Mon AlloCiné
    Léon
    note moyenne
    4,3
    61401 notes dont 1164 critiques
    53% (619 critiques)
    31% (359 critiques)
    9% (101 critiques)
    4% (45 critiques)
    2% (24 critiques)
    1% (16 critiques)
    Votre avis sur Léon ?

    1164 critiques spectateurs

    Guillaume M.
    Guillaume M.

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 17 mai 2013
    Je pense que la moindre des choses et de commencer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre appelé "Léon", et aussi aux acteurs offrent de très bonnes prestations, notamment Jean Reno au sommet de sa forme, Gary Oldman, et on assiste aussi à la révélation Natalie Portman. Et la musique d'Eric Serra renforce une nouvelle fois le propos. Il s'agissait d'un pari difficile car le sujet était délicat… Avec au commencement une gamine de 12 ans que la vie a fait grandir trop vite car spectatrice de se que lui offre la jungle New-yorkaise et un tueur un peu autiste sur les bords. Même si ce n’est jamais vraiment explicite, on ne s’étonnera pas du naturel de la relation de l'un envers l'autre, une gamine materne qui tombe amoureuse d’un adulte ayant des carences affectives. D’ailleurs dans Léon il y a finalement très peu d’action. Le film est avant tout orienté sur la relation entre Léon et Mathilda, une relation en perpétuelle évolution : amis, père/fille, maître/élève, partenaires, amour platonique. Luc traite avant toute chose traite son sujet avec tendresse. Cette approche permet au réalisateur de vraiment soigner ses quelques moments de violence, mais ce n’est qu’une petite partie du propos du film, avec l’ouverture du film qui est carrément un modèle de construction, l’assassinat massif de la famille de Mathilda (avec vue subjective et exécution dans la baignoire du plus bel effet), et bien entendu le long final. En fait Léon est surtout un film intimiste et une histoire d’amour. Et même si on peut comprendre qu’on puisse être choqué par ce genre de relation, c’est vrai que dans le film ça passe très bien. spoiler: C'est normal, ton corps change, se n'est pas sale, pense aux fleurs. Avec des personnages aussi bien écrits et aussi bien interprétés, la trame finalement très simple de Léon se suit avec passion. Besson présente son film manière crédible, c’est à dire avec sobriété et efficacité, sans tomber dans du classique aseptisé. Il joue avec des émotions simples, les souligne juste comme il faut, sans chercher le spectaculaire. Monsieur Besson nous offre de très belles images, de très beaux plans travaillés, et ne manque pas de style dans la mise en scène. Du grand cinéma même car Léon, qu’on le veuille ou non, est un excellent film qui se révèle encore plus profond dans sa version longue. Ce film est pour moi une éloge au 7ème Art. Je pense que la moindre des choses et de terminer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre appelé "Léon".
    elbandito
    elbandito

    Suivre son activité 204 abonnés Lire ses 610 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juin 2011
    Une histoire magnifique qui est aussi l’un des meilleurs rôles de Jean Reno et la découverte par Luc Besson de la future star Natalie Portman, impeccable pour son premier film.
    Alain D.
    Alain D.

