Dans la maison
Dans la maison
Date de sortie (1h45min
Réalisé par
Avec , , plus
Genre Thriller
Nationalité Français
Presse   3,5 25 critiques
Spectateurs
  3,9 pour 4 473 notes dont 812 critiques
Mes amis
Mes amis |
Mes amis Découvrez l'avis de vos amis maintenant !
Mes amis
  pas d'avis de vos amis (pour l'instant)
Voir la bande-annonce
Se connecter sur mon AlloCiné
Tweet  
 

Synopsis et détails

Un garçon de 16 ans s'immisce dans la maison d'un élève de sa classe, et en fait le récit dans ses rédactions à son professeur de français. Ce dernier, face à cet élève doué et différent, reprend goût à l'enseignement, mais cette intrusion va déclencher une série d'événements incontrôlables.

Récompenses
4 prix et 18 nominations
Secrets de tournage
15 anecdotes
Distributeur
Mars Distribution
Box Office France
1 195 518 entrées
Année de production
2012
Budget
ca. 9,2 000 000 €
Date de sortie VOD
-
Date de reprise
-
Date de sortie DVD
21 novembre 2013
Langue
Français
Date de sortie Blu-ray
20 février 2013
Format de production
-
Couleur
Couleur
Format audio
-
Type de film
Long-métrage
Format de projection
-
N° de Visa
130567
Plus de détailFermer
Dans la maison

Dans la maison (VOD)

Téléchargement définitif (VF) : 13,99 €

louer maintenant avec
  • Dans la maison (DVD)

    Dans la maison (DVD)
    Date de sortie: jeudi 21 novembre 2013

    Logo partenaire neuf à partir de 5,00 €
    Acheter
  • Dans la maison (Blu-Ray)

    Dans la maison (Blu-Ray)
    Date de sortie: mercredi 20 février 2013

    Logo partenaire neuf à partir de 14,99 €
    Acheter
Dans la maison Bande-annonce VF
3 653 866 vues

Vidéos Bonus Dans la maison

Yolande Moreau commente sa biographie AlloCiné
2 401 vues
Fabrice Luchini, François Ozon Interview 4: Dans la maison
1 386 403 vues
La Minute N°1152 - Vendredi 19 octobre 2012
1 071 161 vues
6 vidéos bonus

Actrices et acteurs Dans la maison

  • Fabrice Luchini

    Fabrice Luchini

    Rôle : Germain

  • Ernst Umhauer

    Ernst Umhauer

    Rôle : Claude

  • Kristin Scott Thomas

    Kristin Scott Thomas

    Rôle : Jeanne

  • Emmanuelle Seigner

    Emmanuelle Seigner

    Rôle : Esther

Casting complet et équipe technique

Critiques Presse Dans la maison

Note moyenne :   3,5 pour 25 titres de presse.
  •   Le Monde
  •   Le Nouvel Observateur
  •   Les Inrockuptibles
  •   Metro
  •   Télérama
  •   20 Minutes
  •   Ecran Large
  •   Le Journal du Dimanche
  •   Le Point
  •   Les Fiches du Cinéma
  •   Marianne
  •   Ouest France
  •   Paris Match
  •   Positif
  •   La Croix
  •   Libération
  •   Première
  •   Studio Ciné Live
  •   Télé 7 Jours
  •   TéléCinéObs
  •   Cahiers du Cinéma
  •   L'Express
  •   TF1 News
  •   Transfuge
  •   Critikat.com
25 critiques presse

Critiques Spectateurs Dans la maison

Critique positive la plus utile Par Laure P.
  4,0 - Très bien

J'ai bien aimé ce film mais je ne l'ai pas compris de la même manière que bon nombre d'entre vous... Pour moi [spoiler]il n'existe pas réellement de lycéen mais il s'agit du récit du livre raté de... Lire la suite

Critique négative la plus utile Par tony-76 le 12 février, 2013
  3,0 - Pas mal

Ozon nous fait un film ingénieux avec de très bons acteurs ( mention spéciale pour Fabrice Luchini ), l'histoire est passionnante et de très bon dialogues. On est emporter du début jusqu'à la fin !... Lire la suite

VS
Toutes les critiques spectateurs
  • 101 critiques     12%
  • 327 critiques     40%
  • 218 critiques     27%
  • 119 critiques     15%
  • 31 critiques     4%
  • 16 critiques     2%
812 critiques spectateurs

