Léon
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   4,3 pour 44 241 notes dont 1 183 critiques  | 
  • 667 critiques     57%
  • 327 critiques     28%
  • 87 critiques     7%
  • 44 critiques     4%
  • 25 critiques     2%
  • 20 critiques     2%

1183 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
Axe_in_Door

8 abonnés | Lire ses 160 critiques |

   3 - Pas mal

Peu sont les films de Luc Besson a ne pas avoir attirer l'intention. Léon ne déroge pas à la règle. S'armant d'un casting principalement américain, notre Besson national avait de quoi nous tirer devant notre écran. Rien ne m'a tellement surpris finalement ( désolé ) mais bon autant jouer la carte de la franchise. Mention spéciale à Gary Oldman qui n’apparaît malheureusement que trop peu à l'écran, et qui nous gratifie d'une prestation irréprochable. J'adore la tête d'allumer qu'il arbore. Déjà dans le Cinquième Élément, il était délirant au possible mais ici, son côté déjanté le rend simplement hors norme. Il n'y qu'à voir la gueule qu'il tire quand il prend sa pilule. Sinon rien de transcendant.

Stephenballade

1 abonné | Lire ses 139 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Luc Besson s’est donné les moyens de faire un grand film en allant tourner aux Etats-Unis et entièrement en anglais. "Léon" va lui permettre de se faire une solide réputation outre-Atlantique, en s’inspirant du personnage que Luc Besson avait créé dans "Nikita", j’ai nommé Victor le nettoyeur, déjà incarné par Jean Reno. Autant il paraissait totalement froid et insensible, autant ici il paraît plus humanisé avec un caractère plus en proie à des sentiments qui ne sont pas vraiment en accord avec les exigences de son métier, car on le voit attaché à une plante verte qu’il entretient religieusement, et surtout parce qu'il permet à une gamine d’entrer dans sa vie, sous le prétexte que des règles ont été enfreintes par un pourri de policier ravagé par les méfaits de la drogue génialement interprété par Gary Oldman, à savoir pas de femmes ni d’enfants. Nous avons donc là un film franco/américain dans lequel Luc Besson et Jean Reno atteignent le sommet de leur art en nous livrant une œuvre unique et plus que magnifique. Pour moi c’est l'un des plus grands films d'origine française de tous les temps, un scénario pas vraiment très original, voire assez simple mais il est tellement bien mis en scène qu’il est vraiment poignant et passionnant, et la musique d’Eric Serra n’y est pas pour rien car elle colle vraiment à l’intrigue. Il ne faut pas s’attendre à de l’action pure et dure, l’intrigue se partageant entre le côté relationnel entre Léon et Matilda, relation qui évolue au fur et à mesure que le film passe, allant de la rencontre fortuite à l’amour platonique, en passant par l’amitié, le concept du maître et de l’élève, puis le partenariat, et entre le face à face à distance qui s’opère entre Léon et Norman Stansfield. Les acteurs sont incroyables, y compris la véritable révélation en la petite personne qu’est Natalie Portman, qui à l'époque n'avait que 12 ans... Elle est tellement juste dans son rôle, et ce dès les premières minutes quand elle constate le massacre de sa famille. Un début d’une violence absolue, qui se révèle très accrocheur car il a su rester simple et réaliste, et c’est d’ailleurs toute cette subtilité dans la sobriété qui caractérise ce long métrage. Jean Reno est plus en forme que jamais, en nous offrant une superbe présence et son charisme subjugue son exceptionnelle prestation. La psychologie, la musique, l'ambiance, les scènes de grandes violences rendent ce film exceptionnel, créé par un aussi génial réalisateur que créateur qu’est Luc Besson, bien servi par le quatuor Jean Reno, Natalie Portman, Gary Oldman et Eric Serra. Un grand merci à eux pour cet énormissime moment de cinéma.