    Suivre son activité 94 abonnés Lire ses 20 critiques

    5,0
    Publiée le 16 mars 2015
    Tony est un restaurateur sicilien dans le quartier de Little Italy à New York. Dans ce petit restaurant, Léon vient boire son lait et récupérer des missions car il est tueur à gages. Léon est un loup solitaire, rapide et efficace dans l'action. Chez lui, il se révèle plutôt pantouflard et "cool" ; il repasse ses pantalons et met sa plante verte tous les matins à la fenêtre. Il a pour voisine Matilda, une petite fille dégourdie de 12 ans, dont le père, dealer d'héro, a de sérieux problèmes. spoiler: Matilda arrive chez Léon en catastrophe ; il va la recueillir et ils ne se quitteront plus. Le duo d'acteurs est extraordinaire : Léon, interprété par Jean Reno, est émouvant dans ce rôle de père improvisé ; il est aussi drôle et émouvant dans ce personnage analphabète et enfantin. Quant à Natalie Portman, elle est tout simplement sublime dans le rôle de Matilda, 12 ans et future star du cinéma. Gary Oldman est lui aussi impressionnant dans le rôle de Stan, le flic toxico déjanté et Danny Aiello très juste dans la peau de Tony, le père adoptif le Léon. Les dialogues, eux aussi sont est efficaces : les répliques fusent avec pertinence et humour. Pour moi, la meilleure réalisation de Luc Besson qui signe aussi un formidable scénario, très dense, mêlant action, sentiments, suspense et détaillant savamment l'évolution des personnages. L'histoire est fabuleuse, poignante, avec spoiler: une fin très belle et très tragique . Ajoutez une très bonne BOF d'Eric Serra et vous obtenez un chef d'œuvre de film d'action à voir et à revoir sans modération.
    jimmyc
    jimmyc

    Suivre son activité 103 abonnés Lire ses 131 critiques

    5,0
    Publiée le 27 septembre 2013
    Léon est un tueur à gages vivant à New York. Solitaire illettré et sans racines,ni amis, il ne vit que pour son métier et n'a pour compagne que l 'ombre de la mort et une plante verte que il entretient avec attention. Il prend ses contrats chez Tony, un mafieux qui tient un petit restaurant dans le quartier de Little Italy. Léon laisse Tony s'occuper de ses économies, ne sort que très rarement, et ne s'implique quasiment jamais dans le monde extérieur tel un fantôme ...Jusqu'au jour où il recueille chez lui Mathilda, une enfant de douze ans, dont la famille vient d'être massacrée par des flics corrompus dans une sombre histoire de drogue. Elle découvre rapidement que son nouveau protecteur est en fait un authentique "nettoyeur", et se propose alors de lui apprendre à lire et à écrire, tandis que en échange, il lui apprendra à "nettoyer" pour que elle puisse un jour se venger de ceux qui ont tué son petit frère...De son coté, elle en devient amoureuse ...Le sujet est délicat mais le cinéaste parvient à maintenir une belle cohérence afin de ne pas heurter de part cette relation assez particulière .La première apparition de Natalie Portman au cinéma, remarquée pour sa fraîcheur et déjà par son talent lui permettra de commencer une brillante carrière cinématographique à Hollywood. La tendresse qui émane de la relation entre Léon et Mathilda est très touchante et constitue la colonne vertébrale de l' oeuvre. Mais voilà, un certain Gary Oldman, vole la vedette d 'une manière radicale ..Il incarne un flic psychotique, dont les excès de violence redoutables prennent des proportions gigantesques tout au long de l 'intrigue .Il agit en toute impunité avec ses hommes ,abat froidement en pleine journée toute une famille ,il tue hommes femmes enfants sans état d'âme ..Gary Oldman est véritablement phénoménal ...L'histoire est simple mais prenante , Luc Besson se démarque enfin et offre un cinéma mature aux spectateurs ("Jeanne D'arc" en sera l'apothéose ) l 'oeuvre alterne entre action et intimité,les plans sont fouillés et décortiqués avec une belle précision .La bande originale composée par Eric Serra est véritablement obsédante ..A noter la chanson de générique "Shape of my Heart" de Sting utilisé par le réalisateur pour clore son oeuvre ... Un Luc Besson terriblement prenant.
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 178 abonnés Lire ses 108 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2014
    Luc Besson s’est donné les moyens de faire un grand film en allant tourner aux Etats-Unis et entièrement en anglais. "Léon" va lui permettre de se faire une solide réputation outre-Atlantique, en s’inspirant du personnage que Luc Besson avait créé dans "Nikita", j’ai nommé Victor le nettoyeur, déjà incarné par Jean Reno. Autant il paraissait totalement froid et insensible, autant ici il paraît plus humanisé avec un caractère plus en proie à des sentiments qui ne sont pas vraiment en accord avec les exigences de son métier, car on le voit attaché à une plante verte qu’il entretient religieusement, et surtout parce qu'il permet à une gamine d’entrer dans sa vie, sous le prétexte que des règles ont été enfreintes par un pourri de policier ravagé par les méfaits de la drogue génialement interprété par Gary Oldman, à savoir pas de femmes ni d’enfants. Nous avons donc là un film franco/américain dans lequel Luc Besson et Jean Reno atteignent le sommet de leur art en nous livrant une œuvre unique et plus que magnifique. Pour moi c’est l'un des plus grands films d'origine française de tous les temps, un scénario pas vraiment très original, voire assez simple mais il est tellement bien mis en scène qu’il est vraiment poignant et passionnant, et la musique d’Eric Serra n’y est pas pour rien car elle colle vraiment à l’intrigue. Il ne faut pas s’attendre à de l’action pure et dure, l’intrigue se partageant entre le côté relationnel entre Léon et Matilda, relation qui évolue au fur et à mesure que le film passe, allant de la rencontre fortuite à l’amour platonique, en passant par l’amitié, le concept du maître et de l’élève, puis le partenariat, et entre le face à face à distance qui s’opère entre Léon et Norman Stansfield. Les acteurs sont incroyables, y compris la véritable révélation en la petite personne qu’est Natalie Portman, qui à l'époque n'avait que 12 ans... Elle est tellement juste dans son rôle, et ce dès les premières minutes quand elle constate le massacre de sa famille. Un début d’une violence absolue, qui se révèle très accrocheur car il a su rester simple et réaliste, et c’est d’ailleurs toute cette subtilité dans la sobriété qui caractérise ce long métrage. Jean Reno est plus en forme que jamais, en nous offrant une superbe présence et son charisme subjugue son exceptionnelle prestation. La psychologie, la musique, l'ambiance, les scènes de grandes violences rendent ce film exceptionnel, créé par un aussi génial réalisateur que créateur qu’est Luc Besson, bien servi par le quatuor Jean Reno, Natalie Portman, Gary Oldman et Eric Serra. Un grand merci à eux pour cet énormissime moment de cinéma.
    tony-76
    tony-76

