Mon Allociné
Wrong Cops
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Wrong Cops
Date de sortie 19 mars 2014 (1h 22min)
Avec Mark Burnham, Eric Judor, Steve Little plus
Genres Comédie, Policier
Nationalités Français, Américain, Russe
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse 3,1 21 critiques
Spectateurs 3,41265 notes dont 180 critiques

Synopsis et détails

Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs
Los Angeles 2014. Duke, un flic pourri et mélomane, deale de l’herbe et terrorise les passants. Ses collègues au commissariat: un obsédé sexuel, une flic maître chanteur, un chercheur de trésor au passé douteux, un borgne difforme se rêvant star de techno… Leur système fait de petites combines et de jeux d’influence se dérègle lorsque la dernière victime de Duke, un voisin laissé pour mort dans son coffre, se réveille.
Distributeur UFO Distribution
Récompenses 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 04/11/2014
Date de sortie Blu-ray -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 15 anecdotes
Box Office France 57 757 entrées
Budget -
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 133609

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Wrong Cops en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Wrong Cops
Haute définition
VF
Ce film en VOD
  • Acheter (9.99 €)
  • Louer (4.99 €)
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Wrong Cops
Définition standard
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
Wrong Cops
Définition standard
VOSTFR
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Acheter (7.99 €)
  • Louer (2.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Wrong Cops DVD (DVD)
Date de sortie : mardi 4 novembre 2014
neuf à partir de 15.83 €

Acteurs et actrices

Mark Burnham
Mark Burnham
Rôle : Officer Duke
Eric Judor
Eric Judor
Rôle : Officer Rough
Steve Little
Steve Little
Rôle : Officer Sunshine
Marilyn Manson
Marilyn Manson
Rôle : David Dolores Frank
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Cahiers du Cinéma
  • Le Figaroscope
  • TéléCinéObs
  • Chronic'art.com
  • aVoir-aLire.com
  • Le Monde
  • Les Inrockuptibles
  • Ecran Large
  • Studio Ciné Live
  • Mad Movies
  • Télérama
  • Elle
  • Libération
  • Les Fiches du Cinéma
  • Première
  • CinemaTeaser
  • Transfuge
  • TF1 News
  • Critikat.com
  • Studio Ciné Live
  • Positif
21 articles de presse

Critiques Spectateurs

L'homme le plus classe du monde
Critique positive la plus utile

par L'homme le plus classe du monde, le 01/06/2015

4,0Très bien

Je suis une gros fan des deux précédents films de Dupieux. Wrong et surtout Rubber qui m'a mis une grosse claque cinématographique... Lire la suite

ChroniqueMécanique
Critique négative la plus utile

par ChroniqueMécanique, le 03/02/2014

2,0Pas terrible

Un flic qui deale de l'herbe dissimulée dans des rats morts et qui terrorise tout ceux qui croisent son chemin ; un autre,... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
12% 21 critiques 31% 56 critiques 29% 53 critiques 13% 23 critiques 7% 12 critiques 8% 15 critiques
180 Critiques Spectateurs

Photos

37 Photos

Secrets de tournage

Sept pour le prix d'un

Wrong Cops n'est pas né long-métrage. Quentin Dupieux en a d'abord écrit et réalisé un chapitre qu'il voyait comme un court-métrage indépendant, avec Marilyn Manson et Mark Burnham. Puis il a ajouté six épisodes qu'il a tenté de monter ensemble pour en faire un long-métrage. La formule n'étant pas adéquate, il a réinventé l'ordre des séquences pour parvenir au montage final. C'est la première fois qu'il agit de cette manière sur une de ses réalisations, restant d'habitude très fidèle à la trame d'origine.

Projeté à mi-chemin

Alors que le film n'est encore composé que de trois chapitres, le réalisateur et l'équipe le montent à la manière d'une série et le projette au festival Sundance. Chaque épisode est agrémenté d'un court générique pour donner l'impression qu'il s'agit d'un véritable serial. Selon Dupieux, "ça marchait du feu de dieu. Dès que le générique redémarrait, la salle était hystérique".
15 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Comédie, Meilleurs films Comédie en 2013.

