Mon compte
    "Stesti" primé à Saint-Sébastien
    26 sept. 2005 à 10:11

    "Stesti" du Tchèque Bohdan Slama est le grand gagnant de cette 53ème édition du Festival de Saint-Sébastien. Il a été récompensé par la Coquille d'Or ainsi que par la Coquille d'Argent de la meilleure interprétation féminine pour son actrice Anna Geislerova.

    Saint-Sébastien a décerné ses Coquilles. Cette 53ème édition du Festival international du film de Saint-Sébastien, en Espagne, s'est achevée ce samedi 24 septembre avec l'annonce d'un palmarès ayant défié les pronostics des critiques qui avaient placé comme favoris A cock and bull story de Michael Winterbottom et Je ne suis pas là pour être aimé de Stéphane Brizé. La Coquille d'Or, la plus haute distinction de cette manifestation, a ainsi été remise au drame industriel Stesti du tchèque Bohdan Slama sous quelques huées. Ce film, "métaphore de notre civilisation" selon le cinéaste, raconte l'histoire d'un groupe de voisins habitant un quartier ouvrier d'une petite ville tchèque marquée par les cicatrices de l'industrialisation et du régime communiste. L'actrice Anna Geislerova, considérée comme une star montante en République Tchèque, a, quant à elle, remporté pour ce film la Coquille d'Argent de la meilleure interprétation féminine.

    L'Argentine, la Chine et l'Espagne au palmarès

    Parmi les 19 films sélectionnés en compétition et dont la plupart (13) étaient des productions européennes, l'un d'entre eux, Iluminados por el fuego de l'Argentin Tristan Bauer, a obtenu le Prix spécial du Jury. Seul favori présent au palmarès, ce film est un récit des souvenirs d'un ancien combattant de la guerre des Malouines qui opposait l'Argentine à la Grande-Bretagne en 1982. Le jury présidé par l'actrice Anjelica Houston a par ailleurs décerné le Prix du meilleur réalisateur au Chinois Zhang Yang pour Sunflower, l'histoire de la Chine des trente dernières années, de la fin de la Révolution culturelle (1976) à nos jours, à travers une famille. Côté acteurs, c'est l'Espagnol Juan José Ballesta qui est lauréat de la Coquille d'Argent de la meilleure interprétation masculine pour sa prestation dans 7 virgenes d'Alberto Rodriguez.

    Guillaume Martin avec AFP
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top