Notez des films
Mon AlloCiné
    La Chute
    note moyenne
    3,9
    9375 notes dont 878 critiques
    répartition des 878 critiques par note
    317 critiques
    343 critiques
    113 critiques
    65 critiques
    23 critiques
    17 critiques
    Votre avis sur La Chute ?

    878 critiques spectateurs

    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 57 abonnés Lire ses 979 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juin 2020
    •Pour : Mise en scène parfaite ; soumission des "disciples" du monstre bien traduite; performance de Bruno Hitler très réussie ; excellence du rendu de l’atmosphère étouffante que devaient être le Bunker et les derniers soubresauts du 3ème Reich. •Contre : Une inquiétude justifiée s’instille en tout spectateur qui réfléchit. Est-il sain de montrer de manière presque sympathique le quotidien des maîtres d’œuvre du nazisme en évoquant de manière très distanciée leurs crimes et leur férocité ? Concernant le silence de nombreux allemands pendant la shoah, une ambiguïté semble également se larver dans ce film. Cette ambiguïté est incarnée par l'héroïne: simple secrétaire ingénue ou complice passive?
    JRP
    JRP

    Suivre son activité Lire ses 8 critiques

    3,0
    Publiée le 11 juin 2020
    Du cinéma à gros budget bien ficelé et à usage allemand. Une manière pour eux de faire leur deuil du IIIème Reich. Ils parlent de la chute au moment où ils reviennent au sommet. Divers problèmes : - on montre Hitler dans son délire, menant les Allemands à leur perte. Mais les "vignettes" montrant la violence et la boucherie des combats restent ridicules comparées aux millions de morts qu'Hitler a causés. Dans le film, Hitler est méchant car il a fait mourir des Allemands... - La Wehrmacht s'en sort trop bien : des soldats courageux alors que les SS, Goebbels et quelques nazis fanatiques sont les seuls méchants. On sait que c'est faux. - Curieusement, le film montre un affrontement Allemands contre Russes. Or les derniers défenseurs de la Chancellerie furent 300 SS français de la division Charlemagne. Vraiment dommage de passer à côté ! Leurs chef, Henri Fenet, "en tant qu'ancien Waffen-SS et assimilé à un citoyen allemand, (...) a touché sa retraite d'ancien combattant due à son grade, comme tous les membres des Waffen-SS, retraite qui lui fut versée par les autorités fédérales allemandes". Wikipédia dixit.
    Jean Begaud
    Jean Begaud

    Suivre son activité Lire ses 113 critiques

    4,0
    Publiée le 9 mai 2020
    Deux heures de grand film historique pour illustrer la déchéance de Hitler et de sa clique des derniers jours. Un huit clos très prenant, Bruno Ganz incarnant Hitler avec un mimétisme incroyable. Seconds rôles étonnants , musique magnifique mais seul petit bémol : la fin du film un peu trop romancee et convenue quand traudl la secrétaire d'Hitler file a vélo avec le petit blond des jeunesses hitlériennes. Il faut voir ce film pour bien comprendre une chose: la folie d'un homme dont la fin est inéluctable,entraînant avec lui certains fanatiques qui furent son complice. Ce film est proche du chef d'œuvre.je le conseille vivement
    Biertan64
    Biertan64

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 918 critiques

    4,5
    Publiée le 30 mars 2020
    Film fait par des allemands, que l'on ne peut pas accuser de complaisance avec leur passé. Rien n'est occulté dans l'ultime bataille - celle de Berlin - de ce 3ème Reich à l'agonie: la folie de Hitler (avec Bruno Ganz dont l'interprétation a été unanimement reconnue), les doutes des dignitaires nazis et des généraux désabusés entre la fuite et le suicide, le fanatisme des derniers SS, les exécutions de vieillards refusant de rejoindre le Volkssturm , les enfants de la Hitlerjugend sacrifiés en ultime rempart contre la vague de l'armée rouge...C'est si réaliste que l'on a le sentiment de basculer parfois dans un docu-fiction, peut être la meilleure reconstitution documentée d'un évènement historique, certainement celle sur un épisode de la seconde guerre mondiale.
    Anatole
    Anatole

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 17 critiques

    5,0
    Publiée le 28 mars 2020
    Super film qui montre avec réalisme le fanatisme des soldats jusqu'au dernières heures du troisième Reich. Ce film nous montre l'aberration des derniers combats de Berlin où des jeunes d'à peine 15 ans se battent dans un combat vain contre les soldats russes de plus en plus proche. Mais on peut aussi parler des officiers SS qui, assermentés au fürher sont prêt à mourir pour lui. Une réplique qui m'a particulièrement marqué : "nous utiliserons tout notre chargeur sur l'ennemi et garderons la dernière balle pour nous suicider". Ou encore un moment plus choquant mais d'autant plus vrai montrant le fanatisme absolu c'est lorsque Mme Goebbls encore ses enfants avant de les tuer et de se suicidée avec son mari en disant je cite : "Je ne veux pas que mes enfants connaissent un monde sans national-socialisme". Un film qui porte à réfléchir sur cette d'anéantissement qui fut totale...
    bobbyfun
    bobbyfun

