Mon Allociné
Capitalism: A Love Story
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Capitalism: A Love Story
Date de sortie 25 novembre 2009 (2h 06min)
Avec Michael Moore, Wallace Shawn
Genre Documentaire
Nationalité Américain
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,1 26 critiques
Spectateurs 3,6706 notes dont 158 critiques

Synopsis et détails

Michael Moore s'attaque à la crise financière et prend d'assaut Wall Street, en dénonçant "la plus grande escroquerie de l'histoire américaine".
Distributeur Paramount Pictures France
Récompenses 5 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2009
Date de sortie DVD 25/03/2010
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 4 anecdotes
Box Office France 134 307 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Capitalism: A Love Story en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Capitalism: A Love Story
Définition standard
VF - VOSTFR
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (5.99 €)
Capitalism: A Love Story
Définition standard
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Capitalism: A Love Story (DVD)
Date de sortie : jeudi 25 mars 2010
neuf à partir de 28.90 €

Interviews, making-of et extraits

<strong>La Minute</strong> N°415 - Wednesday 18 February 2009 4:43
La Minute N°415 - Wednesday 18 February 2009
28 411 vues
<strong>La Minute</strong> N°531 - Tuesday 08 September 2009 4:17
La Minute N°531 - Tuesday 08 September 2009
14 410 vues
<strong>La Minute</strong> N°582 - Tuesday 24 November 2009 5:09
La Minute N°582 - Tuesday 24 November 2009
27 154 vues

Acteurs et actrices

Michael Moore
Michael Moore
Rôle : Lui-même
Wallace Shawn
Wallace Shawn
Rôle : lui-même
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Dvdrama
  • L'Express
  • Le Journal du Dimanche
  • Le Nouvel Observateur
  • TéléCinéObs
  • 20 Minutes
  • Brazil
  • Marianne
  • Ouest France
  • Le Parisien
  • Positif
  • Télé 7 Jours
  • Excessif
  • Première
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Studio Ciné Live
  • Libération
  • Télérama
  • Metro
  • Chronic'art.com
  • L'Humanité
  • La Croix
  • Le Point
  • Le Figaroscope
  • Cahiers du Cinéma
26 articles de presse

Critiques Spectateurs

Jacques Henri
Critique positive la plus utile

par Jacques Henri, le 22/05/2013

4,5Excellent

Même si la mise en scène Michael Moore plaît ou ne plaît pas, ce film est à voir. Notre système est expliqué clairement,... Lire la suite

Ashtaka
Critique négative la plus utile

par Ashtaka, le 22/11/2014

?Nul

Il y en a vraiment autant qui aiment se faire manipuler à ce point ? Certes Michael Moore a toujours affiché la couleur de... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
21% 33 critiques 35% 55 critiques 19% 30 critiques 16% 26 critiques 4% 6 critiques 5% 8 critiques
158 Critiques Spectateurs

Photos

8 Photos

Secrets de tournage

"Love Story" à Venise

Capitalism: A Love Story a été présenté en Compétition au Festival de Venise en septembre 2009.

Le poil à gratter de l'Amérique est de retour !

Après s'être intéressé aux déboires d'une petite usine du géant General Motors (Roger et moi), s'être intéressé aux problèmes des armes à feu (Bowling for Columbine), s'être attaqué à l'administration Bush (Fahrenheit 9/11) ainsi qu'à la profonde injustice du système de santé américain (Sicko), le trublion Michael Moore revient pour la septième fois devant et derrière la caméra avec Capitalism : A Love Story. Sa cible : le monde financier et en particulier la place financière de Wall Street, entré (s) en récession depuis la terrible crise des subprimes qui a éclatée aux Etats-Unis en août 2007, faisant basculer toute l'économie mondiale.
4 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2009, Les meilleurs films Documentaire, Meilleurs films Documentaire en 2009.

Commentaires

  • Jerrygolay

    fandubilderberg, on à trouvé notre économiste.

    de tous les systèmes c'est le moins pire, voila la phrase qui résume bien la situation.

