Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
John Wayne

État civil

Métiers Acteur, Producteur, Réalisateur
Nom de naissance

Marion Michael Morrisson

Nationalité Américain
Naissance 26 mai 1907 (Winterset, Iowa - Etats-Unis)
Décès 11 juin 1979 à l'age de 72 ans (Los Angeles, Californie - Etats-Unis)

Biographie

Avec son visage carré et sa carrure imposante, il était prédestiné à incarner les héros sans peurs ni reproches. Le Duke, de son surnom, débute sa carrière comme accessoiriste. John Ford le repère et le lance grâce à Hangman's House (1928). Les deux hommes deviennent amis et tourneront de nombreux films. Le cinéaste le recommande pour le tournage de La Piste des geants (1930) sous la direction de Raoul Walsh. Il décroche un rôle de cavalier assuré et adopte définitivement John Wayne comme nom de scène. La société Republic spécialisée dans la production de western fait de lui son acteur vedette. Il tourne dans de nombreuses séries B. Ces dernières sont plus que formatrices pour sa carrière. En 1939, il retrouve John Ford, son acolyte, dans La Chevauchée fantastique. Il crève l'écran dans ce fleuron du western.

Dès lors, il incarne l'archétype du cow-boy téméraire investit par la volonté de faire triompher la loi. Il traverse tous les mythes hollywoodiens de la conquête de l'Ouest. Avec La Riviere rouge (1948) mis en scène par Howard Hawks, il s'immisce parfaitement dans la vie du ranch. Ce n'est pas sans humour qu'il incarne le shérif Chance de Rio Bravo (1956). Ce dernier remporte un tel succès que l'acteur et le réalisateur s'en inspirent pour El Dorado (1967) et Rio Lobo (1970). Dans L'homme qui tua Liberty Valance(1962), il donne la réplique à James Stewart.

Il fait des incursions hors du film de western mais sans abandonner le registre de la virilité. C'est ainsi qu'il est marin dans Opération dans le Pacifique (1951), boxeur dans L'Homme tranquille (1952) ou patron de chapiteau dans Le Plus Grand Cirque du monde (1964). Il excelle particulièrement dans les films de guerre comme les Diables de Guadalcanal (1951) ou Le Jour le plus long (1962).

Dans les années 50, sa renommée le pousse à fonder Batjac, sa propre société de production. Parallèlement à la comédie, il s'essaye à la réalisation. Il filme en 1960 un véritable chef-d'oeuvre Alamo, un long-métrage d'une rare violence. L'année 1969 est à marquer d'une pierre blanche pour John Wayne puisqu'il remporte un Oscar pour sa prestation dans Cent dollars pour un shérif. En pleine guerre du Vietnam, il dirige Les Bérets Verts (1968), film patriotique où se dessine les opinions républicaines de Wayne. Ce film exaltant les valeurs guerrières provoque de nombreuses polémiques. Avec un titre prémonitoire, son dernier film Le Dernier des geants (1976) marque la fin de sa carrière. Il y interprète un tireur d'élite qui choisit sa propre mort. Il s'éteint en 1979 des suites d'un cancer. De sa pléthorique filmographie, on retient surtout ses collaborations avec John Ford, Raoul Walsh et Howard Hawks qui lui offrent ses meilleurs rôles.

Ses premiers pas à l'écran

Les Quatre fils
Les Quatre fils
1928
Maman de mon coeur
Maman de mon coeur
1928
Des hommes sans femmes
Des hommes sans femmes
1930
La Piste des geants
La Piste des geants
1930

Ses meilleurs films et séries

Le Jour le plus long
Le Jour le plus long
1962
Rio Bravo
Rio Bravo
1959
L'Homme tranquille
L'Homme tranquille
1952

Sa carrière en chiffres

51
Années de carrière
1
Récompense
114
Films
1
Série
3
Nominations
97,6 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Western : 43 %
Drame : 28 %
Romance : 15 %
Guerre : 15 %

