Mon AlloCiné
    Naissance d'une nation
    note moyenne
    3,2
    239 notes dont 52 critiques
    17% (9 critiques)
    38% (20 critiques)
    19% (10 critiques)
    10% (5 critiques)
    12% (6 critiques)
    4% (2 critiques)
    Votre avis sur Naissance d'une nation ?

    52 critiques spectateurs

    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 362 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    4,0
    Publiée le 20 août 2013
    En plus d’avoir, tout au long de sa filmographie, énormément contribuer à poser les bases du montage narratif et à utiliser avec un brio révolutionnaire certains effets de mise en scène encore récents tels les travellings, les gros plans ou les flashbacks, D.W. Griffith fut, grâce à Naissance d’une Nation, le premier réalisateur à mettre en scène une reproduction cinématographique d’un événement de l’Histoire. Si la première moitié du long-métrage est relativement fidèle à la réalité historique, en revenant sur les causes et conséquences ravageuse de la guerre de sécession, allant jusqu’à reconstituer l’assassinat d’Abraham Lincoln, la suite prend ouvertement le point de vue qu’ont pu garder les états confédérés, dont était issu Griffith, de la reconstruction du Sud comme ayant été un complot du Nord visant à mettre le pouvoir aux mains du peuple noir fraichement libéré. Son message mélange ainsi très maladroitement une morale antimilitariste (sublimée par la belle phrase apparaissant à la fin de la première du film, "La guerre engendre la haine") et des propos que l’on ne peut s’empêcher de juger de profondément racistes. Si l’on peut lui reprocher de faire ainsi l’apologie du Ku-Klu-Klan et de la ségrégation raciale, Naissance d’une Nation n’en reste pas moins, sur la forme, une œuvre novatrice et irréprochable et qui aura appris aux générations suivantes qu’un film historique se doit de se baser sur des sources fiables.
    Buzz063
    Buzz063

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 919 critiques

    5,0
    Publiée le 15 juin 2012
    D'un point de vue strictement cinématographique, Naissance d'une nation est un chef-d'oeuvre et est d'une importance fondamentale dans l'histoire du cinéma, puisqu'avec ce film et Intolérance l'année suivante, D.W. Griffith crée littéralement le cinéma hollywoodien. Le cinéaste empreinte à la littérature une structure romanesque où la petite histoire se mèle à la grande. Il est frappant de constater que le cinéma américain parle déjà dans ce film de deux des sujets qui donneront certaines de ses plus grandes oeuvres, l'histoire du pays et le peuple américain. Il s'agit surement du premier film qui ne se contente pas de vouloir divertir mais veut également apporter du sens et inviter les spectateurs à la réflexion. Griffith offre un film de trois heures extrèmement ambitieux sur la forme, le cinéaste exploitant des procédés qui ont déjà été utilisées pour la plupart, mais le réalisateur leur apporte une dimension et une efficacité bien supérieures à ce qu'on a pu voir jusque là. Mouvements de caméra, utilisation de gros plans à des fins dramatiques, montage parallèle font de ce film une pierre essentielle dans l'élaboration de la grammaire cinématographique. Narrativement, le film se divise en deux parties claires. La première traite de la Guerre de Secession, offrant par la même occasion une reconstitution et une scène de bataille impressionnantes et s'achève par une reproduction fidèle de l'assassinat de Lincoln. La seconde partie traite elle des conséquences de l'après-guerre dans le Sud, et c'est là que ça coince. Car cette partie est sans aucun doute possible construite comme une œuvre idéologique, et le message transmis ne peut pas être qualifié autrement que comme raciste. Griffith s'en est certes souvent défendu mais il y a malgré tout plusieurs saynètes dans le film sans aucune utilité narrative et qui ne peuvent donc être là que dans le but d'appuyer un discours idéologique.
    ClashDoherty
    ClashDoherty

    Suivre son activité 161 abonnés Lire ses 715 critiques

    5,0
    Publiée le 6 juin 2007
    Classique du cinéma muet, et du cinéma tout court. Je ne vois pas grand chose à dire, je suis juste étonné que ma critique soit le seule (pour le moment, espérons que cela ne dure pas) à afficher la note maximale. "Naissance d'une nation" est un chef d'oeuvre, qui ne mérite pas de note inférieure à 4 étoiles. Je réhabilite (un tant soit peu) ce film, qui ne devrait pas en avoir besoin.
    Aladdyen
    Aladdyen

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 93 critiques

    5,0
    Publiée le 23 octobre 2014
    voir naissance d'une nation, c'est comme lire du Louis Ferdinand Celine. Un fond détestable mais qui artistiquement atteint des sommets !
    Ozzmovies
    Ozzmovies