Photos Dans la maison

19 photos

Secrets de tournage Dans la maison

Adaptation
Secret de tournage sur Dans la maison

Le film Dans la maison est librement adapté de la pièce espagnole de Juan Mayorga, intitulée Le Garçon du dernier rang. A ce sujet, le cinéaste François Ozon déclare : "Dès que j’ai lu la pièce, j’ai senti ce potentiel de pouvoir parler indirectement de mon travail, du cinéma, d’où vient l’inspiration, de ce qu’est un créateur, un spectateur". Selon lui, cette œuvre littéraire présentait également... Lire la suite

Un travail précis
Secret de tournage sur Dans la maison

En choisissant d'adapter une pièce de théâtre au cinéma, François Ozon s'est retrouvé en butte à quelques difficultés : il a ainsi élagué les dialogues pour les rendre plus naturels et a fait en sorte d'ancrer son récit dans une réalité spatio-temporelle qui n'existait pas dans l’œuvre de départ. Par ailleurs, le récit, qui prend place en milieu scolaire, décrit l'enseignement comme une profession... Lire la suite

15 secrets de tournage

Dernières news Dans la maison

  • European Film Awards 2013 : "La Grande Bellezza" triomphe, "La Vie d'Adèle" rentre bredouille [COMPTE-RENDU]

    European Film Awards 2013 : "La Grande Bellezza" triomphe, "La Vie d'Adèle" rentre bredouille [COMPTE-RENDU]

    lundi 9 décembre 2013 | News - Festivals
     
     

    AlloCiné s'est rendu à la 26e édition des European Film Awards, qui s'est tenue ce week-end à Berlin. Nos "Oscars européens" ont réservé des... Lire la suite

  • European Film Awards 2013 : retour en images sur les temps forts de la cérémonie [DIAPORAMA]

    European Film Awards 2013 : retour en images sur les temps forts de la cérémonie [DIAPORAMA]

    lundi 9 décembre 2013 | Dossiers - Dossiers

    Retour sur les grands moments de la 26e cérémonie des European Film Awards, marquée par triomphe de "La Grande Bellezza" et l'absence de pri...

  • European Film Awards 2013 : "La Vie d'Adèle" et "Dans la maison" nommés aux Oscars européens

    European Film Awards 2013 : "La Vie d'Adèle" et "Dans la maison" nommés aux Oscars européens

    lundi 11 novembre 2013 | News - Festivals

    Les nominations pour la 26e cérémonie des European Film Awards ont été dévoilées. Le 7 décembre prochain, "La Vie d'Adèle" et "Dans la maiso...

18 news sur ce film

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Commentaires

  • Anthony S.

    Vivement!! :D

  • Mehdi Kadi

    j'ai participer a une scène de figuration

  • Mister-cinoche

    j'adore ozon et celui-là je le sens bien donc ne vais point le rater ^^

  • Driv3n

    La bande annonce est splendide!

  • philippe laplasse

    ça sent le cesar2012...

  • nicolas t.

    très belle bande annonce.
    Espérons que le film soit au niveau.

  • 666dvdvore

    une bande annonce de film français ne m'a jamais donné autant envie de voir un film !! vivement ;)

  • Clowat

    Je l'ai vu en avant première : un délice, du Ozon comme on aime, qui nous emmène aux frontières pour mieux nous faire réfléchir sur notre humanité. Les acteurs sont magistraux mais comme je les aime, suis-je objective ? Le jeune homme est quoiqu'il en soit parfait et prometteur. Malgré une action fort limitée finalement, on est captivé. A voir.

  • -lo-

    Vu hier en visionnement: ce film est un véritable BIJOU!!
    Les acteurs sont parfaits (je ne suis pas très objective non-plus Clowat!), l'intrigue est étonnante, la mise en scène aussi. Ce film fait un bien fou!
    Ozon nous intrigue, nous fait rire mais nous angoisse aussi...
    Ne ratez pas cette merveille!

  • Francis T.

    Vu en avant-première : Moins physiquement violent que Broken, tout aussi psychologiquement dérangeant. Un très bon film, des acteurs bien dirigés (Lucchini) de jeunes révélations.

  • Florian Ughetto

    Bien sympa ! Légèrement dérangeant, mais de bons acteurs et un bon scénario ! Je like !

