Mon Allociné
Videodrome
Séances Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD
Blu-Ray, DVD Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
Videodrome
Date de reprise 29 octobre 2014 - Version restaurée
Date de sortie 16 mai 1984 (1h 28min)
Avec James Woods, Sonja Smits, Deborah Harry plus
Genres Drame, Fantastique, Epouvante-horreur, Science fiction
Nationalité Canadien
Bande-annonce Ce film en VOD
Presse ? 0 critique
Spectateurs 3,61377 notes dont 146 critiques

Synopsis et détails

Interdit aux moins de 12 ans
Le patron d'une petite chaîne érotique sur le câble capte par hasard un mystérieux programme-pirate dénommé Vidéodrome, qui met en scène tortures et sévices sexuels. Son visionnage provoque peu à peu des hallucinations et autres altérations physiques. La frontière entre réalité et univers télévisuel devient bien mince, et la folie guette...
Distributeur Splendor Films
Voir les infos techniques
Année de production 1983
Date de sortie DVD 18/08/2009
Date de sortie Blu-ray 21/02/2012
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 10 anecdotes
Box Office France 226 027 entrées
Budget 5 950 000 $
Date de reprise 29/10/2014
Langues Anglais
Format production -
Couleur Couleur
Format audio -
Format de projection -
N° de Visa -

Séances

VOD

DVD et Blu-Ray

Pour visionner Videodrome en VOD, louez, achetez ou abonnez-vous à une offre de l'un des services suivants.
Videodrome
Définition standard
VF - VOST
Ce film en VOD
  • Louer (2.99 €)
  • Acheter (9.99 €)
Videodrome
Définition standard
VF
Disponible sur une Box Internet
Ce film en VOD
  • Louer (2 €)
Voir toutes les offres VOD
Service proposé par
Videodrome (Blu-ray)
Date de sortie : mardi 21 février 2012
neuf à partir de 19.46 €
Videodrome (DVD)
Date de sortie : mardi 18 août 2009
neuf à partir de 39.84 €
Videodrome (DVD)
Date de sortie : mardi 31 août 2004
neuf à partir de 43.29 €
Voir toutes les offres DVD-BR
<strong>Videodrome</strong> Bande-annonce VO 1:25

Interviews, making-of et extraits

<strong>La Minute</strong> N°463 - Tuesday 28 April 2009 3:51
La Minute N°463 - Tuesday 28 April 2009
14 075 vues
<strong>La Minute</strong> N°464 - Wednesday 29 April 2009 3:51
La Minute N°464 - Wednesday 29 April 2009
24 436 vues
<strong>Top 5</strong> N°315 - Les rock stars qu'on n'attendait pas au cinéma 0:00
Top 5 N°315 - Les rock stars qu'on n'attendait pas au cinéma
29 210 vues

Acteurs et actrices

James Woods
James Woods
Rôle : Max Renn
Sonja Smits
Sonja Smits
Rôle : Bianca O'Blivion
Deborah Harry
Deborah Harry
Rôle : Nicki Brand
Peter Dvorsky
Peter Dvorsky
Rôle : Harlan
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Redzing
Critique positive la plus utile

par Redzing, le 25/10/2013

3,5Bien

Le directeur d'une chaîne de télé miteuse devient obsédé par un programme sado-maso, et sombre dans une descente aux enfers.... Lire la suite

Djo T.
Critique négative la plus utile

par Djo T., le 12/06/2014

1,5Mauvais

Videodrome est tellement obscur que le propos en devient confus. Entre un personnage principal sans passion, une intrigue... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
19% 28 critiques 33% 48 critiques 27% 40 critiques 12% 17 critiques 7% 10 critiques 2% 3 critiques
146 Critiques Spectateurs

Photos

18 Photos

Secrets de tournage

Incompréhensible !

Tel est le verdict du public qui a assisté à la projection test en 1982 à Boston. La version projetée faisait alors 1 h 12, ce qui illustre la tendance naturelle de David Cronenberg à pratiquer le plus de coupes possibles en vue de faire des films denses et serrés.

Quand une chanteuse new wave manie le fouet...

Deborrah Harry, chanteuse culte du groupe Blondie, joue ici le rôle de Nikki Brand, la déesse virtuelle d'une secte sadomasochiste.
10 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1983, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1983.