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 11 mai 2014
    Fresque chronologique comme j'adore. Cela commence avec la guerre de Sécession en première partie pour basculer à la naissance du Ku Klux Klan en seconde partie. La première partie nous apprend les bases et enjeux de cette guerre, peu connue finalement par nous européens. Elle nous montre également les coulisses, avec le président Lincoln notamment. Avec l'appui de photographies et autres sources de l'époque, permettant une reconstitution la plus exacte possible. La seconde partie nous montre la raison de la création du Ku Klux Klan et leurs premières actions. Cette seconde partie, bien que palpitante, porte à polémique car elle diabolise les noirs et approuvent les actions menées par le Klan. Cependant je ne tient pas compte du parti pris par Griffith et je lui dit merci pour ce sublime spectacle offert (p***** ils n'ont pas lésiné sur les moyens !), la beauté des images (p***** c'est un film de 1915 !) et la culture que "Naissance d'une nation" m'a apporté sur cette période de l'histoire des Etats-Unis (je le répète mais il faut quand même vérifier par la suite les faits du film, surtout ceux de la seconde partie).
    Sionsono2
    Sionsono2

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 682 critiques

    1,0
    Publiée le 17 septembre 2013
    Quel film ignoble et admirable. Je vais commencer par l'admirable (très court): on a des techniques nouvelles et popularisées par ce film, qui s'il n'avait pas été fait, nos films d'aujourd'hui auraient peut-être une autre apparence, les caches, filtres de couleurs (encore utilisés aujourd'hui), la façon de filmer de mettre en scène. Bref pour ce travail je l'admire. Mais le film ne retrace pas du tout la vérité de l'histoire mais la réalité d'une idée (celui du cinéaste), et dis que si la guerre a eu lieue, ce serait la faute des esclaves venus d'Afrique qui l'aurait déclarée. Dégoûtant et insupportable. Je hais ce film pour cette seule raison. Oui, je préfère la vérité, que de dénigré des êtres humains qui sont victimes et de mettre en avant le Ku Klux Klan comme sauveur (si si c'est ce qui se passe). Et d'après wikipédia, c'est ce film qui aurait fait renaître le K.K.K.!!!! Inadmissible et inhumain.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 922 abonnés Lire ses 2 632 critiques

    3,0
    Publiée le 23 avril 2011
    Heureusement que je n'ai pas commencé par celui là, sinon je pense que j'aurai eu du mal à me convaincre d'en voir d'autres (et j'aurai raté à travers l'orage et intolerance). Le film est décomposé en deux parties, une très intéressante, sur la guerre de sécession avec des reconstitution de batailles absolument géniales, et grandioses, épiques à souhait. Et le côté fresque historique avec deux familles amies séparé par la guerre j'aime assez je dois dire. Bon j'ai quand même trouvé ça moins bon qu'Intolerance (et qu'à travers l'orage) mais quand même. Ensuite la seconde partie, raciste, faisait l'apologie du KKK, je pensais que ça allait me faire sourire, mais en fait Griffith si je dois lui donner un défaut, c'est d'être démonstratif, et lorsqu'on essaye de démontrer que les noirs sont fourbes etc, ça passe difficilement, et franchement j'ai décroché du film à partir de là, c'est écœurant de voir ça (et pourtant j'étais prévenu). S'en suit sur la fin une scène de bataille absolument géniale et magistrale, qui fait oublier l'idéologie nauséabonde du film, mais quand même elle est bien présente. Avoir un fond aussi nul et une forme aussi novatrice, intéressante, captivante, je trouve ça limite choquant. De plus que Intolerance virait un peu dans "il faut accepter les différences" de manière un peu trop outrancière et manichéenne, dur de penser que ces deux films ont été pensé par le même homme. Il fallait bien un film tel qu'intolerance pour se faire pardonner.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 1 346 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juillet 2012
    Comment adhérer un seul instant aux thèses abordées par le film de Griffith ? Et pourtant, avant d'examiner le fond de l'histoire, il convient d'abord de replacer l’œuvre dans son contexte. "Naissance d'une Nation" est à classer parmi les films charnières du cinéma, au même titre que d'autres incomparables chefs-d’œuvre. Jamais avant lui, un film n'avait fait l'objet d'un tel montage (quelle modernité !) juxtaposant plusieurs histoires à la fois et permettant de maintenir l'attention du spectateur. Une grande première dans le cinéma, tout comme ces incessants plans de caméras tournant, allant et venant, donnant immédiatement de la profondeur aux images. Magique ! Pour le reste, oui, nous oublierons l'histoire en elle-même qui accumule les erreurs historiques, les raccourcis, quand ce ne ne sont pas de pures ignominies. On est loin ici d'Intolérance, chef-d’œuvre absolu et incontesté de Griffith.
    effreetlemaudit
    effreetlemaudit