    Suivre son activité 688 abonnés Lire ses 611 critiques

    4,5
    Publiée le 6 août 2014
    20 ans ! Déjà une bonne vingtaine d'années que Léon est sorti dans les salles les plus obscures qui soit. Léon est certainement l'une des œuvres les pus marquantes que j'ai vu. Cela débute par un tueur à gage professionnel qui va prendre sur son aile Mathilda, une jeune fille de douze ans qui a perdu sa famille lors d'un règlement de compte. Alors ce Léon va apprendre à Mathilda, comment nettoyer. Une relation qui va devenir intense et très forte. Tout d'abord, le casting est impressionnant : avec en tête Jean Reno qui est tout simplement exceptionnelle dans sa performance, Nathalie Portman est lumineuse dans son premier rôle, elle se débrouille à merveille. Et Gary Oldman en truand est vraiment fascinant et crédible. On a un un très bon scénario avec des dialogues plutôt efficaces. Il faut dire qu'on ne s'ennuie pas une seule seconde devant la production de Luc Besson. La bande sonore est juste, douce par moment. Bien entendu, des scènes d'action convaincantes et une touche d'humour est au rendez-vous ! La mise en scène est souvent angoissante et violente. Un certain suspens est présent, ce qui est une bonne chose. Pour finir, Léon est un film pleines de qualités et il a très peu de défauts. C'est rempli d'action, d'humour et surtout riche en émotions, grâce à la relation que Besson a créé entre les deux protagonistes. On frôle la perfection chez Léon. Le nouveau film de Luc Besson est déjà sorti, a fait un carton aux USA et même en France le premier jour, et devenu le second meilleur démarrage de l'année. Trop impatient de découvrir Lucy avec Scarlett *-* !!!
    Polterbrick
    Polterbrick

