Notez des films
Mon AlloCiné
    Claude Chabrol

    État civil

    Métiers Réalisateur, Acteur, Scénariste plus
    Nationalité Français
    Naissance 24 juin 1930 (Paris - France)
    Décès 12 septembre 2010 à l'age de 80 ans (Paris - France)

    Biographie

    Fils de pharmacien, Claude Chabrol tient un ciné-club dans la Creuse pendant la guerre. De retour à Paris, il suit des études de droit et de lettres, mais fréquente surtout assidument les cinémas de la ville. Il y côtoie de jeunes passionnés avec qui il participe à l'aventure des Cahiers du cinéma de 1952 à 1957, et rencontre romancier Paul Gégauff, dont l'influence le détourne de son éducation bourgeoise. Attaché de presse à la Fox, il profite d'un héritage de son épouse pour produire Le Coup du berger (1957) de Rivette et réaliser Le Beau Serge (1958), son premier long métrage. En grande partie autobiographique, ce film-clé de la Nouvelle vague, prix Jean Vigo, est un beau succès public et critique.

    Le destin du cinéaste est alors lié à ceux de Gégauff, fidèle coscénariste, et de Stéphane Audran qu'il épouse en secondes noces et dirigera à 23 reprises. Remportant l'Ours d'or à Berlin en 1959 pour son deuxième opus, Les Cousins, il rencontre des succès divers avec ses films suivants : Les Bonnes Femmes (1960) et L'Oeil du malin déconcertent les spectateurs, plus séduits par Landru (1962) ou le parodique Le Tigre aime la chair fraîche. A la fin de la décennie, sa collaboration avec le producteur André Génovès lui permet de revenir à des oeuvres plus personnelles, comme La Femme infidèle, Le Boucher ou Que la bête meure (1969). Le cinéaste y règle ses comptes avec la bourgeoisie de province et ses faux-semblants à travers des récits de crimes et d'adultères.

    Bénéficiant de la présence de Belmondo, le satirique Docteur Popaul est, en 1972, l'un des plus gros succès publics du réalisateur, qui tente à la même époque des incursions dans le thriller politique (Nada) et le fantastique (Alice ou la Derniere fugue). Mais Chabrol est plus à son affaire lorsqu'il adapte des romans policiers ou s'inspire de faits divers, comme pour Violette Noziere, qui, en 1978, marque le début d'une fructueuse collaboration avec Isabelle Huppert. Dans les années 80, le réalisateur tourne une série de polars aux allures de jeux de massacre, et signe ainsi, avec le concours de grands comédiens, une savoureuse galerie de portraits : Serrault en assassin méthodique dans Les Fantômes du chapelier, Poiret en inspecteur gourmet dans Poulet au vinaigre, ou encore Noiret en vedette de télé cynique dans Masques.

    Par la suite, c'est pourtant avec de grands personnages de femmes que le cinéma de Chabrol trouve un nouveau souffle. Si le réalisateur offre à Marie Trintignant son plus beau rôle dans Betty (d'après Simenon, 1992), c'est Isabelle Huppert qui incarne le plus souvent ces héroïnes, tantôt victimes d'une société oppressante (Une affaire de femmes en 1988, Madame Bovary en 1991) tantôt criminelles perverses (Merci pour le chocolat) ou femme à la fois manipulatrice et manipulée (L'Ivresse du pouvoir). En 1995, La Cérémonie, adaptation d'un polar de Ruth Rendell, constitue un sommet de l'art chabrolien, entre peinture sociale et étude de cas clinique.

    Le maître s'intéresse ensuite à la jeunesse, faisant appel à Benoît Magimel pour La Fleur du mal (2003), La Demoiselle d'honneur et La Fille coupée en deux, dans lequel figure aussi Ludivine Sagnier. Ignoré par les Césars mais chéri par la critique, le malicieux Chabrol est devenu au fil des ans un personnage médiatique paradoxal, affichant sur les plateaux de télévision une bonhomie qui n'a d'égale que la noirceur de ses films. En 2008, alors qu'il fête ses 50 ans de carrière, il tourne pour la première fois avec un autre monument du cinéma français, Gérard Depardieu (Bellamy).