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 160 critiques

    5,0
    Publiée le 15 février 2009
    Enorme classique du cinéma porté par des décors exceptionnelles, sublimé par une très belle photographie à l'instar de intolerance (le chef d'oeuvre ultime de griffith). Cependant, on regrettera le racisme omniprésent du film mais nous ne devons pas oublier le contexte et l'esprit de l'époque, je ne dis pas que tout est excusable mais voilà... Naissance d'une nation est un mastodonte que tout le monde doit avoir vu au moins une fois dans sa vie... Griffith était un génie!
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 343 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    3,0
    Publiée le 9 mars 2014
    Sujet à de nombreuse controverse depuis sa sortie en 1915, "The Birth Of A Nation" est considéré comme le premier film Hollywoodien. Divisé en deux parties par un entracte, la première retraçant le destin de deux familles durant la guerre de succession, puis la deuxième la reconstitution des États-Unis, ainsi que la montée du Ku Klux Klan et comment ces derniers ont "sauvé la nation". Il est aussi resté le plus gros succès de l'histoire du cinéma pendant 10 ans. Malheureusement, à l'image de l'affiche où un cavalier du Ku Klux Klan chevauche fièrement, il fait l'apologie du Ku Klux Klan à travers un discours raciste et aurait contribué à la renaissance du KKK alors disparu lors de la sortie du film. Sur le film en lui-même, il y a beaucoup de bonnes choses, déjà sur la forme "Naissance d'une nation" marque le début et la popularité d'un format qui sera la base du cinéma, notamment par sa durée. Et puis techniquement D.W. Griffith est très bon et novateur, notamment dans sa mise en scène, l'usage de travelling, de filtres, de flash-back ou encore de mouvements de caméra. La première partie est vraiment intéressante et passionnante, notamment les histoires entre les deux familles, la superbe reconstitution de la guerre avec les terribles répercussions sur la population, ponctué par une mémorable scène où Lincoln est assassiné. La deuxième partie est vraiment celle qui dérange, mettant en avant le fait que le KKK ait sauvé cette nation (avec en plus un mot d'un président de l'époque, Woodrow Wilson approuvant ce fait), et les noirs dénigrés et vu comme des barbares, et même étant prévenu c'est quand même assez nauséabond. Les batailles sont vraiment réussi, bien épique, les décors et reconstitutions aussi. Les interprétations sont bonnes et ne tombent pas dans un excès de surjeu et de théâtralité fréquent à l'époque du muet. Au final, on est mitigé, c'est une belle fresque, novatrice et fascinante, surtout dans la forme et en plus bien rythmé, on ne s'ennuie pas pendant les plus de 3 h de films mais au fond et à l'idéologie détestable et nauséabonde.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1540 abonnés Lire ses 8 693 critiques

    4,0
    Publiée le 22 octobre 2009
    En 1915, D.W. Griffith rèalise un monument cinèmatographique, "The Birth of Nation", film tournè dans le plus pur esprit sudiste, c'est à dire à la gloire de la sègrègation raciale et de la lutte contre les Noirs (le Ku Klux Klan, et ses mèthodes y sont ouvertement glorifièes)! Cependant, Griffith se dèfendra de tout sectarisme personnel, et comme pour se faire pardonner il tournera l'annèe suivante "Intolèrance", où il dènonce avec courage l'esprit partisan et fanatique et les crimes qu'il suscite! "The Birth of Nation" est avant tout une fresque historique - la plus importante jamais entreprise aux Etats-Unis - qui fait ouvertement l'apologie du racisme! Le film apparaît surtout comme une grande èpopèe cinèmatographique, regorgeant d'audaces de mise en scène (agilitè de la camèra, amples panoramiques, effets de montage alternè) et de morceaux de bravoure (la chevauchèe des hommes du Klan dans le final, allant dèlivrer la famille assiègèe), qui en font un des tout premiers grands films "techniques" de l'histoire du cinèma...
     Kurosawa
    Kurosawa

