Notez des films
Mon AlloCiné
    Roman Polanski à nouveau accusé d'agression sexuelle sur mineure
    Par Clément Cuyer — 16 août 2017 à 15:25
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Une troisième femme vient d'accuser le cinéaste franco-polonais Roman Polanski d'agression sexuelle lorsqu'elle était mineure.

    Pathé Distribution

    Nouvelle accusation d'agression sexuelle sur mineure pour Roman Polanski. Lors d'une conférence de presse qui s'est déroulée ce mardi à Los Angeles, une femme seulement identifiée par le prénom Robin a affirmé avoir été "abusée sexuellement" par le cinéaste franco-polonais en 1973, alors qu'elle était âgée de 16 ans. Selon son avocate, s'il y a désormais prescription, elle pourrait être appelée à témoigner dans le cadre d'un futur procès.

    "Le lendemain, j'ai dit à un(e) ami(e) ce que M. Polanski m'avait fait", a-t-elle expliqué." Mais, à cette seule exception près, la raison pour laquelle j'ai gardé cela pour moi, c'est que je ne voulais pas que mon père fasse quelque chose qui aurait pu l'envoyer en prison pour le reste de sa vie." Robin a indiqué qu'elle avait décidé de prendre la parole après que Samantha Geimer, au centre de l'affaire qui a poussé Polanski a quitter les Etats-Unis pour s'installer en Europe, ait demandé aux autorités, au mois de juin dernier, de clore le dossier. 

    Il s'agit de la troisième accusation d'agression sexuelle sur mineure pour Roman Polanski après celles de Samantha Geimer et Charlotte Lewis.

    Aviez-vous remarqué les petits détails du "Pianiste" de Polanski ?