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 994 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2020
    Intimiste et réaliste au possible avec un Bruno Ganz habité par son personnage. A voir sans détour.
    Lionel
    Lionel

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,5
    Publiée le 22 janvier 2020
    La Chute est un film qui retrace les derniers jours de la vie d'Hitler et de son reich. Le film est "dérangeant" dans un certain sens car pour une fois, l'intégralité du film ne nous montre que le coté allemand (et non celui des alliés) ainsi que la cruelle destiné du peuple berlinois. L'interprétation de Bruno Ganz dans le rôle d'Hitler est hallucinante, effrayante et magistrale. Il est INDISPENSABLE de regarder ce film en V.O sans quoi le film perd tout son intérêt.
    tonton29
    tonton29

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 294 critiques

    5,0
    Publiée le 5 janvier 2020
    Impressionnant. Bruno Ganz a un jeu formidable pour exprimer l'ambiguïté de caractère d'un homme complexe qui, derrière un homme simple et aimant sa fiancée comme un ado transis, met sa vision du Monde (Germania et le IIIe Reich Millénaire) au dessus de toute autre idée et idéologie. Les fureurs du Führer étaient redoutées même de ses plus fidèles collaborateurs tout en étant comprises car eux-mêmes jusqu'auboutistes de la Cause Idéale de la Race Aryenne et de la Solution Finale de la Question Juive. Et cela en devient glaçant de vérité quand on perçoit leur Amour ultime pour leur idéologie malgré la Chute annoncée en avril 1945 alors que l'Allemagne croule sous le feu allié et que l'Armée Rouge pilonne et envahit Berlin. Voyez le en Allemand, c'est un vrai plus pour l'ambiance globale. Les chefs-d'œuvre ne sont pas forcement les plus "agréables" à voir mais ils ont une portée universelle de diffusion
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 32 abonnés Lire ses 1 616 critiques

    3,0
    Publiée le 17 décembre 2019
    La Chute est peut-être le film allemand le plus fameux, ne serait-ce qu’à cause des parodies YouTube entourant le coup de gueule d’Adolf Hitler, alias Bruno Ganz. Il est vrai que la scène peut prêter à rire par sa démesure & l’accent autrichien pâteux adopté par l’acteur : la symbolicité crue de cette scène paraît avoir été offerte sur un plateau d’argent aux esprits moqueurs. Elle concentre ce qu’il y a de drôle, aujourd’hui, à atteindre un point Godwin. Quand on voit le film, on se rend compte qu’on rit du nazisme non parce qu’il était démesuré, mais parce qu’il est si absurde de se dire qu’il a, un jour, eu cours jusqu’à motiver la dernière guerre globale & entraîner des millions, malgré eux, dans leur propre inhumanité. La vraie Traudl Junge, secrétaire d’Hitler, en témoigne dans une petite partie documentaire avant & après le film. Sous une reconstitution militaire qui mêle cascadeurs & explosifs avec une proximité qui révèle le défaut d’une mise en scène beaucoup plus télévisuelle qu’immersive, Hirschbiegel se base sur deux livres (dont un de Junge) & met en scène 37 personnages réels (37 militaires & bureaucrates, ces Allemands consciencieux qui vont jusqu’à limiter à 1 le nombre de jouets par enfant), le tout dans le local exigu qui verra la fin du Führer entre autres suicides. On parle souvent de ce double suicide au pistolet & au cyanure (les capsules étaient fabriquées dans les camps, donc souvent sabotées & peu fiables) mais c’est autre chose que de mettre une caméra, même rétrospectivement, dans une ville qui fut la capitale de la plus grande déchéance du siècle dernier : la défaite allemande. Là, c’est une pandémie de suicides qui accompagne la nouvelle, & c’est l’une des deux manières qu’a le réalisateur de nous mettre en face de sentiments contradictoires. En effet, on ne peut s’empêcher de jubiler devant la mort d’un système inhumain. On sait aujourd’hui que, malgré ce qu’en ont dit les dystopistes ultérieurs, avril & mai 1945 signèrent pour bonne part la fin de la domination fasciste sur l’Europe, & cela fait bizarre d’être au cœur de cet idéal aryen en train de s’écrouler en même temps qu’un homme malade, affligé & colérique dont l’interprétation hantée est aussi terrifiante que l’absence de son personnage dans la dernière partie du film. Alors on se réjouit cinématographiquement d’une horreur historique, ce qui est culpabilisant – on a tort de croire la mesurer & honte de se réjouir. Or, quel meilleur moyen que la honte du spectateur pour lui faire ressentir l’atrocité qui accompagna les derniers jours du Berlin nazi ? J’ai même envie d’exagérer beaucoup & de dire que le spectateur s’en rendra mieux compte que les Berlinois eux-mêmes à l’époque : si le lecteur veut bien m’accorder l’indulgence que cet outrecuidant parallèle impose, j’ajoute pour cela au témoignage de Junge en remarquant qu’Hirschbiegel représente l’habitude. Celle du combat, des pertes civiles, des bombardements & des injustices, l’habitude qui teinte de nonchalance ce que Berlin, au sortir de la guerre, a connu de plus ignominieux. En faisant du spectateur un omniscient parmi des victimes, rebelotte : le spectateur est culpabilisé pour ses pensées. C’est le deuxième moment où le réalisateur met son client en face de ses sentiments & là que réside toute la beauté de son film. Huis-clos bunkerophile où il faut entretenir les faux-semblants coûte que coûte (au point que le coup de feu fatal au Führer fera sourire un enfant tenu dans l’ignorance, qui n’a pas conscience que le destin du monde se trame derrière ce son), La Chute est une œuvre de géant qui mérite bien ses parodies YouTube. En effet, elles témoignent que l’œuvre, sortie de son propre contexte, est simplement trop puissante pour ne pas être tournée en ridicule. → https://septiemeartetdemi.com/
    Andy Angus
    Andy Angus

