Mon compte
    Les 100 films essentiels selon Spike Lee : de "Sueurs froides" à "Apocalypto" !
    29 juil. 2013 à 15:00

    Spike Lee vient de dévoiler sur Internet la liste qu'il soumet chaque année à ses élèves de la New York University : les 100 films que tout aspirant cinéaste doit avoir vus selon lui...

    Actuellement en pleine recherche de financements pour son prochain film, Spike Lee a lancé un appel à la contribution des internautes sur Kickstarter. C'est sur ce même site qu'il propose aujourd'hui à ses fans de découvrir la liste des films qu'il juge essentiels. Il s'agit d'une liste de 100 films que le cinéaste, également enseignant à la New York University, propose chaque année à ses étudiants.

    Dans ce Top 100 (forcément discutable) qui brasse les nationalités et les époques, on compte évidemment bon nombre de classiques de l'Histoire du cinéma, de La Nuit du chasseur à Sueurs froides. Les surprises proviennent des choix de films plus récents : pour les années 2000 sont mentionnés uniquement Apocalypto, La Cité de Dieu, District 9, Dirty pretty things et Crazy kung-fu). Au petit jeu des statistiques, on observe que les réalisateurs les plus représentés (3 films chacun) sont Akira Kurosawa, Alfred Hitchcock, Federico Fellini, John Huston et Stanley Kubrick. Du cinéma français, l'auteur de Do the Right Thing retient surtout les piliers de la Nouvelle Vague François Truffaut et Jean-Luc Godard.

    Découvrez la liste des 100 films essentiels selon Spike Lee

    JD

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • jajag
      Surtout c'est pas un top 100, il y a 86 films. J'ai compté rapidement, à une vache près. Sur le top en lui même, je trouve dommage de ne pas trouver de De Palma (Scarface, L'Impasse), de Cameron (Terminator, Titanic, Avatar), de Demme (Silence des Agneaux), de Peter Jackson, de Fincher (Seven), et surtout comme Alfred Eclipse, pourquoi pas de western? Où sont Sergio Leone et Clint?
    • 3LIYAH83
      Je trouve toujours intéressant d'avoir ce genre d'info de la part de personnes travaillant dans le milieu et en particulier celles qui sont derrière la caméra et qui en plus enseignent. Après ça le serait encore plus avec les raisons de ses choix surtout quand on ne connait pas certains de ces films...
    • Gaunt
      En tout cas ça fait un moment que lui ne fait plus de films essentiels...
    • Alfred Eclipse
      C'est pas un top 100, ce sont les 100 films qu'il faut avoir vu pour être cinéaste. Et oui, il y aune différence ; le plus vieux film est de 1941 (Faucon Maltais je crois), et il n'y a pas de muet, parce que les codes ont changés, et qu'ils sont donc moins essentiels qu'avant. Il y a pas de westerns non plus (quasiment plus personne n'en fait), etc ... Apres c'est vrai qu'il choisit des films qui sortent un peu de l'ordinaire, ce qui n'est pas mal. (Meme si parmi tout les Kubrick, Spartacus ?? - alors qu'il y a 2001, Barry Lyndon, Clockworck orange, Shining ... - enfin bon). Et pour devenir cinéaste, je mettrai peut être un peu plus de films d'horreur.
    • DanielOceanAndCo
      J'imagine qu'il n'y a pas deux personnes au monde qui ont un top 100 identique donc chaque top 100 reste subjectif.
    • Mr Nice
      Les essentiels selon .... Spike Lee ! Merci mais non :)
    • Cheaken
      M'ouais, il est bizarre son top 100.
    • Badaask
      Dans mon top 100 j'en ai quelques uns comme lui comme District 9 ou encore Casablanca :) Après on peut pas dire que j'ai des goût cinématographique comme lui. Plus vers Tarantino moi Western ect ... ;)
    • alastor78
      Je comprends pas qu'on puisse enseigner le cinéma et inclure District 9 dans la liste des films à voir pour être cinéaste (qu'on l'aime d'accord, qu'on en fasse un modèle c'est différent). C'est un parfait exemple de film ayant une réalisation totalement incohérente vis à vis du partie pris artistique du film. District 9 emprunte dans un premier temps la forme des documentaires et le début de l'histoire se suit donc selon un point de vue subjectif avec une caméra embarquée et non omnisciente supposément tenu par un caméran inclu dans l'action. Puis par la suite la narration du film devient plus classique, on en revient donc à une focalisation zéro...seulement la réalisation ne change pas d'un iota elle! La caméra reste employée exactement comme dans un documentaire (alors qu'il n'y a plus de caméran présent dans l'action!) et inclu même parfois les prises de vue "réelles" des caméras de sécurité. Ajoutons à cela le fait que des interviews soient glissées dans le film et on se retrouve au beau milieu d'un joyeux bordel narratif mélangeant séquences "documentaires" réelles (dans le contexte du film bien sûre) et séquences fictives mais filmés exactement de la même manière et sans transition. Non seulement le réalisme du film en prend un coup mais en plus de ça, le mélange entre séquences "réelles" et "fictives" fait qu'on est toujours renvoyé à l'idée que ce n'est que du cinéma. A force de changer de point de vue le film perd toute sa force d'immersion. Pour moi c'est justement un exemple de tout ce qui ne faut pas faire en matière de réalisation et j'en viens à douter de la qualité des cours de Spike Lee s'il est capable de citer ça comme exemple.
    • scarface666
      Cette liste est balèze, et il propose énormément de film qui sorte des chef d'oeuvre connue habituellement.Moi qui etait presque sur d'avoir tout vu avant de la lire....Ca va me faire de quoi occuper mes vacances, çà c'est sure !
    • loicboissier
      liste très ethno-centrée (pas de visconti, de resnais, de janckso, de wajda, de ivens, de rossellini, de ozu, de mizoguchi...) où paradoxalement le cinéma du tiers-monde n'existe pas (aucun film africain !!!! glauber rocha il connait pas !) On ne s'étonne pas ensuite que les cinéastes américains aient si peu de culture ciné !!
    Voir les commentaires
    Back to Top