    Aviez-vous remarqué ? Le Pianiste

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Chocasse
      Et d'où ai je dit que la justice n'a pas à s'en méler, tu me tient des propos que je n'ai pas dis là, attention.
    • Chocasse
      A partir du moment ou il y a eu un accord entre les parties, c'est que les 2 étaient d'accord, point. Que ca se règle à coup de dollar ça les regardent.
    • spielbergismygod
      C'est la troisième. Juste. Comme ça. Pour avoir un peu le sens des proportions.
    • spielbergismygod
      Encore une fois, désolé, mais ce que tu dis est FAUX. Tu peux le retourner dans tous les sens si tu veux...Il va falloir que tu te renseignes un petit peu avant de dire des âneries. D'abord sur les faits, ensuite sur le fonctionnement de la justice.1977 : Polanski a été libéré sous caution,en attendant la sentence.1978 : il s'est enfuit pour éviter la sentence quelle qu'elle soit.Ensuite, tu mélanges la chronologie. En 1988, la victime a porté plainte au civil. Là, Polanski lui a réglé une somme et ces plaintes là ont été abandonnées. Pas les poursuites au pénal qui datent de 1977. A cette époque, il s'est bel et bien enfui pour éviter la prison.Après, si tu penses que la justice doit se régler à coup de dollars, c'est ton droit. Ensuite, le travail de la justice n'est pas de satisfaire la volonté de la victime quelle qu'elle soit. Alors quoi, si une victime ne porte pas plainte, la justice n'a pas à s'en mêler ? C'est ça ta vision du monde ? Parce que si on suit ta logique, c'est à ce schéma là qu'on arrive. Et à cette phrase de La Fontaine malheureusement toujours d'actualité : Selon que vous serez puissant ou misérable, les jugements de cour vous rendront blanc ou noir.Quant à cette histoire du juge Rittenband qui aurait abusé de son pouvoir et aurait menti, il convient d'être très prudent puisque jusqu'à preuve du contraire, elles sont hypothétiques.
    • Chocasse
      Non c'est faux. Il y a eu un accord entre lui et la victime. Il devait payé une certaine somme, l'a payé, et tout était réglé. C'est le juge, qui, au dernier moment à changé d'avis, mais entre les plaignants, c'était réglé. La victime en a d'ailleurs plus que marre qu'on lui rappel toujours cette affaire.
    • Chocasse
      Bien sûr que ça existe, mais quand c'est la 50ème accusation similaire, qui intervient à un moment étrangement proche d'une actualité de Polanski, bim un autre viol. C'est aussi très courant les fausses accusations, et c'est tout aussi grave qu'un véritable viol.
    • Thomas D.
      Bravo Descartes.
    • Alexandre H.
      Ce que je sais, c'est que je ne sais rien, mais toi apparement tu sais tout, tu te permet de faire des remarques au gens alors que toi même, tu es en train de me juger dans ces commentaires
    • spielbergismygod
      Pourquoi ça sent l'opportunisme ? Les viols n'existent pas, dans le milieu du cinéma ? Parce que ce sont des stars qui sont accusées, il y a forcément une question de fric derrière ?SJW. Il a fallu que je cherche ce que cela voulait dire. Désolé, j'ai l'habitude d'écrire les mots en entier en général.Mais ça aussi, ça doit faire de moi un extrémiste...
    • Chocasse
      Ca va de soit.
    • Chocasse
      Dans cette affaire précise oui, ça sent l'opportunisme. Je ne parle bien évidemment pas au sens général, j'ai pas besoin d'un SJW pour me dire ça.
    • Thomas D.
      La justice je suis d'accord pas par toi qui n'y connais strictement rien.
    • Alexandre H.
      Non, désolé mais un homme pareil se doit d'être jugé, que ce soit par la justice ou le peuple, jamais il n'oublieras ce qu'il a fait si tout le monde le lui rappelle. Et puis ne t'imagine pas comme un être supérieur, tout Homme juge.
    • Thomas D.
      Je ne defend pas mais je ne juge pas. Fait de même.
    • Alexandre H.
      Pas d'explaications. Notre discussion s'est étendu à l'affaire Polanski. Je me fous de confondre les Césars et Cannes (normal que je les confonde, ce sont tous les 2 les rdv des bobos du vrai cinema). Tu n'as rien à expliquer ? Très bien, je te comprends, qui pourrait défendre un dogueur puis violeur d'une petite fille de 12 ans qui a fuit le verdict judiciaire...
    • Thomas D.
      Tu es à coté de plaque car tu confonds César et Cannes. C'était notre discussion. Décidément ça devient sans fin avec toi. J'en ai fini.
    • Alexandre H.
      Je te demande pas de m'expliquer pourquoi MOI je suis a côté de la plaque, mais pourquoi nous tous, dans les comentaires, ne devons nous jugez ce cher Roman accusé de pedophilie et viol sur mineure (je parle de sa premiere accusation, et non de ces nouvelles) qui a fuit la justice américaine. Donc vas y explique nous, vu qu'apparement tu es un grand détective incomprit qui a découvert à lui tout seul le complot des médias contre Polanski. Pourquoi ne devrions-nous pas juger un monstre ?
    • spielbergismygod
      Je vais quand même prendre la peine de te répondre.Ne jamais tenir pour acquis ce que peuvent raconter les journalistes est indispensable. La tendance actuelle à la défiance perpétuelle est, à l'inverse, un énorme danger. Les théories complotistes fleurissent de toute part et tu les alimentes en invoquant simplement cette nouvelle sacro-sainte défiance médiatique. Les médias ont bon dos, car vois tu, tu n'es pas le seul à avoir pris le temps. Évite donc de me donner des leçons sur la façon de mener une bonne réflexion. Je suis pour ma part toujours éberlué par la façon dont certains médias, souvent dominants, traitent l'information, tout en étant moi-même diplômé d'une école de journalisme, où l'on t'apprend justement à rentrer dans un moule. Bref, ta condescendance m'étonne... Cette rhétorique qui consiste à balancer son opinion sans argumentation, tout en invitant l'autre à s'informer est insupportable.Le fait est que Polanski s'est enfuit pour éviter son jugement, quel qu'il soit. Donc ce type n'a pas payé, non. Si tu veux parler de zones d'ombres, allons-y. Si tu veux me mettre dans le panier des rageux qui n'aiment pas Polanski, fais toi plaisir. Encore une fois, quel raccourci très commode. J'aime son travail (une partie, en tout cas, je suis loin d'avoir vu tous ses films). Je n'ai pas à aimer l'homme pour pouvoir dire ça. Tom Cruise est un de mes acteurs préférés. Guess what, je ne suis pas scientologue...J'adore les Cranberries, je ne suis pas pour autant anti-avortement et pour la peine de mort... Bref.J'ajoute au final, et c'est ce que tu sembles ne pas vouloir entendre, que je ne considère pas que cette nouvelle accusation soit fondée ou infondée. Ce que je condamne, c'est ce jugement pour le coup quasi-définitif de ta part qui consiste à dire que ce n'est qu'une opportuniste. Tu ne laisses presque pas l'ombre d'un doute. Tu remarqueras que j'utilise les termes presque et quasi-définitif car je ne saurais imaginer que tu ne puisses pas avoir de doutes...
    • Thomas D.
      Parce que tu confonds comme un âne president du jury de Cannes et maitre de cérémonie des Cesars. Voilà je t ai mâché le travail.
    • Elisariel
      Je te recommande de te plonger dans l'affaire Polanski, si tu cherches bien, tu verras qu'il y a de sacrées zones d'ombres.Ne jamais tenir pour acquis ce que peuvent raconter les journalistes, c'est le B.A. BA d'une bonne réflexion. J'ai pris le temps, de mon côté. Et le résultat n'est pas ce que tentent de nous faire avaler les médias.Ce type a payé. Mais selon certaines personnes aux bras très longs, pas assez. Et pour cause (S). Donc, après tes recherches et cette lecture intéressante à plus d'un titre, tu pourras te poser la question que moi, j'ose me poser...Pas la peine de me répondre, il y a quelques mois, le sujet était encore remis sur le tapis par des rageux qui n'aiment pas Polanski et ça m'a gavé.Bonne journée.
    Voir les commentaires
    Back to Top