    Suivre son activité 224 abonnés Lire ses 359 critiques

    3,5
    Publiée le 1 juillet 2016
    Immense problème critique que de juger un film au fond détestable et à la mise en scène brillante et novatrice : "Naissance d'une Nation" est donc connu pour son apport de techniques révolutionnaires, dont le montage alterné qui dynamise l'action, procure un suspense de très haute qualité (la scène de poursuite dans la forêt) et permet aussi de fluidifier l'entreprise narrative monumentale qui est de mêler plusieurs intrigues sentimentales à un enjeu politique de taille (le début des États-Unis). Alors que la première partie joue habilement sur l'intime et le grandiose (les scènes de batailles), la deuxième distingue très clairement les noirs des blancs en prenant partie pour ces derniers : la race pure est maltraitée et soumise aux sauvages, violeurs et dont l'ambition préfigurerait celle du Troisième Reich. Pourtant, avant que Griffith n'avance ce propos raciste, il avait intelligemment axé son film sur l'idée d'une détestation, moins entre nordistes et sudistes qu'entre blancs et noirs - sans jugements de sa part - une réconciliation impossible comparée à l'animosité entre chiens et chats, comme le montre un plan symbolique au début. La fracture et la guerre sont déplorées par le cinéaste qui souhaite la paix, incarnée dans un final onirico-romantique, mais cet apaisement rêvé se fait sans les noirs, soit-disant coupables d'avoir mené le pays à sa perte après la guerre de Sécession. Il faudrait donc voir "Naissance d'une Nation" avant tout comme un grand film de mise en scène aux intentions ambivalentes mais qui finit par glorifier le Ku Klux Klan, sauveur d'un pays qui pourrait enfin s’élever.
    Yohan Marques
    Yohan Marques

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 64 critiques

    4,5
    Publiée le 13 décembre 2011
    Celui là, le dernière fois que je l'avais vu, c'était à la fac... C'est le film de toutes les premières et de toutes les innovations. Tout était à imaginer, à créer, il fallait rédiger le "becherelle" de la grammaire cinématographique... Et... Griffith l'a fait! Premier Blockbuster de l'histoire, premier scandale (pour sa prise de position effectivement tendancieuse en faveur du Ku Klux Klan, même si à la décharge de Griffith, il faut savoir que ce dernier était originaire du Kentucky et que nous ne sommes à l'époque que 50 ans aprés la fin de la guerre de Secession), la naissance du cinéma en tant qu'industrie à part entière... Alors, évidemment, ça dure 3 heures, c'est muet, et en même temps, on mesure à chaque minute du film, le caractère fondateur d'une des oeuvres objectivement les plus brillantes de l'histoire du cinéma, nonobstant le caractère forcément archétypal du contenu
    Dr. La Peloche
    Dr. La Peloche

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 194 critiques

    5,0
    Publiée le 23 janvier 2013
    Le plus grand film du plus important réalisateur de l'Histoire du Cinéma américain. Tout simplement. Il est inutile d'user de superlatifs sans fin, D.W. Griffith a créer le B.A.BA du 7eme Art et tout ce qui a était fait depuis pourrait se résumer à cette œuvre. Mais si personne ne se risquera (sérieusement) à contester le génie technique et graphique de "The Birth of a Nation", il me semble que d'aucun devrait sérieusement songer à ouvrir (au moins) un livre concernant la Guerre de Sécession"... (lisez Alan Barker et Serge Noirsain, les références en la matière). Ce film n'est pas "raciste", il est un vibrant hommage aux hommes et aux femmes des États Confédérés qui luttérent pour la reconnaissance leurs droits, la souveraineté de leur culture et qui payèrent le prix fort pour cet acte de rébellion. Homme du Sud, Griffith a voulu rétablir l'honneur et la vérité sur les conséquences de ce qu'on appelle "la reconstruction" sur les états du Sud. L'Histoire est écrite par les vainqueurs mais ne saurait se résumer à cela. Aux mécontents, je vous prie d'aller contester mes propos directement auprès des universitaires qui planchent sur le sujet depuis des années. Pour le reste, monsieur Griffith, chapeau bas pour cette leçon d'Histoire, de Cinéma et de Courage...
    ygor parizel
    ygor parizel

    Suivre son activité 74 abonnés Lire ses 2 503 critiques

    0,5
    Publiée le 20 août 2012
    Même si ce film est techniquement et artistiquement irréprochable et précurseur. Cela n'empêche pas d'être gerbant ! La première partie est une reconstitution réussie d'une bataille de la Guerre de Sécession (la narration n'est pas toujours très claire). La seconde partie est une apologie du Ku Klux Klan, ainsi que une manipulation historique et morale. Bref, vision raciste et honteuse même pour l'époque d'un cinéaste qui a tout inventer au niveau cinématographique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top