Notez des films
Mon AlloCiné
    Harcèlement à Hollywood : Brett Ratner, Dustin Hoffman et Jeremy Piven à leur tour accusés
    Par La Rédaction — 2 nov. 2017 à 09:35
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Après Harvey Weinstein et James Toback, c'est au tour du réalisateur Brett Ratner ("Rush Hour") et des comédiens Dustin Hoffman et Jeremy Piven d'être accusés de harcèlement. Kevin Spacey est également visé par une nouvelle plainte.

    Bestimage

    Les langues se délient à Hollywood et les révélations continuent à tomber jour après jour sur des faits de harcèlement et d'agression sexuelle. Le Los Angeles Times a publié une enquête visant aujourd'hui le cinéaste Brett Ratner, réalisateur notamment de Rush Hour et Hercule. Six actrices témoignent dans cet article, parmi lesquelles Olivia Munn et Natasha Henstridge. Suite à ces révélations, Brett Ratner a indiqué se mettre en retrait de tous ses projets avec Warner Bros. 

    Le réalisateur travaillait sur un projet de  biopic du créateur de Playboy, Hugh Hefner qui devait être incarné par Jared Leto, comme il avait été annoncé début octobre. L'entreprise Playboy et Jared Leto se sont depuis retirés du projet. En tant que producteur, il collaborait sur une adaptation de The Goldfinch de Donna Tartt. Il en a été mis à l'écart, indique Variety

    Dans le même temps, on a appris l'accusation de deux acteurs : Dustin Hoffman et Jeremy Piven (Entourage). Dustin Hoffman est visé par deux témoignages, le premier remontant à 1985. Anna Graham Hunter a signé une tribune dans The Hollywood Reporter pour raconter qu'elle a été harcelée lorsqu'elle avait 17 ans sur le tournage du téléfilm Death of a Salesman sur lequel elle collaborait en tant qu'assistante de production. Une seconde accusation a depuis été portée contre l'acteur : Wendy Riss Gatsiounis, aujourd'hui productrice de Genius, aurait également été harcelée par l'acteur en 1991, comme le rapporte Variety.

    Jeremy Piven a quant à lui été mis en cause sur le compte Instagram de l'actrice Cassidy Freeman (Smallville, Longmire) : "Je sais ce que tu as fait et ce que tu as tenté de faire", écrit-elle à l'encontre du comédien de la série Entourage.

    @jeremypiven You will deny this because, sadly, she’s deniable. The backlash this woman received was horrendous. And whether or not her accusations are true, the TRUTH is I know you. I know what you did and attempted to do to me when I was far too young. THAT I know. And you know it too. Unless there were so many of us, that you can’t remember. Predatory behavior is a chronic way for you to seek power. Do you feel powerful? With your lawyers and your networks and your die hard man-fans who call your victims bimbos? Or do you know, in your rotten gut, that you will have to lie for the rest of your life? I hope from now on, you keep it in your pants and you never get to do it again.

    Une publication partagée par Cassidy Freeman (@hatface) le

    A propos de Kevin Spacey, visé en début de semaine, provoquant l'arrêt du tournage de la saison 6 de House of Cards, un autre témoignage de harcèlement a été publié contre lui. L'acteur mexicain Roberto Cavazos le vise à son tour dans un post sur Facebook, dans lequel il précise : "Nous sommes nombreux à avoir “une histoire Kevin Spacey". Et d'ajouter : "il suffisait d'être un homme de moins de 30 ans pour que Monsieur Spacey se sente libre de nous toucher. C'était tellement courant que c'était devenu une blague entre nous". Comme le rapporte The Wrap, un représentant du comédien a indiqué qu'il allait "prendre le temps nécessaire pour évaluer la situation et se soigner".