  • Mixime Feron

    pas mal mais la bande annonce en dit trop à mon gout !

  • Darms28

    Il a l'air vraiment intéressant ce film !

  • Tiwayker

    En avant première, avec la présence du réalisateur François Ozon et de l'acteur Fabrice Luchini. Un film littéraire psychologique, "raffiné" comme dirait Fabrice Luchini. Un mélange de suspense et de narration qui captive le spectateur, une mise en scène soignée d'un dénouement convainquant ! Très bon film Français !

  • Bigboss Ducin?

    J'ai vu ce film au festival de St Sébastien et je l'ai trouvé très drôle et réfléchi. Impossible de s'ennuyer en regardant ce film divertissant. :)

  • isateigne

    Ce soir avant première au Rex. Ozon et Luchini semblait un cocktail a succés. au final quel ennui !
    Luchini est docte, Ernst Umhauer mignon, mais verbiage et beaux yeux ne font pas un grand film

  • patrick carter

    Luchini fait du luchini, à part cela c'est très ennuyeux.
    Pas terrible.

  • nicolas t.

    Luchini est génial et le film jubilatoire.
    Drôle et intriguant, le film nous emporte dans un suspense intelligent. Belle découverte : le jeune acteur Ernst Umhauer qui tient tête à Luchini avec brio. Une réussite.

  • stingmatique

    Je suis etonne je n'ai lu que des tres bonne critiques et la il ya que 3 =/

  • ffred

    Trouble et dérangeant. Un très bon Ozon...
    http://lecinedefred2.over-blog...

  • Jean B.

    Un super Film ! Tous Dans la Maison ! Vu en avant première à Lille en présence de François Ozon et Bastien Ughetto. Le film nous tiens en haleine du début à la fin avec des événement assez banals mais ça marche ! Un casting impec..

  • stingmatique

    decidement je ne fais plus confiance aux journaliste !! il est genial ce film , le meilleur film francais de cette annee c'est dire !

  • Porcile

    Moyen faible. Luchini sauve la baraque.

  • arnaud1972

    faux rythme pour un thriller qui ne trouve pas sa fin et le saxo dans les saynettes au sentimentalisme pompeux au secours!!! et le cliché sur l'art contemporain, sur la classe moyenne, et lucchini qui fin à la verrière (la maison de repos des profs dépressifs) n'en jeter plus , c'est trop!!!!

  • titicaca120

    stingmatique n'ai crainte ce film est fabuleux et quelle chance nous avons eu de le voir.

  • titicaca120

    un 5 étoiles amplement mérité, je suis rentré dans le film et pétard quel régal.

  • Bekweet

    Très belle histoire ! à voir.

  • aida norma g.

    entre les murs très belle histoire!!!!

  • Nath L.

    J'ai bien aimé. Bon ce n'est pas un chef d'oeuvre, mais on passe de bon moment. Je ne sais pas si c'était un clin d'oeil de la part d'Ozon, mais l'acteur qui joue "Rapha fils" ressemble étrangement à Sarkozy jeune. Ce qui a déclenché beaucoup de rire dans la salle.

  • manuel-28

    ça m'a souvent fait penser à Harry un ami qui vous veut du bien, la même perversion. Ce jeune acteur est top. plus le film avance et plus on a du mal a distinguer la fiction du réel, c'est vraiment bien réussi.

  • Maxou.

    C'est pas un thriller pour moi.

  • citizen_ed

    un film de Francois Ozon c'est toujours un grand film, le meilleur realisateur avec Audiard. Quel talent il a ce Ozon.

  • jpbt74

    Que c'est bon de voir un film intelligent, au scénar' bien écrit et surtout magnifiquement interprété par un Lucchini totalement habité et une merveilleuse Kristin Scott Thomas. Une mntion toute particulière pour E. Umhauer. Chapeau, gamin!

  • Inspiration-rock

    Jpbt74 : Je suis absolument d'accord avec toi !
    Un film grandiose !

  • Thomas B.

    Un excellent film, qui jongle habilement entre rire et sérieux, et qui nous fait passer en un éclair d'un état de décontraction à un état de tension presque angoissée ! Le jeu des acteurs cadre parfaitement avec l'atmosphère que François Ozon chercher à mettre en place. Et je n'aurais pas rêvé mieux que Luchini pour interpréter ce professeur si ironique et pourtant en proie à ses propres contradictions. Une belle réussite !