Commentaires

  • Yasmine A.

    oh c'est bon décoincé vous un peu, second degrés vous connaissez ??

  • W-Davo-W

    Un bon film mais moins bien que les autres films de Dupieux !
    Moins drôle(quoique... ) et surtout beaucoup moins absurde,je préfère largement Wrong et Rubber!
    Mais Wrong cops est beaucoup plus trash et vulgaire. Comme les précédents films de Dupieux wrong cops est inégale,certains gags sont vraiment drôles alors que d'autres sont gênants,mais c'est quand même une bonne comédie décalée !

    3.5/5

  • Rico S.

    Donc, si on aime pas les film que tu aimes, on est trop stupide pour les comprendre.
    Et tu parles d'ouverture d'esprit...
    Quand est-ce qu'on va empêcher les moins de 12 ans de poster ?
    Cocksucker

  • Yasmine A.

    il joue aussi dans Sons of Anarchy dans le rôle d'un leader nazi qui lui va parfaitement bien d'ailleurs , faut croire que c'est un bon acteur ce Marylin Manson lol

  • Yasmine A.

    ca va du comment que tu le re mate pas sous coke, t'aurais un peu du mal a suivre en même temps ....

  • Aoris

    C'est marrant, tu peux prendre n'importe quel film, t'aura toujours quelqu'un pour prétendre que si t'as trouvé le film mauvais c'est que t'es trop stupide pour l'avoir compris, même quand y a clairement rien à comprendre. (et celui qui a apprécié c'est parce qu'il est lui, supérieurement intelligent).

    A chaque fois que je lis ce genre de commentaire je vous imagine disserter sur des métaphores cachées sur le sens de la vie dans des pubs pour le papier toilette.

    Bref ce film comme les précédents, c'est du grand n'importe quoi et c'est pleinement assumé, y a rien à "comprendre" ici, c'est juste du délire perso, de la private joke, de Quentin Dupieux.
    C'est une comédie avec des situations et des personnages drôles pour faire rire, c'est tout. Et perso, je trouve ça également trop lourd et bas du front pour me faire rire

  • Thomas L.

    Ce n'est malheureusement pas notre faute si tu n'as pas l'ouverture d'esprit nécessaire afin d'apprécier, voir de comprendre la décadence des scènes de ce film.
    Quoi qu'il en sois inutile de rager sur les personnes capables, elles, d'apprécier cette œuvre, asshole.

  • MoiOuMoi

    Z'êtes relous les gens à mettre des liens vers vos sites bidons ! On
    est déjà sur un site de ciné, on peut critiquer à loisir ici, alors pas
    besoin de votre pub..

  • MoiOuMoi

    Z'êtes relous les gens à mettre des liens vers vos sites bidons ! On est
    déjà sur un site de ciné, on peut critiquer à loisir ici, alors pas
    besoin de votre pub !

  • MoiOuMoi

    Z'êtes relous les gens à mettre des liens vers vos sites bidons ! On est
    déjà sur un site de ciné, on peut critiquer à loisir ici, alors pas
    besoin de votre pub...

  • MoiOuMoi

    Z'êtes relous les gens à mettre des liens vers vos sites bidons ! On est déjà sur un site de ciné, on peut critiquer à loisir ici, alors pas besoin de votre pub.

  • remi T.

    D'une débilité sans nom. Un humour aussi bas que peu l'être un gamin de 6 ans sous LSD. Pas d'histoires, des scènes pas drôles frisant le ridicule "hey bitch, j'ai un flingue sur ta tempe alors montre moi tes seins"... Enfin bref ceux qui ont aimé ce film, achetez vous l'encyclopédie des blagues de toto, vous allez faire une crise cardiaque tellement vous allez rigoler

  • Cahiersdunoncinema

    Il était une fois un type totalement taré, Quentin Dupieux, plus connu sous son pseudonyme de Mr. Oizo, qui faisait des films encore plus déjantés que lui, comme Rubber, l’histoire du pneu tueur filmé avec un appareil photo.