    L'afrique est un bon exemple pour démontrer ta théorie en effet, on à imposé un système d'économie de marché libérale doublé de mauvaise décision (cf le FMI) et les conséquence en sont désastreuses. alors oui un réel problème d'adaptation et d'abus. mais pourquoi condamner le système tout entier ?
    je ne crois vraiment pas que le capitalisme soit vecteur de valeurs morbide comme l'avarice, c'est un jugement de valeur qui franchement n'est pas fondé.

    mais ce que tu dis est vraiment intéressant, ce qui manque souvent dans les débat c'est des arguments tangible, tu nous les apportent.
    Pour ce qui est du film je n'irai pas le voir, pas par-ce que je suis fermé mais par ce qu'il ne m'apprendra rien, ce n'est surement pas en regardant du M. Moor que tu a appris qui était Adam Smith.
    et même si le système est en faillite que mettre à la place ? les autres système utopique ou totalitaire ne ferait pas avancer l'affaire.
    la crise actuelle révèle un trait caractéristique de l'homme, une nature excessive. alors oui, ça ne fait pas avancer le débat mais c'est mon avis personnel.

    pour ce qui est de la répartition des richesses c'est curieux de citer l'exemple des patrons et de leurs salaires multipliés car celui des ouvriers aussi à été multiplié.

  • Jerrygolay

    fandubilderberg, on à trouvé notre économiste.

    de tous les systèmes c'est le moins pire, voila la phrase qui résume bien la situation.

    L'afrique est un bon exemple pour démontrer ta théorie en effet, on à imposé un système d'économie de marché libérale doublé de mauvaise décision (cf le FMI) et les conséquence en sont désastreuses. alors oui un réel problème d'adaptation et d'abus. mais pourquoi condamner le système tout entier ?
    je ne crois vraiment pas que le capitalisme soit vecteur de valeurs morbide comme l'avarice, c'est un jugement de valeur qui franchement n'est pas fondé.

    mais ce que tu dis est vraiment intéressant, ce qui manque souvent dans les débat c'est des arguments tangible, tu nous les apportent.
    Pour ce qui est du film je n'irai pas le voir, pas par-ce que je suis fermé mais par ce qu'il ne m'apprendra rien, ce n'est surement pas en regardant du M. Moor que tu a appris qui était Adam Smith.
    et même si le système est en faillite que mettre à la place ? les autres système utopique ou totalitaire ne ferait pas avancer l'affaire.
    la crise actuelle révèle un trait caractéristique de l'homme, une nature excessive. alors oui, ça ne fait pas avancer le débat mais c'est mon avis personnel.

    pour ce qui est de la répartition des richesses c'est curieux de citer l'exemple des patrons et de leurs salaires multipliés car celui des ouvriers aussi à été multiplié.

  • Jerrygolay

    fandubilderberg, on à trouvé notre économiste.

    de tous les systèmes c'est le moins pire, voila la phrase qui résume bien la situation.

    L'afrique est un bon exemple pour démontrer ta théorie en effet, on à imposé un système d'économie de marché libérale doublé de mauvaise décision (cf le FMI) et les conséquence en sont désastreuses. alors oui un réel problème d'adaptation et d'abus. mais pourquoi condamner le système tout entier ?
    je ne crois vraiment pas que le capitalisme soit vecteur de valeurs morbide comme l'avarice, c'est un jugement de valeur qui franchement n'est pas fondé.

    mais ce que tu dis est vraiment intéressant, ce qui manque souvent dans les débat c'est des arguments tangible, tu nous les apportent.
    Pour ce qui est du film je n'irai pas le voir, pas par-ce que je suis fermé mais par ce qu'il ne m'apprendra rien, ce n'est surement pas en regardant du M. Moor que tu a appris qui était Adam Smith.
    et même si le système est en faillite que mettre à la place ? les autres système utopique ou totalitaire ne ferait pas avancer l'affaire.
    la crise actuelle révèle un trait caractéristique de l'homme, une nature excessive. alors oui, ça ne fait pas avancer le débat mais c'est mon avis personnel.

    pour ce qui est de la répartition des richesses c'est curieux de citer l'exemple des patrons et de leurs salaires multipliés car celui des ouvriers aussi à été multiplié.

  • Jerrygolay

    fandubilderberg, on à trouvé notre économiste.

    de tous les systèmes c'est le moins pire, voila la phrase qui résume bien la situation.