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 32 critiques

    4,5
    Publiée le 16 juillet 2014
    Probablement le meilleur film de Besson. Classé parmi les films d’action, Léon n’en est pas vraiment un, en effet le film s’attarde davantage sur la relation entre Léon et la jeune Mathilda. Les scènes d’action sont seulement au nombre de trois (la scène d’intro, spoiler: celle d’assassinat de la famille de Mathilda et la scène finale) mais ont le mérite d’être magistralement filmé avec des angles de caméra sublime. Les deux acteurs principaux parviennent à retranscrire une relation fusionnelle plus que convaincante : on retrouve un Jean Reno dans l’un de ses plus grands rôles, celui d’un tueur à gage légèrement attardé sur les bords, ainsi qu’une toute jeune Nathalie Portman, à peine âgée de treize ans, qui témoigne de son grand talent qui se confirmera par la suite, sans oublier un Gary Oldman complètement déjanté dans son rôle de flic ripoux qui lui va à merveille. Léon alterne donc à merveilles les scènes d’action et d’autres plus intimistes et comiques entre Léon et Mathilda ce qui en fait un film prenant et émouvant que l’on peut voir et revoir sans se lasser.
    Chuck Carrey
    Chuck Carrey

    Suivre son activité 199 abonnés Lire ses 334 critiques

    4,0
    Publiée le 8 août 2014
    « Léon » est l'un des films de Luc Besson les plus connus et également l'un de ceux qui ont connu le plus de succès. C'est également le film qui a révélé Nathalie Portman. Ce film suit deux personnages : Léon et Mathilda. Le premier est un adulte simplet, tueur à gage mais très gentil. Le second est une jeune fille dont la famille n'est pas des plus sympas. Ces deux personnages vivent sur le même palier. Un jour, toute la famille de Mathilda se faire tuer. Suite à cela, la jeune fille va se réfugier chez Léon qui va d'abord rechigner à l'aider puis va accepter. Le gros point fort de ce film, c'est bien sûr le duo formé entre Léon et Mathilda. Jean Reno et Nathalie Portman sont tous les deux excellents. Ce duo est à la fois ambiguë, émouvant et drôle. Drôle à cause de la différence d'âge et de personnalité des deux, émouvant à cause de leur histoire (surtout celle de Mathilda) et ambiguë car leur relation pourrait presque parfois s'apparenter à de l'amour. Le film aurait mérité de développer encore plus cette relation. Ces deux là forment un duo un peu improbable mais qui fonctionne. A côté d'eux, l'autre personnage qui marque c'est évidemment Gary Oldman qui joue un commissaire de police complètement fou mais qui, comme à son habitude, le fait bien. Pour ce qui est du reste, le scénario est correct mais sans plus. « Léon », c'est donc avant tout la relation du duo formé par Léon et Mathilda, qui parvient à faire rire et à émouvoir, et l'excellente prestation Gary Oldman.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 227 abonnés Lire ses 1 031 critiques

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2013
    Un polar complétement décalé sur lequel vient se greffer une étrange histoire d'amitié entre un tueur et une fillette devenue orpheline. C'est très bon et on regrettera simplement le personnage joué par Gary Oldman qui en fait de trop. Il y a aussi une belle plante verte qui a rôle très particulier. Excellent film
    Puce6386
    Puce6386

    Suivre son activité 407 abonnés Lire ses 908 critiques

    4,0
    Publiée le 11 août 2012
    Un très bon film, bien rythmé, avec un scénario prenant. On oscille entre scènes de violence et de tendresse. Les acteurs sont parfaits et leurs personnages, le sensible Léon et l'adorable petite fille, sont profondément attachants et touchants. Une très bonne surprise de Luc Besson !
    MaCultureGeek
    MaCultureGeek

