Notez des films
Mon AlloCiné
    Marty
    Bande-annonce Marty
    septembre 1955 / 1h 31min / Drame, Romance
    Date de reprise 14 mars 2007
    De Delbert Mann
    Avec Ernest Borgnine, Betsy Blair, Esther Minciotti
    Nationalité américain
    Bande-annonce
    Presse
    3,0 1 critique
    Spectateurs
    3,5 57 notes dont 11 critiques
    noter :
    0.5
    1
    1.5
    2
    2.5
    3
    3.5
    4
    4.5
    5
    Envie de voir

    Synopsis et détails

    Marty, un jeune homme solitaire, est à la recherche du grand amour.
    Distributeur Théâtre du Temple
    Récompenses 7 prix et 3 nominations
    Voir les infos techniques
    Année de production 1955
    Date de sortie DVD 23/10/2008
    Date de sortie Blu-ray 04/05/2016
    Date de sortie VOD 18/03/2017
    Type de film Long-métrage
    Secrets de tournage 5 anecdotes
    Budget -
    Date de reprise 14/03/2007
    Langues Anglais
    Format production -
    Couleur N&B
    Format audio -
    Format de projection -
    N° de Visa 16942

    Regarder ce film

    En DVD BLU-RAY
    neuf à partir de 10.00 €
    Voir toutes les offres DVD BLU-RAY
    Marty Bande-annonce VO 2:56
    Marty Bande-annonce VO
    1 030 vues

    Acteurs et actrices

    Ernest Borgnine
    Rôle : Marty Pilletti
    Betsy Blair
    Rôle : Clara
    Esther Minciotti
    Rôle : Madame Pilletti
    Augusta Ciolli
    Rôle : Tante Catherine
    Casting complet et équipe technique

    Critique Presse

    • aVoir-aLire.com

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    1 article de presse

    Critiques Spectateurs

    MGM-ranger
    MGM-ranger

    Suivre son activité 108 abonnés Lire ses 48 critiques

    3,5
    Publiée le 14 septembre 2014
    Marty est l'histoire d'un jeune homme qui aimerait trouvé une femme mais se trouve trop laid, il travail à la boucherie et retrouve ces copains le soir au bar. Lors d'une soirée en boîte il rencontre une fille qui a les même problème de solitude. Marty est un film qu'on apprécie avec le temps et non tout de suite avec un beau scénario. Malgré une palme d'or à Cannes et récompensé par 4 oscars le film est pourtant oublier. Un bon 3,5/5.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 3696 abonnés Lire ses 10 395 critiques

    3,5
    Publiée le 3 octobre 2017
    En 1955, sort "Marty" de Delbert Mann dont les protagonistes, èveillès comme la Belle au bois dormant par le feu de la passion, non seulement n'ètaient ni beaux ni jeunes mais ètaient des gens très ordinaires, elle, maîtresse d'ècole (Betsy Blair est superbe), et lui, boucher, chose assez remarquablement bien trouvèe pour un film qui s'adressait surtout au grand public! Comme son homonyme Daniel Mann, le cinèaste n'est qu'un ...
    Lire plus
    CineRepertoire.free.fr
    CineRepertoire.free.fr

    Suivre son activité 97 abonnés Lire ses 1 294 critiques

    2,5
    Publiée le 7 août 2014
    Incroyable... En 1955, ce film a raflé une Palme d'or et quatre Oscar (meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur acteur et meilleur scénario adapté). On y a vu, à l'époque, une perle du néoréalisme à l'américaine. Parce qu'il collait au quotidien et aux préoccupations de la jeunesse ? Parce qu'il offrait une petite plongée dans le milieu des immigrés italiens ? Quoi qu'il en soit, on n'y voit plus aujourd'hui qu'une comédie ...
    Lire plus
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 19 avril 2010
    Une histoire simple et des personnages attachants. Ernest Borgnine, joue cette-fois-ci un doux, contrairement à son habitude. Voilà un film d'amour où il n'est point besoin de "coucherie" pour que les personnages expriment leurs sentiments.
    11 Critiques Spectateurs

    Photos

    20 Photos

    Secrets de tournage

    Une pluie de récompenses

    Marty a obtenu des récompenses prestigieuses et atypiques : la Palme d'or au Festival de Cannes, l'Oscar du meilleur film et le Prix de l'Office catholique international du cinéma.

    L'acteur révélé

    Ernest Borgnine incarne des rôles de méchant mémorables dans Tant qu'il y aura des hommes (1953, Fred Zinnemann), Vera Cruz (1954, Robert Aldrich) et Un homme est passé (1955, John Sturges). Mais c'est avec un rôle de personnage attachant qu'il est révèlé au public et à la critique grâce à Marty. Son talent dans ce rôle attachant fait l'unanimité : il obtient l'Oscar du meilleur acteur et le prix d'interprétation au Festival de Cannes.

    De la télévision au cinéma

    Marty est la première adaptation cinématographique d'une oeuvre télévisée. Le film reprend une fiction télévisée déjà réalisée par Delbert Mann et écrite par Paddy Chayefsky.
    5 Secrets de tournage

    Dernières news

    Pulp Fiction, Taxi Driver, Apocalypse Now… Quel box-office France pour les Palmes d’Or ?
    NEWS - Box Office
    lundi 7 mai 2018
    Du "Troisième Homme" en 1949 à "The Square" en 2017, découvrez combien de spectateurs français se sont rendus dans les salles...
    Oscars 2015 : un cycle spécial proposé en février sur TCM Cinéma
    NEWS - Films à la TV
    dimanche 25 janvier 2015
    En prévision de la cérémonie des Oscars qui se tiendra le 22 février prochain, TCM Cinéma a décidé de proposer à ses téléspectateurs...
    6 news sur ce film

    Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

    Voir plus de films similaires

    Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1955, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1955.

    Commentaires

    • maydrick
      D’entrée, le film annonce l’énoncé sans même prendre la peine de faire quelques préliminaires genre présentations, métier des parents, hobbies, ce que vous voulez faire plus tard etc. Rien de tout cela. C’est franc du collier et, après tout, pourquoi pas. Et là tu la sens venir la petite introspection sur le célibat, avec grosse braderie des arguments de ces gens heureux que l’on nomme maris et femmes, et houspillements à l’encontre du célibat, crachats de dégoûts, qu’il faut bien se trouver une femme, que les gens normaux sont tous mariés et que si tu continues ça te rendra sourd, aveugle et fan de Sting. Oui, c’est la standardisation du mode de vie que nous craignons le plus, à travers l’idéal de la famille modèle et la glorification du système traditionnel. Charge du célibat. Thèse, antithèse, synthèse et donc foutaise.La suite de notre critique c'est par ici :http://maydrick.over-blog.com/...
    • MGM-ranger
      Un bon film vainqueur de l'oscar du meilleur film ainsi que la palme d'or à canne.
    Voir les commentaires
    Back to Top