Mon Allociné
L'Enfer
facebookTweet
Bandes-annonces Casting Critiques spectateurs Critiques Presse Photos VOD Blu-Ray, DVD
Musique Secrets de tournage Box Office Récompenses Films similaires News
L'Enfer
Date de sortie 16 février 1994 (1h 40min)
Avec Emmanuelle Béart, François Cluzet, Marc Lavoine plus
Genres Drame, Policier
Nationalité Français
Bande-annonce
Spectateurs
3,4463 notes dont 52 critiques

Synopsis et détails

L'enfer, c'est celui de Paul, homme comblé par une femme magnifique et un travail qui lui plait, mais qui peu à peu devient terriblement jaloux et nous entraîne dans sa folie.
Distributeur MKL Distribution
Voir les infos techniques
Année de production 1994
Date de sortie DVD -
Date de sortie Blu-ray -
Date de sortie VOD -
Type de film Long-métrage
Secrets de tournage 3 anecdotes
Box Office France 923 365 entrées
Budget -
Langues Français
Format production 35 mm
Couleur Couleur
Format audio Dolby stéréo
Format de projection 1.37 : 1
N° de Visa -
L'Enfer Bande-annonce VF 1:16
L'Enfer Bande-annonce VF
8 363 vues

Acteurs et actrices

Emmanuelle Béart
Emmanuelle Béart
Rôle : Nelly
François Cluzet
François Cluzet
Rôle : Paul Prieur
Marc Lavoine
Marc Lavoine
Rôle : Martineau
André Wilms
André Wilms
Rôle : Docteur Arnoux
Casting complet et équipe technique

Critiques Spectateurs

Eric C.
Critique positive la plus utile

par Eric C., le 28/12/2014

4,0Très bien

Superbe maestria de Chabrol pour traiter de la folie de la Jalousie avec 2 acteurs au sommet. Francois Cluzet est etonnant... Lire la suite

soliloo
Critique négative la plus utile

par soliloo, le 29/06/2010

2,5Moyen

La première moitié est plutôt ennuyeuse, il ne se passe pas grand chose, on n'y trouve pas grand intérêt. Ce n'est qu'une... Lire la suite

Toutes les critiques spectateurs
23% 12 critiques
31% 16 critiques
19% 10 critiques
17% 9 critiques
6% 3 critiques
4% 2 critiques
52 Critiques Spectateurs

Photo

Secrets de tournage

Un projet vieux de trente ans

Le scénario de L'Enfer a été repris par Claude Chabrol à un script d'Henri-Georges Clouzot, qui, dans les années soixante, avait tenter de porter à l'écran cette histoire de jalousie maladive, avec Romy Schneider et Serge Reggiani. Mais de nombreux problèmes ont empêché le projet d'être mené à terme : tout d'abord, Serge Reggiani tomba malade (officiellement, d'une pneumonie, en fait, il souffrait de dépression) et dut être remplacé par Jean-Louis Trintignant, puis ce fut au tour de Clouzot de subir une attaque cardiaque, dont la période de convalescence ne lui permit pas d'achever le tournage. Clouzot avait pourtant à cette époque souhaité expérimenter de nouveaux procédés, dont notamment l'art cinétique : il souhaite multiplier les effets, les recherches sur la lumière, la couleur, restituer par des distorsions des images les pulsions de ce mari jaloux.

Mario David entre deux Enfers

Henri-Georges Clouzot avait tenté en 1964 de mettre en scène son scénario de L'Enfer, avant que plusieurs évènements ne l'empêchent de terminer le tournage. Trente ans plus tard, un des acteurs de L'Enfer de 1964 se retrouve dans la distribution de L'Enfer de 1994. Mario David interprétait le rôle de Julien dans la version de Clouzot (un rôle tenu par Thomas Chabrol en 1994), puis il interpréta Duhamel dans la version de Claude Chabrol. Ce fut d'ailleurs la dernière apparition cinématographique de l'acteur, avant qu'une embolie pulmonaire ne l'emporte deux ans plus tard.
3 Secrets de tournage

Si vous aimez ce film, vous pourriez aimer ...

Voir plus de films similaires

Pour découvrir d'autres films : Les meilleurs films de l'année 1994, Les meilleurs films Drame, Meilleurs films Drame en 1994.

Commentaires

  • eury imp?ratrice

    au type qui a écrit la dernière critique
    tu dois avoir les yeux mal placés

  • moonmusic

    Vraiment très bon...

  • Vinceralmetaladicted

    Pour un début plutôt maussade, je dois dire que j'ai été très agréablement surpris. En effet, alors que l'interprétation de Béart me paraissait un peu trop exagéré un peu FAUSSE, la dernière partie du film m'a permis de supposer que Chabrol a voulu nous mettre dans la tête de Paul, qui ne cesse de la qualifier de "menteuse". Elle se trouve même plutôt convaincante vers le 2ème mouvement. On trouve chez Cluzet une magnifique interprétation de la folie, même si je pense qu'il faudrait que je le regarde une deuxième fois pour tout capter et discerner les éléments qui découlent de l'illusion de ceux qui n'en découlent pas. Ce que j'ai le plus apprécié dans L'enfer, c'est surement le fait que la situation qui est décrite, à savoir la jalousie maladive d'un mari, s'avère être très révélatrice du titre même, et tout cela sans prétention, et sans être mentionné de manière brutale dans une quelconque réplique. On peut quand même trouver certaines choses à redire, telles que les transitions de changement de scène du début que je trouve peu réussies (pour ne pas dire un peu dégueulasses), mais bon je passe puisque ça s'arrange vers la fin. Disons pour finir, que ce film décrit une histoire qui au départ nous paraît plutôt plate, et qui monte crescendo jusqu'au déboussolement, au plus grand bonheur des spectateurs. Bon film 3,5/5

  • Mathieu Dumont-Roty

    14/20

Voir les commentaires
Back to Top