Mon compte
    Star Trek Discovery : Bryan Fuller n’est plus du tout impliqué dans la série
    Par C.T — 5 déc. 2016 à 12:00

    Bryan Fuller, showrunner originel de la série Star Trek : Discovery en préparation du côté de CBS, a révélé dans une interview à Newsweek qu’il ne travaillait plus du tout sur le projet.

    CBS

    Bonne ou mauvaise nouvelle pour les fans de Star Trek ? Dans une interview accordée au site américain Newsweek, Bryan Fuller (Hannibal), showunner originel de la série Discovery, a révélé qu’il n’était plus du tout attaché au projet… Pour comprendre un peu le développement chaotique de ce nouveau Star Trek, il faut remonter à octobre dernier. Fuller avait annoncé à ce moment-là qu’il cédait sa place de showrunner à Gretchen Berg et Aaron Harberts mais qu’il restait producteur du show. Une configuration qui a changé depuis … "Je ne suis ni impliqué dans production, ni dans la post-production. Je leur ai donné toutes les informations que j’avais, j’espère que ça va les aider. Je suis curieux de voir ce qu’ils vont en faire". Bryan Fuller aura tout de même écrit le script des deux premiers épisodes avec Alex Kurtzman. La saison 1 de Star Trek : Discovery devrait être disponible en mai sur la plateforme CBS : All Access et en France sur Netflix.

    Michelle Yeoh à bord du Discovery

    Le showrunner regrette tout de même ce départ : "Ça me laisse un goût amer. Mais la situation ne pouvait pas être arrangée autrement". Fuller pourra se concentrer sur son autre projet, tout aussi ambitieux – à savoir l’adaptation en série du roman de Neil Gaiman, American Gods. La saison 1 est attendue pour 2017.

    Voir le diaporama
    Diaporama
    American Gods : la série dévoile ses dieux
    7 photos


    American Gods et Star Trek : Discovery font partie des séries les plus attendues par la rédac en 2017 :

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • La diffusion de Star Trek : Discovery est repoussée
    • Star Trek Discovery : Une femme capitaine et d’autres changements majeurs selon Bryan Fuller
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top