Mon compte
    Décès du comédien américain Chris Penn
    25 janv. 2006 à 09:50

    L'acteur américain Chris Penn, vu dans "Reservoir dogs" et "True romance" et frère de Sean Penn, a été retrouvé sans vie ce 24 janvier à Los Angeles.

    C'était l'un des grands seconds rôles du polar américain, et il avait été des aventures Footloose, Rusty James, Reservoir dogs, True romance ou Nos funérailles. Frère cadet de Sean Penn, le comédien américain Chris Penn a été retrouvé sans vie ce mardi 24 janvier dans un appartement situé près d'une plage de Santa Monica. La cause de décès n'a pu encore être établie. Chris Penn était âgé de 40 ans. Des débuts modestes Issu d'une famille de comédiens, Chris Penn prend des cours d'art dramatique dès l'âge de douze ans. En 1983, Rusty James de Francis Ford Coppola révèle au public international une nouvelle génération d'acteurs à laquelle il appartient au même titre que Matt Dillon, Nicolas Cage et Mickey Rourke. La même année, il partage l'affiche de L'Esprit d'équipe aux côtés de Tom Cruise puis enchaîne avec la comédie musicale Footloose, dans laquelle il a pour partenaire Kevin Bacon. Humilié par Clint Eastwood dans Pale rider (1985), il reste dans l'ombre de son frère dans le drame Comme un chien enragé (id.) de James Foley. Le Nice Guy des "Reservoir dogs" Il faut attendre 1992 et son rôle du gangster Nice Guy Eddie dans Reservoir dogs pour que Chris Penn explose littéralement à l'écran. Habitué à incarner des personnages violents et aux réactions inattendues, il se fait froidement abattre par Patricia Arquette dans True romance (1993) et abat désespérèment son frère, interprété par Christopher Walken, dans la tragédie mafieuse Nos funérailles (1996). Par la suite il se trouve souvent cantonné à de petites apparitions dans des comédies policières comme Rush hour (1998), Starsky et Hutch (2004) ou Coup d'éclat (2005). L'un de ces derniers films, The Darwin awards, doit être présenté ce 25 janvier dans le cadre du Festival de Sundance. Yoann Sardet avec AOL Entertainment News et AFP

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top