Mon AlloCiné
Daniel Emilfork

État civil

Nom de naissance Daniel Zapognikof
Pseudo Daniel Emilfork-Berenstein
Nationalité Français
Naissance 7 avril 1924 (San Felipe, Chili)
Décès 17 octobre 2006 à l'age de 82 ans (Paris - France)

Biographie

Issu d'une famille originaire d'Odessa (Ukraine) fuyant les pogroms, Daniel Emilfork, né Daniel Zapognikof, gagne la France dans les années 50. Formé à la comédie par Roger Blin et Tania Balachova, l'acteur impose d'emblée son physique inquiétant que renforce encore un accent venu de l'Est auquel il se plaît à donner les inflexions les plus lugubres. Au théâtre, il fait sensation dans le répertoire classique, jouant notamment Shakespeare, Lorca ou Tchekov dans le cadre de la compagnie Balachova. Remarqué par Marc Allégret, Emilfork débute au cinéma dans Futures Vedettes (1955), avec Jean Marais et Brigitte Bardot. Dès lors, l'acteur va s'imposer comme l'un des seconds rôles incontournables du cinéma français.

Drame historique (Notre-Dame-de-Paris, Le Triomphe de Michel Strogoff), espionnage (OSS 117 se déchaîne), film noir (Les Espions) ou horreur (Midi minuit), Emilfork explore tous les genres et tous les supports, composant de savoureux personnages pour le grand comme pour le petit écran. Mais quelque soit le rôle, il crée l'effroi ou suggère le malaise et l'ambiguïté avec un sens aigu de la nuance. "Gueule" du cinéma hexagonal, le comédien ne néglige pour autant l'international, et joue sous la direction de Clive Donner (Quoi de neuf, Pussycat ?), Peter Ustinov (Lady L.), George Cukor (Voyages avec ma tante) et surtout Federico Fellini (Casanova). Actif sur les plateaux de cinéma, l'acteur l'est aussi sur les planches, participant aux mises en scène de Patrice Chéreau et Claude Régy. En 1986, il marque les esprits dans Marat-Sade de Peter Weiss.

Quelque peu ignoré par la nouvelle génération des cinéastes français, Daniel Emilfork connaît un retour grâce avec Jean-Pierre Jeunet et Marc Caro, qui lui confient en 1994 le rôle du scientifique voleur de rêves d'enfants dans La Cité des Enfants Perdus.

Ses premiers pas à l'écran

Frou-Frou
Frou-Frou
1955
Futures Vedettes
Futures Vedettes
1955
Notre-Dame de Paris
Notre-Dame de Paris
1956
Le Temps des oeufs durs
Le Temps des oeufs durs
1957

Ses meilleurs films et séries

La Cité des enfants perdus
La Cité des enfants perdus
1993
Pirates
Pirates
1986

Sa carrière en chiffres

51
Années de carrière
0
Récompense
49
Films
2
Séries
0
Nomination
38,8 M
Entrées ciné

Genres de prédilection

Comédie dramatique : 25 %
Fantastique : 25 %
Comédie : 25 %
Aventure : 25 %

Ses stats sur AlloCiné

0
Vidéo
3
Photos
1
News
21
Fans

A tourné le plus avec

Roger Vadim
Roger Vadim
3 films
La Cité des enfants perdus (1993), Trans-Europ-Express (1966), Château en Suède (1963)
L'Or du duc (1965), La Poupee (1962), Goha (1958)
Casanova (1976), Lady L (1965), Le Bal des espions (1960)
Darry Cowl
3 films
Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ (1982), Les Bricoleurs (1962), Le Temps des oeufs durs (1957)
Commentaires
Voir les commentaires
Back to Top