Mon AlloCiné
    Les Affranchis
    note moyenne
    4,4
    26775 notes dont 986 critiques
    66% (650 critiques)
    24% (241 critiques)
    5% (49 critiques)
    3% (26 critiques)
    1% (13 critiques)
    1% (7 critiques)
    Votre avis sur Les Affranchis ?

    986 critiques spectateurs

    Dplardo
    Dplardo

    Suivre son activité 119 abonnés Lire ses 392 critiques

    5,0
    Une des références gangstereuses signée Scorsese, le spécialiste du sujet. On ne détecte aucune faille pendant ces 2h30 dont voici la recette: narration savoureuse, interprétations colériques de haut niveau (Pesci, De Niro), une trame bien approfondie et la bande originale agrémentée par du Clapton et des classiques Stoniens. Tout passe comme une lettre à la poste, le boulot est soigné. Et ne faisant jamais les choses à moitié, rappelons que De Niro avait rencontré Henry Hill, le vrai, pour obtenir un maximum de renseignements sur les différents personnages. Liotta ayant fait de même en se référant aux enregistrements du FBI.
    Benjamin A
    Benjamin A

    Suivre son activité 333 abonnés Lire ses 1 055 critiques

    5,0
    As far back as I can remember, I always wanted to be a gangster L'introduction donne tout de suite le ton, avant que Scorsese ne reprenne le récit dès le début et nous fasse suivre trente années de la vie d'un groupe de gangsters, surtout axé sur Henry Hill que l'on découvre enfant avec un entourage majoritairement d'origine italienne alors que lui a des racines irlandaises. Goodfellas permet à Martin Scorsese d'aborder de nombreuses thématiques qui lui sont chères, à commencer par l'enfance dans les années 1950 dans des quartiers à forte connotation italienne, mais aussi la mafia, la religion, les communautés aux États-Unis, la vision de la société, et mentalité de l'Amérique et de son système, la violence, la loyauté ou encore la trahison. C'est à travers une plongée, qui se rapproche parfois du documentaire, dans le milieu des gangsters, qu'il les aborde, on y retrouve les codes du milieu, l'ivresse du pouvoir, la violence et les excès en tous genres, que ce soit dans les meurtres, les menaces ou la drogue. Plus qu'une plongée, c'est même une immersion tant j'ai eu l'impression de me retrouver aux côtés des personnages, à fréquenter les mêmes truands et lieux et ressentir les même sensations, que ce soit la folie, l'ivresse ou le danger. Scorsese ne cherche pas à être moralisateur, il laisse le spectateur se faire sa propre opinion de ces gars ayant choisi un mode de vie aussi dangereux que fascinant. Le sentiment de fascination provient aussi par la façon dont Scorsese arrive à rendre des gangsters d'apparence antipathiques (vision des femmes, mépris pour l'humain n'ayant pas choisi le crime, violent etc) plutôt attachants, surtout Henry Hill. D'ailleurs, toute la galerie de personnages est fascinante et très bien écrite, tant dans leurs évolutions que les rapports qu'ils auront entre eux et le metteur en scène de Taxi Driver dresse de passionnants tableaux de personnages. Scorsese montre un milieu totalement violent et corrompu où chacun des gangsters vit dans sa bulle, toujours au contact de sa bande, renforçant le sentiment de normalité de leur situation. La construction du récit est tout simplement remarquable, Scorsese usant d'une voix off et passant de la vision d'un personnage à un autre, sans jamais commettre de fausses notes tout en renforçant la puissance de l'oeuvre et l'impression d'être à leurs côtés. Il fait preuve d'une vraie science du détail pour bien décrire ce milieu, souvent insouciant voire pathétique et même immature excepté quelques rares têtes pensantes. Plus qu'un savoir-faire, le cinéaste italo-américain se montre tout simplement brillant pour retranscrire l'évolution du gamin découvrant très jeune ce milieu en caïd sans scrupules et peu à peu perdu dans ce monde violent et sans pitié, chaque centimètre de pellicule étant d'une vraie richesse, dramaturgie et même sensation, tant aucun personnage ne laisse indifférent et que Scorsese nous imprègne de la folie de ce milieu, surtout dans la dernière partie où il nous fait vivre chaque instant de la finalité du destin des personnages. Il fait preuve d'une vraie maestra, montrant