Stephenballade

1 abonné | Lire ses 139 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Luc Besson s’est donné les moyens de faire un grand film en allant tourner aux Etats-Unis et entièrement en anglais. Léon va lui permettre de se faire une solide réputation outre-Atlantique, en s’inspirant du personnage que Luc Besson avait créé dans Nikita, j’ai nommé Victor le nettoyeur, déjà incarné par Jean Reno. Autant il paraissait totalement froid et insensible, autant ici il paraît plus humanisé avec un caractère plus en proie à des sentiments qui ne sont pas vraiment en accord avec les règles de son métier, car on le voit attaché à une plante verte qu’il entretient religieusement, et surtout parce qu'il permet à une gamine d’entrer dans sa vie, sous le prétexte que des règles ont été enfreintes par un pourri de policier ravagé par les méfaits de la drogue génialement interprété par Gary Oldman, à savoir pas de femmes ni d’enfants. Nous avons donc là un film franco/américain dans lequel Luc Besson et Jean Reno atteignent le sommet de leur art en nous livrant une œuvre unique et plus que magnifique. Pour moi c’est l'un des plus grands films d'origine française de tous les temps, un scénario pas vraiment très original, voire assez simple mais il est tellement bien mis en scène qu’il est vraiment poignant et passionnant, et la musique d’Eric Serra n’y est pas pour rien car elle colle vraiment à l’intrigue. Il ne faut pas s’attendre à de l’action pure et dure, l’intrigue se partageant entre le côté relationnel entre Léon et Matilda, relation qui évolue au fur et à mesure que le film passe, allant de la rencontre fortuite à l’amour platonique, en passant par l’amitié, le concept du maître et de l’élève, puis le partenariat, et entre le face à face à distance qui s’opère entre Léon et Norman Stansfield. Les acteurs sont incroyables, y compris la véritable révélation en la petite personne qu’est Natalie Portman, qui à l'époque n'avait que 12 ans... Elle est tellement juste dans son rôle, et ce dès les premières minutes quand elle constate le massacre de sa famille. Un début d’une violence absolue, qui se révèle très accrocheur car il a su rester simple et réaliste, et c’est d’ailleurs toute cette subtilité dans la sobriété qui caractérise ce long métrage. Jean Reno est plus en forme que jamais, en nous offrant une superbe présence et son charisme subjugue son exceptionnelle prestation. La psychologie, la musique, l'ambiance, les scènes de grandes violences rendent ce film exceptionnel, créé par un aussi génial réalisateur que créateur qu’est Luc Besson, bien servi par le quatuor Jean Reno, Natalie Portman, Gary Oldman et Eric Serra. Un grand merci à eux pour cet énormissime moment de cinéma.

CH1218

3 abonnés | Lire ses 355 critiques |

   4.5 - Excellent

Homme solitaire et taciturne, «Léon» est un tueur professionnel qui voit son quotidien bouleversé par l’arrivée impromptue dans sa vie de sa jeune voisine de 12 ans, dont la famille a été décimée par des flics ripoux. Personnage attachant, proche cousin de celui apparu dans «Nikita», ce "nettoyeur" offre à Jean Reno, l’un de ses rôles les plus marquants de sa filmographie. Son face-à-face avec la juvénile et stupéfiante Nathalie Portman est aussi poignant qu’émouvant, malgré l’ambiguité de leur relation qui sonne comme une histoire d'amour entre deux paumés. Et que dire de Gary Oldman, tout bonnement démentiel en flic sadique. Ce film sombre, réalisé avec sobriété, demeure l’une des plus grandes réussites de Luc Besson. L’un des mes meilleurs souvenirs cinématographiques des années 90.

Movie_Fan

4 abonnés | Lire ses 402 critiques |

   3.5 - Bien

Un classique de Luc Besson. Bien que pas fan à la base de ce réalisateur, j'ai bien aimé ce film. On y découvre Natalie Portman toute jeune dans un rôle qu'elle maîtrise à merveille. Le talent de Jean Reno ainsi que de Gary Oldman n'est plus à démontrer.

Willycopresto

0 abonné | Lire ses 219 critiques |

   4.5 - Excellent

Bien qu'il ait été tourné aux Etats Unis en anglais, il s'agit d'un film français qui comporte beaucoup d'erreurs (on voit le perchman dans un miroir !) mais il n'y a que l'oeil averti qui les détectera tant cette histoire est captivante. On devrait dire ces deux histoires puisqu'il y a en effet une version longue de cette aventure. Les deux héros de ce récit, Jean Reno et Natalie Portman qui y faisait ses débuts avant de devenir star, ont des rôles qui sont diamétralement opposés : lui en nettoyeur (tueur à gages) et ours bourru comme Reno les joue si bien, elle en midinette qui après avoir vu sa famille exterminée, trouve l'homme auprès duquel elle va trouver l'affection, (l'amour ?) qui lui faisait défaut. Les films d'enfant (elle n'avait que 12 ans lors du tournage) sont toujours attendrissants, et dans celui-ci la jolie Natalie veut apprendre le métier de nettoyeuse auprès de son protecteur pour venger sa famille. Une seule fausse note dans ce récit : celui qui dirige la police est complètement déjanté et ça n'ajoute pas grand chose à l'histoire. Le "professionnel", puisque c'est son second titre, bien que nominé aux Césars, n'a pas obtenu de prix, mais la profession a été déjugée par les spectateurs qui étaient 3,5 millions à avoir fait le déplacement en salles. Un film qu'il faut voir. willycopresto