    Suivre son activité 782 abonnés Lire ses 581 critiques

    5,0
    Publiée le 27 août 2014
    "Leon" est un grand film. Peut être même le meilleur de la filmographie de Luc Besson. Enfin, de l'ancienne, celle d'avant les années 2000, mais j'y reviendrai plus tard avec d'autres critiques et dans une sorte de rétrospective. Surement le plus important de toute sa filmographie après "Le Grand Bleu" et aux côtés du "Cinquième 2lément" et de "Nikita". Parce que ce film, il est magnifique. Réellement, je n'exagère pas et pèse bien mes mots, ne vous inquiétez pas. Alors, je ne sais pas si vous l'avez vu, mais franchement, qu'est-ce qu'il envoie du lourd, ce film! Je ne m'attendais vraiment pas à ça, pensant tomber sur un autre film d'action à la "Nikita", qui est, il faut l'avouer, vraiment très bon. Sauf que non, bien sur, je me trompais. Non content d'avoir épaté tout le monde avec son "Grand Bleu", que je n'ai pas encore vu, sa durée m'ayant longtemps pétrifié, et d'avoir installé son style aux yeux du grand public avec sa "Nikita", le mec envoie tout valser et nous envoie un nouveau coup de poing en pleine gueule. Sans déconner, "Léon" est littéralement un film coup de poing ( tout du moins dans le sens où je l'entends ). Bluffant, entrainant, violent et déprimant, toutes les sensations y sont pour en faire un divertissement inoubliable et unique, terriblement triste et incontestablement magnifique. Parce que Besson, à cette époque, avait tout compris sur le cinéma et comment fournir du plaisir aux spectateurs. Loin de "Malavita" ( je n'ai pas encore vu "Lucy", donc je ne me prononcerai pas sur ce qui ressemble à un retour aux sources ), plus près de John Woo que d'un Yes Man, il nous livre une sorte d'oeuvre de toute une vie, son chef-d'oeuvre à lui, personnel et novateur, comme l'était "Nikita" en son temps. Fort d'une mise en scène impressionnante de maîtrise et de beauté, monsieur Besson nous offre ce qui pourrait être considéré comme le film d'action français de tous les temps ( ceux déja passés, j'entends ). Et justement, pendant les 1h45 du tout, je ne me suis jamais dit : "Arrrgh, ça sent le french ciné, toutes ces conneries!!". Au contraire, je me croyais carrément devant l'un des meilleurs métrages américains du moment, avec les explosions, les morts et les effets spectaculaires qui vont avec. Et c'est principalement "Léon" qui m'a le plus fait me dire que Besson était notre John Woo français, un réalisateur novateur et constamment en avance sur son temps qui, sans jamais se répéter, nous proposait une expérience nouvelle à chaque film, loin des clichés et autres stéréotypes récurrents dans le cinéma moderne. Certains trouveront surement ce que je dis complètement abusé ou ne serait-ce que faux, mais pour moi, Besson, avant, c'était du cinéma d'auteur, même quand il nous sortait des métrages d'action ou de science-fiction, innovant à chaque fois un peu plus qu'avant, passant d'un personnage charismatique et sans peurs ( Léon ) à un autre bien plus banal et héroïque ( Bruce Willis dans "Le Cinquième élément", qui constitue encore l'un des meilleurs films de Mister McClane ). Beaucoup n'apprécient surement pas ce réalisateur, mais force est de constater que quand vous vous mattez un de ses films faits dans les années 90, vous ne pouvez plus nier qu'il avait un talent fou. Et justement, ce mec, il fait partie du trio des génies gâchés. Mais j'en reparlerai en d'autres temps. Et si Léon est si unique et attachant, c'est surtout du fait de son interprète. En effet, Jean Reno trouve le rôle de sa vie, loin devant Godefroy de Monmirail, apportant son charisme et sa personnalité à un rôle déja bien consistant. Il fait d'un tueur professionnel, un nettoyeur, plus précisément, un homme touchant, fort d'un humanité qu'on ne lui aurait jamais attribuée. Sauf que bien sur, pour que Léon "brille", il ne doit pas être seul. Et c'est à une toute jeune Nathalie Portman qu'incombe la lourde tâche d'interpréter sa fille "spirituelle", nous livrant l'une des plus belles histoires "père/fille" que j'ai pu voir. Elle est vraie bonne pour le rôle, s'avérant à la fois drôle et touchante, parfaite pour prendre la relève. Mais celui qui ressort le plus, encooore une fois, c'est bien entendu Gary Oldman. Alors lui, je l'ai vu pour la première fois dans la trilogie "Batman" de Nolan, et je viens tout juste de le redécouvrir dans "Le Cinquième élément". Et quel acteur, sans déconner! Doué, impliqué, doué, carrément habité, le voir jouer le gros psychopathe, c'est un peu comme de voir Heath Ledger interpréter le Joker : c'est un vrai régal ! Et c'est un peu un Heath Ledger avant l'âge. Il est fou, et nous offre un personnage fascinant et vraiment attachant, chose rare pour un bad guy. Je voulais carrément qu'il survive, bien plus que Léon, en fin de compte. Il n'a pas à rougir de la comparaison avec sa prestation dans "Le Cinquième élément", se montrant un poil différent mais toujours aussi déglingué dans sa tête. Et comme à son habitude, c'est L'acteur du film. En tant que référence, il est vraiment amusant d'apercevoir, à de nombreuses reprises, la série télé ( le dessin animé ) Transformers, dont Portman est dingue. Et puis, "Léon", c'est aussi l'enchainement de scènes toutes plus cultes les unes que les autres. Le meurtre de la famille est horrible, violent et brutal, il te colle littéralement au siège. La séquence du parc est aussi surprenante que drôle et bien filmée, autant que celle des imitations, la meilleure du film, simplement énorme et délirante. Et ce sont ces petits instants de déconade bien placés qui font que le film ne se prend pas totalement au sérieux et rend les personnages vraiment attachants. Et puis la fin... Non mais la fin!!! Qu'est-ce qu'elle est belle! Unique. Filmée magistralement, avec la caméra qui mime la mort, originale, d'une finesse rarement égalée et jusque là jamais vue, suivant une scène d'attaque angoissante, nerveuse et maîtrisée à la perfection, elle est émouvante et terriblement triste. Du jamais vu. Un authentique chef-d'oeuvre.
    HawkMan
    HawkMan