  • da75015

    Un film parfaitement construit, des acteurs plutôt bien castés, intéressant, intelligent, du début à la fin Lucchini a un rôle sur mesure.
    Ca fait longtemps que je n'étais pas sortie aussi "satisfaite" d'un film

  • perfusiole

    Un huis clos faisant froid dans le dos, une intrusion originale , ça m'a fait penser à " Fenêtre sur cour " de Hitchcock , de bons acteurs , un film intéressant et un Luchini extra boum !

  • tdeleau

    Médiocre est l'élève qui ne dépasse son maître. Venez découvrir ma critique de DANS LA MAISON sur mon blog CHRONIQUES D'UNE CINEPHILE : http://chroniquescinephile.blo...

  • Esther Cluzel

    Révèle le côté voyeur et malade des personnages et du spectateur au travers d'un scénario hypnotisant et d'une graine d'écrivain doué mais tourmenté. Excellent film.

  • laurencx

    De très bons acteurs, le film est captivant et plein d'intrigues, je trouve cependant qu'on reste sur sa faim...

  • Jimmy-Conway

    Personnages caricaturaux, situations improbables et vision insultante de la classe moyenne sont pour moi les points noirs de ce film. On ne s'ennuie pas, la mise en scène est bonne et les acteurs pas mauvais mais ces défauts m'ont empêcher d'apprécier ce film...

  • Titouan R.

    Grande théâtralité commune aux films d'Ozon, et ça fonctionne!
    Une idée très originale qui, malgré quelques longueurs, garde le spectateur en haleine!
    Le jeune acteur est super, la musique surprenante dans un premier temps, fait par la suite, un avec le film!
    Luchini, toujours aussi bon.
    Bref, un bon film!

  • TB52

    Sentiments mêlés à la vue de ce film : une très bonne histoire qui tient en haleine jusqu'au bout mais aussi de la gêne avec les thèmes abordés : voyeurisme, relations adultes jeunes ambigües. Mais d'excellents acteurs : bravo à Fabrice, Christine et Emmanuelle jouent très bien. Finalement je me suis régalé

  • jamesbond10

    il est magnifique ernst Umhauer

  • Idril Calafalas

    En général je n'aime pas les films français. Celui-ci était plutôt bien, il change. Le personnage de Claude est vraiment bien joué et son sourire en coin est parfois presque "flippant". La fin est un peu frustrante mais, je pense, va avec l'histoire.

  • G. One

    Magnifique film plein de jeux de miroirs, qu'il est possible à prendre à différents niveaux. Une excellente réflexion sur la langue ainsi qu'une belle perte des repère entre réalité et fiction
    http://carnet-aux-petites-chos...

  • stevehx

    Un bon moment à passer en voyant ce film.
    Une histoire déroutante et surtout une trajectoire élève / Prof qui est déroutante mais tellement bien jouée.
    A voir !

  • janirenee

    un des meilleur OZON sans doute ...
    une description pas aisée ,une mise en lumière , une approche par les chemins tortueux de la creation ; içi la construction souvent délicate d 'un roman ceçi est egalement valable pour l ART EN GENERAL , son cheminement;, Présentement dans ce film on assiste à l' éclosion d'un acteur et en parallelèe celui d 'un roman ! , mené de main de maitre par LUCHINI ( un peu en retrait volontairement,) laissant la place belle à cette "gueule d 'ange " qu 'est , ce jeune ERNST UMHAUER -------- vraie découverte ,----- il nous tient en haleine , nous conduit là ou il le souhaite ; bien sûr sous la houlette du brillant r é a l i s a t e ur : OZON, rebondissements , enigmes , suspense - à ne pas rater

  • chatmimi

    Un excellent film qui nous tient jusqu'au bout...je ne vous en dis pas plus, il ne laisse pas indifférent...et nous chahute fréquemment...bref à voir absolument. Les acteurs sont top.. Des prix pour ce long métrage justifiés...

  • William Tessier

    Ma critique sur ce film intelligent, ici => http://masemainecinema.wordpre...

  • eurydyx

    le seul film que j'aime en ce moment au ciné

  • Anna Yake

    Film très intéressant et bien joué. Les acteurs superbes.

  • Blurp !