    Habitué à écrire des scénarii complètement dingues sous l’emprise du LSD et d’autres substances généralement communes dans le sang des clubbers, il récidive ici avec une ode au gigantesque bordel, au travers du portrait croisé de la cour des miracles des flics de Los Angeles, tous pourris, dealers, pervers ou borgnes, formidablement interprétés par Mark Burnham, Steve Little, Eric Judor ou Jon Lajoie.

    Bref : de la bombe portenawak absolument géniale.

    La critique complète sur les Cahiers du non cinéma : http://lescahiersdunoncinema.w...

  • Christophe Amourette

    Ma chronique : http://lespetiteschroniquescin...

  • Nick Tooh

    Un super film d'éclate avec de l'humour complètement absurde sans
    message moral subliminal et c'est bon. On suit des personnages
    plus barjots les uns que les autres et tous sont joués comme on a envie
    de les voir, ce qui tient le film dans une ambiance "électrique" qui se
    suit et ne retombe jamais. Du vendeur de came au gamin du restau, en
    passant par le curé improvisé, le casting est parfait. Même la fin est
    hilarante, on a juste envie de crier OUI a chaque phrase de ce Duke.

    Un film bien pro sans en avoir l'air (Q. Dupieux revendique son
    amateurisme et sa simplicité est bonne à entendre en interview). Je
    trouve qu'on est entre Platane et Dikkenek, aux States.

    Bref, ça vaut pas un bon Dany Boon, ou une bonne comédie romantique avec
    Gad elmaleh et la marceau, mais ça passe bien quand même... pfff...

    "You want a picture of my dick' ? No sire, mais pour le reste je signe des deux pieds.

  • Wabaki

    Si cela vous intéresse, ma "critique" (et autres films aussi) est sur mon site : http://critiquedecinema.wordpr...

  • DEFERRE

    Inégal mais loin du tout venant. Retrouvez la critique du film dans Mon Cinématographe. http://jullelien.blogspot.fr/2...

  • Georgeslechameau

    7/10 : Plutôt que de définir son film par l'absurde comme dans Rubber et surtout Wrong, Dupieux choisit de contaminer un environnement et des habitudes bien ancrées dans le réel, grâce à ses pervertis Wrong Cops, le tout dans un maelstrom électro du meilleur gout.
    Mon avis sur Wrong Cops, ICI

  • zvock083

    On commence à être habitué au travail de Dupieux avec maintenant plusieurs OFNI à son actif. Wrong cops est un film avec des personnages complètement décalés on assiste à une succession de scènes plus absurdes les unes que les autres un peu à la manière d'un film à sketch. Ce film est un vrai délire mais qui ne m'a pas vraiment convaincu je me suis même un peu ennuyé malgré ça il y a quand même des bons moments assez drôles et j'ai bien aimé le personnage d'Eric Judor et de Marilyn Manson même si celui ci est très peu présent. 2,5/5

  • MC4815162342

    j'ai pas dis que tu n'avais pas compris, juste qu'etre drogué ne change rien

  • Paindep92

    Quand est ce que j'ai écris que je n'avais pas compris le film ? J'ai dis que je ne savais pas quoi en penser, si j'aimais ou non, le film est très compréhensible, l'histoire est claire. 'fin bref, je le regarderais quand même avec supplément drogue ça sera surement beaucoup plus drôle

  • MC4815162342

    t'avais qu'à les engueuler les cousines^^

  • bYb

    Etonné de voir Marilyn Manson dans ce rôle ça change du souvenir de lui que j'avais dans Tainted love et d'ailleurs en regardant à nouveau le clip il y a le mec de Captain América déjà dans le rôle du bogoss model et Chyler Leigh de grey's anatomy ^^
    Pour ce qui est du film, c'est une série de portrait plus barrés les uns que les autres qui croisent leurs chemins, On est tous un peu fou donc c'est plutôt réussi au final et j'ai trouvé la fin classique mais qui semble tellement réelle.
    Seul bémol pendant le film les deux nanas derrières moi qui me foutaient des coups de pieds dans le siège...j'ai pensé tellement fort "Get the fuck outta here" qu'elles se sont barré avant la fin, elles devaient être connectées à mon wifi :D

  • MC4815162342

    pas besoin d’être sous acide pour comprendre le film

  • Paindep92

    (vu en vost)
    J'ai ri, complètement WTF, je ne sais pas trop quoi en penser, je le regarderais une deuxième fois pour être sur, mais sous acide cette fois.