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,5
    Publiée le 21 janvier 2018
    Léon est après le Grand Bleu l'autre grand succès de Luc Besson. Ce film, de nouveau avec Jean Reno et la jeune Nathalie Portman (1er film de cette si belle et grande actrice), retrace l'histoire de Léon, nettoyeur ou tueur à gages, qui se prend à aimer la vie en recueillant une orpheline de 12 ans. Une relation ambigüe entre les 2 personnages sera le socle du film. Le film est totalement maîtrisé. Le duo Reno/Portman est parfait, les scènes d'action, même si peu nombreuses, sont magnifiques et que dire du méchant de l'histoire incarné avec maestria par Gary Oldman, diabolique flic ripou. Bref : un film parfaitement réussi.
    ConFucAmuS
    ConFucAmuS

    Suivre son activité 166 abonnés Lire ses 330 critiques

    4,0
    Publiée le 13 novembre 2010
    Le meilleur Besson, selon moi. En partant d'une histoire assez simple (un tueur à gages prend sous son aile une adolescente, après que sa famille se soit fait décimer par des flics corrompus), il nous tisse une toile mêlant action, comédie et drame. En personnage principal, Jean Reno nous livre sa plus belle performance. On se prend d'affection très vite pour lui. Malgré son age, Léon apparait un peu tel un enfant qui prend vie,au contact de Mathilda. Cette dernière est campé par la toute jeune Nathalie Portman, qui explose littéralement dans ce film. Face à eux se trouve une veritable bête de cruauté en la personne de Stansfield, flic corrompu et passablement psychopathe sur les bords. Gary Oldman rend ce flic mémorable par son terrifiant craquage de nuque, son caractère imprévisible, et son total manque d'empathie. On se laisse facilement mené par Besson, en pleine possession de ses moyens, qui, paradoxalement, raconte l'histoire sans une once de tapage. Le meilleur Besson qui, depuis, n'a jamais atteint ce niveau.
    kal-el 02
    kal-el 02

    Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 412 critiques

    4,0
    Publiée le 15 mai 2017
    Les années 1990 furent la meilleure période de Luc Besson réalisateur : « Nikita », « Léon » et « Le Cinquième élément » sont de très grands films qui ont marqué une génération même s’ils ont été injustement boudés par la critique à l’époque. Je les ai tous vus au Cinéma lors de leur sortie et j’entreprends une cure en les revoyant sur petit écran. « Léon » reprend et développe le personnage de Victor le nettoyeur de « Nikita » dans une histoire qui n’est pas uniquement une histoire policière. Il y a une belle relation humaine entre les personnages campés par Jean Reno et Natalie Portman. Et il y a aussi un vrai méchant qui fait peur (même à ses collègues policiers), campé par l’excellent Gary Oldman. Et comme, en plus, il y a quelques traits d’humour dans les dialogues et les situations, je suis toujours conquis même près de 20 ans après sa sortie.
    L'Infernaute de l'Apocalypse
    L'Infernaute de l'Apocalypse

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 9 critiques

    5,0
    Publiée le 18 septembre 2014
    Je pense que la moindre des choses et de commencer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre appelé "Léon", et aussi aux acteurs offrent de très bonnes prestations, notamment Jean Reno au sommet de sa forme, Gary Oldman, et on assiste aussi à la révélation Natalie Portman. Et la musique d'Eric Serra renforce une nouvelle fois le propos. Il s'agissait d'un pari difficile car le sujet était délicat… Avec au commencement une gamine de 12 ans que la vie a fait grandir trop vite car spectatrice de se que lui offre la jungle New-yorkaise et un tueur un peu autiste sur les bords. Même si ce n’est jamais vraiment explicite, on ne s’étonnera pas du naturel de la relation de l'un envers l'autre, une gamine materne qui tombe amoureuse d’un adulte ayant des carences affectives. D’ailleurs dans Léon il y a finalement très peu d’action. Le film est avant tout orienté sur la relation entre Léon et Mathilda, une relation en perpétuelle évolution : amis, père/fille, maître/élève, partenaires, amour platonique. Luc traite avant toute chose traite son sujet avec tendresse. Cette approche permet au réalisateur de vraiment soigner ses quelques moments de violence, mais ce n’est qu’une petite partie du propos du film, avec l’ouverture du film qui est carrément un modèle de construction, l’assassinat massif de la famille de Mathilda (avec vue subjective et exécution dans la baignoire du plus bel effet), et bien entendu le long final. En fait Léon est surtout un film intimiste et une histoire d’amour. Et même si on peut comprendre qu’on puisse être choqué par ce genre de relation, c’est vrai que dans le film ça passe très bien. Avec des personnages aussi bien écrits et aussi bien interprétés, la trame finalement très simple de Léon se suit avec passion. Besson présente son film manière crédible, c’est à dire avec sobriété et efficacité, sans tomber dans du classique aseptisé. Il joue avec des émotions simples, les souligne juste comme il faut, sans chercher le spectaculaire. Monsieur Besson nous offre de très belles images, de très beaux plans travaillés, et ne manque pas de style dans la mise en scène. Du grand cinéma même car Léon, qu’on le veuille ou non, est un excellent film qui se révèle encore plus profond dans sa version longue. Ce film est pour moi une éloge au 7ème Art. Je pense que la moindre des choses et de terminer par un grand merci à Luc Besson pour se chef-d’œuvre.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top