Notez des films
Mon AlloCiné
    "Matrix revolutions" : rencontre avec l'équipe ! (Episode 3/3)
    7 nov. 2003 à 07:00

    Keanu Reeves, Laurence Fishburne, Carrie-Anne Moss, Jada Pinkett-Smith, Nona Gaye et le producteur Joel Silver : AlloCiné a rencontré à Los Angeles les membres de l'équipe de "Matrix revolutions".

    Los Angeles. Dimanche 19 octobre. Rencontre avec l'équipe de Matrix revolutions sur le plateau 22 des studios Warner Bros. Keanu Reeves (Neo), Laurence Fishburne (Morpheus), Carrie-Anne Moss (Trinity), Jada Pinkett Smith (Niobe), Nona Gaye (Zee) et le producteur Joel Silver : ils sont tous là. Impressionnante photo de famille. Manquent juste à l'appel Hugo Weaving (l'Agent Smith), sans doute "coincé" en Nouvelle-Zélande pour tourner quelques scènes complémentaires du Seigneur des anneaux : le retour du roi, et bien entendu les mystérieux frères Larry et Andy Wachowski, traditionnellement absent des rencontres avec la presse. Pour la dernière fois sans doute, l'équipe de la saga Matrix au (presque) grand complet répond aux questions de journalistes l'esprit encore chargé des images de Matrix revolutions, vu la veille dans l'enceinte du Stephen J. Ross Theater des studios. Pour la dernière fois, ils reviennent sur la révolution Matrix et la saga-événement. Pour la dernière fois, Neo, Morpheus, Trinity & Cie se connectent à la Matrice. Morceaux choisis...


    RETROUVEZ LES ET PARTIES DES INTERVIEWS


    La saga "Matrix"
    Laurence Fishburne : De quoi je suis le plus fier ? D'y avoir survécu et d'être arrivé au bout ! (rires)

    http://www.allocine.fr/film/galerie.html?cfilm=28546&rc=15 Joel Silver : Rien n'a changé dans l'esprit des deux frères. Dès les premières ébauches du scénario, c'était exactement la saga qu'ils souhaitaient faire. Les films sont exactement ce qu'ils devaient être, rien n'a été coupé. Ils m'avaient expliqué à l'époque toute l'histoire. J'avais bien sûr un grand nombre de questions, que j'ai posé. L'un des scènes qui me posait problème était la séquence où Cypher (Joe Pantoliano) menace Trinity et lui parle dans la Matrice, alors qu'il est penché sur son corps dans le vaisseau. Et j'étais un peu perdu à la lecture... Mais une fois que vous le voyez à l'écran, cela prend tout son sens.

    Laurence Fishburne : Tout était très clair pour moi dès le départ. Tout ce que je n'avais pas compris, et bien tant pis, c'est que je n'en avais pas besoin... Mais il n'y a rien qui m'ait particulièrement fait hésiter... Nous avons tous participé au premier film sans savoir qu'il y en aurait deux autres. Pour ces deux suites, j'ai signé immédiatement, sans avoir lu le scénario. Je ne l'avais jamais fait avant. Je leur ai fait confiance, j'ai fait confiance à leur vision et à leur façon de développer cette histoire.

    http://www.allocine.fr/film/galerie.html?cfilm=28546&rc=15 Jada Pinkett Smith : Cette trilogie est beaucoup plus humaine que Star wars par exemple, dans le sens où je ne me sens pas connectée émotionnellement parlant avec la saga Star wars où la cause pour laquelle on se bat ne me touche pas en tant qu'être humain... Dans Matrix, il y a tellement d'amour, de foi, d'envergure... Avec des thématiques très actuelles... Combien de guerres se déroulent encore pour la liberté ? Ces films m'ont considérablement apporté et aidé sur le plan personnel et sur la vision que j'ai du monde.

    Le phénomène "Matrix"
    Joel Silver : Nous n'avons pas mis en place de grosse campagne marketing autour de Matrix revolutions. Mais ce sont les journalistes du monde entier qui ont créé le phénomène : nous avons fait la couverture de NewsWeek, de Time... Nous avions fait très attention de ne pas dévoiler le film mais la presse s'en est "emparée" et cela nous a un peu échappé. Bien entendu nous avons ensuite gardé le contrôle et guidé cette médiatisation. Les films ont été surexposés malgré nous... Mais on ne va pas s'en plaindre... (rires)

    Laurence Fishburne : Je suis célèbre, ou du moins connu, depuis que j'ai dix ans, et cela devient plus intense au fil des années. Mais je n'étais pas préparé à cette popularité et à cette icône qu'est devenu Morpheus quand le film est sorti. Et j'ai été submergé par ça. Puis j'ai appris à l'accepter. On se souviendra probablement de moi pour ce rôle, et j'en suis très heureux. Et puis j'ai gardé ses lunettes... J'adore ses lunettes !

    http://www.allocine.fr/film/galerie.html?cfilm=28546&rc=15 Jada Pinkett Smith : J'avais été approchée pour le premier Matrix (pour le rôle de Trinity, NDLR), et en lisant le scénario, j'avais déjà senti que c'était quelque chose d'unique. Au-delà du blockbuster, je sentais que rien de tel n'avait jamais été fait. C'était tellement créatif, intelligent et profond... J'ai tout de suite senti qu'il fallait que j'en fasse partie. Quand j'ai rencontré les deux frères pour la première fois, au moment du premier volet, ils m'ont dit qu'ils souhaitaient faire un manga en live. Et là, j'étais sidérée. J'ai alors regardé les storyboards de la première scène de Trinity, et quand j'ai vu le film à sa sortie, je me suis dit qu'ils étaient parvenus à réaliser l'incroyable.

    Une sortie chronométrée
    Joel Silver : Notre intention au départ était de sortir Matrix revolutions en août. Mais nous ne pouvions pas terminer à temps. Donc l'idée, pour qu'aucun fan ne se sente lésé, était de lancer le film partout dans le monde exactement au même moment (à la minute près, NDLR). A 9h00 du matin à New York (et à 15h00 en France, NDLR), le film sortira dans 53 pays sur 20 000 copies.

    Vers un "Matrix résurrection" ?
    Jada Pinkett Smith : Pas au cinéma. Peut-être dans le prochain jeu vidéo...

    Joel Silver : Non, Matrix revolutions marque vraiment la fin de l'histoire. Il y a eu des idées pour développer cet univers, mais sur d'autres supports : un jeu multi-joueurs online développé par UbiSoft est ainsi prévu pour l'été 2004, et reprendra certains thèmes de l'univers Matrix ainsi que certains personnages, dont sans doute celui de Niobe (Jada Pinkett Smith)... Mais le film conclut l'histoire.

    Propos recueillis pas Yoann Sardet - Montages making-of : Nicolas Chazot




    -

    - - - - -

    - -


    COMMANDER VOS BILLETS POUR "MATRIX REVOLUTIONS"


    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • zamzoul
      Ca serait vraiment super cool qu'il ne fasse pas de Matrix 4 ... ne touchez plus à ce chef d'oeuvre svp messieurs les producteurs en manque d'argent ! ! ! ! !
    • slg66
      comme vous êtes mignons ... !
    • syaku
      Elle parlait de l'intensité des sentiments gros CON!Vas apprendre à lire!!!:grrr:
    Voir les commentaires
    Back to Top