Notez des films
Mon AlloCiné
    Harcèlement sexuel : James Toback veut "simplement cracher à la g***" de ses accusateurs
    Par La Rédaction — 28 oct. 2017 à 12:30
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Dans une interview à Rolling Stone, le réalisateur James Toback a contesté les accusations de harcèlement dont il a récemment fait l'objet.

    BORDE-MOREAU / BESTIMAGE

    Interrogé par Rolling Stone sur les nombreuses accusations de harcèlement et d'agression sexuelle pesant sur lui, le réalisateur James Toback (Mélodie pour un tueur, The Pick-up Artist, Surexposé) a nié les faits qui lui sont reprochés :

    "L'idée que j'offrirais un rôle à quiconque pour une autre raison qu'il ou elle est le ou la meilleur(e) que je puisse trouver me dégoûte. Et quiconque dit le contraire est un enc*** de menteur, une con***** ou les deux. Est-ce que je peux être plus clair que ça ?" Avant d'ajouter : "Aux gens qui disent ça, je veux simplement cracher à la g***le".

    Le 22 octobre dernier, le Los Angeles Times a donné la parole à 38 femmes accusant James Toback de harcèlement ou d'agression sexuelle. A l'heure de ces lignes, comme le rapporte Variety, le total des témoignages à l'encontre du metteur en scène est porté à 310. Toback s'est défendu, toujours au magazine Rolling Stone :

    "Il y a eu un article il y a des années de ça fait par des anonymes. Les gens lisent... Et ensuite c'est "moi aussi, moi aussi, moi aussi..." C'est trop bête pour que l'on y perde du temps. Vraiment. Et cela n'a rien à voir avec ma vie, passé ou présente. Je travaille de façon intègre".

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Richie Rich
      Non, ll faut absolument copier le modèle américain et perdre comme ça toute notre identité !
    • David P.
      On est sur internet et en France Vous pouvez écrire gueule quand même...
    • Marvellous
      Bien d'accord!
    • Hareng rouge
      ouep et ce grand deballage va pas aider..
    • Marvellous
      C'est toujours difficile ce genre d'affaires de toute façon... Dur de savoir qui croire.
    Voir les commentaires
    Back to Top