Mon compte
    Dune 2 : c'est la scène la plus spectaculaire du film ! Comment a-t-elle été tournée ?
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Dans Dune 2, une scène marquante montre Paul Atréides chevaucher un gigantesque ver des sables. Comment a été réalisée cette séquence à couper le souffle ?

    Le 28 février, le public a enfin pu découvrir la seconde partie de Dune au cinéma. Encore plus épique que le volet précédent, le film de Denis Villeneuve propose notamment une séquence absolument spectaculaire : la chevauchée d'un ver des sables par Paul Atréides (Timothée Chalamet).

    Lors de cette scène, le héros doit faire ses preuves face au peuple Fremen en s'accrochant pour la première fois sur le dos d'un gigantesque ver des sables, baptisé Shai-Hulud. Il s'agit d'un rite de passage dans la tradition Fremen et ce dernier n'est pas de tout repos !

    Cette créature, bien connue des fans du roman de Frank Herbert, a déjà été introduite dans l'épisode précédent en 2021. Dans la 2ème partie, les vers prennent une place plus importante et l'équipe du film a dû relever cet immense défi.

    Dune : Deuxième Partie
    Dune : Deuxième Partie
    De Denis Villeneuve
    Avec Timothée Chalamet, Zendaya, Rebecca Ferguson
    Sortie le 28 février 2024
    Séances (259)

    La conception de la chevauchée du Shai-Hulud

    Pour élaborer la délicate séquence de la chevauchée du ver des sables, Denis Villeneuve a fait confiance à Paul Lambert, superviseur des effets visuels expérimenté. Le réalisateur canadien a déjà collaboré avec lui sur Blade Runner 2049 et le premier Dune. Grand spécialiste des effets numériques, il a notamment officié sur Harry Potter 3, Pirates des Caraïbes 3, Benjamin Button ou First Man.

    Selon Paul Lambert, cité dans le dossier de presse du film, Denis Villeneuve sait parfaitement ce qui fonctionne en infographie et ce qui ne fonctionne pas. "Pendant nos premières réunions en visio avec l’équipe, avant de nous rendre à Budapest, on a évoqué la séquence de la chevauchée du ver parce que Denis nous avait exposé sa vision – extraordinaire – de la scène. En gros, les Fremen utilisent un marteleur au sommet de la dune. Le ver, attiré par le bruit du marteleur, arrive et la dune s’écroule", explique le spécialiste.

    "Le Fremen se trouve alors en haut de cette dune, au moment où elle s’effondre, et il en profite pour chevaucher le ver. On a eu de nombreuses conversations pour savoir comment on allait s’y prendre et l’une de nos plus grosses difficultés, c’était d’obtenir le plan de Paul qui se précipite sur le ver pendant que Chani et les autres Fremen l’observent", indique Paul Lambert.

    Warner

    Seul sur le sable

    Pour réaliser cela, il fallait rebâtir le sommet de la dune de sable à un autre endroit où l'équipe pouvait contrôler la situation et installer des grues. La team de Paul Lambert a ensuite introduit trois tubes à l’intérieur de la dune qui allaient être retirés par des tracteurs industriels. "On faisait appel à un cascadeur, Lorenz Hideyoshi en l’occurrence, doublure cascade de Timothée Chalamet, harnaché à un câble de sécurité qui se mettait à courir", souligne le superviseur des effets visuels.

    Ensuite, l'équipe retirait les tubes. La petite montagne de sable s'écroulait et Lorenz Hideyoshi tombait depuis une dune très haute sur le ver, faisant voler le sable dans tous les sens dans un nuage de poussière. "Il fallait qu’on règle le timing, la caméra devait suivre l’action, etc. Il nous a fallu quelques essais sur plusieurs jours parce que la remise en place était assez longue, mais cela a bien fonctionné !", se réjouit Paul Lambert.

    La scène de la chevauchée de Paul

    Mélanger effets numériques et pratiques

    L'équipe des effets visuels a par la suite amplifié la scène en infographie avec des panneaux et des photos aériennes, ce qui donne le sentiment que Paul est beaucoup plus haut. Ensuite, bien entendu, les spécialistes ont incrusté le ver en infographie.

    "Pour la cascade à proprement parler, on a installé Timothée sur un cardan afin de pouvoir modifier l’angle de la plateforme, entouré par une gigantesque enceinte couleur sable susceptible d’être éclairée par le soleil et de renvoyer une lumière vive, aux reflets dorés, sur Paul."

    "On a tourné des plans aériens tenant lieu de paysage environnant, tout en continuant à envoyer des rafales de sable sur Paul. Quand tous ces éléments étaient déployés, on avait le sentiment que Paul chevauchait un ver à travers le désert !", explique le magicien des effets spéciaux, Paul Lambert.

    Quand tous ces éléments étaient déployés, on avait le sentiment que Paul chevauchait un ver à travers le désert !

    "Ce qui me plaît chez Paul Lambert, c’est qu’il trouve toujours le moyen de tout faire fonctionner. C’est un génie, une sorte de savant fou !", confie Denis Villeneuve à propos de son collaborateur.

    À noter que la peau des vers des sables s’inspire de lacs asséchés. Dans ces endroits, l’argile totalement sèche fait penser à des écailles. "Je trouve que l’idée fonctionne plutôt bien. On l’avait mise en oeuvre dans le premier opus et, comme l’aspect de la peau était convaincant, on l’a évidemment conservé pour la deuxième partie", précise le chef-décorateur Patrice Vermette.

    Dune 2 est sorti au cinéma le 28 février.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Back to Top