    Suivre son activité Lire ses 64 critiques

    2,0
    Publiée le 13 octobre 2019
    Jeux d'acteurs catastrophique, impossible de rentrer dans le film tellement c'est flagrant ! Les doublages audio sont aussi mauvais dommage car le reste est plutôt bon.
    Mathieu B.
    Mathieu B.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 623 critiques

    3,5
    Publiée le 14 août 2019
    Moi qui m'intéresse beaucoup à la deuxième guerre mondiale, j'ai vraiment été séduit par ce film car il se focalise sur les derniers jours d'Adolf Hitler alors que le 3ème Reich est à l'agonie, les troupes russes étant aux portes de Berlin. Le Führer (remarquablement interprété par Bruno Ganz) refuse de quitter la capitale et ne maîtrise plus la situation. Il croit toujours en la victoire allemande alors que tout son état major et ses conseillers sont lucides. spoiler: Certains, dont Himmler, son plus fidèle lieutenant, tentent de négocier avec les forces de l'Ouest. Le plus fidèle d'entre tous, et le plus fanatique, se révélera être Joseph Goebbels qui restera dans le bunker jusqu'à la mort du Führer et assistera même à l’empoisonnement de ses enfants par sa femme. Ce film nous permet de comprendre, ou en tout cas d'apprécier la folie d'Hitler, le fanatisme de ses proches et de ses troupes, la détresse et la désolation qu'on vécu les allemands lors de ces jours funestes, mais également la naïveté et l'aveuglement de bon nombre d'allemands face à l'oeuvre démoniaque mise au point par le régime Nazi.
    war m
    war m

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 447 critiques

    5,0
    Publiée le 12 juillet 2019
    Un extraordinaire docu-fiction avec un Bruno Ganz éblouissant d'authenticité dans son incarnation du nazi déchu . Tous les acteurs sont remarquables dans leur interprétation . Cauchemar vert-de-gris, glauque et blafard, "apocalypse now" pour une formidable leçon d'histoire.
    Mandead
    Mandead

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 11 critiques

    5,0
    Publiée le 29 juin 2019
    Juste trés impressionnant . Surtout en Vo sous titrée. On comprend la deroute, la folie et la fuite en avant du regime nazi. Dommage que l'interview de la secretaire ne resume la 2nde guerre mondiale en europe, qu'au genocide juif,sans parler des 15 millions de slaves affamés à mort, volontairement, entre autres peuples. A noter que le film a fait polemique en allemagne, de vrais neonazis se sont glissés parmi les figurants et du coup avaient le droit de porter l'uniforme gris. Flippant.
    tyrionFL
    tyrionFL

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 281 critiques

    5,0
    Publiée le 9 juin 2019
    Ce film allemand se situe à contre-pied des autres films traitant de la seconde guerre mondiale puisqu'il propose de voir le point de vue des allemands et plus précisément celui de leur agonie. La chute est criant de réalité historique dans la forme la plus crue possible et possède une intensité égale voire supérieure à celle de "la Liste de Schindler". Ici, les oppresseurs deviennent les oppressés et rien n'est épargné aux spectateurs. Le film propose une vision purement humaine et immersive de l’Allemagne nazie et parvient à nous faire ressentir de la compassion pour eux. Derrière les "monstres" historiques se cachaient des êtres humains et le film sait faire la part des choses entre eux. Je finirais en saluant l'incroyable performance du regretté Bruno Ganz qui campait un Hitler aussi vrai que nature, effrayant au possible. Un chef-d'oeuvre qui ne peut laisser indifférent qui s'inscrit au panthéon des films historiques.
    pierrre s.
    pierrre s.

    Suivre son activité 85 abonnés Lire ses 2 609 critiques

    4,0
    Publiée le 14 mai 2019
    Bruno Ganz est incroyable et parvient à donner une dimension insoupçonnée à son personnage. L'Histoire quant à elle est passionnante de par sa précision et son réalisme.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top