    Superbe film sur la Littérature ! Charmée ...malgré une fin quelque peu décevante mais qui répond aux besoins du cinéma. Il faut une certaine maturité pour le voir, et certaines connaissances sur la littérature pour l'apprécier à sa juste valeur me semble-t-il, et y prendre un vrai plaisir, mais même sans, allez le voir ! Il mérite d'être vu et reconnu !

  • Eric B.

    Tiens, Ozon nous reviens torturé et tortueux.
    Une belle galerie d'interprètes inspirés pour enfin de nouveau un bon film de ce réalisateur.

  • Piwi47

    Les Critiques Cinémas de Piwi: Dans la maison http://piwithekiwi.blogspot.co...

  • adelaul

    Très bon film. Très bien joué. Bon scénario. On est captivé par l'histoire.

  • expan

    Ce film est assez envoûtant, car il évoque un fantasme que nous avons tous un peu : s'immiscer comme une petite souris dans la maison de certaines personnes, se projeter dans la vie des autres... Mention spéciale au jeune héros étrange et dérangeant, que l'on croit vite capable de tout, à Luchini (avec ses super tenues de prof), et à Scott-Thomas bien entendu. Par contre je n'ai pas franchement été convaincu par Emmanuelle Seigner, comme d'habitude, qui a l'air d'une enveloppe vide et molle... Il y a certaines invraisemblances, le jeune héros se cache à peine pour espionner et personne ne le voit... Film calme malgré quelques sursauts, assez sombre, qui n'est pas du tout le film du siècle, mais qui montre bien tous les scénarios que l'on peut imaginer dans une histoire, et toutes les fins que l'on peut imaginer pour un film (au passage ça donne une bonne leçon à tous ces films nazes où le scénariste ne parvient même pas à échafauder UN scénario correct...). Ce film a en tous cas le mérite de rendre hommage aux bons auteurs littéraires.

  • angelabassompierre

    étonnante Emmanuelle seigner, elle est toute sage, raisonne les ados, reste à sa place et c'est la maman modèle que tous rêvent d'avoir. le gamin avec ses moqueries dans les rédactions "l'odeur caractéristique des femmes de la classe moyenne " et autre, la blague! comme si l'odeur dépend de la caste et autre, elle a de la cosmétique de clarins, ....

  • dydy-2306

    J'ai adoré !

  • Katye C.

    Ce film est juste M A G N I F I Q U E !!! Mais il n'es pas fait pour tout le monde loin de la !!!

  • stingmatique

    Dsl mais perso je trouve que ces le meilleur film francais en 2012 ! Il devrait gagner le prix du meilleur film ou au moins celle du meilleur espoir !!