    A écouter : Claude Chabrol commente des photos tirées de ses films

    Ses premiers pas à l'écran

    Le Coup du berger
    Le Coup du berger
    1956
    Les Surmenés
    Les Surmenés
    1957
    Paris nous appartient
    Paris nous appartient
    1958
    Le Beau Serge
    Le Beau Serge
    1958

    Ses meilleurs films et séries

    Violette Nozière
    Violette Nozière
    1978
    Une affaire de femmes
    Une affaire de femmes
    1988
    Le Boucher
    Le Boucher
    1970

    Sa carrière en chiffres

    54
    Années de carrière
    3
    Récompenses
    102
    Films
    4
    Séries
    42
    Nominations
    83,8 M
    Entrées ciné

    Genres de prédilection

    Drame : 45 %
    Thriller : 21 %
    Policier : 20 %
    Comédie dramatique : 14 %

    Ses stats sur AlloCiné

    18
    Vidéos
    124
    Photos
    34
    News
    284
    Fans

    A tourné le plus avec

    Dominique Zardi
    Dominique Zardi
    23 films
    Au coeur du mensonge (1999), Madame Bovary (1991), Jours tranquilles à Clichy (1990), Masques (1987), Le Cri du hibou (1987), Poulet au vinaigre (1985), Le Sang des autres (1984), Violette Nozière (1978), Folies Bourgeoises (1976), Nada (1974), Les Innocents aux mains sales (1974), Docteur Popaul (1972), Juste avant la nuit (1971), La Rupture (1970), Que la bête meure (1969), La femme infidèle (1969), Les Biches (1968), La Ligne de démarcation (1966), Le Tigre aime la chair fraîche (1964), Les Plus Belles Escroqueries du Monde (1963), Ophélia (1963), Les Godelureaux (1961), Les Bonnes femmes (1960)
    Thomas Chabrol
    13 films et 2 séries
    Bellamy (2009), Chez Maupassant (2007), La fille coupée en deux (2007), L'Ivresse du pouvoir (2006), La demoiselle d'honneur (2004), La Fleur du Mal (2003), Au coeur du mensonge (1999), Rien ne va plus (1997), L'Enfer (1994), Betty (1992), Madame Bovary (1991), Jours tranquilles à Clichy (1990), Une affaire de femmes (1988), Les Dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin (1988), Alice ou la dernière fugue (1976)
    Mario David
    9 films et 1 série
    L'Enfer (1994), Les Dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin (1988), Les fantômes du chapelier (1982), Violette Nozière (1978), L'Animal (1977), La Rupture (1970), La Ligne de démarcation (1966), Le Tigre aime la chair fraîche (1964), Les Jeux de l'amour (1960), A double tour (1959)
    Le Fils de Gascogne (1995), Sam suffit (1992), Masques (1987), Inspecteur Lavardin (1986), Violette Nozière (1978), Les Godelureaux (1961), Les Bonnes femmes (1960), A double tour (1959), Le Beau Serge (1958)
    Le Fils de Gascogne (1995), Inspecteur Lavardin (1986), Suivez mon regard (1986), Un meurtre est un meurtre (1972), Les Sept Péchés Capitaux (1962), Les Godelureaux (1961), Les Cousins (1959), Paris nous appartient (1958), Le Beau Serge (1958)
    Michel Duchaussoy
    7 films et 1 série
    Au siècle de Maupassant : Contes et nouvelles du XIXe siècle (2009), La demoiselle d'honneur (2004), Nada (1974), Aussi loin que l'amour (1971), Juste avant la nuit (1971), La Rupture (1970), Que la bête meure (1969), La femme infidèle (1969)
    La cérémonie (1995), L'Enfer (1994), Folies Bourgeoises (1976), La Rupture (1970), Les Plus Belles Escroqueries du Monde (1963), Les Sept Péchés Capitaux (1962), Les Jeux de l'amour (1960)
    Serge Bento
    7 films
    Violette Nozière (1978), Les Innocents aux mains sales (1974), La femme infidèle (1969), Les Biches (1968), La Ligne de démarcation (1966), Marie-Chantal contre le docteur Kha (1965), Landru (1963)
    Isabelle Huppert
    Isabelle Huppert
    7 films
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Merci pour le chocolat (2000), Rien ne va plus (1997), La cérémonie (1995), Madame Bovary (1991), Une affaire de femmes (1988), Violette Nozière (1978)
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Lucifer et Moi (2005), Rien ne va plus (1997), Sam suffit (1992), Madame Bovary (1991), Le Sang des autres (1984), Polar (1984)