un vrai sens de la mise en scène, incluant tension et dimension puissante et tragique à son oeuvre et mettant en place une ambiance souvent sombre et violente, mais surtout fascinante et teinté d'un féroce humour noir se retrouvant notamment dans les fabuleux dialogues souvent très terre-à-terre et jouissif à souhait. Scorsese joue sur plusieurs tableaux mais trouve toujours le bon équilibre et condense tout cela en une longue fresque retraçant plusieurs années de vie de ce groupe. Derrière la caméra il nous offre des plans géniaux et se montre techniquement irréprochable, jamais dans l'excès mais toujours avec une grande fluidité permettant une totale immersion. Il utilise une parfaite bande-son rock et blues avec brio tandis qu'il dirige parfaitement les comédiens, tant l'incandesçant et parano couple Ray Liotta/Lorraine Braco qui va passer par l'enfer et le paradis que De Niro, Paul Sorvino ou le teigneux, hilarant et effrayant Joe Pesci, tous montrant une incroyable présence. Je ne compte plus le nombre de vision de cette oeuvre qui m'a profondément marqué et pleinement participé à mon éducation cinéma. Brillant derrière la caméra, Scorsese nous plonge dans le milieu mafieux et l'Amérique de la seconde partie du XXème siècle et livre un de ses sommets, un fascinant et effrayant chef-d'oeuvre d'une rare puissance et intensité.
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 102 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Loin du romantisme noir du "Parrain", la biographie réelle des truands new yorkais, grisée par la rage meurtrière est une oeuvre qui restera une référence incontournable du septième art .. Un flamboyant Scorsese, revisitant les mythologies du film de gangsters. "Les affranchis" est basé sur le livre" Wiseguy "de Nicholas Pileggi ,journaliste spécialisé dans l 'univers de la mafia .Ayant toujours été fasciné par ce "milieu " le cinéaste a été attiré par celui-ci car il s'agissait pour lui de la plus honnête représentation de la pègre ... Après Raging Bull et Taxi Driver le duo Martin Scorcese - Robert de Niro fait à nouveau des étincelles. Il est évident que il s'agit ici de l 'une de leurs plus belles collaborations. Au menu : humour et sang qui coule à flot. Deux constantes de cet excellent film noir, à la réalisation tranchante comme une lame de rasoir. On notera également le procédé ingénieux d'immiscer un "novice"dans un univers que il ne connait pas, facilitant la plongée du spectateur dans ce monde .. "30 années passées dans la mafia "le décor est planté ! Ce film est magnifique en tous points, l'interprétation est somptueuse, tout a été mis en oeuvre pour obtenir un résultat infaillible, un chef d'oeuvre absolu ou l 'on ne peut oublier les scènes cultes que l 'oeuvre comporte, pour exemple , le chevreuil,la scène du bar et du serveur ...etc ....ainsi que sa bande son ... Les colères de Joe Pesci (par ailleurs véritablement hallucinant dans le rôle de Tommy ..il a d 'ailleurs obtenu un oscar pour ce rôle ...) sont terribles, ne prévenants pas le spectateur elles apparaissent pour un oui, pour un non ...Elles sont accentuées par son meilleur ami Jimmy Conway (Robert de Niro ) que l 'on peut considérer tel son jumeau mais en plus explosif...dangereux criminel sans foi ni loi . En effet Jimmy ne pouvant contenir une effroyable colère, froid et sans retenue infligeant sans scrupules son redoutable regard pour ordonner les exécutions et simplement INCROYABLE ..Il représente LE plus grand danger du récit ,ne prenant aucun détour pour agir ne permettant pas une marge de manoeuvre à celui qui se trouvera sur son chemin .. La dernière demi heure axée sous la tension "cocaïnomanesque" de Henri Hill (magistrale Ray liotta )est véritablement la pièce maîtresse de la pellicule en matière de narration ...C'est le moment ou tout bascule pour lui ,le moment ou il doit se méfier de tout le monde afin de pouvoir survivre tout en se sachant déjà perdu ..il entraîne le spectateur dans sa peur et ses craintes à mille à l 'heure .. Au générique de fin, nous retrouvons "My way" chanté par... Sid Vicious ...idée véritablement géniale ... Incontournable, "Les Affranchis" est un grand, très grand film de gangsters ...
    François G.
    François G.