  • rock07

    Dans la maison est un film français réalisé par François Ozon sorti en 2012. Son sujet est librement adapté de la pièce du dramaturge espagnol Juan Mayorga, « Le Garçon du dernier rang » (El chico de la última fila). Avec Fabrice Luchini (M. Germain), Kristin Scott Thomas (Jeanne Germain), Ernst Umhauer (Claude Garcia) et Jean-François Balmer (le proviseur).
    Synopsis
    Cette année-là, l'Education nationale a décidé, dans le lycée-pilote Gustave-Flaubert où le professeur Germain Germain (Fabrice Luchini) enseigne le français, d’imposer l'uniforme dans le but d'effacer les différences sociales. Germain se trouve face à des élèves de 2e peu intéressés par son enseignement et, de retour chez lui, il se désole de leur lamentable niveau devant sa femme Jeanne, directrice d'une galerie d'art moderne (Kristin Scott Thomas). Un seul élève sort de l'ordinaire mais en cours, il se tient curieusement en retrait ,au dernier rang de la classe (d'où le titre espagnol de la pièce). Il s’agit de Claude Garcia (Ernst Umhauer).
    Comme galop d’essai, le premier devoir que donne M. Germain à ses élèves a pour sujet : "Racontez votre week-end". Ce qu’il obtient en retour de la plupart des élèves est tellement désastreux que, parmi toutes les copies qu’il a à corriger, la seule qui mérite son intérêt est celle de Claude. Celui-ci raconte son week-end passé au domicile d'un de ses camarades, Rafa, avec un talent qui tranche sur le reste de la classe. Il y a cependant, dans le récit qu’il fait de ces quelques heures passées avec cette famille qui n’est pas la sienne, quelque chose qui s’apparente à du voyeurisme. Germain et sa femme, directrice d’une galerie d’art moderne, à qui il fait lire la copie, sont à la fois gênés mais aussi fascinés par ce récit qui se termine par l’énigmatique formule "à suivre".
    Face à cet élève poli, doué et différent, Germain reprend goût à l'enseignement, mais la personnalité trouble du jeune homme va entraîner pour lui des conséquences qu’il n’aurait pas imaginées.
    Issu d'une famille deshérité (il vit seul avec son père handicapé, sa mère les ayant quittés), Claude s'est pris de fascination pour une famille qu’il qualifie lui-même dans ses écrits de "normale", celle de son camarade Raphaël (Rafa) Argol. Dès son premier texte, Claude évoque "le parfum de femme de la classe moyenne" qu'exhale Esther (Emmanuelle Seigner), la mère de Rafa. Au fil des épisodes, le jeune homme entre chaque fois un peu plus dans lleur intimité, décrivant avec une lucidité confinant à la cruauté cette famille qui l’attire en même temps qu’elle le repousse.
    Germain, qui aurait dû rester neutre et ne pas encourager son élève dans une voie que lui-même considère comme malsaine, devient, à travers le regard de l’élève, un voyeur et prend goût à ce jeu pervers et dangereux.
    Comme il le fait dans Huit femmes, ou même dans Potiche, Ozon joue avec ses personnages, les plaçant à contre-emploi. Ici, celui qui tire les ficelles, ce n’est pas le professeur mais l’élève et encore celui-ci le fait-il avec une sorte de pureté troublante qui fait qu’on le considère presque plus comme une victime que comme un coupable, craignant même, plus on se rapproche de la fin, une issue fatale pour l'un ou l'autre des personnages. Comme dans Huit femmes, le film est construit comme un labyrinthe de miroirs : la vérité apparente des faits cache une situation beaucoup plus complexe qui met le spectateur mal à l’aise. On pense un moment que c’est l’introverti Claude qui est amoureux du sportif Rafa, alors que ce sera Rafa qui lui volera un baiser. Quant à Claude, il n’hésitera pas à faire des avances à Esther, un substitut de sa mère. L’intérêt que porte Germain à son élève est, au début du film sans ambiguïté, mais elle se transforme vite en une affection morbide qui fait croire à ses collègues et à sa hiérarchie qu’il entretient une relation amoureuse avec son élève, ce qui est manifestement faux.
    On y retrouve l’ironie légère et la cruauté qu’ Ozon avait déjà manifestées dans ses autres films mais il le fait ici avec une maestria qui nous évoque les meilleurs comme le Polanski de Ghost writer, ou le Woody Allen de Match Point (est-ce un hasard, mais on en doute, car les clins d’œil au cinéma sont généralement voulus, lorsque Germain et sa femme vont au cinéma, c’est justement pour voir ce film-là et pas un autre), voire le Pasolini de Théorème (film auquel Germain fait lui-même allusion dans un de ses entretiens avec Claude).
    Hormis la révélation que représente Ernst Umhauer, dont l'innocence cache une trouble menace, sans toutefois atteindre la noirceur psychopathe d’un Michael Pitt dans Funny Games USA de Michael Haneke, le casting est impeccable : même si le couple Kristin Scott Thomas-Luchini est assez improbable (mais pas plus que ne l'était Luchini-Deneuve dans Potiche), la première est parfaite dans le rôle d’une élégante directrice de galerie un peu froide ; quant à Luchini, dont je redoute toujours le cabotinage et les débordements, je dois dire que je l’ai encore plus apprécié dans ce rôle de prof que dans celui de directeur hystérique et dépassé d'une usine de parapluies. Il n’empêche que, comme dans les précédents films de François Ozon, les personnages ont tous quelque chose de vaguement monstrueux qui nous fascine, nous peine et nous fait rire à la fois. C’est le grand talent de ce réalisateur de parvenir à rassembler tous ces traits antinomiques en un seul film.
    Mon opinion
    Je viens de voir ce film qui était reprogrammé dans le cadre du festival Télérama. Je m'étais éclaté avec Huit Femmes et Potiche. Ce dernier film m'a paru encore plus réussi. On y ressent la patte d'un vrai metteur en scène, sûr de ses plans et parfaitement écrit et joué.
    En tant qu’ancien prof, j’y ai retrouvé certains des sentiments que j’ai pu éprouver dans l’exercice de ce difficile métier : la surprise et la joie que l’on éprouve à découvrir une personnalité qui sort de l’ordinaire, le désir de l’aider à mieux exprimer ce qu’il ressent et à se dégager du carcan… mais aussi la crainte d’établir une relation trop personnelle, sachant que les autres risquent de mal la comprendre.