    L'afrique est un bon exemple pour démontrer ta théorie en effet, on à imposé un système d'économie de marché libérale doublé de mauvaise décision (cf le FMI) et les conséquence en sont désastreuses. alors oui un réel problème d'adaptation et d'abus. mais pourquoi condamner le système tout entier ?
    je ne crois vraiment pas que le capitalisme soit vecteur de valeurs morbide comme l'avarice, c'est un jugement de valeur qui franchement n'est pas fondé.

    mais ce que tu dis est vraiment intéressant, ce qui manque souvent dans les débat c'est des arguments tangible, tu nous les apportent.
    Pour ce qui est du film je n'irai pas le voir, pas par-ce que je suis fermé mais par ce qu'il ne m'apprendra rien, ce n'est surement pas en regardant du M. Moor que tu a appris qui était Adam Smith.
    et même si le système est en faillite que mettre à la place ? les autres système utopique ou totalitaire ne ferait pas avancer l'affaire.
    la crise actuelle révèle un trait caractéristique de l'homme, une nature excessive. alors oui, ça ne fait pas avancer le débat mais c'est mon avis personnel.

    pour ce qui est de la répartition des richesses c'est curieux de citer l'exemple des patrons et de leurs salaires multipliés car celui des ouvriers aussi à été multiplié.

  • Jerrygolay

    fandubilderberg, on à trouvé notre économiste.

    de tous les systèmes c'est le moins pire, voila la phrase qui résume bien la situation.

    L'afrique est un bon exemple pour démontrer ta théorie en effet, on à imposé un système d'économie de marché libérale doublé de mauvaise décision (cf le FMI) et les conséquence en sont désastreuses. alors oui un réel problème d'adaptation et d'abus. mais pourquoi condamner le système tout entier ?
    je ne crois vraiment pas que le capitalisme soit vecteur de valeurs morbide comme l'avarice, c'est un jugement de valeur qui franchement n'est pas fondé.

    mais ce que tu dis est vraiment intéressant, ce qui manque souvent dans les débat c'est des arguments tangible, tu nous les apportent.
    Pour ce qui est du film je n'irai pas le voir, pas par-ce que je suis fermé mais par ce qu'il ne m'apprendra rien, ce n'est surement pas en regardant du M. Moor que tu a appris qui était Adam Smith.
    et même si le système est en faillite que mettre à la place ? les autres système utopique ou totalitaire ne ferait pas avancer l'affaire.
    la crise actuelle révèle un trait caractéristique de l'homme, une nature excessive. alors oui, ça ne fait pas avancer le débat mais c'est mon avis personnel.

    pour ce qui est de la répartition des richesses c'est curieux de citer l'exemple des patrons et de leurs salaires multipliés car celui des ouvriers aussi à été multiplié.

  • lopon67

    le capitalisme en soit est bon, ce sont ses acteurs qui le sont moins...

  • Clamavi

    La logique voudrait qu'on ne paye pas pour aller voir un film qui dénonce le capitalisme... Ou alors c'est qu'on a rien compris au capitalisme.

  • lopon67

    Vu comme c'est parti, ce cher Moore va casher le capitalisme, mais d'une puissance qui surpassera Sicko...

  • masterso

    Est ce que quelqu'un pourrait me dire le nom du chanteur qu'on entend dans la bande annonce (musique avec imitation de coup de revolver). Merci !

  • kosaya

    Chanteuse: M.I.A "Paper planes" (connue dans Slumdog millionnaire

  • ld-44

    Ok, je sors d'une avant-premiere. Pas mal mais dommage que Moore ne s'intéresse qu'au capitalisme américain.
    Côté scoop : les contrats DEAD PEASANTS qui permettent à des boites comme Walmart de toucher une prime de 81000$ au décès d'une employée en boulangerie restée seulement 18 mois, alors que sa famille a payé plus de 100000 $ de frais hospitaliers + 6000$ pour les funérailles. Mieux encore : l'histoire de la maison de correction privée qui versait des commissions au juge pour qu'il condamne 100% des prévenus afin de se garantir un bon taux d'occupation et donc une subvention annuelle de 60M$ du comté. Bref, vive le capitalisme...

  • masterso

    Merci Kosaya !

  • BlindTheseus

    Indispensable, majeur; pourquoi le rater ?

