Mon compte
    Cannes 2017 : Mathieu Kassovitz revient sur la polémique Assassin(s), vingt ans après
    25 mai 2017 à 11:48

    En 1997, il présentait Assassin(s). Le jeune Mathieu Kassovitz était alors parti de la conférence de presse en faisant un bras d’honneur aux journalistes. Il revient sur cette affaire vingt ans plus tard.

    Deux ans après avoir remporté le Prix de la Mise en Scène avec La HaineMathieu Kassovitz revenait au Festival de Cannes en compétition avec un film choc : Assasssin(s) avec Michel Serrault et lui-même. Ensemble, ils allaient camper un tandem de tueurs à gages.

    Violent, subversif, engagé… Assassin(s) a fait scandale dès sa première projection cannoise. Vingt ans après, son réalisateur est de retour en tant que comédien pour le long métrage de Michael Haneke, Happy End. Il revient sur la polémique qui avait fait trembler le 50ème Festival de Cannes.

    On retrouvera Mathieu Kassovitz au cinéma dans Happy End de Michael Haneke le 18 octobre 2017. Il joue aussi actuellement dans la série Le Bureau des légendes, diffusée le lundi sur Canal+.

    Découvrez la bande annonce d’Assassin(s) de Mathieu Kassovitz

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • sptz
      j'ai pas vue ce film, mais vis à vis de la haine, je suis pas sur que l'image des banlieues qui en ressort soit forcément plus positive que celle qu'on voit dans les média, parce que même si le personnage de hubert est cool, les autres sont des taches quand même... le black qui deal, le blanc qui est une grande G et le petit rebeu qui a la tchatche... un peu caricatural de la cité tout ça...J'adore le film, mais il donne pas une bonne ou belle image de la cité, plutôt celle véhiculé par les médias dont il parle...il fait réfléchir dessus, c'est tout (et c'est déjà bien)
    • Tommy Shelby
      Mais quel melon il a lui depuis 20 ans, redescend sérieux , personne ne se rappellera de toi dans 30 ans.
    • Kupper2
      J'étais visionnaire... Modeste le Matthieu. D'accord la haine c'est très sympa (mais pas le chef d'oeuvre d'une génération contrairement a ce que beaucoup disent), mais hormis ça, sa filmo est plus que moyenne... Il n'hésite pas a faire du cinéma qui sort des sentiers battu surtout compte tenu de ce qui est produit en France, mais sinon...
    • MGM-ranger
      Assassin(s) était surtout un film soporifique. On est à des années lumières de La haine.
    • Hareng rouge
      Assassin avec 3 s au milieu ça fait vraiment beaucoup d'assassins!
    Voir les commentaires
    Back to Top