Mon AlloCiné
    Sam Raimi : la guerre en Afghanistan avant Evil Dead 4 ?
    Par Clément Cuyer — 27 juin 2014 à 11:45

    L'Américain Sam Raimi pourrait mettre en scène le long métrage "The Outpost", se déroulant durant la guerre en Afghanistan, avant de se pencher sur "Evil Dead 4".

    Metropolitan FilmExport

    Sam Raimi là où on ne l'attend pas ! Le réalisateur de la première trilogie Spiderman et du récent Monde fantastique d'Oz produira prochainement un film de guerre intitulé The Outpost, rapporte le site Variety. Il pourrait également mettre en scène ce projet adapté du livre The Outpost: An Untold Story Of American Valor écrit par Jake Tapper.

    The Outpost reviendra sur le rude combat qui fit rage le 3 octobre 2009 durant la Guerre en Afghanistan entre 53 soldats américains et près de 400 talibans. Paul Tamasy et Eric Johnson, scénaristes de Fighter, signeront le script du film. Si Sam Raimi décidait de réaliser The Outpost, cela pourrait remettre à plus tard son très attendu Evil Dead 4. Wait & see...

    La bande-annonce du "Monde fantastique d'Oz", dernière réalisation en date de Sam Raimi :

    Le Monde fantastique d'Oz Bande-annonce VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • TheManWhoLovesCinema
      Je sais bien. Certain clament déjà que Spider-Man commence déjà à vieillir...
    • ed_cine
      Normal ce film a 24 ans... mais il a moins vieilli que les daubes sortis en 2003-2004 et ce sera encore pire dans 10 ans, quand tu reverras des man of steel ou autres...
    • TheManWhoLovesCinema
      Mais malgré cela il à terriblement vieilli, à mon plus grand regret...
    • AlexLeVengeur
      Comprend pas l'essence du personnage ?T'as vu les films de Webb toi...
    • TheManWhoLovesCinema
      Je pense que le choix de Chris Cooper n'est pas anodin puisque qu'une scène a été tournée avec lui pour figurer à la fin du générique (le gentleman s'avançant dans la salle dédiée aux Sinister Six pour y trouver la tête de Norman Osborn cryogénisée et lui lancer: "Time to wake up my friend".) Au départ beaucoup on cru que c'était une rumeur mais des photos du tournage on été dévoilées. Sony tient donc à conserver le personnage de Cooper et compte donc le faire revenir.
    • K?vin B.
      Chacun son avis, mais ne vomit pas ta haine sur une saga qui est loin d'être nanardesque, et qui tient tout à fait la comparaison avec celle de ton cher Raimi. D'ailleurs je préfère la nouvelle saga à l'ancienne.Non s'il-te-plaît ne répond pas à ce commentaire. C'est inutile, je ne lirai pas.
    • lebelge73
      Oui c'est sûr qu'on pourrait y mettre n'importe quel film de guerre moderne et ça collerait.
    • MC4815162342
      ouais c'est sur
    • guigui le cin?phile
      Euh non merci un mec qui ne comprend pas l essence du personnage ne me donne absolument pas envie d aller voir son film sans oublier les nombreux défaut de sa trilogie .
    • guigui le cin?phile
      Tout a fait d accord ce ne sont pas des chef d œuvre a la limite le 1 er est bon mais le reste bof .
    • ed_cine
      Esperons qu'on va pas attendre 10 ans comme pour Sin City 2 !
    • guigui le cin?phile
      Le rapport !!!!!!!!!
    • MC4815162342
      Oui c'est sur, certains reboot/remakes sont uniquement pour le fric mais celui d'evil dead est franchement réussi et mieux que l'original donc je prend
    • mark gladiator
      Bref ça ressemble à un film de guerre moderne (Irak, Afghanistant, Afrique).On peut rajouter à la liste un peu plus vaguement Green zone !
    • mdddu50
      il y a aussi cette phrase tu me fais un effet d'enfer ^^
    • ElQuebecois
      Du bonbon pour les yeux cette analyse.
    • tanguythev
      Je ne pense pas que l'on puisse reprocher un manque d'évolution de la part des protagonistes de la trilogie de Raimi.Ayant revu les films récemment (depuis leurs sorties salles) j'ai plus eu affaire à des êtres qui font des mauvais choix (et qui, en conséquence, se prennent des murs) plutôt que des pantins.La trilogie de Raimi offre, à mon avis, des personnages peu identificateurs car terriblement humain. Le climax de ce point de vu éclate lors du troisième (et inégal) épisode ou Peter Parker tente de faire le kéké dans un bar branchouille.Beaucoup de gens détestent ce passage à cause du ridicule qu'elle inspire sans même se poser la question des intentions du cinéaste qui était clairement de rendre Peter Parker ridicule et pathétique (à mon avis, le sentiment de honte qu'on senti beaucoup de gens devant cette séquence était totalement calculé et, du coup, réussi !)Mary Jane est une femme, somme toute banale : actrice raté, jolie fille pas plus intelligente qu'une autre et qui est le point d'ancrage émotionnel du duo Parker/Osborne, elle est loin de la fille parfaite des films de Marc Webb :Effectivement, c'est assez désagréable d'avoir à s'identifier à une femme banale (sans déconner, j'ai jamais vu un autre personnage,du moins féminin, Marvel aussi bassement humain dans ses faiblesses : A mon humble avis, c'est ce qui en fait un personnage mémorable....)Peter Parker n'est qu'un sale boy-scout, le mec qui