Ses stats sur AlloCiné

0
Vidéo
125
Photos
8
News
431
Fans

A tourné le plus avec

Ward Bond
Ward Bond
14 films
Rio Bravo (1959), L'Aigle vole au soleil (1957), La Prisonnière du désert (1956), Hondo, l'homme du désert (1953), L'Homme tranquille (1952), Opération dans le Pacifique (1951), Le Fils du désert (1948), Le Massacre de Fort Apache (1948), Les Sacrifiés (1945), L'Amazone aux yeux verts (1944), The Shepherd of the Hills (1941), A Man Betrayed (1941), Les Hommes de la mer (1940), La Piste des geants (1930)
Harry Carey Jr.
10 films
Les Cordes de la potence (1973), Big Jake (1971), Les Géants de l'Ouest (1969), Rio Bravo (1959), La Prisonnière du désert (1956), Aventure dans le Grand Nord (1953), Rio Grande (1950), La Charge héroïque (1949), Le Fils du désert (1948), La Rivière rouge (1948)
Une Bible et un fusil (1975), 100 dollars pour un shérif (1969), Les Quatre fils de Katie Elder (1965), Le Grand McLintock (1963), L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), Les Cavaliers (1959)
Ben Johnson
6 films
Les Voleurs de trains (1973), Chisum (1970), Les Géants de l'Ouest (1969), Rio Grande (1950), La Charge héroïque (1949), Le Fils du désert (1948)
John Agar
6 films
Big Jake (1971), Chisum (1970), Les Géants de l'Ouest (1969), La Charge héroïque (1949), Iwo-Jima (1949), Le Massacre de Fort Apache (1948)
Howard Hawks
Howard Hawks
5 films
Rio Lobo (1970), El Dorado (1966), Hatari! (1962), Rio Bravo (1959), La Rivière rouge (1948)
Les Cordes de la potence (1973), Chisum (1970), Les Géants de l'Ouest (1969), Les Feux de l'enfer (1968), Le Grand McLintock (1963)
Henry Fonda
5 films
La Classe américaine (1993), Première victoire (1965), Le Jour le plus long (1962), La Conquête de l'Ouest (1962), Le Massacre de Fort Apache (1948)
L'Homme tranquille (1952), La Charge héroïque (1949), Le Fils du désert (1948), Les Hommes de la mer (1940)
James Stewart
James Stewart
4 films
La Classe américaine (1993), Le Dernier des géants (1976), L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), La Conquête de l'Ouest (1962)
L'Homme tranquille (1952), Rio Grande (1950), La Charge héroïque (1949), Le Massacre de Fort Apache (1948)
Le Dernier des géants (1976), L'Homme qui tua Liberty Valance (1962), Quelque part en France (1942), La Chevauchée fantastique (1939)
Commentaires
  • AMCHI
    Le plus grand de tous les cowboys.
  • Mahmoud B.
    Meilleur acteur. du western
  • jacksonleecsa
    Meilleur acteur de tous les temps
  • MichaelDouglas
    Je ne me lasserai jamais de voir ses films : c'était un grand du cinéma !
  • kevsly
    Je suis né un 26 Mai comme lui. Icône du western mais John Wayne a su élargir son registre un peu plus qu'on croit. Quelques navets mais pas mal de classiques. Un mythe!
  • lucas b.
    Le plus raciste et immorale aussi !
  • Ace C.
    ah bon pourquoi?
  • lucas b.
    Dans la vraie vie John Wayne était presque le même que dans ces films, c'était un homme hyper-patriotique, encourageant presque la guerre. Et tout comme dans ses films, il était ultra-raciste et prétendais que les blancs devait être les seuls possesseurs du nouveau monde alors que les indiens étaient là bien avant eux.
  • Ace C.
    pourtant dans Rio bravo je ne ressent pas sa
  • lucas b.
    Regarde plutôt les films qu'il a réalisé.
  • Ace C.
    d'accord en même temps j'ai pas réellement vu beaucoup de film dans lequel y jouer c'est surtout mes parents qui l'adoré dou le fait que ton commentaire a choqué ^^
  • graviteck
    Une incarnation à lui seul d'une Amérique conquérante.
  • Green Lantern
    On juge l'acteur pas l'homme ici .
  • lucas b.
    Oui c'est un grand acteur, là je suis entièrement d'accord.
  • MGM-ranger
    Aucun racisme dans Alamo. Par contre d'accord avec toi pour les indiens qui était la avants les américains et qui ont été honteusement soumis à l'esclavage.
  • Le-Pere-Jouseph
    Sacré Georges! Quelle classe!
  • MGM-ranger
    Clairement devant Clint Eastwood oui et de loin.
  • AMCHI
    Ce n'est pas le même type non plus.
  • MGM-ranger
    Oui mais durant plus de 40 ans on a dit que c'était John Wayne et lorsque Clint Eastwood est arrivé dans la trilogie du dollars, "Impitoyable" ou encore "l'homme des hautes plaines" on lui a donné la même place du podium.
  • jupiterandbeyontheinfinite
    va dire ça aux Indiens massacrés
  • MGM-ranger
    Je parles de son style de virilité américaine qu'il a crée. J'admets que sa politique est honteuse et que l'Amérique appartient de droit aux amérindiens. Mais comme le dis Green Lantern en bas ici c'est un site de cinéma et non de politique, on juge donc l'acteur et pas l'homme.
Voir les commentaires
Back to Top