Notez des films
Mon AlloCiné
    38ème Festival de Deauville : "Les Bêtes du sud sauvage" mangent le palmarès !
    9 sept. 2012 à 11:25
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Avec deux trophées (Grand Prix et Prix de la Révélation Cartier), "Les Bêtes du sud sauvage" de Benh Zeitlin est le grand vainqueur du 38ème Festival de Cinéma Américain de Deauville, où "The We and the I" (Prix de la Critique Internationale) et "Una Noche" (Prix du Jury) ont également été récompensés.

    Benh Zeitlin se souviendra longtemps de sa tournée française ! Après les trois prix (dont la Caméra d'Or) remportés à Cannes, en mai dernier, ses Bêtes du sud sauvage se sont en effet adjugées deux nouvelles récompenses sur les planches de Deauville, ce samedi 8 septembre : le Grand Prix et celui de la Révélation Cartier. Grand favori et champion de l'applaudimètre lors de la cérémonie de clôture, le long métrage a donc fait l'unanimité au sein des jurys emmenés par Frédéric Beigbeder et Sandrine Bonnaire. Cette dernière a toutefois avoué, sur scène, avoir hésité à cause des trophées déjà remportés par ce drame, avant de justifier son choix et celui de ses camarades auprès du metteur en scène de la façon suivante : "Quand le cinéma est beau, quand les films sont beaux comme le vôtre, ça rassemble."


    Juste avant Benh Zeitlin, c'est la réalisatrice Lucy Mulloy que Sandrine Bonnaire a accueillie sur scène, pour remettre le Prix du Jury à Una Noche et, indirectement, lui donner un coup de pouce. Alors que la sortie des Bêtes du sud sauvage est d'ores et déjà fixée au 12 décembre, l'autre lauréat n'a, quant à lui, toujours pas de distributeur français. Mais nul de doute que les choses devraient vite bouger après ce coup de projecteur deauvillais. Un coup de projecteur qui a également éclairé l'un des frenchies de la sélection : Michel Gondry, dont The We and the I s'est vu remettre le Prix de la Critique Internationale en son absence. Composée de 15 films, la compétition de ce 38ème Festival du Cinéma Américain a donc vu ces 3 longs métrages triompher, tandis que cette édition s'est achevée sur un hommage rendu à Salma Hayek. Une façon comme une autre de finir en beauté !

    Maximilien Pierrette

    La bande-annonce des "Bêtes du sud sauvage" :


    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Pauline751
      Lors de la projection en semaine, les spectateurs ont applaudi à tout rompre, des larmes dans les yeux. Je me répète : une merveille!!!
    • steakpistol
      A la projection de la cloture du festival, la moitié de la salle s'est levé avant que l'amphi soit éclairée... ça en dit long ! Personnellement, j'ai trouvé le film sans intérêt, décousu et l'histoire de ce père alcoolique ne m'a pas pas émue du tout.
    • alastor78
      La réalisation est magnifique, l'univers immersif et les personnages charismatiques, mais le récit mériterait d'être mieux cadré, ça part dans tous les sens et ça ne sait parfois plus trop où ça va. Un fil rouge mieux démarqué n'aurait pas été de trop.
    Voir les commentaires
    Back to Top