Notez des films
Mon AlloCiné
    FIPA 2011 : le palmarès
    31 janv. 2011 à 17:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le Festival International de Programmes Audiovisuels qui s'est déroulé du 24 au 30 janvier à Biarritz vient de dévoiler son palmarès...

    Le jury du FIPA a donné son verdict. Voici les gagnants de cette 24ème édition, dans les 5 catégories. Vous pouvez retrouver la liste complète des lauréats et nominés sur le site internet de l'événement.

    Catégorie Fictions, jury présidé par Marion Hänsel :

    FIPA d'Or : Mère asphalte (Majka asfalta) (Croatie) réalisé par Dalibor Matanic

    FIPA D'Argent : L'Infiltré (France) réalisé par Giacomo Battiato

    FIPA D'OR d'Interprétation féminine : Marija Skaricic dans Mère asphalte (Majka asfalta)

    FIPA D'OR d'Interprétation masculine : Mehdi Dehbi

    FIPA D'OR du Meilleur Scénario : Niki Stein pour Bis nichts mehr bleibt

    Catégorie Séries et Feuilletons, jury présidé par Alexandra Stewart :

    FIPA d'Or : Le Gouvernement (Borgen) (Danemark) de Soren Kragh-Jacobsen

    FIPA D'Argent : Il était une fois, la cité des fous (C'era una volta la citta dei matti) (Italie) de Marco Turco

    FIPA D'OR d'Interprétation féminine : Vittoria Puccini dans Il était une fois, la cité des fous

    FIPA D'OR d'Interprétation masculine : Richard Roxburgh dans Rake

    FIPA D'OR du Meilleur Scénario : Stephen Butchard pour Five Daughters

    Catégorie Documentaires de création et essais, jury présidé par Manu Bonmariage :

    FIPA d'OR : Dreaming Nicaragua (USA) de Marcelo Bukin

    FIPA D'Argent : Miehen Kuya (Finlande) de Visa Koiso-Kanttila

    Catégorie Grands reportages et faits de société, jury présidé par Andrew Orr :

    FIPA d'Or : Unforgotten Islands (France/ Australie) de Michael Daëron

    FIPA D'Argent : #unibrennt - Bildungsprotest 2.0 (Autriche) de Antonin Svoboda

    Musique et Spectacles, jury présidé par Selma Mutual :

    FIPA d'Or : A Drummer's Dream (Canada) de John Walker

    FIPA D'Argent : Collegium Vocale Gent (Belgique) de Pierre Barré et Thierry Loreau

    Maud Lorgeray avec le FIPA

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top