Notez des films
Mon AlloCiné
    Berlinale 2009 : le palmarès
    14 févr. 2009 à 23:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pleins feux sur le palmarès du 59e Festival de Berlin, emmené par l'Ours d'Or "La Teta asustada" de la Péruvienne Claudia Llosa...

    Tous les films de Berlin 2009 sur notre blog


    En attribuant l'Ours d'or à La Teta asustada, le jury de Tilda Swinton a décidé de couronner un film qui allie une histoire forte et un traitement original -ce qui n'était pas le cas de tous les longs métrages de la sélection... Deuxième long métrage de la Péruvienne Claudia Llosa (parente de l'écrivain Mario Vargas Llosa), ce film au titre mystérieux (bon courage aux distributeurs français qui ne garderont sous doute pas la traduction littérale, "le sein effrayé") raconte une histoire non moins étrange, celle de Fausta, une jeune Péruvienne qui vit dans la peur. Le mal qui ronge Fausta, et qu'on appelle donc "la teta asustada", résulterait du fait que sa mère a été violée pendant les combats politiques des années 80. Traumatisée, elle a introduit une pomme de terre dans son vagin comme un bouclier, mais au fil du film, elle tentera de s'ouvrir au monde. Souffrance physique et psychique, réalité et fantasme, La Teta asustada nous fait sans cesse passer d'un registre à l'autre. Souvent les personnages préférent, plutôt que parler, chanter leur douleur : ces moments sont les plus beaux du film.

    Carton plein pour le cinéma latin (l'an dernier, déjà, c'était un film Brésilien, Tropa de Elite, qui avait triomphé) puisque Gigante de l'Uruguayen Adrian Biniez décroche le Grand Prix du jury ainsi que le prix Alfred-Bauer. Il doit toutefois partager ces deux récompenses... Le prix Bauer récmpense aussi le vétéran Wajda, tandis que le Grand Prix salue Alle anderen de Maren Ade. Le seul film 100% allemand de la compétition vaut également à la comédienne Birgit Minichmayr le Prix d'interprétation féminine. Donné favori, Sturm de l'Allemand Hans-Christian Schmid repart finalement bredouille, tout comme les Français Ozon et Tavernier. Certains pensaient que Brenda Blethyn serait sacrée meilleure actrice pour London River, mais c'est son partenaire dans le film, Sotigui Kouyate, acteur-fétiche de Peter Brook au théâtre, qui est distingué. Très apprécié par les festivaliers, The Messenger repart avec le Prix du scénario tandis que celui de la Mise en scène revient au film iranien Darbareye Elly de Asghar Farhadi.

    Julien Dokhan et Barbara Fuchs

    Tous les films de Berlin 2009 sur notre blog
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top