  • The Dark Clown

    Un vrai bon film. Mais je n'ai pas compris l’intérêt de faire de Claude un objet de désir pour la plupart des personnages... Le créateur, celui qui écrit les histoires en observant les gens, serait désirable pour ceux qui sont ses sujets ? Une manière de dire qu'on désire tous de faire parti de l'univers des romanciers ? Ça me paraît un peu flou...

  • Baptiste R.

    Une pure merveille , alliant parfaitement deux rôles , l'un matérialisé sous forme DU cinéphile (Luchini), de l'autre DU film lui même(Umhauer) , une mise en abysme parfaite critiquant au plus général lecteur/écrivain, serait ce de "l'art pour malade"?
    Sommes tous de simples moutons noirs avides de voyeurisme à travers nombre de films visionnés ?..Allons brûler des bagnoles, ou restons assis sur un banc devant un immeuble, regardant par le trou de la serrure... (A suivre...)

    nomination aux oscars grandement méritée.

  • jereffuse

    Ce que j'ai pu me faire chier !!!!

  • elriad

    Quand on voit un film d'Ozon et que l'on connait toute sa filmographie, on sait tout de suite que le scénario ne sera pas banal. Alors on attend d'être surpris. DANS LA MAISON commence fort, et place la barre très haut. Et puis tout à coup, patatras, le suspense malsain vire brusquement de cap. On passe à tout autre chose. des bouts d'Aldomovar, du Woody Allen parfois quand un personnage incruste de façon anachronique, du Bertrand Blier par certains dialogues. Le problème est que l'on perd Ozon, et on finit par ne plus fonctionner. Pour ma part, la magie s'est cassée et la frustration due à un manque de véritable colonne vertébrale du film. Avec un scénario aussi fort, l'essai n'est pas transformé et l'épure au niveau de l'intrigue manquait cruellement. Une déception en ce qui me concerne.

  • carlupetru

    j'ai bien aimé

  • tchuky

    J'ai adoré !!On se prend dans cette histoire bizarre ou on c'est pas trop comment sa va finir . A voir !!

  • Minute P.

    génial. Un film à voir deux fois.

  • defleppard

    On retrouve le Ozon talentueux. Un élève doué pour l'écriture et la manipulation fait l'admiration de son professeur de français. 3 étoiles.

Toutes les actus Ciné
Lords of the Ring : ces stars du catch passées au cinéma...
Lords of the Ring : ces stars du catch passées au cinéma...
Tweet  
 
Antonio Banderas dans film de SF Automata : la bande-annonce !
Antonio Banderas dans film de SF Automata : la bande-annonce !
Tweet  
 
Deauville 2014 : Sin City : j'ai tué pour elle présenté en clôture
Deauville 2014 : Sin City : j'ai tué pour elle présenté en clôture
Tweet  
 
Hercule : comment Dwayne Johnson est devenu un demi-Dieu
Hercule : comment Dwayne Johnson est devenu un demi-Dieu Vidéo sponsorisée
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Ce film dans d'autres pays
Forum

Discutez et débattez autour de "Dans la maison" dans nos forums:

  • Ma Critique (3)
  • Bel exercice (4)
Tous les sujets à propos de ce film
Tags
Top Bandes-annonces
Hercule Bande-annonce VO
21 132 vues
Sponsorisé
Les femmes d'"Enemy"
15 165 vues
Budori - EXTRAIT VF "La dispute"
Le Paradis Bande-annonce VF
Paradise Lost Teaser VO
113 809 vues
Bon rétablissement ! Bande-annonce VF
294 552 vues
Toutes les bandes-annonces
L'info Ciné
  • Black Storm : La plus grande tempête de l'Histoire arrive dans les cinémas !
  • Zoe Saldana : Future maman divine et rugissante face à Jesse Metcalfe, in love
  • Irina Shayk : Pour son Hercule Dwayne Johnson, elle est ''incroyablement belle''
  • Eva Longoria : Sublime, elle revient avec Ed Harris dans ''Frontera''
  • Chloë Moretz : Et Brooklyn Beckham, alors ? Elle flirte avec un autre...