  • MC4815162342

    Non ce film est digne d'un Dupieux, pourquoi vouloir etre digne d'autre personne ?
    Eric joue bien mais ce personne ne veut pas cela, c'est quand dans Wrong il joue mal car c'est le but, le film est à la base 6 sketch qui sont finalement monté comme un film donc normal mais perso j'ai ressenti aucun moment vide, et toujours un bonheur, après chacun ses goûts

  • anthony F.

    Bien mais dommage... Bien car atypique, bien filmé, des personnages décalés quand ce n'est pas carrément décalqués, des acteurs qui incarnent leur personnage à la perfection, bref des bonnes tranches de rire. Bémol sur la prestation d'Eric Judor, ok le personnage est marrant, mais qu'est ce qu'il joue mal ! Il manquera 2 éléments cruciaux à ce film pour devenir culte : 1/ des personnages et des dialogues plus développés avec des dialogues ou tirades plus nourries, et par conséquent moins de plans sans dialogue, 2/ un peu plus de rythme, et de lien, car comme l'on écrit certain, plus le film avance et plus on se rend compte que ce n'est qu'une succession de sketchs, la fin pour le coup semble sorti de nulle part. Vraiment dommage car avec une bande d'acteurs avec des tronches comme ca, et une bande son comme ca, ce film était digne d'un Tarantino ou d'un Guy Ritchie.

  • MC4815162342

    du nawak peut etre pas, de l'absurde oui, car y'a toujours une histoire derriere

  • beautifulfreak

    Comme souvent avec Quentin Dupieux, c'est du gros nawak étiré sur 1h25 mais c'est rigolo.

  • Go with The Blog

    C'est également notre avis ! :) Si tu veux laisser un commentaire chez nous pour dire tout le bien que tu penses du film > http://gowith-theblog.com/wron...

  • Go with The Blog

    WRONG COPS est un objet cinématographique bien à part, Quentin Dupieux réalisant
    une fois de plus un film intriguant, drôle, mais aussi très esthétisé.
    Certes, il peut laisser parfois certains sur le bord de la route, et
    tous les essais du réalisateur ne sont pas toujours transformés ; mais
    il reste agréable de voir un réalisateur oser de tels projets avec une
    liberté sans limites ! La suite : gowith-theblog.com/wrong-cops-...

  • tekam01

    Ce film est une tuerie sans nom. Burlesque et absurde frisant la perfection. Chapeau bat à Quentin Dupieux.

  • JeanVacances

    Un flic qui deale de l'herbe
    dissimulée dans des rats morts et qui terrorise tout ceux qui croisent
    son chemin ; un autre, obsédé sexuel notoire, qui harcèle les civiles ;
    une fliquette un peu pétasse davantage attiré par l'argent que par ses
    enquêtes ; un officier qui se rêve future star de la musique électro ;
    un autre qui doit se débarrasser d'un cadavre pas tout à fait mort pour
    rembourser des dettes liées à la drogue... Voilà de quoi est peuplé le
    commissariat de Los Angeles sur lequel Dupieux focalise son récit : des
    agents de police malsains, obscènes et complètement barges ! Si vous
    avez demandé la police, merci de raccrocher de toute urgence !!! Chacun
    d'entre eux se livre à quelques savoureux petits numéros, Mark Burnham
    et Eric Wareheim en tête, sans oublier l'apparition plutôt réussie de
    Marilyn Manson en ado attardé et introverti ; mais ils révèlent en même
    temps le gros problème de "Wrong Cops" : au départ pensé comme un film à
    sketchs composé de plusieurs segments mettant en scène chacun de ces
    protagonistes, le film n'est au fond qu'une succession de saynètes un
    peu vaines propices à mettre en avant les délires et pérégrinations de
    chacun. Alors oui, on rit souvent devant ces situations loufoques et ces
    dialogues délirants, mais c'est tout. L'ensemble est bien trop sérial,
    bien trop décousu, et manque cruellement de relief, de profondeur. Là où
    "Steak" mettait en exergue l'hégémonie de l'apparence, où "Rubber"
    s'imposait comme une satire du cinéma grand public et de ses spectateurs
    prêt à se nourrir de n'importe quoi, et où "Wrong" traitait avec brio
    d'une crise existentielle, "Wrong Cops" n'a absolument aucun
    double-discours, aucune critique, et tire souvent à blanc.