    Suivre son activité 71 abonnés Lire ses 21 critiques

    3,5
    Un bon film de maître Scorsese mais qui souffre malheureusement de quelques longueurs sur ses 2h30. Robert De Niro ("Malavita"), Ray Liotta ("Hannibal") ou encore Joe Pesci ("8 Têtes dans un Sac"), chaque acteur de cette histoire de mafieux très bien écrite interprète son personnage avec une grande aisance. L'histoire est à défaut d'être passionnante est intéressante et bien construite. Nous suivons toute l'ascension d'Henry jusqu'à sa destruction, tel "Le Loup de Wall Street" du même réalisateur. La réalisation de Martin Scorsese ("Gangs of New York") est comme toujours aiguisée et superbe. Il filme son scénario avec une très grande classe et rend l'action magnifique grâce à de nombreux plans séquences grandioses. Son élégante mise en scène et très réaliste, nous plonge en pleine mafia américaine où certaines séquences et le langage très varié, sans pour autant mériter l'interdiction aux moins de seize ans, viennent ponctuer ce long récit. Cependant une bonne dose d'humour noir vient détendre l'atmosphère avec une bonne dose de panache. "Les Affranchis" est donc une fresque culte avec une bonne BO mais que je ne pourrais qualifier de chef d'œuvre tant les longueurs m'ont fatigué.
    Real C
    Real C