    Bellamy (2009), L'Ivresse du pouvoir (2006), Rien ne va plus (1997), La cérémonie (1995), L'Enfer (1994), Madame Bovary (1991)
    Poulet au vinaigre (1985), Juste avant la nuit (1971), La Rupture (1970), La femme infidèle (1969), La Route de Corinthe (1967), Le Tigre se parfume à la dynamite (1965)
    Roger Dumas (II)
    5 films et 1 série
    L'Ivresse du pouvoir (2006), Les Dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin (1988), Masques (1987), La Ligne de démarcation (1966), Le Tigre se parfume à la dynamite (1965), Le Tigre aime la chair fraîche (1964)
    Jean Poiret
    Jean Poiret
    4 films et 1 série
    Les Dossiers secrets de l'inspecteur Lavardin (1988), Inspecteur Lavardin (1986), Je hais les acteurs (1986), Poulet au vinaigre (1985), Les Durs à cuire (1964)
    Commentaires
    • Cévenole30
      Claude Chabrol : J'ai regardé tout dernièrement sur Arte l'inoubliable La Cérémonie porté magnifiquement par Isabelle Huppert et Sandrine Bonnaire dans les deux rôles principaux (elles sont glaçantes- mais tous les acteurs y compris les seconds et troisièmes rôles, sont également parfaits - le personnage du curé est particulièrement jubilatoire) suivi :d'un documentaire sur Claude Chabrol. Une belle soirée cinéma ! Ce cinéaste était absolument génial. Dommage qu'il n'y en ait plus guère comme lui de nos jours. Ce fut une très belle et florissante génération de réalisateurs. La source du talent et de la créativité semble se tarir peu à peu et le climat cinématographique se dégrade. Moins d'inspiration, moins de finesse, plus de propagande
    • PierreTwo
      oops! pardon, oublié info capitale car donnée à beaucoup! c'est sur radio France Inter http://www.franceinter.fr/reec...
    • PierreTwo
      Tout cet été (2015), chaque samedi matin, une heure lui est consacré.
    • PierreTwo
      la radio France-Inter lui consacre une heure chaque samedi matin tout cet été (2015).
    • PierreTwo
      France Inter, tout cet été (2015), lui consacre une heure chaque samedi matin.
    • PierreTwo
      son film annuel me manque terriblement. France Inter, tout cet été (2015), lui consacre une heure chaque samedi matin.
    • Fan-De-Minions!!
      Rien à rajouter! Un grand monsieur quoi. :p
    • kevsly
      Pour son anniversaire, je laisse un commentaire: L'un des cinéastes majeurs du cinéma français, tout simplement.
    • angelabassompierre
      rip paix en son âme, je ne connais pas tous ses films... Le registre de films, ça c'est du travail. Jodie Foster et autres comédiens qu'il a choisis...hum! le sang des autres, pas en dvd, ok, on ne peut pas le regarder à moins qu'il ne passe un jour sur arte.
    • Sh?kiin?
      J'adore ce monsieur, pour moi c'est le Hitchcock français.Moi c'est pareil, aucun de ses films ne m'a déçu jusqu'à présent, il a un style bien à lui, facilement reconnaissable. Ses films jouent surtout sur l'ambiance (noire la plupart du temps) et sur la psychologie des personnages qui est très travaillée. Quand on regarde un film de Chabrol on sait que c'est du Chabrol même sans savoir que c'est lui à la réalisation.
    • AMCHI
      Un grand du cinéma français qui avait une patte bien à lui. J'ai vu plusieurs de ses films et peu m'ont déçu.
    • ANNECIEN
      C'était un grand réalisateur!!
    • heliot
      bien triste nouvelle, un grand Monsieur du cinéma s'est éteint.
    • etasoeurvousdittout
      Claude "chacha" Chabrol: hommagehttp://etasoeurvousdittout.wor...
    • NiOmm
      Triste ...
    • Wolvy .
      Une pensée pour Claude Chabrol et sa famille. Paix à ton âme Claude.
    • Zarbondu74
      il contuie de tournée par L'Ivresse du pouvoir c'est deriner son tres mauvais :sweat: je crains le pire il se mette la retraide on grade de lui de grand film mais il s'enfoncer de plus en plus dans la médiocrité :sweat:
    • james44
      son nouveau film sera en tournage en Normandie dès la semaien prochaine, avec Marilou Berry en tête d'affiche !
    Voir les commentaires
    Back to Top