Commentaires

  • Akali Fourchon

    il n'y a pas de critique presse pour ce film? hummm

  • GabbaGabbaHey

    surement parce qu'il est sorti en 1983 et qu'a l'époque les critiques presses n'étaient pas répertoriés sur allociné, car le site n'existait pas ! hummm

  • beautifulfreak

    Un des meilleurs Cronenberg, un film fou et visionnaire! Du grand art.

  • Tracassin465

    Moi je n'ai pas du tout aimé,même si l'idée de David Cronenberg n'est pas mauvaise afin de dénoncer la dictature de la TV.J'ai trouvé ça dérangeant,gore et sans-queue ni-tête. :??:

    Ce qui m'a surtout dérangée c'est cette bande-annoce en vieille 3D moisie,ça m'a perturbée depuis des jours,avec ses femmes dessinées de manière louches,surtout celle du début où l'on voit le visage bleu en gros plan, et ses yeux brrrrr! ça me terrorise :ouch: !Je l'avoue, depuis toute petite, j'ai l'ommétaphobie (la peur des yeux).Et je trouve que la Bande-announce n'a pas de sens en plus:

  • Fran?ois B.

    Délicieusement daté "eighties", Videodrome nous renvoie à nos propres impressions rétiniennes et leurs rémanences sur notre psyché. Ou comment s'interroger sur l'impact d'une société de l'image sur nos comportements, notre conditionnement et nos interactions avec ce monde d'interfaces, depuis le smartphone jusqu'au drône Predator...

  • DavidAa

    Mouais Cronenberg est quand même un cas ! On aime ou on n'aime pas mais ça ne se discute pas. Pour ma part, je n'aime pas. C'est froid et dégoûtant comme d'hab' chez lui.

  • Yoss Bope

    http://cinemaclubfr.wordpress....

  • Nirvana0305

    La remise en question de notre société virtuelle est présenté dans Videodrome avec une originalité, disons particulière.
    Mais pour ma part, je n'ai pas accroché. Même si je trouve l'idée de départ bonne et fantasque, je trouve ce film assez pesant. Je pense également que, même pour un film des années 80, les effets spéciaux laisse quelque peu à désirer.

  • Joel B.

    hilzlirpjertjiprejrùkjrelkler

  • Docteur Jivago

    L'un des meilleurs de Cronenberg, intelligent, intriguant et fascinant.

  • V. PAUL

    Nostalgie, nostalgie. Sympa de revoir ce film même s'il a beaucoup daté

  • Raw Moon Show

    Videodrome, plus qu'un film d'horreur, est le symbole flamboyant de ces années Videoclub qui, hélas, ne reviendront plus. Ô comme je me souviens de cet épais boîtier plastique, sésame de tous les rêves et cauchemars du week-end allongés que nous étions sur un clic-clac déployé sur une moquette épaisse et emmitouflés sous une couette rassurante. La pré-adolescence de ce début des années 80 était délectable quand s'emparait de chacun d'entre nous ce sentiment particulier de s'être passé sous le manteau l'absinthe qui chavirerait nos sens jusqu'à la prochaine dose, le vendredi suivant. Et bien voilà, James Woods s'extrayant de cette masse floue et bleutée non pas de l'océan mais d'un vulgaire écran de télé, c'était la quintessence, l'un des emblèmes de cette époque bénie. Et au-delà du symbole, de l'affect qui s'y joue, des défauts de jeunesse ou du manque de moyens dont souffre le film aujourd'hui plus qu'hier, Videodrome reste une des dénonciations les plus frontales qui soient du poison mortel que peut constituer la télévision, des effets hallucinogènes qu'elle peut avoir sur ses sujets, comme la drogue dure, comme le gourou mal intentionné... On est qui plus est dans la plus pure mise en abyme du spectateur qui subit des images sans trop comprendre ce qui l'y fascine et torture autant puisque James Woods c'est évidemment nous devant l'écran. Un personnage principal fasciné par un spectacle qui prend rapidement la forme d'un sabbat cruel comme dans Salo ou les 120 jours de Sodome. La grande époque, la très grande époque de Cronenberg où comment entre ses mains expertes le poste de télévision devient autel sacrificiel !

  • cocolapinfr

    4/5
    Horriblement fascinant. Malgré l’absence de réelle intrigue, la puissance de la mise en scène, des acteurs et de la musique nous transporte dans cette vision troublante de la folie. Rajoutez à cela d'inoubliables scènes hallucinantes dont seul Cronenberg à le secret.

Voir les commentaires