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 779 critiques

    5,0
    Martin Scorsese ! Nul n'a besoin de présenter ce grand réalisateur. Auteur de super films comme Taxi Driver, Raging Bull et plus récemment, les Infiltrés , Hugo Cabret et le Loup de Wall Street. Ici on va parler d'un de ses films cultes à savoir les Affranchis. Bien que ce film soit culte, ce n'était pas gagner d'avance, car Marty (dsl les fans) avait sorti auparavant le controversé Dernière Tentation du Christ Il est temps pour moi de donner mon avis pour ce film vraiment culte Ce film est très bon et maîtrisé. L'ambiance de la mafia décrite dans ce film se fait de manière très crue et classe. La musique met bien dans l'ambiance et les scènes bien rythmée. Ce qui est bien est l'aspect plus ou moins télévisuel qu'il a intégré dans la narration. Il y a pas mal de plans fixes et d'arrêt sur images qui font sens. Cela dit, malgré tout, la réalisation reste conventionnelle. Bonne mais conventionnelle. Par contre, c'est plus dans la narration que le film est génial (on y reviendra plus tard). Cela dit, l'ambiance est quand même prenante et on sent bien l'univers des gangsters année 90. Cela dit, la grande plu-value du film ce sont ses personnages et son histoire. Parmi les personnages, on a Henry Hill (Ray Liotta) est le héro du film. C'est lui le narrateur du film une bonne partie. D'abord présenté comme un jeune qui faisait des petits larcins pour le compte de la famille Lucchese, il va rapidement se lier d'amitié avec les membres du milieu Jimmy Conway et Tomy De Vito, en plus d'avoir à la bonne Paul Cisero. Tout le film tourne autour de lui, et on nous montre son évolution dans sa nouvelle famille (celle de la mafia), et aussi dans sa vraie famille. Sa fin est assez surprenante mais pas dénuée de sens. James "Jimmy" Conway (Robert De Niro) est... Robert De Niro. Ami, protecteur de Heny, très proche de lui, il est quelqu'un de très classe (d'ailleurs ce n'est pas le seule personnage de classe mais il dénote parfaitement). Le fil est un peu avare en background mais c'est surtout sa relation avec Henry qui prime, rendant le personnage très paternaliste envers lui. Tommy De Vito (Joe Pesci) est pratiquement l'antithèse des autres personnages définis. Contrairement aux autres qui sont classes propres sur eux et font tout pour être discret, lui il est très survolté et à la gâchette facile. Il est tellement dans le fun dans son imprévisibilité qu'il en devient attachant. Bref, le type de personnage que Joe Pesci aime incarné (comme dans les Home Alone et les Armes Fatales Paul Sorvino (joué par le trop rare Paul Cicero) est lui aussi très bien en chef mafieux. J'ai dit tout à l'heure que Jimmy était paternaliste. Lui, il est carrément son père de substitution. En effet, Henry s'étant détourné de sa famille, il devient naturellement son père en qui il a placé toute sa confiance. Comme les autres personnages, bien qu'il soit en retrait, il déborde de charisme. Ce qui fait de lui un personnage aussi intéressant à suivre, surtout dans la dernière moitié spoiler: où suite à son procès, est trahi par Henry Et Karen Hill (Lorraine Bracco), pour moi c'est le pari payant de Scorsese. En effet, bien qu'elle soit en marge des événements, elle est vraiment intéressante car en tant que femme d'Henry, elle est la personne qui subit le plus les conséquences de ses actes. Scorsese nous le montre bien dans la narration. A plusieurs reprises, on nous la montre qu'elle tient à lui, quitte à devenir jalouse et à menacer de le quitter. Sinon le reste des personnages est assez anecdotique Les Affranchis est un film sur un domaine que Scorsese domine bien. Le film est très bien fait et fun de par ses parties pries narratives. Une partie est racontée du point de vue d'Henry, puis une fois son mariage officialisé, du point de vue de Karen et retour sur le point de vue d'Henry. Un changement qui montre à la fois les bons et les mauvais cotés de la vie des Affranchis. Surtout, on suit bien les aventures du groupe et ses déboires avec la police. On voit très peu leurs actions d'envergure mais globalement quand on les montre, ce n'est pas caricatural. C'est juste comme il faut. Cependant, on sent qu'au fur et à mesure, Henry perd de plus en plus la maîtrise de la situation, tout comme Jimmy. A plusieurs reprises, il est obligé de faire des choix portant à conséquences malgré le faite qu'il jouit tout de même de la belle vie. Et à la fin, il fait un choix qui ne le satisfait pas. spoiler: A savoir dénoncer son propre boss et de finir sa vie dans une maison simple, en jouissant de la protection des témoins. Il s'agit d'une fin plutôt satisfaisante mais triste. Cela dit en total décalage avec la vie qu'il a mené. Dire que ce film est un chef d'oeuvre est l'évidence même. Ce n'est pas mon film préféré de Scorsese (je préfère les Infiltrés et Shutter Island), mais c'est l'un des plus réussis et maîtrisés. Un film superclasse, dépourvu de cliché avec des personnages imprévisibles et fun en plus d'être intéressant. Du Scorsese au sommet de son art, avant Casino et les Infiltrés.
    surfnblue
    surfnblue

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 987 critiques

    3,0
    Un excellent polar et une vue troublante de la mafia new-yorkaise. Des scènes violentes, un langage ordurier, du sang et des flingues... Martin Scorsese avait tous les ingrédients pour en faire un bon film. Avec son talent, il en a fait un excellent film.
    Loskof
    Loskof

    Suivre son activité 255 abonnés Lire ses 517 critiques

    5,0
    Avant d'aller voir le Loup de Wall Street je me suis dis qu'une petite piqure de rappel avec les affranchis ne ferait pas de mal, d'autant que je l'avais vu étant un peu trop jeune pour l'apprécier vraiment, puis bon il ne faut pas vraiment de raison pour vouloir voir un film de cette qualité. Je ne sais même pas par quoi commencer tellement tout est énorme. Déjà le premier point, et c'est assez rare, on voit rarement les héros faire leur boulot, Scorsese se concentre sur leurs vies, comment ils dépensent leur argent à foison, trompent leur femme, etc. On sent bien toute la fascination autour de cette vie, et quand commence le film on est tous comme Ray Liotta, on a tous rêvé d'être gangster, de faire ce qu'on voulait, de rentrer dans un bar et d'avoir la meilleur table, que tout le monde nous connaisse et nous respecte. Des mecs comme ça, c'est enviable, même si on sait au fond de nous que ce sont des ordures. Les Affranchis tire toute sa force de ce point. En plus c'est magnifiquement écrit, jamais lourd, pas de punch line à la con pour faire méchant, là on voit direct que ce sont des pourris. Et puis le film prend son temps, c'est génial, on nous montre comment tout fonctionne, c'est réaliste, on croit être rentré dans la mafia avec Ray Liotta, juste parfait. La réalisation est absolument grandiose, le plan séquence où Ray Liotta rentre dans le bar avec sa copine est un bijou, ça se remarque, évidemment, que c'est un plan séquence, mais ça glisse tout seul, c'est pas tape à l'oeil. Enfin voilà, c'est un monument du cinéma.
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 774 abonnés Lire ses 581 critiques