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Irisio
      Perso j'en ai vraiment rien à foutre de comment un film est financé, s'il y a des noms ou pas au générique. C'est absolument pas mon rôle de m'en soucier en tant que spectateur. Et je suis pas sûr que les français soient les seuls dans ce cas-là.
    • bruce_campbell
      Oui, mais les français, ils comprenent rien a comment un film est financé, si y'a pas le nom au generique, MDR
    • Jorgioo
      Il va falloir commencer à faire le tri dans les plaintes parce que c'est n'importe quoi !Désolé pour la gente féminine mais ce type de comportement commence à puer l'opportunisme à plein nez.Enfin quand on n'entend dire qu'un homme se faire accuser de harcèlement pour s'être montré galant en tenant un porte ouverte pour qu'une femme passe...
    • M3TT3WS F4RR4LL
      Elle va etre chaude la soirée des Golden Globes, JE PRIE pour que Ricky Gervais la présente ! Hollywood ne va jamais s'en remettre, sauf peut être Mel Gibson qui aura la paix pour une fois.
    • empeureur18
      si toutes les actrices dénoncent la moindre tentative de drague comme du harcèlement on n'est pas sorti de l'auberge si ça continue il ne vas plus avoir de films ou de séries dans les prochains mois et c'est bizarre ceux qui dénoncent (a part ROSE MC GOWAN) sont des seconds couteaux la plupart du temps a méditer l
    • kellymanu
      En ce moment, à Hollywood n'importe quelle actrice qui accuse n'importe qui du cinéma peut le détruire en faite, il n'y a plus aucune présomption d'innocence....
    • chrisbell37
      pour Clooney pas de risque avec les nanas ...
    • chrisbell37
      Totale consternation comparer le maccarthysme avec des violeurs , la chaine de propagande BFMacron.TV les torchons lemondemacron ,le parisienmacron,le20minutespourmacron etc ... ont des bons jours et nuits devant eux !
    • Alfred N.
      Je ne dis pas qu'il y en a 10 par jour. Des règlements amiables avec clause de confidentialité sont très courants dans les affaires d'agressions sexuelles dans le showbiz. Ce qui me gène c'est qu'en acceptant de se taire, les victimes mettent en danger d'autres personnes.
    • nikos182
      - Bonjour, je ne vais pas très bien aujourd'hui a cause de mon cancer - Désolé mais je ne vous crois pas, toute parole doit être mis en doute MonsieurToi en t'écoutant Je plains si une de tes potes est victime d'agressions sexuelles
    • Shaigan
      Ce qui est sûr, c'est que la prochaine cérémonie des Oscars devrait être très marrante...
    • Jack Shepard
      Ah bon ? Moi j'en sais rien si les gens sont des pervers ou quoi. Je suis de bonne fois et c'est pas parce que j'ai regardé House of cards que j'ai participé aux saloperies de Spacey
    • Rastan
      Dans l'absolue ,oui c'est tout a fait cela.La folie amène parfois une créativité hors du commun,parce que les sujets ,sont vue d'un oeil différent.Et peu importe l'artiste,ce qu'on juge.C'est son oeuvre.Remuer la fange a Hollywood,c'est comme porter un jugement sur le plus vieux métier du monde.Chacun y vois ce qu'il y veux ,selon Son degrés de moralité.
    • Nirad-Zedjati
      La collaboration entre WB et RatPac a d'ores et deja été rompue.http://ew.com/movies/2017/1...
    • Shaigan
      Mouais...ce n'est pas pour excuser ceux qui ont fait perdre leur boulot à des acteurs ou des réalisateurs innocents, mais c'est un peu plus facile de ne plus craindre de manière irrationnelle Joseph Staline et l'expansion de l'URSS aujourd'hui, 30 ans après la disparition de ce régime totalitaire, que dans les années 50 où l'issue de la guerre froide était loin d'être prévisible.
    • David F.
      On a l'impression d'être revenu aux heures sombre d'Hollywood quand on faisait la chasse aux communistes, dans le milieu, pendant les années 50, avec les conséquences que l'on connaît pour certains d'entre eux !
    • Elisariel
      Toute parole se doit d'être mise en doute, tant que des faits tangibles et concordants ne sont pas amenés, confirmant ou infirmant les dires. Sinon, nous entrons dans l'anarchie et l'hystérie la plus complète : Il suffira de montrer du doigt un mec ou une nana que l'on déteste pour que des têtes tombent. Ça me rappelle de très vilaines périodes de notre histoire.
    • Elisariel
      Épaulées ? Face à ces personnes, vous croyez qu'un futur réalisateur, qu'un producteur, vont avoir envie de l'engager, au risque de... ?Emportées par le tsnunami médiatique, qui fait vendre du papier et cliquer, beaucoup vont s'apercevoir qu'elles sont devenues des pestiférées. Parole contre parole.
    • Elisariel
      Donc déjà coupables avant même d'être jugés.Ça rappelle de bien vilaines heures, cette manière de penser.Quant à la morale, elle est souvent à géométrie variable, bien des gens sont morts, au nom de la dite morale.
    • bruce_campbell
      Tu dis ca alors que 98% des films que tu as en DVD ou Blu-Ray sont produit par des pervers ou des gens malhonnetes... tu donnes ton argent à ces mecs la ! Donc t'es fautif en fait...
    Voir les commentaires
    Back to Top