    On
    retrouve ici une œuvre au visuel numérique et à la photographie au ton
    clinique bercée par le soleil aveuglant de Los Angeles. On retrouve
    aussi un univers fou et décalé peuplé de personnages tordus et étranges.
    Et l'on retrouve aussi la musique électro chère au réalisateur. A
    propos de cette-dernière, à noter qu'elle n'avait jamais été autant mise
    en avant dans ses précédents films. Là, elle est vraiment centrale à
    l'intrigue et aux personnages, puisque plusieurs d'entre eux sont des
    mélomanes qui aiment mettre le volume très fort en toutes circonstances.
    Ce point ravira encore plus les amateurs de ce touche-à-tout (on les
    comprend), et fera grincer les autres des dents comme les voitures de
    flic crissent des pneus (tant pis pour eux). Autre point où Dupieux ne
    convainc pas : la mise en scène. Celle-ci est très sommaire, l'imagerie
    fait très amateur, les cadres sont bâclés... C'est proche d'un
    soap-opera à l'américaine tourné à la va-vite sans budget et dans des
    décors factices.

    Alors qu'il nous avait habitué à mieux, beaucoup
    mieux même, Dupieux déçoit franchement avec cet opus pourtant moins
    abstrait et plus accessible que les autres. Il y a toujours ce petit
    grain de folie, cette petite étincelle d'idiotie, quelques moments très
    réussis, on ne s'ennuie pas mais on ne peut s'empêcher de penser que
    "Wrong Cops" aurait peut-être été bien meilleur si il avait été présenté
    dans sa forme originale de film à sketchs, au lieu d'une demi-mesure
    qui n'emporte pas l'adhésion. Peut-être sonne t-il le moment de ralentir
    pour l'officier Dupieux au lieu de tourner trop vite et de bâcler les
    choses, avant d’entendre retentir la sirène d'alarme et de devoir se
    garer sur le bas-côté...

    Retrouvez toutes mes critiques, avis et analyses sur ma page Facebook ou mon blog, Chronique Mécanique. Merci !
    https://www.facebook.com/Chron...

  • S?bastien31

    ce film est une véritable réussite sur tous les points, je ne me suis pas du tout ennuyé bien au contraire. J'ai bien ri et c'est là l'essentiel. Sinon j'adore la façon de filmer du réalisateur, ça m'a beaucoup fait penser aux cinématiques des Grand theft auto.

  • MC4815162342

    http://braindamaged.fr/2014/03...

  • MC4815162342

    Ouais, Alex est pas mal non plus c'est clair^^
    Mais Dupieux je suis un putain de fan !

  • Badaask

    C'est probablement le réalisateur le plus fou que je connaisse ... peut être avec Alex de la Iglesia.

  • MC4815162342

    Oui mais comme Dupieux répéter ce n'est pas une suite de wrong je ne mis attendais franchement pas et au final ça se passe dans le meme univers quoi.
    Ensuite y'a un clin d'oeil à rubber assez enorme^^ enfin 2 plutot

  • yvan-le-terrible

    Oh vu la teneur du film ça ne m'a pas étonné, mais ça m'a fait plaisir en effet :-)

  • MC4815162342

    Celui ci est beaucoup plus crade et beaucoup moins poétique mais toujours aussi parfait !

  • Badaask

    J'ai beaucoup aimé "Wrong". Très tenté de voir celui-là.

  • MC4815162342

    Je m'y attendais trop pas, trop enorme quoi^^

  • yvan-le-terrible

    Oui ;-)

  • MC4815162342

    SPOILLLLLLLLLLLLL as tu vu le clin d'oeil à Wrong ?