    5,0
    Au cinéma, il existe des réalisateurs à chefs d'œuvre. Il y en a peu, mais à chaque fois qu'un de leurs nouveaux films sort au cinéma, ce sera une imparable claque. Ces réalisateurs, je vais vous en citer quelques uns de ceux qui sont encore en vie : Francis Ford Coppola, Quentin Tarantino et Robert Rodriguez ( les deux inséparables ), ou encore Martin Scorcese, réalisateur de Les Affranchis, le chef d'œuvre dont je vais vous faire la critique. La particularité du genre Mafia ( s'il existe ), c'est de ne comporter presque que des films cultes. Prenez le cas unique du Parrain; mythique. Scarface; aussi. Les Affranchis; aussi. Et quand Robert De Niro est dans un de ces long-métrage, ce dernier s'annonce tout au minimum excellent! Pour commencer ma critique, je dois dire que j'ai réellement été surpris par ce film. Je savais qu'il serait très bon, mais pas à ce point là. Tout y est réfléchit, recherché et calculé, que ce soit le scénario, les plans de caméra ou les rebondissements. Les acteurs sont au sommet de leur art et De Niro se montre une nouvelle fois épatant dans son traditionnel rôle de mafieux, atteignant la prouesse d'être aussi charismatique que juste. Les Affranchis m'a fait découvrir l'excellent interprète qu'est Ray Liotta, que j'avais auparavant aperçu dans un Uwe Boll vraiment pas très intelligent, King Rising : Au nom du roi, et qui m'avait laissé penser que c'était un acteur non seulement de seconde zone, mais en plus vraiment pas doué. Et en plus d'avoir un physique particulier, cet acteur m'a démontré de part sa prestation hors norme qu'il était vraiment beaucoup plus efficace et talentueux que je ne le pensais. Je n'arrive pas à comprendre comment il en est arrivé à tourner dans des films tels que King Rising, véritable daube sur pellicule. La mise en scène, comme pour tous les long-métrages de Martin Scorcese, est vraiment très maîtrisée, fouillée et raffinée. Les plans de caméra stables sont là pour nous réjouir et les scènes d'action, car il y en a peu, sont excellemment bien tournées. De plus, Les Affranchis nous montre le vrai visage de la mafia, à l'inverse du Parrain de Francis Ford Coppola qui se voulait être une vision plus romantique de la pègre. C'est une analyse assez personnelle de cette mafia qui respire le vrai, à l'image du "True story" affiché en début de film.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 164 abonnés Lire ses 324 critiques

