Notez des films
Mon AlloCiné
    Logan et Johnny Cash, même combat selon le réalisateur James Mangold
    Par Thomas Imbert — 23 févr. 2017 à 19:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Wolverine et le célèbre chanteur américain ont-ils plus de points communs qu'on ne le pense ? Alors que nous avons pu le rencontrer lors de la Berlinale, nous avons posé la question à James Mangold, réalisateur de "Logan" et de "Walk the Line"...

    2005 Twentieth Century Fox

    "I hurt myself today, to see if I still feel. I focus on the pain, the only thing that’s real. (…) Full of broken thoughts, I cannot repair. Beneath the stains of time, the feelings disappear. You are someone else, I am still right here."

    ("Je me suis blessé aujourd’hui, pour voir si je ressentais encore quelque chose. / Je me suis concentré sur la douleur, la seule chose qui soit réelle. / (…) / Plein de pensées brisées, que je ne peux réparer / Sous les tâches du temps, les sentiments disparaissent / Tu es quelqu’un d’autre, et moi je suis toujours là.")

    La célèbre reprise de la chanson Hurt, écrite par Trent Reznor en 1996 et superbement revisitée par Johnny Cash quelques mois avant sa mort, semble avoir été composée sur mesure pour le personnage de Wolverine. Impossible d’en douter lorsqu’on entend résonner les quelques accords de guitare sèche et la voix rocailleuse de l’homme en noir dans la première bande annonce de Logan (en salles mercredi prochain), car exactement comme le mutant aux griffes d'adamantium dans son film final, le chanteur américain avait dû puiser dans ses toutes dernières forces pour enregistrer ses albums de reprises au début des années 2000.  

    Twentieth Century Fox France

    Venu présenter le film à la Berlinale samedi dernier, James Mangold, qui avait également signé le biopic Walk the Line centré sur le destin de Johnny Cash en 2005, nous a effectivement confirmé en interview que Logan partageait des points communs avec le chanteur, ainsi qu’avec d’autres personnages de sa filmographie :

    "Je pense que le personnage de Winona Ryder dans Une vie volée, Johnny Cash, le personnage de Christian Bale dans 3h10 pour Yuma et Logan sont tous similaires. Ils sont tous dans une lutte pour trouver le sens de leur vie, leur propre importance dans le monde, pour leurs relations avec ceux qu’ils aiment… Et ils font même face à la dépression, aux ténèbres, à ce sentiment d’avoir envie de mourir plutôt que de vivre. Ce sont des choses qui m’intéressent beaucoup. Je préfère me poser des questions sur ce que les gens ressentent dans leur vie au lieu de questions stupides du style "Je veux dévaliser cette banque" ou "Je veux acheter ce diamant". Ce n’est pas à ça que les gens pensent la plupart du temps, ils pensent à lutter pour se lever tous les matins, avancer, s’aimer les uns les autres. Ce sont ces choses qui nous font avancer," nous a-t-il ainsi expliqué.

    Ils font face à la dépression, aux ténèbres, à ce sentiment d’avoir envie de mourir plutôt que de vivre.

    Rien d’étonnant, donc, à ce que la dernière aventure de Wolverine sur grand écran soit accompagnée par les sonorités mélancoliques et désenchantées de Hurt. La voix ténébreuse de l’homme en noir et les griffes d’adamantium de Wolverine : une combinaison particulièrement judicieuse qui a d'ailleurs pu donner des idées aux petits voisins, voire même initier le début d’une mode.

     C’est ainsi qu’on peut entendre Ain’t No Grave de Johnny Cash résonner dans la bande annonce de Pirates des Caraïbes : La Vengeance de Salazar et que la même chanson (dans sa version reprise par Hidden Citizens) accompagne aussi Arnold Schwarzenegger dans le trailer de Aftermath.

    En attendant la sortie en salles de Logan le 1er mars, (re)découvrez la première bande annonce du film sur un air de Johnny Cash…

    Logan Bande-annonce (2) VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top