  • JuwCanari

    Michael Moore a son summum !
    L'Amérique est une nouvelle fois denoncée dans son aspect financier avec Brillo ! Dommage que le capitalisme et la crise n'est pas étendu par le biais d'autre pays. Les situations des gens sont absolument éffarantes. [exemple : Une dame perd son mari, la banque touche plus de 5millions de dollars o_O]
    Y'a de quoi se rebeller !!!

    En tous les cas, comme une dame me l'a dis à la sortie de salle : "Tout le monde devrait voir ce film, et manifester dans les rues !"

  • Mik1

    "Capitalism" de Mickael Moore est bien dans la lignée de ses autres documentaires. Les mêmes recettes : beaucoup de témoignages vécus, humour, émotion, et surtout les "scoops" (histoires chocs illustrant son propos par des exemples concrets, particulièrement les sordides affaires des assurances vies - death peasants - et de la maison de correction). On peut éventuellement regretter que parfois, Moore n'aille étrangement pas jusqu'au bout de sa démonstration, notamment lorsqu'il dépeint Obama comme une icône du changement : le gouvernement réuni par ce dernier est tout autant lié au milieu de la finance que le précédent, pas vraiment une équipe de révolutionnaires... Mais dans l'ensemble, j'estime que son documentaire est une réussite, et que sa diffusion est une bonne chose, pour peu que ses spectateurs gardent un minimum d'esprit critique.

  • jimboss

    Sympa ce film du réalisateur des clips des Rage Against The Machine. Alléluia !

  • marianne ROYER

    Bon sur le fond, mais pas sur la forme.Je me suis sentie manipulé par les images, parfois trop propagandiste.Dommage

  • toplistan

    n'oublions pas que l'explosion des marchés financiers s'est faite en france pendant les années Mitterrand......( 1981-1995 ) avec Reagan, Thatcher etc......personne n'a rien controlé à l'epoque

  • mindstyle

    Ce film est un film de propagande au sujet de la crise et ne va pas au fond des choses. Le pire, c'est quand il prétend qu'Obama est le messie qui va tout changer. Soit Moore ne voit pas la réalité en face (le vrai pouvoir est caché, ça n'est pas la démocratie de façade vaste mascarade qui a lieu une fois tous les 5 ans) soit il bosse pour ce même pouvoir ce dont je suis persuadé en noyant la vrai réalité dans une sorte de fatalité qui s'abat sur les classes défavorisées de la population. La crise a été voulue, planifiée, organisée et n'est pas arrivé par la cupidité des uns et des autres, mais parce qu'un pouvoir occulte (caché au yeux des gens) l'a voulu.

  • bosteph

    Du Michael Moore tout cru, toujours aussi pourfendeur du système Bush (et des antérieurs - Reagan, Bush "père" et Clinton . Bon documentaire sur les excès du capitalisme et de quoi comprendre les dessous de la crise . 16/20

  • jo4

    Un documentaire un peu complexe, mais amusant. Même si dans le fond, il ne nous apprend réellement rien de nouveau, car il ne dénonce rien de non connue, il reste agréable dans le style. Mais cela s’arrête là. Il suffit que l’on se soit un peu intéressé aux évènements financiers de ces derniers mois, pour que l’ennui apparaisse. Heureusement que quelques notes d’humour font leurs apparitions. En somme, nous avons un documentaire semi-intéressant, relativement bien ficelée, mais peu novateur.
    Notations:

  • angaut

    surprise ! j'attendais le Moore caricatural de Farenheit 9/11 mais on se laisse prendre à des moments de révolte, d'humour. ce Moore se veut plus personnel et moins propagandiste ; il n'explique nullement le fond de la crise qui s'abat sur les pauvres mais il la fait partager. Un bon moment de cinéma qui vaut beaucoup plus que la critique passable des professionnels. A voir , à méditer !
    pour l'explication voir F Lordon....