    5,0
    Certains veulent être astronaute, d'autres aventurier, peut être justicier ou encore gangster. Henry Hill a choisi la dernière possibilité. Il faut dire que son environnement en est peuplé depuis le berceau. Ce n'est donc pas un hasard s'il se met à faire de "petits boulots" pour la famille Lucchese, au lieu d'aller à l'école. Puis, inévitablement, se met à connaître la maison, la façon de vivre mais aussi les méthodes de sa nouvelle famille. Mais aussi rapide et jouissive que soit son ascension, elle ne pourra pas éviter la lente et douloureuse chute de ses idéaux. Au lieu de tourner autour du pot pour en arriver à un constat tellement évident qu'il en devient barbant, autant poser la seule vraie question: qu'est ce qui fait de ces Affranchis le chef-d'œuvre de Martin Scorsese? Parce qu'en même pas 2h30, le cinéaste parvient à nous immerger comme jamais dans le monde si particulier de la mafia. Il réussit également à épouser la forme d'un biopic tout en évitant avec panache tous les pièges du genre(les ellipses faciles ou la prévisibilité). D'accord, compte tenu du fait qu'il s'inspire de l'histoire vraie d'un criminel, il parait plus aisé de capter l'attention. Mais plus l'intrigue avance, plus on est saisi par une vérité, à savoir que seul Scorsese pouvait emballer un ouvrage avec pareille mæstra. Seul le sens du montage du réalisateur américain pouvait imprégner un rythme aussi fluide à cette histoire sans en diluer la substance. Car au final -et même si il y a bien quelques fusillades et meurtres sanglants- il s'agit d'une histoire universelle. Elle brasse beaucoup et se fait une joie de réduire le rêve américain à néant en l'adaptant à la sauce gangster. On ne remerciera jamais assez Scorsese pour ça. Et pour nous avoir fait découvrir Ray Liotta, inoubliable en Henry Hill. Il apporte son charisme et sa présence ambigüe tant et si bien qu'il semble ÊTRE Hill. Et pourtant, il était quand même entouré d'un De Niro grandiose en "grand frère" et d'un Joe Pesci marquant en ami psychopathe imprévisible. Pardonnez que la liste soit courte, mais si on doit encenser tous les interprètes, cela prendrait une centaine de ligne. Tout est absolument prodigieux, et une fois fini, on en veut encore. Parce que comme pour une œuvre d'art, on ne se lasse jamais d'en admirer les contours et détails.
    Black-Night
    Black-Night

    Suivre son activité 113 abonnés Lire ses 52 critiques

    5,0
    Les Affranchis est un chef d’œuvre. Je dirais même un « fucking » chef d’œuvre, un monument du cinéma, un modèle dans le domaine du film sur la mafia, un genre auquel je ne lui voue pourtant pas un culte comme certains. Tout ce qu’on a pu dire à son égard, est totalement justifié. Plus de récompenses aurait été mérité pour ce film, mais il a tout de même reçu un Oscar totalement mérité pour Joe Pesci pour le prix du meilleur second rôle masculin. Tout est parfait dans ce métrage devenu culte. De ses dialogues savoureux, de ses scènes de violence marquantes, aux passages d’humour grinçants. De son rythme frénétique rendant le tout enivrant, captivant et envoûtant. De son récit follement racontée et adapté d’une histoire vraie. Que dire de sa bande son magistrale et extraordinaire en totale symbiose avec l’œuvre, dans un style très rock où l’on peut entendre du Rolling Stones et du Cream notamment le merveilleux Sunshine Of Your Love brillamment mis à l’écran et tant d’autres. Le cinéaste Martin Scorsese marque les esprits et signe sans aucun doute l’un de ses meilleurs films avec sa réalisation techniquement incroyable et riche, de ses travellings fou, aux plans séquences magistraux. Le réalisateur italo-américain s’est choisi un casting en or où tous nous livrent des prestations follement incroyables avec : notamment l’excellent trio Robert De Niro, Ray Liotta, Joe Pesci tous les trois parfaits mais également Lorraine Bracco parfaite, Paul Sorvino excellent, Frank Sivero excellent. A noter aussi les deux petites apparitions pour ceux qui ont l’œil de Samuel L. Jackson et Tobin Bell (Jigsaw plus tard). Notons aussi la présence des parents de Scorsese, Charles et Catherine qui composent de belles prestations également. Un film intense, fort et choc que nous procurent ces affranchis et en bref une œuvre intemporelle, culte et majeur du 7ème art. Ma note : 10/10 !
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 907 abonnés Lire ses 2 629 critiques

    5,0
    Excellent à tout points de vue, ce film ressemble beaucoup à Casino, mais en mieux encore, narration à la première personne, le début n'est pas le début… Ce film violent et terriblement bon nous capte pendant deux heures et nous fait traverser le monde de la mafia.
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 49 critiques

    4,5
    Critique de "Les affranchis". Excellent film sur les gangsters américains, Les Affranchis nous immerge dans le milieu new-yorkais. La trame est claire et on ne perd jamais le fil. Le film doit également sa réussite à son trio de tête d'affiche qui mêle brillamment humour et sérieux. Scorsese signe ici un film mémorable qui restera longtemps dans les annales. "Bon tu vas la chercher ta boîte à cirage oui ou merde?" 4,5/5
    Le Christ Cosmique
    Le Christ Cosmique