lèche les bottes du prof en proposant à ta maman de faire la vaisselle après une dure journée de boulot universitaire. C'est surtout un solitaire introverti, timide et d'une maladresse qui confine à la bêtise.Le pire c'est qu'une fois qu'il à ses pouvoirs, Sam Raimi ne vas pas le transformer en mec qui réussit ce qu'il entreprend : à ce titre, ses débuts sont un échec et son pouvoir ne lui permet pas de payer le loyer (L'intro dans "Spiderman 2") ni de gagner en charisme au point d'être respecté par son supérieur du Daily Buggle."De grand pouvoirs impliquent de grandes responsabilités"Souvent vu comme la phrase gnangante de la trilogie, elle est pourtant la clef de la trilogie et le pourquoi du comment le personnage de Parker se ramasse parpaing sur parpaing dans sa vie de tout les jours (ce qui peut donner l'impression aux gens qu'il n'évolue pas). Je pense que c'est une explication probable du rejet (relatif : les films de Raimi ont mieux marchés que les films de Webb. Rajoutez l'inflation et les Webb s'éloignent encore plus des plates-bandes de Raimi en terme de box-office) qu'ont pas mal de personnes envers cette version de Peter Parker :Pourquoi je me ferais chier à apprécier un nerd qui, malgré ses pouvoirs, continue d'enchaîner bourde sur bourde (impossible d'oublier ses succès : il apprends à se connaître, se dévoue à l'autre, se débarrasse de ses ennemis) et à traîner la patte dans tout ce qui concerne son quotidien (problèmes sociaux, sentimentaux, problèmes de boulots : il cumule les jobs, comme livreur de pizza et journaliste pour survivre.) ?Pourquoi n'irais je pas plutôt vers le Peter Parker de Webb qui finit par fracasser son rival du lycée avant de sortir avec la fille la plus belle du campus ? (chez Raimi, la séquence est frustrante : on commence, avec jubilation, par voir Peter Parker, habituel tête de turc, esquiver aisément les coups de son bourreau avant de lui envoyer un coup de poing à l'estomac qui le met à terre. Réaction dans l'entourage du lycée : Peter Parker est vu comme un psycho et le public est privé d'une revanche cinématographique envers quelqu'un de détestable. Logique, dans l'idée de cette trilogie, car correspondant au message que veut faire passer le film : "Responsabilité...blablabla")Je pense que les Raimi sont plus violent avec le spectateur en lui refusant ce qu'il attend de l'évolutionn "logique" d'un super-héros (pire : quand tu penses que Parker à atteint les tréfonds, il trouve un moyen de l'amener encore plus bas que terre !).Il n'empêche, qu'à la fin, Parker en ressort grandi : il aime Mary-Jane d'un amour réciproque, se connaît et se comprends après avoir vaincu, quasi-littéralement, sa part d'ombre. Il est complet et achevé. Il peut-être un homme (et non un sur-homme)
    • Keira2014
      Très bonne facture ? Pour cela que je cherche encore les 260 millions de dollars dans le 2, et que je recherche toujours les éléments de base qu'il espérer faire à l'origine. D'ailleurs sont assez contradictoire. Il vend TASM comme un truc "très réaliste et très sombre" avec pas autant d'effets spéciaux que dans les Raimi avant de refaire la même chose (en largement moins bien) avec le 2. Que des machines à fric sans âme. Chez Raimi, ta quelque morceau de bravoure niveau action (la scène du train de SM2 est toujours aussi exemplaire en terme de mise en scène) voir émotion (la fantastique naissance de Sandman). Des Webb, j'ai zéro scène en mémoire pratiquement. Le mec est même pas capable de faire ressentir la colère et le chagrin de Peter concernant la mort de son ongle car normal, il s'en branle ! Autant pas le faire buté !
    • Keira2014
      Clair que c'est meilleur chez Webb.- Peter Parker est un petit con arrogant. Il débarque à la remise de diplôme, roule un patin à sa copine sur scène devant tout le monde, fait un high five à son prof, et fait encore plus le guignol. Si quelqu'un peut m'expliquer où est Peter Parker là-dedans, je suis preneur, car là, je ne parviens pas à distinguer un centième de sa personnalité.- Harry Osborn est intégré au récit. Il revient après avoir quitté New York il y a dix ans, va voir son père mourrant (c'était bien la peine d'engager un acteur génial comme Chris Cooper pour 5 minutes à l'écran...), et celui-ci lui apprend qu'il est également atteint de cette même maladie. Et comme de bien entendu, dès le lendemain, les premiers symptômes font leur apparition. La logique.- Max Dillon, futur Electro. Difficile de dire ce qu'ils ont voulu faire avec lui (le "jeu" de Jamie Foxx n'aidant pas non plus à la compréhension). Une caricature de geek, j'imagine. Après tout, ils ont fait de Peter Park un hipster à la con, ça montre bien le respect qu'ils ont pour nous. Du coup, on se retrouve avec un personnage ridicule au possible, parfaitement crétin, qui se parle à lui-même, et qui vit dans sa petite bulle. Cela n'a aucun sens, mais au point où l'on en est, on ne va pas trop leur en demander. Ce qu'on veut c'est Electro après tout.
    • K?vin B.
      Les spiderman de Webb sont lisses, mais de très bonne facture.
    Voir les commentaires
    Back to Top