  • yvan-le-terrible

    Vu hier en avant-première.
    J'adore l'univers de Dupieux et ce film ne m'a pas déçu : vraiment très drôle et absurde. Celui-ci est vraiment accès sur l'humour non-sens et de situation avec des personnages vraiment répugnants.
    Mais m'a préférence reste toujours Wrong, qui est vraiment une œuvre unique en son genre.
    Une bonne poilade en tout cas ce Wrong Cops !

  • MC4815162342

    Et calme je t'agressais pas hein.
    Steak et wrong cops ont une chose en commun c'est évident mais Wrong cops n'a rien d'un steak 2, loin de là.

    Si tu n'a pas trouvé le fond je t'invite à le revoir alors.
    Après chacun ses goûts, je voulais juste te faire part du mien.

    Si pour toi il s'agit d'un amuse-gueule tant pis, en tout cas hate de voir Réalité qui d'après lui est son projet le plus abouti.

  • Kim B.

    C'est pas si illogique que ça la pluie à l'intérieur dans le film Wrong (lorsque que le personnage est au bureau). En fait si tu connais l'expression tirée de l'anglais "s'ennuyer comme la pluie" ou "s'ennuyer comme un jour de pluie", cette scène prend tout son sens. Elle illustre littéralement cette expression pour montrer l'ambiance du lieu de travail du personnage (ce qui en fait de un trait d'humour). Finalement à travers cette scène un message plutôt logique et sensé en ressort, sans pour autant utiliser les codes habituels du cinéma pour exprimer l'ennui.

  • Pseudonyme A.

    "Perso je vois pas le rapport entre steak et wrong cops (...) il n'est pas poétique comme les 2 précédents mais purement et simplement crade, d'ou ta comparaisons avec steak" Tu apportes toi-même la réponse sur un point que tu ne semblais pas comprendre.

    Le film est crade, vulgaire et jouissif, ok, mais ça ne veut pas dire pour autant qu'il a du fond et dépasse la simple comédie (Et prends Atomik Circus, c'est également crade et barré, c'est un ovni, mais c'est loin d'être un excellent film, il faut arrêter de fantasmer sur tout dès que c'est anti conventionnel). En quoi est-ce que Wrong Cops a du fond d'ailleurs ? Je serais curieux de savoir.

    Donc je maintiens, amuse-gueule pour les fans, pour patienter avant une oeuvre qui aura de la consistance.

  • MC4815162342

    Perso je vois pas le rapport entre steak et wrong cops, étant un grand fan du gars je trouve ses films tous très différent, Wrong cops a du fond et de la réflexion, après il n'est pas poétique comme les 2 précédents mais purement et simplement crade, d'ou ta comparaisons avec steak mais Wrong cops est loin d'etre une simple comedie, perso je le trouve hyper bien réalisé et super intéressant, rare sont les films aussi pourri, crade, vulgaire et jouissif au cinéma, encore un ovni et franchement j'appelle pas ça un amuse gueule, ça peut paraître bancale car au départ ce devait être un film à sketch mais au final tout s’imbrique à merveille.

    Donc non moi je ne conseille pas de le zapper.

  • Pseudonyme A.

    Voilà une petite critique de Wrong Cops, vu hier soir en avant-première au Katorza, à Nantes.

    Si comme moi, vous vous attendiez à un Rubber 2, la déception va être de rigueur.

    L'ami Dupieux nous offre ici un Steak 2, à savoir une comédie noire et surréaliste, mais dont le ton et l'ambition n'ont rien à voir avec ses deux précédents films, Rubber et Wrong. Là où ces deux derniers films avaient avant tout pour sujet le cinéma et ses codes, qu'ils passaient d'ailleurs leur temps à détourner pour mieux les cerner et les souligner, Wrong Cops se contente d'être une sympathique comédie s'appuyant sur une parodie de réalisation de série américaine manquant clairement de profondeur.

    Au final, amoureux de l'univers décalé de Dupieux (le film est bourré d'auto références cinématographiques et musicales), ce film est pour vous. En revanche, si vous vous attendez à un film de fond, qui est drôle et intéressant non pas par ses propos mais par sa réalisation et son utilisation des codes, vous ne loupez rien.

    Un bon amuse-gueule en attendant enfin un digne successeur de Rubber et Wrong (surtout Rubber).

  • MC4815162342

    Après Wrong plutot

  • celten

    Après Rubber, la nouvelle folie de Duprieux a l'air bien barré aussi... hâte de voir ça !

  • MC4815162342

    il est bien plus que sympa !^^

  • GuiBe

    J'ai vu les bandes annonces, et il a l'air vraiment sympa ce film.

  • MC4815162342

    Bah il ne l'est pas

  • JeanlePetitSaumonD'eaudouce

    Quentin Dupieux dépose une rosée de fraîcheur dans les plaines du cinéma (presque) Français. Wrong Cops est moins expérimental que ses deux dernières oeuvres et ça montre que le bonhomme sais se renouveler,ce qui est une bonne nouvelle pour nous :).

    Le film est vraiment drôle et les acteurs correspondent parfaitement à l'ambiance (surtout pour Steve Little d'Eastbound & Down), cela en fait une comédie trash déjanté et puissante ainsi qu'un bon point d'entrée pour novice dans le monde de Mr.Oizo.

    Ce genre de délire c'est quant même bon pour le moral :)

  • Fan-De-Minions!!

    Ah ça existe ça l'avant-première d'une avant-première?

  • Karine Z.

    Dupieux ce type est barré et c'est tant mieux !!!!!!!!!

  • MC4815162342

    Bah le film est logique mais pas notre logique c'est tout simplement ça, après si t'aime pas ce genre de truc déjanté c'est sur que tu vas pas hyper kiffer.

  • serno tisne

    Attention, je dit pas que wrong est mauvais, loin de là, il a conquis un public et il le mérite, c'est juste moi qui peine un peu avec toutes cette... illogiquité. (Victor Hugo sort de mon corps !)

  • MC4815162342

    Ah bah moi Wrong j'ai adoré de A à Z, un putain de chef d'oeuvre pour moi.

  • serno tisne

    OK merci de ta réponse, comme la bande annonce ma bien fait marrer, je pense que j'irais surement le voir.

    PS : C'est vrai que la pluie a l’intérieur dans wrong a faillit me faire arrêter le film parce que... j'ai tendance a dire que la logique est un choix mais y'a quand même des limites.

  • MC4815162342

    Alors oui c'est plus normal dans le sens ou y'a pas de pluie à l’intérieur etc... si tu veux c'est moins surréaliste mais c'est tellement barré et déjanté que t'as pas envie que ce soit réaliste.
    Ayant adoré tout les films de Dupieux j'ai surkiffé celui ci.

  • MC4815162342

    A mon gout c'est Wrong le meilleur mais je les adores tous, et j'attend avec hate "Réalité" !

  • Flav43

    Avant-première du film Samedi 22 Février à 20h15 au Ciné Dyke du Puy-en-Velay. Dans le cadre d'une carte blanche donnée au DJ Romain Lennox !
    + d'infos sur la soirée de folie ici :
    https://www.facebook.com/event...

  • sisker

    vraiment moyen celui-là, Steak reste de très loin son meilleur film (Bois du lait!)