    Suivre son activité 38 abonnés Lire ses 36 critiques

    5,0
    Fans des films de gansters/mafieux, ce film est pour vous. C'est simple, on tient là le Graal du genre. Scorsese démontre ici toute sa virtuosité, dans une mise en scène qui frôle la perfection et dont une grande parties des scènes sont devenues cultes. Le film débute par cette phrase de Ray Liotta, incarnant à la perfection Henry Hill célèbre gangster et homme de main des Luccheses, devenu informateur pour le compte du FBI, : "Autant que je m'en souvienne, j'ai toujours rêvé d’être gangster". C'est bon Scorsese nous tient, et ne nous lâchera plus jusqu’à la fin de cette épopée relatée avec maestria. Fascinant et terrifiant, "Goodfellas" l'est, autant par sa mise en scène que par son ambiance et son écriture. Mais un film d'une telle ampleur ne pourrait l’être sans une distribution de choix. Ici, c'est le must du must. De Niro est impeccable, Ray Liotta n'est pas en reste mais le plus marquant reste Joe Pesci, terrifiant. Clairement, il terrifie tant il est implacable et imprévisible, a chacune de ses apparitions il mystifie l'écran. Sans doute un des meilleurs films de Scorsese qui prouve ici son amour pour la "Little Italy" dont il est l'enfant. Fascinant.
    zanskar
    zanskar

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 271 critiques

    3,5
    Les Affranchis est un des meilleurs films de Scorsese. Bon, personnellement je n'aime pas trop les films sur la mafia (chacun des goûts) mais il est impossible de ne pas apprécier les nombreuses qualités du film, les personnages fouillés psychologiquement, les prestations exceptionnelles de Ray Liotta, Robert de Niro (quelle classe !) ou le nerveux (dans le film) Joe Pesci qui a la gâchette facile. Les relations tendues et changeantes du milieu de la pègre (un ami d'hier peut être un énnemi le lendemain) sont bien rendues. Un film à voir, bien entendu !
    Mosse.
    Mosse.

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 445 critiques

    4,5
    Etant fan de la Trilogie du "Parrain", j'attendais beaucoup de ce film. De Niro, Scorsese, Pesci, Liotta,... Ca ne pouvait-être que du lourd! Et bien effectivement, j'ai adoré! Il y a 3 choses qui m'ont particulièrement plu dans ce film : premièrement la réalisation et le montage du film, avec tout ses plans arrêtés avec en voix-Off les explications de Ray Liotta. Liotta, justement, c'est la deuxième chose que j'ai apprécié. Son jeu est excellent et il arrive sans problèmes au niveau des deux grosses stars du film, Robert de Niro et Joe Pesci. Pesci, ( décidément les transitions marchent bien ce matin ), est le troisième point positif du film pour moi. Il mérite amplement son Oscar du meilleur second rôle, moi, en tout cas, il m'a réellement surpris! Quand à De Niro, et bien, il est toujours aussi bon, mais dans ce film il est plus effacé, il n'est pas le héros principal. Mais sa présence reste un atout primordial, dans toutes les scènes où il apparaît, même celles où il ne parle pas, il apporte quelque chose d'indescriptible. Cet acteur est vraiment un très très grand! Donc dans l'ensemble le film m'a vraiment beaucoup plu, le seul point négatif, et encore je ne peux pas juger puisque c'est tiré de faits réels, c'est la fin, que j'ai trouvée trop molle par rapport au reste... Mais bon l'histoire reste l'histoire. Dans un premier temps, au début du film, on donnerais n'importe quoi pour devenir comme eux, faire partie de la Mafia, être un 'Bad Guy' et faire des petits boulots, gagner beaucoup d'argent, être respecté, avoir des tas de connaissances,... Mais Scorsese nous fait vite comprendre qu'il y a le revers de la médaille, et ça calme vite les ardeurs des gangsters en herbe. Un des meilleurs films de gangster après la trilogie mythique de Francis Ford Coppola, "Le Parrain".
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top