Ghibliste

0 abonné | Lire ses 84 critiques |

   4 - Très bien

Ce film s'appelle Léon mais aurait dû s'appeler Mathilda tant la petite Natalie Portman crève l'écran ! Jean Reno, lui, nous offre une de ses meilleures prestations, pas si nombreuses que ça, mais rien d'extraordinaire hein... Gary Oldman en fait des caisses mais on lui pardonnera. Côté scénar c'est assez classique, limite inconcevable comme rencontre, certaines scènes sont bien invraisemblables aussi Spoiler : (Léon, l'homme que l'on ne touche jamais lorsqu'il est derrière une porte, ou encore la manière dont Léon arrive à se faire passer pour un gars de la 3ème...), mais voilà, la réalisation est efficace et, surtout, la fin emporte tout sur son passage ! Mémorable.

Cyril B.

3 abonnés | Lire ses 249 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Je pense que la moindre des choses et de commencer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre appelé "Léon", et aussi aux acteurs offrent de très bonnes prestations, notamment Jean Reno au sommet de sa forme, Gary Oldman, et on assiste aussi à la révélation Natalie Portman. Et la musique d'Eric Serra renforce une nouvelle fois le propos. Il s'agissait d'un pari difficile car le sujet était délicat… Avec au commencement une gamine de 12 ans que la vie a fait grandir trop vite car spectatrice de se que lui offre la jungle New-yorkaise et un tueur un peu autiste sur les bords. Même si ce n’est jamais vraiment explicite, on ne s’étonnera pas du naturel de la relation de l'un envers l'autre, une gamine materne qui tombe amoureuse d’un adulte ayant des carences affectives. D’ailleurs dans Léon il y a finalement très peu d’action. Le film est avant tout orienté sur la relation entre Léon et Mathilda, une relation en perpétuelle évolution : amis, père/fille, maître/élève, partenaires, amour platonique. Luc traite avant toute chose traite son sujet avec tendresse. Cette approche permet au réalisateur de vraiment soigner ses quelques moments de violence, mais ce n’est qu’une petite partie du propos du film, avec l’ouverture du film qui est carrément un modèle de construction, l’assassinat massif de la famille de Mathilda (avec vue subjective et exécution dans la baignoire du plus bel effet), et bien entendu le long final. En fait Léon est surtout un film intimiste et une histoire d’amour. Et même si on peut comprendre qu’on puisse être choqué par ce genre de relation, c’est vrai que dans le film ça passe très bien. Avec des personnages aussi bien écrits et aussi bien interprétés, la trame finalement très simple de Léon se suit avec passion. Besson présente son film manière crédible, c’est à dire avec sobriété et efficacité, sans tomber dans du classique aseptisé. Il joue avec des émotions simples, les souligne juste comme il faut, sans chercher le spectaculaire. Monsieur Besson nous offre de très belles images, de très beaux plans travaillés, et ne manque pas de style dans la mise en scène. Du grand cinéma même car Léon, qu’on le veuille ou non, est un excellent film qui se révèle encore plus profond dans sa version longue. Ce film est pour moi une éloge au 7ème Art. Je pense que la moindre des choses et de terminer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre.

Luigi A.

0 abonné | Lire ses 15 critiques |

   4 - Très bien

Excellent film, Natalie Portman est déjà très forte et Gary Oldman excelle comme toujours. Le meilleur film de Besson.

https://www.facebook.com/CinemaTchiTcha

?????? ??????

0 abonné | Lire ses 17 critiques |

   4 - Très bien

2 monstres du cinéma réunis dans le même film : Jean Reno et surtout Gary Oldman qui est carrément grandiose dans ce film. C'est une surprise pour personne que Garry est très bon en rôle de méchant mais là il se surpasse. Vraiment un super film.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
Léon Bande-annonce VO
38 367 vues
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #14 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE spéciale Batman - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné