qu'ils veulent refléter, scénario simpliste qui s'étale pourtant sur tout le film alors que la tartine est trop grande, dénouement prévisible et convenu..reste les scènes de combats qui réveillent un peu le spectateur, et quand se termine la boucherie, quand un mastodonte s'étale par terre la gueule en sang au rythme de la (sympathique) bande-son, le public se dit qu'il peut enfin se rendormir.

Marvel2758

Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 220 critiques

3,5Bien • Publiée le 10/04/2014

Même si le scénario et l'histoire est vraiment simple de chez simple, la performance de Cornillac, métamorphosé, vaut le coup d'œil. Avec des combats violents très bien chorégraphiés.

TheWaaalkingDead

Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 029 critiques

1,0Très mauvais • Publiée le 20/12/2013

Pas un grand film, comme on pouvait s'y attendre mais ça tient à peu près la route surtout au niveau des combats.

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse