Mon Allociné
The Lunchbox
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
The Lunchbox
Date de sortie 11 décembre 2013 (1h 42min)
Avec Irrfan Khan, Nimrat Kaur, Nawazuddin Siddiqui plus
Genre Romance
Nationalités Indien, Français, Allemand
Bande annonce Ce film en VOD
Presse 4,0 23 critiques
Spectateurs 4,02518 notes dont 315 critiques

Synopsis et détails

Ila, une jeune femme délaissée par son mari, se met en quatre pour tenter de le reconquérir en lui préparant un savoureux déjeuner. Elle confie ensuite sa lunchbox au gigantesque service de livraison qui dessert toutes les entreprises de Bombay. Le soir, Ila attend de son mari des compliments qui ne viennent pas. En réalité, la Lunchbox a été remise accidentellement à Saajan, un homme solitaire, proche de la retraite. Comprenant qu'une erreur de livraison s'est produite, Ila glisse alors dans la lunchbox un petit mot, dans l'espoir de percer le mystère.

Titre original Dabba
Distributeur Happiness Distribution
Récompenses 3 nominations
Voir les infos techniques
Année de production 2013
Date de sortie DVD 23/02/2016
Date de sortie Blu-ray 02/09/2014
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 6 anecdotes
Box Office France 481 368 entrées
Budget 1 000 000 $
Langues Hindi
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa 135296

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner The Lunchbox en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
The Lunchbox
Définition standard
VO
Ce film en VOD
  • Louer (3.99 €)
  • Louer (4.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
  • Acheter (7.99 €)
The Lunchbox
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (3 €)
  • Louer (4 €)
The Lunchbox
Haute définition
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Acheter (11.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
The Lunchbox (DVD)
Date de sortie : mardi 23 février 2016
neuf à partir de 9.99 €
The Lunchbox Exclusivité Fnac Blu-Ray (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 2 septembre 2014
neuf à partir de 13.13 €
The Lunchbox DVD (DVD)
Date de sortie : mardi 6 mai 2014
neuf à partir de 9.99 €
<strong>The Lunchbox</strong> Bande-annonce VO 1:31

Acteurs et actrices

Irrfan Khan
Irrfan Khan
Rôle : Saajan
Nimrat Kaur
Nimrat Kaur
Rôle : Ila
Nawazuddin Siddiqui
Nawazuddin Siddiqui
Rôle : Shaikh
Lillete Dubey
Lillete Dubey
Rôle : La mère d'Ila
Casting complet et équipe technique

Critiques Presse

  • Transfuge
  • Positif
  • L'Humanité
  • Critikat.com
  • L'Express
  • 20 Minutes
  • Elle
  • aVoir-aLire.com
  • Télérama
  • Culturebox - France Télévisions
  • TéléCinéObs
  • La Croix
  • Le Parisien
  • Première
  • Le Nouvel Observateur
  • Paris Match
  • Libération
  • Le Journal du Dimanche
  • Les Inrockuptibles
  • TF1 News
  • Studio Ciné Live
  • Le Monde
  • Les Fiches du Cinéma
23 articles de presse

Critiques Spectateurs

traversay1
Critique positive la plus utile

par traversay1, le 11/12/2013

4,0Très bien

L'université de Harvard a réellement mené une enquête minutieuse sur le système indien des Dabbawalahs, soit la livraison... Lire la suite

benoitG80
Critique négative la plus utile

par benoitG80, le 02/02/2014

2,5Moyen

"The Lunchbox" fait assurément saliver nos papilles au sens propre comme au figuré mais sans mauvais jeu de mot, on reste... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
10% 32 critiques 52% 164 critiques 30% 94 critiques 5% 17 critiques 2% 5 critiques 1% 3 critiques
315 Critiques Spectateurs

Photos

12 Photos

Secrets de tournage

En sélection...

The Lunchbox figure dans la sélection de la Semaine de la Critique 2013. Sélection parallèle de l'officielle du Festival de Cannes, elle comporte des prix remis par des groupes de journalistes, critiques de cinéma ou encore de lycéens cinéphiles.

Passage au long

The Lunchbox est le premier long métrage du réalisateur Ritesh Batra. Il a réalisé de nombreux courts métrages dont Café Regular, Cairo (2011) qui l'a propulsé dans de nombreux festivals dans lesquels il a remporté pas moins de 12 prix.
6 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 2013, Les meilleurs films Romance, Meilleurs films Romance en 2013.

Commentaires

  • cecile-rangheard

    Vu a cannes aujourd'hui. Un tres bon film.

  • C13C

    Vu en avant-première, un film exceptionnel, plein de subtilité et sensibilité, magistralement joué...mon coup de cœur de l'année !

  • jamimi

    J ai adoré.
    Il faut y aller pour les acteurs, l'histoire très surprenante qui nous fait découvrir la vie quotidienne en Inde.

  • eury imp?ratrice

    vu au festival de pessac, joli film drôle et original

  • Christoblog

    Vu au festival des 3 continents, un très joli film. Ma critique complète ici : http://www.christoblog.net/art...

  • Olivier Husson

    Oui beau film, très belle actrice et très bien joués; les indiens sont magnifiques..; rarement une fin aussi frustrante

  • bois9

    Personnages justes, photo superbe, histoire qui nous prend par les
    sentiments, et qui nous attire dans la perdition d'êtres abandonnés qui
    ne demandent que de l'amour.

    Hymne à la vie, à la relation aux autres, thème universel qui prend corps grâce à une erreur de destinataire.

    Il fallait y penser.

    Bravo

  • Rome AntiK

    Ritesh Batra ? Un nouveau venu dans la cour des grands ! Un très beau film sur les villes de grandes solitudes, la routine et l’incommunication. A l’heure des couriels et des réseaux sociaux, un échange atypique de billets écrits à la main sur des feuilles de cahier d’écolier. Batra filme au plus prêt du quotidien et on est ému par la justesse des personnages. La cuisine indienne est son invitée d’honneur, pas la cuisine des grands restos mais celle de tous les jours. Qui a séjourné ou comme moi vécu là-bas aura salivé devant les petits plats et les chapatis d’Ila. Des saveurs inoubliables…

  • angelabassompierre

    moyennement adhéré en raison du style art et essai... en Inde, des solitudes et d'autres faits de vie quotidienne. Je me suis fait violence pour rester jusqu'au bout, un film pour ça, ok, Kechiche a mis 3 h sur un couscous.
    Une mère de famille très liée à sa voisine dont nous n'aurons que écho et la voix, ses déjeuners destinés au mari passent par un livreur....Chez nous, livreur de pizzas ou cantine, eux, c'est une salle de pause déjeuner avec chacun sa compagnie et son menu.
    pour ceux patients friands des art et essai et qui vivent une romance mode phobique, en tenant à distance sur du platonique, un imaginaire développé, fuyant les rencontres dans le vivant....

  • dehaas84

    Un petit film exotique pour passer tranquillement la fin d'année ?

    Précédé d'une réputation (un peu trop) flatteuse, cette love-story culinaire indienne est effectivement un moment sympathique et dépaysant, pour peu que l'on soit prêt à encore étendre parler de bouffe, après les marathons pantagruéliques de Noël (pour ma part, je suis content de l'avoir vu avant les fêtes...)

    Recette pour une bonne love-story : prenez deux personnes pas très heureuses ou franchement malheureuses, posez les dans un endroit plutôt exotique (genre Bombay, ce sera très bien), débrouillez-vous pour que le contact se crée même si il n'y a absolument AUCUNE chance que ces deux personnes se rencontrent dans un univers normal et rationnel, laissez mijoter une bonne heure et demi à feu doux (très doux, le feu) sans oublier de trouver une ficelle originale qui différenciera votre film des 2653 qui ont été produits les années précédentes.

    Et Lunchbox respecte à la lettre la recette. Pour la ficelle originale, nos deux tourtereaux correspondent uniquement par "Lunchbox", ces boites indiennes à plusieurs étages que se font livrer certains travailleurs par leur femme, ou par un restaurant. Un vieux grognon commence à recevoir par erreur les déjeuners préparés par une femme assez triste dans son mariage. Par messages interposés, sans jamais se rencontrer, le contact se crée et les deux solitudes se compensent. Le taciturne s'ouvre petit à petit, la femme outragée trouve enfin une réponse à sa sensibilité, et c'est parti...

    Critique complète : http://dh84.over-blog.com/2013...

  • Dom Domi

    Ce film est un très très bon film.

    Un Chef d'oeuvre, le mot n'est pas trop fort. Un film qui pétille d'intelligence, de finesse et de talents...

    Oui, vraiment un très grand film, très beau, bien joué, bien filmé, avec un très bon scénario, bref un petit bijou...

    Dommage qu'il ne soit pas mieux mis en lumière. J'espère que le bouche à oreille le mettra en avant et lui permettra de connaître tout le succès qu'il mérite...

    Sans aucune crainte, allez-y, ça mérite vraiment un grand détour.

    dominique

  • carol M.

    "un vieux grognon", une "femme outragée" ? Moi j'ai vu un homme triste et solitaire et une gentille et jolie jeune femme malheureuse car devenue transparente aux yeux d'un mari indifférent.

  • Jacques A.

    Une lunchbox à plusieurs étages est bien le meilleur moyen pour conserver toutes ses saveurs à ce merveilleux cocktail de finesse, de drôlerie, de tendresse, de réflexion, de dure réalité etc. chacun de ces éléments, ciselé et doré à l'or fin par des interprètes sans faille et toujours justes dans un minimalisme au service d'un résultat maximal. Superbe!

  • Tetris92

    Sympathique comédie romantique, essayer de la voir avant qu'on décide de nous en pondre un remake avec Tom Hanks et Kiera Knigtley !

  • illys-chan

    très beau film
    5/5

  • Elisabeth T.

    Ce film est un vrai régal.

  • defleppard

    Cette histoire de lunchbox m'a ennuyé rapidement, je n'ai donc pas poursuivi. 1 étoile et demie.

  • Jean-philippe N.

    Ce film tout en finesse oscille entre la comédie de mœurs et une romance improbable, surtout pour/dans un pays encore régi par un système féodal de castes mais qui s'ouvre à certaines formes de modernités contextuelles, d'où son côté universel. La solitude n'est pas un apanage Indien! "The lunchbox" se déguste comme un plat exotique au bouquet d'épices rares...
    4,5/5
    A noter pour les amateurs de ce genre de films (la correspondance platonique entre deux êtres solitaires qui ne se rencontreront jamais) le chef d'œuvre Australien "Mary and Max" (2009) de Adam Elliot tout en pâte à modeler (un exploit!) beaucoup plus sombre et désespéré mais tout aussi grandiose.

  • Jean-philippe N.

    Y'a t'il des films que tu regardes jusqu'au bout?... lol

  • sisker

    bon film qui sort un peu du lot, c'est pas un chef d'oeuvre mais c'est une bonne romance avec un bon petit mix autour. 3.5/5

  • zvock083

    Un film tout en simplicité c'est ce qui m'a plus au départ de voir ce rituel entre ces deux personnages mais voila au bout d'un moment on en attend plus ce qui n'arrive ça fait que je suis resté un peu sur ma faim. Mais en même temps ça reste dans la ligne de conduite du réalisateur déjà avec cette histoire original et avec son déroulement qui l'est tout autant en prenant à contre pied tout bon film romantique.
    L'histoire aurait pu prendre un tout autre tournant et être un peu plus tordu si le mari de la femme était le nouveau ce qui aurait été plus logique dans l'erreur de destinataire mais bon là n'était pas l'objectif. 2,5/5

  • codi985

    3,5/5 vu en vostfr et c est un tres joli petit film bien que la fin est un peu foirer pour moi attention spoiler......... je sais qu ils ont fait expres qu ils ne se rencontre pas meme si on sent que c est ce qui va arriver mais sans nous le montrer a l ecran , je trouve ça dommage vu que c est ce que l on attend pendant tout le film, la rencontre....au pire meme si ils n y aurait pas eu de dialogues ok mais au moins qu ils soit face a face ...a part ça bon film 3,5/5

  • Euclyde

    Quelle magnifique surprise ! Un petit O.V.N.I. On est plongé dans cette fourmilière qu'est le social Indien, avec toutes ses couleurs et ses saveurs, porté par cette romance épistolaire. Irrfan KHAN excellent, d'une grande justesse, un grand acteur de ce cinéma Indien qui vient vers nous. Déjà remarqué entre autres dans "L'odissée de PI" et "Slumdog millionaire". Nimrat KAUR dans le rôle de ILA est juste magnifique, un premier rôle tremplin sans aucun doute.
    .

  • Thor2029

    Que dire de plus que ce film que je viens de visionner est un petit chef-d'oeuvre du genre, original, romantique, un peu dramatique au vu certaines scènes et dictions, beau, amusant, enfin le beau film quoi, l'on en ressort bien et heureux de l'avoir vu, enfin de l'original a été créé. J'ai été très agréablement surpris et cela le même cas pour mon épouse. Super bien interprété, je le conseille vivement, délassement assuré. Je le note 5 superbes étoiles sur 5.

  • elriad

    un film qui se déguste avec appétit, doucement, un peu à la manière de ces boites empilées de cette "lunchbox" subtile et délicate. Pudique, ce petit bijou prend son temps et nous fait voyager au rythme de cet échange épistolaire, cette correspondance sucrée-salée servie par une brochette d'acteurs tout en nuance. Un vrai bonheur à côté duquel il serait dommage de passer à côté, ne serait-ce que pour nos papilles cinématographiques...

  • Sveny Q.

    Très beau film qui nous fait voyager. Quelques regrets quant à la fin 4/5

  • Anurag H.

    Feel good movie et analyse sociale à la fois, un film qui frôle parfois le documentaire, pour nous surprendre ensuite avec des moments délicats et attachants. A ne rater sous aucun prétexte ! Critique complète : http://eshabollywood.centerblo...

  • Alc1de

    http://cinematogrill.e-monsite...

    Pour le néophyte le cinéma indien se résume à des films de
    trois ou quatre heures remplies de
    dizaines de personnages hauts en couleur dans des histoires aux thèmes proches
    du vaudeville (famille, mariage, adultère) collant bout à bout plusieurs genres
    (drame, comédie action) dans une soupe plus ou moins digeste, et des scènes de
    danse, plein de scènes de danse surtout quand elles sont superflues. Pour
    l’amateur éclairé, force est de constater que tout ceci se vérifie en général parfaitement
    dans toute la production de Bollywood (contraction de Bombay et Hollywood).

    Ici Lunchbox avec sa « petite » heure quarante de
    film, son intrigue minimaliste focalisée sur deux personnages et sa grande
    sobriété de réalisation fait figure d’outsider, à raison puisque l’on est
    devant un film indépendant hindou. Ça ne veut absolument pas dire qu’il renie
    ses origines, au contraire l’histoire se passe à Bombay et n’aurait pas pu
    prendre place ailleurs (ce qui nous épargne l’inévitable remake américain,
    joie et félicité).

    Le scénario se base sur une idée géniale, chaque jour
    200 000 lunchbox (plateau déjeuner) sont donnés par les femmes au foyer à
    des porteurs (pour la plupart illettrés) qui via un code couleur réussissent à
    les distribuer aux maris de l’autre côté de la ville, avec un taux d’erreur
    estimé par des études rigoureuses à une sur huit millions. C’est de cette
    erreur que naîtra notre film.

    Ila, femme au foyer dans une relation qui périclite, décide
    de mettre les bouchés double en cuisine pour essayer de capter l’attention de
    son mari mais la lunchbox va atterrir chez Saajan Fernandes, un comptable veuf
    chrétien à un mois de la retraite, à peu près aussi chaleureux qu’un goulag en
    panne de chauffage. Prenant conscience de l’erreur de livraison, Ila va inclure
    un petit mot dans la lunchbox du
    lendemain, une relation épistolaire entre les deux inconnus commence.

    Le film avait, a raison, conquis la semaine de la critique
    de Cannes en 2013. Ritesh Batra signe ici sa première réalisation en tant que
    réalisateur et scénariste (en général cette double casquette peut faire espérer
    une certaine cohérence narrative) et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il
    a frappé fort.

    La caméra souvent statique reste focalisée sur le couple
    Ila-Saajan dans de longs plans contemplatifs pour retransmettre façon cinéma-vérité
    l’ambiance de cette Inde moderne. De l‘appartement petit bourgeois d’Ila qui se
    révèle une prison pourrie par les traditions et les usages nullifiant le rôle
    de la femme au classique « fais-moi un sandwich et tais-toi» au bureau de
    Saajan ou une armée de comptable travaillent en silence au coude à coude,
    braves fourmis ouvrières dans cette ville grouillante de métros bondés et enfin
    sa maison silencieuse et remplies de souvenirs nostalgique de sa défunte femme
    où il se retrouve le soir pour fumer en regardant la famille qu’il n’a pas à la
    fenêtre d’en face. Les personnages secondaires sont réduits au minimum, une
    voix, la vision furtive d’une jambe sur un lit, un nom évoqué. Tout est fait
    pour que la pause-déjeuner et la lecture des lettres apparaissent comme une
    bulle de bonheur et de poésie au milieu de cette ville grouillante d’individu
    où nos deux héros se sentent au final très seuls.

    Le film sonne juste grâce à l’alchimie de son duo d’acteurs,
    Ila incarné par Nimrat Kaur (actuellement un rôle récurrent
    de la série Homeland, évidemment repéré à l’international par Lunchbox)
    et Saajan joué par Irfan Khan, à première vue le nom ne vous dit rien mais en
    gros à chaque fois qu’il faut un Indien dans un film il est là. L’odyssée de
    Pi, Darjeeling Limited, The Amazing Spider-man ou encore le vrai-faux film Bolywoodien
    Slumdog Millionnaire l’ont au casting (et on le verra bientôt dans Jurassic
    World, joie et félicité). Ayant eu le nez fin, il a coproduit Lunchbox en se
    doutant que le film lui offrirait l’occasion de montrer l’étendue de son
    talent. Effectivement c’est un des plus beaux rôles de sa carrière et suivre
    l’évolution du personnage de Saajan que la nourriture d’Ila fait sortir de sa
    coquille pour redécouvrir le monde qui l’entoure est une des choses les plus
    touchantes qui m’aient été données de voir ces derniers temps.

    Le film est parfois qualifié de « feel good movie »
    (film bonheur en VF), c’est à dire ces comédies douces-amères proches de la
    réalité (prenez Requiem For A Dream de Darren Aronofsky par exemple, ben c’est
    exactement l’inverse) où l’on sort en
    ayant la sensation d’avoir vu quelque chose de beau, d’intelligent et parfois
    même de poétique. C’est à peu près vrai même si les thèmes brassés ici sont
    plutôt sombres, le suicide, les mariages malheureux, l’adultère, la pauvreté, la
    vieillesse et la mort. Le film conserve un côté amusant, qui tient plus du
    détail subtil que du gag franc, mais qui permet de garde une certaine légèreté
    dans l’histoire d’Ila et Saajan. On ne sort pas de Lunchbox indifférent à son
    charme pour dès lors que l’on accepte son histoire un peu lente, cette relation
    tout en retenue du type un pas en avant, deux pas en arrière, empreinte d’une
    beauté nostalgique.

    Lunchbox ça se déguste avec délice pour peu que l’on prenne
    la peine de l’apprécier.

  • M V.

    Un film délicat et intelligent avec des comédiens qui jouent tout en subtilités. A ne pas rater si vous n'aimez pas que les grosses productions américaines. 4,5/5

  • MaxMo

    Un souffle de renouveau à "Bollywood land", exit les chansons, exit les chorégraphies, voilà un vrai film d'auteur, réalisation, scénario, acteurs, tout est là pour faire un bon film. Ah et j'oubliai un truc important, la Photographie est magnifique.

Voir les commentaires