  • lanil12

    Un très bon documentaire comme en a l'habitude de faire Moore, certes j'ai eu du mal à comprendre certaines explications sur l' économie.. mais en général il m'a vraiment bien plu ^^
    Il nous montre clairement comment nous en sommes arrivés à cet état de crise actuel et surtout nous montre comment les américains la traversent au travers de quelques pointes d'humour et heureusement parce que quand on se rend compte de la réalité ça fait mal et surtout ça en met un coup au moral.En tout cas, ce documentaire fait bien réfléchir,juste après être sortie de la séance, on se sent plus qu'impuissant et entièrement manipulé, ça donne juste envie de se rebeller contre CES institutions qui profitent de nous.. !Capitalism : "a hateful story" je dirais plus

  • philogra

    un autre regard sur l'info:

  • iul

    Très intéressant. Moore reste égal à lui-même, c'est à dire un documentariste (synonyme de truquiste et de manipulateur) mais c'est indéniable, les détails qui en mette plein la vue mis à part, il a mis le doigt sur un secret de polichinelle gros comme l'Amérique, la main-mise de "Wall Street", du moins de quelques acteurs de cette institution, sur la vie politique américaine au point d'être parfois, voire souvent, anticonstitutionnels. Bizarrement, je m'attendais à un point de vue plus anti-américain que cela. J'oubliais que même si Moore critique certaines choses de son pays, il n'en reste pas moins un fier Américain défendant les Etats-Unis. Et la fin du film montre une Amérique inconnue pour la quasi-totalité de la population mais pas par moi. C'est pourquoi je juge les 30-40 dernières minutes du film très intéressant pour comprendre mon point de vue sur l'Amérique, point de vue globalement positif.

  • Gallica

    une explication qui éclaire les lanternes

  • marcfieldfr

    Mickael Moore toujours aussi cinglant dans ses investigations.... une vision nouvelle de la crise qui change des camouflets que racontent les politiciens en poste actuellement.

  • s3nd

    Bon le film sort de l'ordinaire, d'accord ! Mais ça ne suffit pas pour faire un bon film : avant de tourner, Michael Moore aurait vraiment dû jeter un coup d'œil à des livres d'éco parce que là il ne se passe pas plus de 10 minutes sans qu'il sorte une connerie.
    Le meilleur est, je pense, le final : "le Capitalisme devrait être remplacé par la Démocratie"... faudra m'expliquer comment il compte s'y prendre pour remplacer un système économique par un système politique; Fortiche le père Moore !!

  • benharper

    un film américain pour un public américain, a force de trop simplifié et de trop jouer sur la corde sensible on finit par se perdre un peu, de bonnes idées mais pas assez de profondeur.

  • joe pilato

    pas le meilleur moore, fait pour les homer simpsons qui peuplent l'amerique, car ils sont long à la détente, mais respectable, et interresant, et si les homers nt pas que americains?????

  • joe pilato

    s3nd tu fais partis des homers..... sorry for you

  • Julian85

    comme d'habitude avec Moore, il y a prendre et à laisser dans son dernier film, qui m'est quand meme apparu plus convaincant que les derniers

  • MiyazakiSensei

    Que l'on approuve ou pas la facon de faire de Moore, ce film reste un constat accablant pour la soi-disant première démocratie du monde. Un système pourri jusqu'au trognon que notre pays semble malheureusement adopter sournoisement un peu plus chaque année

  • loeil38

    très bon documentaire à voir sur le capitalisme du super michael moor comme d'habitude

  • quetedugraal

    A voir de toute urgence!

  • Anurag H.

    C'est intelligent, c'est superbement expliqué et l'analyse de notre système force le respect. Du grand Michale Moore, qui nous apporte des bouffées d'air de vérité bien nécessaires face aux propagandes médiatiques !

  • Frank Castle

    ILLUMINATIS !!! COMPLOT MONDIAL !!! RRRRAPTOR JÉSUS !!!

  • Frank Castle

    Mince mais comment ça se fait qu'on en ai pas plus entendu parler que ça ? Ce film est un chef d'œuvre ! Je ne vais pas m'étendre car certains commentaires plus bas l'ont déjà dit avec une extrême exactitude, mais ce documentaire est un véritable pavé dans la mare qui nous montre à quel point les hommes en col blancs peuvent être d'effroyables monstres.

  • Frank Castle

    LLUMINATIS !!! COMPLOT MONDIAL !!! RRRRAPTOR JÉSUS !!!
    (sérieusement, pourquoi mon commentaire a été censuré pour ça ? o.O)

Voir les commentaires