  • JeanVacances

    Un flic qui deale de l'herbe dissimulée dans des rats morts et
    qui terrorise tout ceux qui croisent son chemin ; un autre, obsédé
    sexuel notoire, qui harcèle les civiles ; une fliquette un peu pétasse
    davantage attiré par l'argent que par ses enquêtes ; un officier qui se
    rêve future star de la musique électro ; un autre qui doit se
    débarrasser d'un cadavre pas tout à fait mort pour rembourser des dettes
    liées à la drogue... Voilà de quoi est peuplé le commissariat de Los
    Angeles sur lequel Dupieux focalise son récit : des agents de police
    malsains, obscènes et complètement barges ! Si vous avez demandé la
    police, merci de raccrocher de toute urgence !!! Chacun d'entre eux se
    livre à quelques savoureux petits numéros, Mark Burnham et Eric Wareheim
    en tête, sans oublier l'apparition plutôt réussie de Marilyn Manson en
    ado attardé et introverti ; mais ils révèlent en même temps le gros
    problème de "Wrong Cops" : au départ pensé comme un film à sketchs
    composé de plusieurs segments mettant en scène chacun de ces
    protagonistes, le film n'est au fond qu'une succession de saynètes un
    peu vaines propices à mettre en avant les délires et pérégrinations de
    chacun. Alors oui, on rit souvent devant ces situations loufoques et ces
    dialogues délirants, mais c'est tout. L'ensemble est bien trop sérial,
    bien trop décousu, et manque cruellement de relief, de profondeur. Là où
    "Steak" mettait en exergue l'hégémonie de l'apparence, où "Rubber"
    s'imposait comme une satire du cinéma grand public et de ses spectateurs
    prêt à se nourrir de n'importe quoi, et où "Wrong" traitait avec brio
    d'une crise existentielle, "Wrong Cops" n'a absolument aucun
    double-discours, aucune critique, et tire souvent à blanc.

    On retrouve ici une œuvre au visuel numérique et à la photographie au
    ton clinique bercée par le soleil aveuglant de Los Angeles. On retrouve
    aussi un univers fou et décalé peuplé de personnages tordus et
    étranges. Et l'on retrouve aussi la musique électro chère au
    réalisateur. A propos de cette-dernière, à noter qu'elle n'avait jamais
    été autant mise en avant dans ses précédents films. Là, elle est
    vraiment centrale à l'intrigue et aux personnages, puisque plusieurs
    d'entre eux sont des mélomanes qui aiment mettre le volume très fort en
    toutes circonstances. Ce point ravira encore plus les amateurs de ce
    touche-à-tout (on les comprend), et fera grincer les autres des dents
    comme les voitures de flic crissent des pneus (tant pis pour eux). Autre
    point où Dupieux ne convainc pas : la mise en scène. Celle-ci est très
    sommaire, l'imagerie fait très amateur, les cadres sont bâclés... C'est
    proche d'un soap-opera à l'américaine tourné à la va-vite sans budget et
    dans des décors factices.

    Alors qu'il nous avait habitué à mieux, beaucoup mieux même, Dupieux
    déçoit franchement avec cet opus pourtant moins abstrait et plus
    accessible que les autres. Il y a toujours ce petit grain de folie,
    cette petite étincelle d'idiotie, quelques moments très réussis, on ne
    s'ennuie pas mais on ne peut s'empêcher de penser que "Wrong Cops"
    aurait peut-être été bien meilleur si il avait été présenté dans sa
    forme originale de film à sketchs, au lieu d'une demi-mesure qui
    n'emporte pas l'adhésion. Peut-être sonne t-il le moment de ralentir
    pour l'officier Dupieux au lieu de tourner trop vite et de bâcler les
    choses, avant d’entendre retentir la sirène d'alarme et de devoir se
    garer sur le bas-côté...

    Retrouvez toutes mes critiques, avis et analyses sur ma page Facebook ou mon blog, Chronique Mécanique. merci ! https://www.facebook.com/Chron...

  • titi78350

    what the fuck ?????????????????????????

  • MC4815162342

    Dans ta critique quand tu parle qu'il faut avoir vu les 2 premiers opus tu entend quoi pas là ? car Wrong cops n'est en aucun cas la suite de Wrong, Dupieux l'a lui même dit, certes on peut y voir un spin off car on voit apparaître quelqu'un de wrong mais c'est belle et bien une autre histoire et non pas une suite.
    Et même si tu parle dans le sens ou pour comprendre le non sens de Wrong Cops faut avoir vu Wrong, non plus car Wrong est différent de WC, ses films même s'ils sont liés ne seront jamais pareil et donc ne seront jamais des suites.

    Après je n'ai peut etre pas bien compris ta phrase.

  • MC4815162342

    AH putain quelle bombe, j'adore wrong et celui ci je l'adore aussi, franchement Dupieux t'es un maître !!!!

Voir les commentaires